AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1911417010
Éditeur : Omnia Veritas Ltd (27/04/2016)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Pour la première fois dans le monde francophone, un livre tente d'explorer les sujets complexes que sont les abus rituels traumatiques et le contrôle mental qui en découle. Il s'agit ici d'approfondir la lourde question de la pédocriminalité élitiste, aussi appelée le pédo-satanisme. Comment réagit le cerveau d'un enfant soumis à de telles horreurs ? Comment est-il possible de programmer mentalement un être humain ? Quelles sont les racines de telles pratiques ? En ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Cronos
  16 septembre 2019
Attention à ce que vous lisez dans ce livre car même s'il est documenté, les déductions sont orientées et propres à l'auteur.
Légendes, mythes ou croyances, toutes ont su évoluer à l'air du numérique, du mélange des cultures et de la sur-information pour devenir les légendes urbaines. Ce livre est un formidable outils pour ça tant il y a de références, c'est d'ailleurs ce qui a motivé mon achat et ma lecture sur presque deux ans.
Comme pour toutes légendes il y a une part de vérité et d'imagination, c'est ce qui m'a toujours fasciné, chercher cette limite. En plus de l'écrit qui arrive à tirer des ficelles pour mettre en action une certaine crédibilité et logique. Tout comme Harry Potter l'est dans son univers, bien qu'il soit fictif, je tiens à le rappeler.
Je suis impressionné par les recherches de l'auteur tant il y a de références de tout bord. du dossier déclassifié de la CIA à la musique pop, du film confidentiel au vrai fait divers, il a effectué un travail que seul un passionné peu fournir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Blok
  09 mars 2018
Effarant. Aucune affirmation étayée. Un amalgame de théories complotistes, de psychologie de comptoir et d'aneries pures et simples. Cet ouvrage n'est même pas irréfutable car il ne s'appuie sur aucun fait . Il peut être dangereux s'il est pris au sérieux
et provoquer par exemple d'autres affaires d'Outreau. Or le sens critique est la chose au monde le moins partagée car on trouve toujours quelqu'un pour croire n'importe quoi. Dix pour cent des Français croient que la terre est plate. Alors le satanisme, la personnalité dissociée et la régression sous hypnose
Commenter  J’apprécie          13
catallaxie
  01 août 2019
Le livre publié chez Omnia Veritas en 2016 par Alexandre Lebreton est un gros pavé de 691 pages écrit dans une police assez petite : on n'est pas dans un roman stupide utilisant le plus de papier possible pour se gonfler comme un paon ridicule et faire croire à sa propre consistance, mais une vraie somme d'un travail infatigable, d'une importance indéniable et qui traite, sérieusement et dignement, sans pathos inutile ni outrances, d'un sujet grave et primordial dont on ne parle pas. Ou pas jusqu'au bout. le livre accompagne d'ailleurs tant le site Internet MK Polis que le compte Youtube de l'auteur, où se trouvent de nombreuses vidéos illustrant les exemples décrit sur le papier, et de nombreuses conférences et témoignages publiés sur Internet qui ont alimenté le texte.
[La suite sur Catallaxie.net]
Lien : https://catallaxie.net/mk-ab..
Commenter  J’apprécie          32
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
klairobskurklairobskur   21 juin 2017
Dans le livre "Diagnosis and Treatment of Multiple Personality Disorder", le Dr. Frank Putnam dit qu'il y a deux camps sur la question de la sortie hors du corps, un groupe qu'il qualifie de "séparationistes", ceux qui croient qu'il existe une "âme", un "corps astral", qui peut quitter véritablement le corps physique pour se déplacer vers d'autres lieux, et puis il y a des psychologues pour qui ces expériences de sorties du corps sont simplement un état de conscience modifié et qu'il s'agit d'une simple hallucination. Les nombreux témoignages tendent à prouver qu'en effet, il existe un corps astral pouvant se mouvoir hors du corps physique.
Les personnes décrivent une sensation de flottement en apesanteur, en dehors de leur corps. Certaines personnes qui ont vécu une N.D.E (Near Death Experience), une expérience de mort imminente ou encore expérience aux frontières de la mort, ont pu décrire précisément l'opération chirurgicale qui était effectuée sur elles suite à un accident, alors qu'elles étaient dans le coma… Elles étaient également capables de rapporter le nombre de personnes présentes dans le bloc opératoire et ce qu'elles se disaient entre elles. Leur corps énergétique était au dessus de la scène et pouvait ainsi tout observer dans les moindres détails pendant que leur corps physique était inconscient, allongé sur la table d'opération. Ces expériences de mort imminente étudiées par le Dr. Raymond Moody, mais également les travaux de Robert Monroe ou du Dr. Jean Jacques Charbonier, montrent qu'un corps énergétique, dit corps éthérique ou corps astral, avec une conscience, peut quitter le corps physique puis le réintégrer. Certaines personnes maîtrisent ce phénomène et peuvent le provoquer à volonté, chose qui n'est évidemment pas conseillé. D'après un sondage Gallup datant de 1982, il y aurait 25 à 30 % de gens qui auraient vécu ce genre d'expérience suite à une hospitalisation ou à un traumatisme sévère.

Les occultistes connaissent bien cette technique du "Voyage Astral", dite de la projection astrale du "corps de lumière" hors du corps physique. C'est une discipline étudiée par les sociétés secrètes telles que la Golden Dawn ou la Franc-maçonnerie, mais c'est une pratique avant tout maîtrisée par les chamans des cultures préindustrielles, qui voyagent à travers les différentes dimensions grâce à cette technique.

Le phénomène de dissociation décrit dans le chapitre précédant s'accompagne parfois d'une sensation de séparation de l'esprit et du corps. Certaines victimes d'abus sexuels décrivent clairement une sortie concrète hors du corps physique lors de leur dissociation déclenchée par la violence extrême, la douleur et la terreur.

La psychotraumatologue Muriel Salmona, spécialiste de la dissociation, parle dans ces cas là d'une "décorporation". Marie-Ange Le Boulaire, l'auteur du livre "Le viol", décrit bien comment elle s'est retrouvée en dehors de son corps, observant son viol et analysant de manière très lucide la situation dans laquelle elle se trouvait. Elle a décrit ce phénomène lors de son passage dans l'émission de télévision "Allô Docteur" sur France 5 en janvier 2014 : "Je me sentais à un mètre, comme dans un film. J'étais à un mètre derrière et je regardais la scène que j'analysais d'ailleurs très clairement en me demandant ce que je pouvais faire pour m'en sortir… Ça c'était très clair."

Dans le documentaire intitulé "Une vie après la secte" (Planète +, 2014), Flora Jessop, née dans une famille d'intégristes mormons, témoigne sur son enfance martyrisée : "Cela a commencé par des caresses, il me disait que je ne devais pas en parler, que c'était notre secret. Au début, j'étais fière, mais en même temps je me sentais sale et je ne comprenais pas pourquoi. Cela était très bizarre, je partageais un secret avec mon père et cela me donnait envie de vomir. J'étais terrifiée à chaque fois qu'il voulait me parler. Je suis devenue très douée pour me détacher de moi-même. Je flottais au-dessus de moi et je le regardais me toucher en ayant l'impression que cela arrivait à quelqu'un d'autre. Comme ça, je pouvais encore aimer mon père. Chaque enfant considère son père comme son héros, c'est le premier héros d'un enfant. Ce que j'ai appris très tôt, c'est que les monstres ne se cachent pas sous notre lit, les monstres passent les portes et ont des visages familiers. Mon héros était un monstre… "

Le livre "Wife Rape" (Femme violée) rapporte un certain nombre de témoignages de dissociation avec une sortie hors du corps lors d'un viol : "Une des stratégies de survie la plus répandue est décrite par Debbie comme une "sortie en orbite", elle se souvient: "Il était entièrement couché sur moi, et alors je suis juste sortie avec mon esprit, je n'étais tout simplement plus là. Je m'étais transportée ailleurs et j'ai réalisé plus tard que je l'avais souvent fait, même en grandissant, lorsque quelque chose me blessait, je sortais… je devenais totalement engourdie." (…) Karen décrit aussi avoir eu une sortie hors du corps : "C'est comme si j'étais en train de regarder la scène du coin de la chambre et je ne pouvais plus rien ressentir." Cela est arrivé seulement durant les abus sexuels mais pas pendant la violence physique. Annabel a également décrit avoir eu une expérience hors du corps durant son viol, elle raconte: "Je me focalisais sur mon bras tout en étant quelque part au-dessus, mon bras était tordu sous mon corps, comme une poupée de chiffon. Je ne voyais pas le viol comme si il m'arrivait à moi, mais comme si cela arrivait à quelqu'un d'autre avec un bras tordu." ²³

