AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2875600095
Éditeur : Onlit (13/06/2012)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
"En tout cas, Machin, une chose est sûre : cette histoire peut arriver à tout le monde. Et même à n'importe qui. Il faut peu de choses pour devenir subitement presque papa sans le faire exprès. Une poignée de fourmis. Un tirage au sort truqué. Un matelas. Une lucarne. Un peu d'imagination. Il en faut moins encore pour ne plus l'être du tout."

Machin raconte la rencontre improbable d'un homme, d'une future maman et d'un bébé pas encore né. Une rencont... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Kittiwake
  29 juin 2012
Critiquer une nouvelle, isolée est un exercice déroutant qui tient de la correction de copie. Autant dans un recueil, on peut s'attacher à découvrir, un fil rouge, un style d'écriture (qui comme le disait un auteur dont le nom m'échappe, résulte de l'ensemble des défauts liés à cette écriture), ou quoi que ce soit de récurrent qui donne du lien au tout.
Et pourtant c'est un art que l'avenir nous contraindra vraisemblablement à développer, car les publications de ce type fleurissent avec l'expansion du numérique
Pour Machin, la nouvelle donne au lecteur l'impression de lire un journal intime (beaucoup d'éléments sont ignorés de l'entourage du narrateur) sur un épisode marquant de sa vie. Tout l'intérêt réside dans la façon adroite de faire découvrir progressivement qui sont les deux protagonistes (l'auteur et son interlocuteur) par petites touches, quelques indices, qui permettent de reconstituer l'ensemble. Ne nous fourvoyons pas : On n'est beaucoup plus dans une ambiance poétique que dans un thriller.
C'est agréable, très vite lu car court, mais cela tient au type de narration
Un recueil serait le bienvenu....
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Bibliozonard
  03 avril 2013
Une nouvelle brève.
Comme les bons moments vécus par l'inconnu du texte qui écrit à « Machin ».
Une bombe atomique a la capacité de pulvériser des milliers d'individus en une fraction de seconde. Et après… Une cassure irréversible malgré les pardons et les pleurs. Et après…
L'amour est cette bombe qui efface, qui irradie. Quels que soient les degrés de sentiments et les liens relationnels qui existent entre : pères et mères, filles, fils, copains, petites amies, hommes, femmes, chiens, chats ou crocodiles…
Quand il en manque un, un brouillard radioactif te ronge la tête.
C'est après le plus dur, pour ceux qui restent. Une mort lente, une errance suivent à l'arrêt instantané d'une vie. Tout bascule. le souvenir d'un temps inoffensif flotte sans autoriser une joie devant une beauté feinte puisqu'illusoire. Pourtant, on s'y accroche, un rêve désespéré, une vie parallèle. L'air aspiré difficilement a le gout du regret, le manque de ce qui n'est pas, plus ou qui ne nous appartient pas, ou plus. Pas le choix, c'est la noyade constante (couler sans mourir ni sortir de la noyade). Il faut alors, survivre, se construire une réalité tronquée, peu importe la cassure, comme un damné vit de remord et de haine, de désespoir, de fatalité dans un monde où le sens de toute chose est ridicule et inutile. Il ne reste qu'à avancer, bras ballant dans un tourbillon d'injustice, de pardon, de rancoeur, de résiliation…
« Il » raconte le chapitre auquel il n'a pas eu droit. « Il » se nourrit au souvenir du paragraphe intense qu' « Elle » et son fils ou sa fille « Machin » lui ont accordé. Un mois de bonheur. le reste est une chimère. Une vie de songes, de questions, d'imaginations, d'espoirs inutiles. Il reste vide malgré tout, malgré lui.
C'est cela être amoureux, ou père, ou mère, ou amis.
Sans, il n'y a plus de sens.
Un texte qui transpire de sensibilité, simple, un cri de douleur. Un texte qui aurait pu être une partie d'un ouvrage dramatique ou d'un recueil. Une lecture rapide. Claire. Une image directe, une confidence d'un gars à propos d'un manque insupportable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
autres livres classés : paternitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
965 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre