AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782350133027
368 pages
Éditeur : Jean-Claude Gawsewitch (17/11/2011)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 25 notes)
Résumé :

" Le talent, le génie des malfaiteurs modernes semble prendre à notre époque, où tout se civilise, même le mal, des proportions grandioses. Qui peut se vanter d'échapper aux criminelles entreprises d'un coquin de l'envergure de celui dont le récit que nous publions expose " : ainsi commence L'Arrestation d'Arsène Lupin, la toute première aventure du célèbre gentleman cambrioleur publiée en juille... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
cyan
  23 avril 2020
Ce recueil propose 13 nouvelles et un court roman sous forme d'épisodes, tels qu'ils avaient été publiés pour la première fois dans la revue Je sais tout! entre 1905 et 1911. L'intérêt de cette édition, par rapport aux aventures d'Arsène Lupin telles qu'on les lit aujourd'hui, est que les textes proposés sont repris dans la version originale de leur première publication, ce qui inclut notamment les illustrations d'époque.
Le livre s'ouvre sur une présentation rédigée par la petite-fille de Maurice Leblanc, sous forme de lettre à son grand-père, puis sur une préface qui retrace la naissance du héros et de la revue qui publiait ses premières aventures.
Je connaissais déjà ces histoires pour avoir les avoir lues dans leurs versions parues au Livre de Poche sous les titres Arsène Lupin, Gentleman Cambrioleur et Arsène Lupin contre Herlock Sholmès. J'avoue que mon souvenir n'est pas assez précis pour mettre le doigt sur les différences avant/après remaniement, mais ce format « en épisodes » m'a bien plu. Certaines intrigues sont plus palpitantes que d'autres, mais c'est toujours un plaisir de passer un moment avec Arsène Lupin.
Les illustrations sont très sympas, même si un peu trop sombres pour mon goût. La mise en page en colonnes reprend celle du journal, avec des sous-titres dans le coeur des récits et une courte présentation en tête de chaque épisode. J'ai apprécié de découvrir le format dans lequel les lecteurs du début du 20e siècle lisaient les aventures de Lupin.
La plume est fluide et efficace, il y a beaucoup d'humour, notamment s'agissant de se moquer de Sherlock Holmes. Les thèmes abordés sont variés, de l'énigme policière ou historique à la chasse à l'homme, de l'aventure à la romance, etc.
J'aurais dû commencer par ce recueil au lieu de m'embêter avec des réécritures contemporaines sans saveur ces derniers mois! (si vous voulez voir un avis sur celles que j'ai lues: La nouvelle Vie d'Arsène Lupin; Les Héritiers)
Très bonne lecture, à la fois pour le contenu et pour le format. Je recommande!
Lien : https://bienvenueducotedeche..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Elise_ademimot
  24 août 2012
D'abord quelques mots sur ce format très original. J'ai adoré pourvoir l'emmener partout, sans forcément prendre un sac puisqu'il est si petit, qu'il se glisse dans une poche. La couverture cartonnée est résistante, malgré qu'il m'ait suivie partout, il est toujours en excellent état à la fin de ma lecture. En revanche, les pages sont vraiment très fines (avec la chaleur, le papier gondole vite sous les doigts et c'est un peu difficile au début de ne tourner qu'une page à la fois), mais il a bien fallu faire un choix pour un encombrement minimal. le choix de la police et de sa taille sont aussi très appréciables, car le confort de lecture est tout aussi bon (voir même meilleur), qu'avec un format poche classique. Et je tire mon chapeau pour cette reliure, qui permet une lecture d'une seule main et le livre tient parfaitement ouvert une fois posé à plat (sans casser la tranche !).
/ L'Aiguille creuse /
Parlons maintenant de Lupin. Je connaissais bien évidemment ce personnage de nom et de renommée, mais je suis très contente d'avoir enfin pu vivre deux de ses aventures à ses côtés. Dans le premier roman, L'Aiguille creuse, si on pressent rapidement que l'ombre d'Arsène Lupin plane sur cette affaire, on ne le rencontre que plus tard. Il se fait désirer par le lecteur et c'est avec Isidore Beautrelet, un étudiant de 17 ans, que l'on mène cette enquête. En pleine nuit, au château du comte de Gesvres, deux jeunes femmes surprennent la retraite d'un cambrioleur. Ses complices se sont échappés mais rien ne semble avoir disparu. Après avoir été la cible de quelques coups de feu, l'homme s'est littéralement volatilisé. Pourtant, toutes les précautions ont été prises pour qu'il ne puisse pas s'enfuir de l'enceinte de la propriété. Notre jeune étudiant s'improvise détective et décide de tirer cette affaire au clair, volant la vedette aux inspecteurs de renoms, tels que le grand Herlock Sholmés (il ne vous fait pas penser à quelqu'un ? ^^).
Je vous avoue que j'ai eu quelques aprioris au début, sur le style de l'auteur. J'avais peur que tout cela soit un peu trop "vieillot". Eh bien, c'est avec bonheur que je me suis trompée. À part quelques tournures de phrases un peu étranges et quelques termes aujourd'hui peu usités, l'histoire n'a absolument pas mal vieillit. Elle se laisse même dévorer. On se retrouve plongé dans une intrigue ancrée dans l'histoire des Rois de France. Elle est vraiment bien construite et même si elle est parfois abracadabrante, on se prend à espérer qu'elle soit vraie. Lupin y apparaît comme un personnage insaisissable et imprévisible. Il obsède complètement ceux qui sont à sa poursuite, a toujours une longueur d'avance sur eux et inspire le respect. J'ai pu comprendre pourquoi, même hors-la-loi, il s'attire autant la sympathie des foules, tout en se faisant de dangereux ennemis.