Dans le livre "Reach for the Rainbow" (Atteindre l'arc-en-ciel), Lynn Finney rapporte le récit d'une survivante qui décrit sa dissociation psychique puis la sortie hors de son corps : "Je ne peux plus supporter cela une minute de plus. Je sens que je vais mourir. Je veux mourir. Oh, s'il vous plaît, laissez moi mourir. Que se passe-t-il ? Je ne sens plus la douleur. Pourquoi je ne ressens plus de douleur ? Je ne ressens plus rien… Je me sens tellement paisible. Je flotte, je flotte jusqu'au plafond. Que se passe-t-il ? Je peux voir le corps nu de mon père sur le lit en dessous de moi. Je vois son dos et l'arrière de ses jambes. Il est sur une petite fille, une fille avec de longs cheveux noirs comme moi. Mais c'est moi ! Je suis tellement confuse… Je ne comprends pas. Comment puis-je être là-bas et ici au plafond en même temps ? Je peux voir mon père et la fille (moi) bouger sur le lit, mais mes émotions et la douleur ont totalement disparues. Je ne ressens plus rien mais je peux entendre ses pleurs. Je suis contente de ne plus être en bas, je ne veux pas y retourner." ²⁴

Le Dr. David Gersten a rapporté un témoignage concernant ce processus de dissociation extrême. Dans son livre intitulé "Are You Getting Enlightened or Losing Your Mind ?" (Êtes-vous en train d'atteindre l'illumination ou de perdre la tête ?) il écrit : "Amanda a été victime d'abus physiques et psychologiques et aussi d'abus sexuels. Son père, un alcoolique, a commencé à la violer lorsqu'elle avait huit ans, et cela a continué pendant six ans. Un frère plus âgé abusait d'elle également (…) Amanda a appris à faire face à l'agonie en "quittant son corps". Dans la psychiatrie traditionnelle, nous pourrions dire qu'elle se "dissociait". La question à laquelle la psychiatrie ne répond pas est "où s'en va la conscience lorsqu'elle se dissocie ?". Je crois que ce que nous appelons la dissociation doit souvent être une expérience de sortie hors du corps. La conscience d'Amanda se dissociait, ou se séparait de son corps physique. Son esprit et sa conscience quittaient temporairement les limites de son corps physique. Ainsi, Amanda n'expérimentait plus personnellement les ravages émotionnels et physiques. En fait, elle a appris à "quitter son corps" à volonté et elle se retrouvait souvent dans des états de béatitude extatique alors qu'elle était sortie de son corps. J'ai depuis interrogé des douzaines d'autres personnes qui ont été victimes d'abus extrêmes, et plus de la moitié d'entre elles ont rapporté qu'elles avaient quitté leurs corps durant les violences." ²⁵

Les rituels traumatiques extrêmes servent à provoquer cette "illumination" : la transcendance du corps physique par le biais du phénomène dissociatif. Le coeur de la perversion satanique consiste à "arracher l'âme" de la victime pour vampiriser son énergie et contrôler son esprit. Ce ne sont pas les rituels en eux-mêmes qui comptent vraiment mais plutôt leurs effets à des niveaux qui dépassent le monde matériel.....

Certains énergéticiens expliquent qu'un choc ou un traumatisme, surtout en début de vie, va déverrouiller le corps astral qui pourra donc se détacher du corps physique. Eileen Nauman décrit ainsi ce phénomène : "Les personnes qui ont subi un choc et un traumatisme, surtout dans leur petite enfance, ont leur corps astral qui sort au-dessus de leur tête. Le corps astral déverrouillé ressemble à un ballon coloré flottant autour de la tête. Un clairvoyant peut le voir et savoir ainsi que vous êtes "déraciné" (déconnecté) en raison de cet événement. La raison pour laquelle le corps astral veut "s'échapper" est qu'il est notre "carte mère" pour toutes nos émotions et nos sentiments. Lors de l'attaque, lorsqu'une personne est profondément blessée et traumatisée, le corps astral va sortir par la partie supérieure de notre tête (Chakra de la Couronne), il ne veut tout simplement pas vivre cette douleur et cette souffrance, il fuit l'angoisse, le chagrin ou l'agonie. Si il se déverrouille et se détache pour sortir, alors vous sentirez moins ces émotions traumatiques. Les gens qui vivent cela signalent également une sensation d'engourdissement et de paralysie. C'est un autre signe que le corps astral est déverrouillé et sorti. Sous la violence extrême, le corps astral se déverrouille et s'échappe. Est-ce aussi simple que cela ? Qu'advient-il lorsque cela se produit ? Nous nous sentons d
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
klairobskurklairobskur   21 juin 2017
L'occultiste/journaliste Pierre Manoury, auteur d'un traité pratique de magie sexuelle, définit ainsi cette "discipline" :
On peut donc cataloguer la sexualité magique selon trois grands critères.
1) Abstinence, privation, macérations et chasteté. Ceci dans un contexte mystique, une démarche symbolique ou de communion avec des hiérarchies spirituelles de nature élevée.
2) Par une exacerbation du désir potentialisant des énergies appliquées à des rites et cérémonies de magie dite pratique, l’érotisation n'étant dans ce cas que cérébrale. C'est le principe le plus répandu dans la plupart des magies cérémonielles et les rituélies de base de la haute sorcellerie.
3) Enfin dans les magies et sorcelleries regroupées sous le terme générique de magies sexuelles ou exacerbation et potentialisation du désir et des énergies sont suivies d'une libération dans le contexte rituel lui-même, selon des modalités très spéciales… Les applications dans ces cas spécifiques sont d'une redoutable efficacité sur les plans matériel, physique et psychique (…)

