AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Mathieu Lecerf (Autre)
EAN : 9782221240533
Éditeur : Robert Laffont (04/03/2021)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Certaines pulsions sont irrépressibles.

Une religieuse sauvagement assassinée et mutilée, à Paris, ça n'arrive jamais. Pourtant, c'est la première affaire du lieutenant Esperanza Doloria à son arrivée au 36, rue du Bastion.
Au couvent où enquêtent Esperanza et le capitaine Manuel de Almeida, la religieuse est décrite comme un ange. Et qui voudrait tuer un ange ? Mais un mystère plane autour d'elle. À l'orphelinat où elle enseignait, les enfants... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
BlackIsTheNewLiterature
  08 avril 2021
Vu l'engouement général et tous les avis que l'on voit passer sur ce roman (et aussi parce que, vu mon emploi du temps, ça m'arrange bien...), je me contenterai cette fois d'un retour synthétique, d'autant plus que l'auteur n'a sûrement pas besoin d'une dissertation analytique pour comprendre à quel point son premier roman est excellent vu toutes les critiques qui sont déjà sorties : il l'est.
Voilà, je pourrais m'arrêter là, mais la flemme, même la mienne, a ses limites...
Je disais donc que ce roman est excellent pour tout un tas de raisons :
- pour sa construction hyper intelligente, pour l'équilibre apporté dans une narration qui oscille entre enquête, rebondissements et tranches de vie sans jamais se perdre dans l'un ou dans l'autre,
- pour l'attention portée à l'écriture, pour son style vif et foisonnant (j'ai lu dans une critique à contre-courant que le roman était un ersatz de scénario et n'avait rien de littéraire. Je ne suis pas du tout, mais alors pas DU TOUT d'accord, alors que je suis pourtant la première à m'élever contre cette confusion des genres lorsqu'elle existe...).
- pour cette superbe caractérisation des personnages, finement amenés (Esperanza, Manny, Cristian... tous m'ont touchée d'une manière ou d'une autre).
- pour l'audace dont l'auteur fait preuve pour un premier méfait, pour l'énergie qu'il met à nous embrouiller continuellement, et enfin pour son épilogue en apothéose...
Conséquence : je n'ai plus du tout envie de lire d'autre polar dans l'immédiat. Celui-ci m'a repue. J'attendrai d'avoir fait mon rot avant d'enchaîner avec un autre.
Et si vous avez aimé d'autres cousins tels que L'Empathie d'Antoine Renand, le Berceau du Talion de Sébastien Jullian, les polars purs de Franck Thilliez, ou encore Résilience de Damien Leban si l'on consent à s'éloigner du mood frenchie et du 36, je pense réellement que celui-ci a de grandes chances de ne pas vous décevoir.
Certes, les plus réfractaires aux poncifs du genre policier pourraient faire la moue en le lisant : ils y sont tous ou presque, de la plus grande à la plus petite ficelle ; un vrai cas d'école en la matière. Mais c'est la façon dont l'auteur les traite qui fait toute la différence, et permet de faire briller ce qu'on ne pensait plus capable de nous éblouir un jour.
On ne le dira jamais assez : au 21ième siècle, tout ou presque a été déjà écrit. Ce qui compte n'est pas tant ce qu'on dit que la manière dont on le dit ; c'est là que se trouve, si elle existe encore, la singularité. Pour réussir son coup en la matière, une très bonne maîtrise des bases narratives et littéraires est de rigueur, sinon le bateau prend très vite l'eau et le naufrage ne peut tromper les lecteurs les plus aguerris et les plus exigeants.
Mathieu Lecerf, qui peut se targuer d'avoir sauté plusieurs classes d'un coup, a pris un FastPass vers le niveau expert dès son premier roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Bookinette
  09 mars 2021
Attention pépite ! Si vous ouvrez ce livre, il vous sera très difficile de le refermer .... captivant de bout en bout !