/ le Bouchon de Cristal /
Le premier roman place donc le lecteur du côté de la justice et ce personnage reste vraiment très énigmatique. En revanche, le second livre, le Bouchon de cristal, nous entraine du côté d'Arsène et on en apprend beaucoup plus sur lui. L'histoire démarre sur un cambriolage qui tourne très mal, puisque le sang a coulé. Deux de ses complices se retrouvent aux mains de la gendarmerie et il devra mettre tout en oeuvre, pour les sauver de l'échafaud.
J'ai aussi beaucoup aimé cette seconde histoire, bien que je l'ai trouvée un peu longuette sur la fin. Impossible de ne pas se prendre d'affection pour ce gentleman cambrioleur qui est loin d'être sans scrupules. Un héros romantique d'une grande intelligence, qui dévoile de nombreuses facettes de sa personnalité. Parfois enfantin, orgueilleux, mais aussi un génie à sa manière, exalté, caméléon, attaché à ses principes (il refuse de tuer), doué d'un grand sens de la répartie et de nombreux talents cachés. Un personnage pas si infaillible qu'il n'y paraît, ce qui ne le rend que plus humain et attachant.
Pour conclure :
De cette lecture, je ressors donc convaincue de deux choses : je n'hésiterai pas à lire d'autres parutions dans cette collection car j'adhère à ce format (peut-être le Pingouin d'Andreï Kourkov et Fuck America de Edgar Hilsenrath) et je veux absolument replonger dans d'autres aventures extraordinaires de cet élégant et talentueux cambrioleur.
Lien : http://a-demi-mot.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Maliae
  26 avril 2014
Je vais pas passer dix jours sur ce livre, parce que je crois que les seuls mots qui vont en ressortir c'est : j'adore, je suis fan, j'aime, je suis folle d'Arsène Lupin, j'adore l'écriture, j'adore les histoires, j'adore les aventures, et j'adore les images tiens. Je suis trop heureuse de redécouvrir “les originales” des histoires que j'ai déjà lu dans les bouquins. Moi ça m'émoustille alors que quand on y réfléchit quinze secondes, faut vraiment être hyper fan pour lire quelque chose qu'on a déjà lu juste parce qu'il y a des images en plus (et que c'est la première édition et donc il y a quelques changements au niveau de la rédaction). Enfin c'est un super livre, j'étais heureuse à chaque page, j'étais contente de lire la lettre de Florence Leblanc qui se trouve être la petite fille de Maurice Leblanc. Seule petit reproche, à certains passages il manque des phrases, ça fait un peu bizarre, mais bon, je pardonne parce que j'adore trop Arsène Lupin, parce que je suis trop contente d'avoir ce livre entre les mains, d'avoir pu le lire (et plus tard je vais m'amuser à comparer avec les bouquins ! voilà).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sio
  16 août 2012
Ce premier tome permet donc de plonger dans la psychologie ô combien complexe du personnage de Maurice Leblanc, les deux récits montrant tour à tour différentes facettes de l'homme. Quoi qu'il en soit, ce fut un réel plaisir de suivre à nouveau l'intrépide gangster dans ses glorieuses aventures. Dans un style enlevé, Maurice Leblanc propose des entreprises audacieuses, servies par un personnage caustique et plein d'outrecuidance qu'il est difficile de ne pas apprécier. Son style ne manque pas d'un certain panache aux doux accents de début de siècle dernier. En bref, de formidables aventures, rythmées et enthousiasmantes, tant par leur contenu que par leur forme.
Celle du livre, d'ailleurs, est particulière : au format Point 2, le texte est présenté dans la largeur et le livre se lit à la verticale. Idéal pour lire sur la plage, ou dans un train bondé!