La magie sexuelle peut donc être considérée comme une base de pratiques rituelles applicable à très haut niveau, par des gens entraînés (et responsables), et constituant un des grands instruments de pouvoir, sinon le plus puissant (…) La magie sexuelle est donc une pratique essentiellement basée sur une utilisation de l'énergie vitale, laquelle devra être domestiquée, filtrée, captée, accumulée, développée, potentialisée puis canalisée dans le cadre du rituel.⁷⁹

La magie rouge (liée au sang) et la magie sexuelle sont les deux plus puissantes magies car elles utilisent la force vitale humaine pour donner du pouvoir à celui qui les pratique. C'est la raison pour laquelle elles sont généralement combinées. La magie sexuelle s'inspire du tantrisme oriental, elle vise à maîtriser la "Kundalini" et l'immense potentiel énergétique sexuel. Dans le tantrisme, la Kundalini est identifiée à "Shakti", la déesse serpent présente dans le corps humain à la base du sacrum, censée s'élever le long de la colonne vertébrale, lors d'une montée de Kundalini, pour atteindre le cerveau en irriguant tous les centres énergétiques (Chakras) de sa puissance.

(...)

Dans la mythologie grecque, les adorateurs de Dionysos étaient souvent représentés portant un bâton surmonté d'une pomme de pin. Cela représente l'énergie de la Kundalini lorsqu'elle remonte l'épine dorsale (le bâton) vers la glande pinéale située au sixième chakra, symbolisée ici par la pomme de pin. En effet, nous retrouvons les conceptions et les pratiques du Tantrisme dans le Dionysisme, Marcel Détienne écrit dans son livre "Dionysos mis à mort" : "Le dépassement du sacrifice que les Orphiques et les Pythagoriciens opèrent par le haut, le Dionysisme l'accomplit par le bas… Les fidèles de Dionysos… s'ensauvagent et se conduisent comme des bêtes féroces. Le Dionysisme permet d'échapper à la condition humaine en s'évadant dans la bestialité par le bas, du côté des animaux, tandis que l'Orphisme propose la même évasion du côté des dieux." Dans le monde dionysiaque, on appelle "Orgiasme" les pratiques correspondant à celles du Tantrisme. L'orgiasme consiste en des cérémonies de groupe dans lesquelles ont lieu des sacrifices de sang, des danses extatiques et des rites érotiques. Dionysos se présente sous le double aspect d'un dieu de la Nature et d'un dieu des pratiques orgiaques, tout comme Shiva en Inde ou Osiris en Égypte. L'orgiasme vise au déconditionnement de l'être, qui retourne pour un moment à sa nature la plus profonde et la plus refoulée. Ce retour aux instincts bestiaux est un aspect important de la méthode tantrique.

(...)

Les enseignements sur le tantrisme nous apprennent entre autre qu'une relation charnelle et sexuelle est un partage d'énergie et de karma. Cela a donc pour conséquence que l'individu peut se retrouver contaminé par les troubles psychiques ou le "mauvais karma" du partenaire, ou au contraire, être profondément inspiré si le partenaire est un être spirituellement très pur. Dans les pratiques tantriques, c'est l'organe sexuel d'une très jeune femme qui est vénéré. D'après le Mahamudra Tilaka Tantra : "Les jeunes filles de plus de vingt ans n'ont plus de pouvoir occulte." La pureté et l'innocence de l'enfance est-elle recherchée dans les pratiques de magie sexuelle satanique ? Probablement que oui, tout comme pour un sacrifice de sang, il s'agit de vampiriser cette réserve d'énergie et de pureté. D'autant plus lorsque l'enfant se trouve dans un profond état de transe dissociative qui le connecte à d'autres dimensions. Il est utilisé comme un véritable outil de pouvoir. L'enfant est la pureté incarnée, l'innocence de la Création de Dieu, sa souillure et son sacrifice représentent l'ultime offrande faite à Satan. Voilà pourquoi nous retrouvons systématiquement des perversions sexuelles et des sacrifices de sang lors des abus rituels sataniques. Le sang de l'enfant est d'une grande pureté et c'est à la puberté que le principe le plus pur de celui-ci passe dans la semence. C'est sur cela que s'appuie la magie sexuelle et ses aberrations.

