AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de isabelleisapure


isabelleisapure
  13 juin 2015
Difficile de faire une critique de ce livre, non qu'il m'ait déplu, bien au contraire.
Mais « La sentence de Juillet » fait partie de ces romans qui prennent leur temps, l'auteur distille les informations au compte-goutte.
Sur le chantier de construction du CHRU de Montréal, le corps sans vie d'une jeune femme est découvert. La victime a le corps transpercé de clous, de plus elle a été violée à l'aide d'une branche d'arbre.
L'enquête se dirige rapidement vers la famille de la victime et on découvre peu à peu la double vie de la jeune femme.
Infirmière brillante et appréciée par ses supérieurs, elle se livrait la nuit à la prostitution. Pourquoi ?
C'est ce que cherchera à comprendre Jean Royer, sergent détective chargé de l'enquête.
L'auteur nous livre un portrait détaillé de l'enquêteur, après une enfance mal menée, un père qui s'est suicidé laissant une blessure à vif, il a du mal à se remettre d'une enquête particulièrement sordide jamais élucidées, de celles qui laissent des marques indélébiles sur le policier le plus aguerri.
J'ai particulièrement aimé l'étude de caractère de ce personnage, avec tellement de précision que dans la première du roman j'ai eu du mal à réaliser que je lisais un polar.
L'enquête en elle-même, a, il est vrai un peu de mal à décoller, mais patience,
Il y a une surprise en fin de lecture.
Une belle découverte de la littérature Canadienne qui m'est pratiquement inconnue.
Merci à Babelio et aux éditions La Valette qui m'ont permis de faire ce voyage littéraire.


Commenter  J’apprécie          271



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (24)voir plus