Lien : http://encres-et-calames.ove..
Commenter  J’apprécie          40
Lisane
  22 août 2012
J'ai eu difficile au début (5 minutes), mais ensuite je n'en ai fait qu'une bouchée d'une petite semaine
Trop génial
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ladymoonlightladymoonlight   20 août 2019
L'inspecteur s'exhuma des entrailles de la cheminée. Le visage noirci, les vêtements couverts de suie, les yeux brillants de fièvre, il était méconnaissable.
_Je le cherche, grogna-t-il.
_Qui?
_Arsène Lupin...Arsène Lupin et son amie.
_Ah ça! mais, vous imaginez-vous qu'ils se cachent dans les tuyaux de la cheminée ?
Ganimard se releva, appliqua sur la manche de son supérieur cinq doigts couleur charbon, et sourdement, rageusement:
_Où voulez-vous qu'ils soient, chef ?
Il faut bien qu'ils soient quelque part. Ce sont des êtres comme vous et moi, en chair et en os. Ces êtres-là ne s'en vont pas en fumée.
_Non, mais ils s'en vont tout de même.
_Par où? par où? la maison est entourée ! il y a des agents sur le toit !
_La maison voisine?
_Pas de communication avec elle.
_Les appartements des autres étages?
_Je connais tous les locataires, ils n'ont vu personne. Ils n'ont entendu personne.
_Êtes-vous sûr de les connaitre tous?
_Tous. La concierge répond d'eux. D'ailleurs, pour plus de précaution, j'ai posté un homme dans chacun de ces appartements.
_Il faut pourtant bien qu'on mette la main sur eux.
_C'est ce que je dis, chef, c'est ce que je dis. Il le faut, et ça sera, parce qu'ils sont ici tous les deux...ils ne peuvent pas ne pas y être. Soyez tranquille, chef, si ce n'est pas ce soir, je les aurai demain...
J'y coucherai !... J'y coucherai !...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SioSio   15 août 2012
Lupin qui, à cette époque, ne s'était pas encore promu - honneur suprême de sa carrière - au poste de chef de la Sûreté et qui, par conséquent, n'avait pu prendre, au Palais de justice, les mesures nécessaires à l'exécution de ses plans, Lupin après quinze jours de tentatives infructueuses, dut s'incliner. Il le fit la rage au cœur, et avec une inquiétude croissante.
" Le plus difficile dans une affaire, dit-il, souvent ce n'est pas d'aboutir, c'est de débuter. En l'occurrence, par où débuter? Quel chemin suivre?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SioSio   12 août 2012
- Comment êtes-vous entré?
- Mon Dieu, comme tout le monde, par la porte. Puis, ne voyant personne, j'ai traversé le salon, j'ai suivi le balcon, et me voici.
- Soit, mais la clef de la porte?
- Il n'y a pas de porte pour moi, vous le savez. J'avais besoin de votre appartement, je suis entré.
Commenter  J’apprécie          20
SioSio   15 août 2012
Il esquissa un dernier entrechat, tourna autour de la chambre en faisant la roue, et finalement se planta debout, les deux poings sur les hanches, et un pied sur le corps inerte.
- Tableau allégorique! annonça-t-il. L'archange de la Vertu écrasant l'hydre du Vice!
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Maurice Leblanc (47) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice Leblanc
Rencontre avec Nicolas Sorel de la compagnie Amavada, à l'origine du projet Belle époque ! Ce projet nous replonge dans l'oeuvre de trois auteurs normands 1900 : Gustave Lerouge, Maurice Leblanc et Gaston Leroux.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arsène Lupin

Contre quel policier Arsène Lupin lutte t-il fréquemment

Herlock Sholmès
Ganimard
Perenna
Dudouy

7 questions
80 lecteurs ont répondu
Thème : Maurice LeblancCréer un quiz sur ce livre