Dans son traité sur la magie sexuelle, Pierre Manoury fait une description du déroulement d'un rituel lors duquel la femme aura de multiples rapports sexuels avec plusieurs hommes en même temps, ceci dans le but d'effectuer "une charge énergétique" chez la femme. Voici ce qu'il écrit ensuite : "Ces descriptions un peu scabreuses ne constituent nullement une incitation à la débauche, ce sont des pratiques très discrètes, issues de traditions millénaires. Il faut savoir qu'elles constituent des pratiques rituelles de manipulation énergétique dans plusieurs traditions. De certaines sociétés occidentales très fermées, des sabbats de la haute sorcellerie, des bacchanales grecques aux priapées en passant par les rituels orgiaques shivaïques, etc (…) certaines branches de la magie sont assez élitistes, la magie sexuelle fait partie de celles-ci." ⁸⁷

(...)

Un des "pères" de la magie sexuelle occidentale est Paschal Beverly Randolph. Selon lui "le véritable pouvoir sexuel est le pouvoir de Dieu", pouvant être utilisé à la fois comme une expérience mystique mais également pour des pratiques magiques servant à obtenir de l'argent, le retour d'un être aimé ou pour toutes sortes de choses… Les enseignements sur la magie sexuelle de Randolph ont largement circulé dans de nombreuses sociétés secrètes et autres fraternités ésotériques européennes, particulièrement à l'Ordo Templi Orientis (O.T.O.). Randolph, en plus d'avoir été un médium, avait fondé un ordre religieux consacré à la régénération spirituelle de l'humanité, nommé la Fraternité d'Eulis, officiellement fondée en 1874. Randolph déclara que sa nouvelle secte prenait racine dans les Mystères d'Éleusis, une des nombreuses anciennes religions grecques antiques. Randolph était aussi lié avec la tradition Rosicrucienne, mais il a affirmé que la Fraternité d'Eulis était bien plus connectée aux Mystères que ne l'est l'Ordre des Rose-Croix, qui selon lui n'est seulement qu'une porte d'entrée pour accéder au sanctuaire d'Eulis. Les plus profonds secrets d'Eulis étant en grande partie centrés autour des rituels de magie sexuelle, en lien avec le culte de la fertilité des anciennes religions à Mystères.⁸⁸

⁷⁹ "Traité pratique de Magie Sexuelle" - Pierre Manoury, 1989, chap.1

⁸⁷ "Traité pratique de Magie Sexuelle" - Pierre Manoury, 1989, chap.6

⁸⁸ "Magia Sexualis: Sex Magic and Liberation in Modern Western Esotericism" - Hugh B. Urban, 2006, p.65
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
klairobskurklairobskur   21 juin 2017
Les rituels initiatiques de type traumatiques ont pour but de transcender la conscience. Dans son livre intitulé "A Course of Severe and Arduous Trials" Lynn Brunet nous explique que les épreuves des anciens cultes à Mystères visaient à produire des états altérés de conscience, une expérience mystiques avec un état d'extase et d'union avec le divin. Les méthodes impliquaient l'exploitation de la douleur, de la peur, de l'humiliation et de l'épuisement. Ces techniques semblent avoir émergé dans les cultures guerrières, où lors de l'exposition à la violence extrême et à la peur de la mort imminente, un guerrier pouvait expérimenter cet état de béatitude avec un sentiment d'immortalité (…) Cette relation entre le sentiment de terreur et la sensation de vivre une expérience "sublime" est devenue un des thèmes clés de l'illumination philosophique (…) Immanuel Kant et Edmund Burke sont deux francs-maçons qui ont étudié ce sujet. Kant a déclaré que l'expérience du Sublime, induite à travers la sensation d'être submergé par la terreur, est une situation dans laquelle l'individu ne parvient plus à saisir ce qui se déroule. D'une manière similaire, Burke a déclaré que la terreur avait la capacité d'entraîner des réactions qui mettent l'individu dans un état particulier, "cet état d'esprit dans lequel tout est suspendu", produisant ainsi "l'effet du Sublime à son plus haut niveau" (…) "pour rendre les choses terrifiantes", dit-il, "l'obscurité semble généralement être nécessaire" (…) Dans l'initiation Druidique, les candidats sont enfermés dans des grottes, ils doivent ramper dans de longs tunnels ou bien sont enfermés dans des coffres ou des cercueils pendant plusieurs jours pour en ressortir "nés de nouveau". Ces pratiques initiatiques étaient connues comme le "feu mystique", et la sortie de ces épreuves de tortures était parfois exprimée avec le terme de "flamboiement de lumière" (…) Comme le note Ross Nichols, les magiciens Druides "plongeaient ou cuisaient l'enfant dans le feu mystique", un euphémisme signifiant qu'à l'époque pré-Chrétienne, l'enfant était parfois soumis à ces épreuves initiatiques." ³

En 1756, Edmund Burke parlait ainsi du "Sublime" : "Quel que soit ce qui peut provoquer le sentiment de douleur ou de danger dans l'esprit, cela produit l'émotion la plus forte que l'esprit humain soit capable de ressentir. Lorsque le danger et la douleur deviennent trop intenses, cela devient totalement terrifiant et donc à priori incapable d'entraîner du plaisir, cependant, avec un certain recul, nous observons que de telles choses sont délicieuses." ⁴
Emmanuel Kant décrivait le "Sublime" comme la rencontre entre le "Moi" et ce qui a la possibilité de l'annihiler totalement, c'est à dire le trauma pouvant anéantir la volonté et désarticuler la personnalité.

Voici par exemple comment Glenn Gray décrit les états modifiés de conscience des soldats sur les champs de batailles : "En danger de mort, beaucoup de soldats entrent dans un état hébété où la clarté d'esprit a totalement disparue. Dans cet état, ils peuvent être pris dans le feu de l'extase collective jusqu'à en oublier la mort en raison de leur perte d'individualité, ils peuvent également fonctionner comme les cellules d'un organisme militaire pour faire tout ce que l'on attend d'eux car il deviennent alors des automates." ⁵

Cet état de conscience modifié face à la terreur et/ou à la douleur extrême, que certains nommaient le "Sublime" au 18è siècle, ce "flamboiement de lumière" ou cette "illumination", est ce que l'on appelle aujourd'hui la dissociation, un point essentiel sur lequel nous reviendrons tout au long du livre. La dissociation étant la fondation sur laquelle s'implante la programmation des esclaves MK-Monarch.

Dans son livre "Religion: An Anthropological View" (Religion: une vue anthropologique), Anthony Wallace décrit un "processus d'apprentissage rituel" qui fonctionne essentiellement avec ce qu'il nomme la "loi de la dissociation". Il écrit que ces pratiques visant à induire un état spirituel extatique en manipulant directement et crûment le fonctionnement physiologique de l'humain se retrouve dans tous les systèmes religieux (antiques et primitifs). Wallace classe ces manipulations en quatre grandes catégories :

- 1) Les drogues
- 2) La privation sensorielle et la mortification de la chair par la douleur
- 3) La privation de sommeil entraînant la fatigue
- 4) La privation d'aliments, d'eau ou d'oxygène

Dans son livre datant de 1966, Wallace décrit indirectement, sur une base anthropologique, les origines des abus rituels sataniques et du contrôle mental. Il décrit comment le néophyte est mis dans un état où il se retrouve radicalement dissocié de toutes ses connaissances passées afin de recevoir de nouvelles informations. En effet, la restructuration cognitive et affective (programmation) est facilitée lors de ces états dissociatifs où la suggestibilité du sujet est démultipliée. Wallace écrit : "L'efficacité de ces procédures pour induire des changements physiologiques a même été démontrée dans un cadre non religieux, notamment dans des expérimentations cliniques sur les effets de la privation sensorielle et les diverses techniques de "lavage de cerveau" ou de "réforme de la pensée"… Il s'agit entre autre du programme MK-Ultra qui sera exposé dans le prochain chapitre.

Anthony Wallace parle d'un "état spirituel extatique" entrainé par certains rituels, une extase provoquée par un profond état dissociatif. Le mot "extase" qui vient du grec "ekstasis" signifie "sortie du corps", cette "illumination" dissociative lors des traumatismes est en effet considérée par certains comme extatique, c'est à dire un état de conscience où passé, présent et futur sont transcendés et unifiés. Certains rituels traumatiques extrêmes vont jusqu'à provoquer ce que l'on nomme une NDE (Near Death Experience), une expérience de mort imminente dans laquelle notre espace temps est transcendé… Les victimes de viols rapportent souvent ce phénomène de dissociation extrême où elles se sentent sortir de leur corps physique lors du drame, nous y reviendrons dans le chapitre 6. (voir extrait n°1)

³ "A Course of Severe and Arduous Trials: Bacon, Beckett and Spurious" - Lynn Brunet, 2009, p.6, 7, 11
⁴ "A Philosophical Enquiry into the Origin of Ideas of the Sublime and Beautiful" - Edmund Burke, 1998, p.37-38
⁵ "The Warriors: Reflections on Men in Battle" - Jesse Glenn Gray, 1998, p.102
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
klairobskurklairobskur   21 juin 2017
L'actrice Angelina Jolie a déclaré avoir été "très sexualisée dès l'âge de 4 ans à l'école maternelle (...) J'avais inventé un jeux où j'embrassais les garçons... Ensuite nous allions plus loin et nous enlevions nos vêtements. J'avais alors un tas d'ennuis !"
Pour beaucoup de professionnels de la petite enfance, une attitude hypersexualisée chez un jeune enfant est considérée comme un signe d'abus sexuels présumés. Angelina Jolie, qui semble elle aussi être psychologiquement très perturbée, a admis avoir goûté à toutes les drogues, mais elle semble avoir un goût particulier pour... le sang. Lors de son premier mariage avec Johnny Lee Miller, elle avait écrit le nom de son mari sur un tee-shirt blanc avec son sang. Lorsqu'elle était mariée avec Billy Bob Thornton, ils portaient tous les deux autour du cou une fiole contenant le sang de l'autre. Sa biographie révèle également que toute petite, elle avait une fascination pour les couteaux, qu'elle les collectionnait et qu'à l'adolescence, son mal-être s'est manifesté entre autre par de la scarification. Une biographie révèle : "Certains vont faire les boutiques, moi je me scarifie. Lorsque j'ai commencé à avoir des relations sexuelles, le sexe ne m'apportait pas assez, mes émotions n'étaient pas assez fortes, quelque chose voulait sortir... Un jour, en voulant ressentir une fusion encore plus intense, j'ai attrapé un couteau et j'ai tailladé mon copain... puis il m'a aussi tailladé. C'était vraiment quelqu'un de bien, un gentil gars qui n'était pas du genre menaçant ou violent. Nous avons eu cet échange particulier... Nous étions couvert de sang et je sentais mon coeur battre la chamade."

Cette biographie d'Angelina Jolie nous apprend également que durant une séance de sado- masochisme, Jolie a demandé à son partenaire de lui taillader le menton, il en reste encore aujourd'hui une petite cicatrice. Elle dira : "Je voulais qu'il m'aide à m'en sortir et cela m'a frustré car il ne pouvait pas m'aider." La scarification ne pouvait évidemment pas l'aider, en fait cela a même failli la tuer. Il y a eu en particulier un accident où Jolie s'est tailladée le cou et le ventre, puis elle s'est gravée une croix sur le bras. Elle a fini aux urgences et elle a par la suite déclaré : "Je me suis presque taillé la jugulaire."

Angelina Jolie était donc sexualisée dès l'âge de 4 ans, puis plus tard "adepte" de scarifications sanglantes... Certains thérapeutes reconnaîtront ici clairement des signes laissant fortement penser que Angelina Jolie a été victime d'abus sexuels dans sa toute petite enfance. Des abus qui auraient pu fractionner sa personnalité et la déclaration suivante semble confirmer qu'elle subissait des états dissociatifs dès son enfance :"Quand j'étais enfant, je n'avais pas mon propre "Moi". En grandissant, je vivais à travers des personnages que je jouais en me perdant dans différentes parties de ma personnalité." ("The Story of the World's Most Seductive Star", Rhona Mercer, 2009, chap.1)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
klairobskurklairobskur   21 juin 2017
Avertissement
Avant-propos

Chapitre 1 - Le Contrôle Mental : du Simple au Complexe

1 - Le contrôle mental des masses
a/ La télévision
b/ Le subliminal
c/ La "peer pressure" ou pression sociale
d/ L'alimentation, l'eau et les vaccins
e/ L'ingénierie sociale: "Stratégie du Choc" et Institut Tavistock
f/ Les ondes électromagnétiques / la psychotronique
2 - Le contrôle mental individuel

Chapitre 2 - Les Racines des Abus Rituels Traumatiques et du Contrôle Mental

1 - Introduction
2 - La "religion sans nom"
3 - Des anciens cultes à mystères aux sociétés secrètes modernes
4 - Magie sexuelle et sociétés secrètes
5 - Sacrifices, sorcellerie, chamanisme et personnalités multiples
6 - Les rituels de sacrifices dans l'Ancien Testament

Chapitre 3 - Le Programme MK-Ultra

1 - Bref historique
2 - Enfants victimes du MK-Ultra : les témoignages
3 - Le Dr Ewen Cameron au Canada
4 - Le Dr William Sargant en Angleterre
5 - La programmation de Palle Hardrup
6 - L'occultisme, le paranormal et la CIA
7 - Conclusion

Chapitre 4 - Les Abus Rituels

1 - Introduction
2 - L'abus rituel dans le monde moderne
a/ Définition
b/ Symbolique de mort et de renaissance
c/ Le sacrifice de sang
d/ Le sacrifice vivant
e/ Les enfants de la rage
f/ Les snuff-films
g/ Quelques chiffres
3 - Témoignages (États-Unis, Canada, France, Allemagne, Angleterre, Belgique)



Chapitre 5 - La Personnalité Fractionnée et Amnésique

1 - Introduction
2 - La dissociation
3 - L'amnésie traumatique (ou dissociative)
4 - Le trouble dissociatif de l'identité (T.D.I.)
a/ Quelques cas historiques
b/ Définition du T.D.I
c/ T.D.I. et neurologie
d/ T.D.I. et schizophrénie
e/ T.D.I. et variations psychophysiologiques
f/ T.D.I. transgénérationnel
g/ T.D.I et alter animal
h/ T.D.I. et thérapies
5 - Développement du T.D.I. chez l'enfant
a/ Introduction
b/ Le cas d'une enfant de trois ans
c/ Le cas d'une enfant de sept ans
d/ Le cas d'un enfant de huit ans
e/ Rapport sur cinq cas
6 - Le T.D.I. dans les médias
a/ Les documentaires
b/ Le cinéma et les séries TV
c/ L'incroyable Hulk...
7 - Conclusion

Chapitre 6 - Traumatisme, Dissociation et Connexion aux Autres Dimensions

1 - Introduction
2 - Personnalité multiple et possession démoniaque
3 - Dissociation et sortie hors du corps : la porte ouverte à la possession ?
4 - À la poursuite des fragments d'âme perdus
5 - Traumatismes et facultés psychiques paranormales
6 - L'homme-médecine et ses animaux totem...
7 - Conclusion

Chapitre 7 - La Programmation Monarch

1 - Introduction
2 - Définition
3 - Rompre le coeur et recâbler le cerveau
4 - La multiplication des personnalités alter
5 - La "chirurgie magique" et la structuration du "monde intérieur"
6 - L'état de transe et les "déclencheurs"
7 - Témoignages
8 - Synthèse

Chapitre 8 - Protocoles de Déprogrammation

1 - Introduction
2 - Rétablir une spiritualité saine
3 - Sécurité et stabilité
4 - La réappropriation du "monde intérieur"
5 - L'alliance avec les personnalités alter
6 - Le traitement des mémoires traumatiques
7 - La thérapie Fabian
8 - Le Château intérieur (Thérèse d'Avila)

Chapitre 9 - Le Contrôle Mental dans l'Industrie du Divertissement

1 - Introduction
2 - La pédocriminalité dans le show-business
3 - Quelques citations...
a/ Les troubles de la personnalité
b/ Les démons du cinéma et de la musique
c/ Le pacte avec le diable ?
4 - Marilyn Monroe : première esclave d'Hollywood sous contrôle mental
5 - Candy Jones : "Candidat Mandchou"
6 - La symbolique MK-Monarch dans l'industrie de la musique
7 - La symbolique MK-Monarch dans l'industrie cinématographique
8 - Super-athlètes sous contrôle mental

Chapitre 10 - Propagandes et Techniques Offensives et Défensives du Réseau

1 - Les réseaux de pouvoir
2 - Fonctionnement du Réseau lorsqu'un parent protecteur sonne l'alarme
3 - La stratégie du paratonnerre
4 - Le "syndrome des faux souvenirs" et "d'aliénation parentale"
5 - La focalisation sur l'outil internet (cyber-police)
6 - La "Sécurité Nationale"
7 - La subversion sexuelle
a/ Alfred Kinsey
b/ Sexualisation précoce
c/ Hyper-sexualisation
d/ Propagande pro-pédophile

Conclusion
Annexes
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Alexandre Lebreton (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Lebreton
Extraits du livre "MK - Abus Rituels et Contrôle Mental" (Alexandre Lebreton)
autres livres classés : sacrifices humainsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

niourk

A quelle ville d'aujourd'hui fait référence Niourk ?

Bordeaux
Los Angeles
New-York
Californie

9 questions
40 lecteurs ont répondu
Thème : Niourk de Stefan WulCréer un quiz sur ce livre