Le lieutenant Esperanza Doloria vient d'être affecté au 36, rue du Bastion et c'est sur une scène de crime sordide qu'elle fait connaissance avec son nouvel équipier le capitaine Manuel de Almeida, frère du talentueux journaliste Cristian de Almeida. Ils vont travailler sous les ordres du chef de la brigade criminelle Jean-Jacques Giesbert et le commandant Patrice Dorival.
Une jeune religieuse a été sauvagement assassinée, sa jeunesse et sa pureté sont frappantes et questionnent sur les mobiles d'un tel assassinat. Les investigations vont les amener vers l'orphelinat où elle donnait des cours mais ils se heurtent à la peur, au silence..... Très vite, l'enquête se complexifie, la jeune femme cachait des secrets, un jeune prêtre est mis en cause .
Mais les méthodes des deux enquêteurs divergent, il faut apprendre à se connaître, à coopérer, la confiance n'est pas toujours là. Erreurs d'appréciation, soupçons, méfiance se glissent parfois entre eux et parviennent à les séparer.
En parallèle, des chauffeurs de taxi sont sauvagement assassinés, les caméras de surveillance désignent des meurtriers différents à chaque fois, la police est sur les dents.
La construction du récit est particulièrement réussie, c'est le point fort du roman, une construction très cinématographique qui tient le lecteur en haleine et entretient une tension continue.
Trois parties distinctes, la première suit Esperanza , son arrivée, ses premiers pas dans la brigade et se termine sur un suspens insoutenable, une seconde partie suit Cris dans ses recherches et sa volonté de comprendre la mort de ces différents chauffeurs de taxi, il prend tous les risques et se trouve très vite en grand danger, l'épisode se termine une fois encore sur un suspens dans un "fondu au noir".
Pour la troisième partie, on rembobine, retour sur une scène passée et l'on reprend le cours du récit mais du point de vue de Manny cette fois-ci, c'est lui que l'on suit dans son quotidien, ses pensées, ses découvertes...
Et puis il y a des arrêts sur image qui permettent un focus sur chacun des personnages à son tour, leur vie privée passée et présente se dévoile peu à peu, donnant corps à leur personnalité complexe, mettant à jour les quiproquos, les faux-semblants.
Quelques chapitres énigmatiques en italiques viennent apporter d'autres angles de vue, soulevant questions et curiosité... jusqu'à ce que tous les éléments (ou presque) s'imbriquent pour dévoiler la terrible vérité.
Une enquête dangereuse, des rebondissements multiples, des personnages attachants que l'on découvre peu à peu, un livre que l'on dévore jusqu'à la toute dernière ligne qui nous promet une possible suite... quel bonheur !
Un grand merci à Robert Laffont et La collection La Bête Noire

Lien : https://chezbookinette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          205
chris89
  11 avril 2021
Le lieutenant Esperanza Doloria, dont c'est la première affaire enquête avec le capitaine Manuel de Almeida, sur un crime atroce : une religieuse a été découverte assassinée et sauvagement mutilée.
J'ai été un peu surprise, au départ par la construction du livre, nous suivons l'enquête du point de vue d'Esperanza, puis d'un journaliste et de Manuel mais que j'ai finalement beaucoup aimé. Les chapitres sont courts, c'est rythmé, c'est prenant, vraiment tout ce que j'aime. Les personnages sont attachants, chacun à leur manière et nous entrainent dans cette enquête dont on finit par soupçonner, malgré tout une partie avant la fin. Un réel moment de plaisir... le plus dur maintenant, c'est de devoir attendre la suite....
Commenter  J’apprécie          180
CaroBRL
  12 avril 2021
J'ai littéralement dévoré ce premier roman. C'est une très, très grande réussite.
Au-delà du fait que l'intrigue est très prenante et les personnages particulièrement bien dessinés et attachants, j'ai trouvé ce texte vraiment nouveau, moderne, flamboyant.
Si l'auteur utilise certains poncifs du genre, cela ne m'a pas gêné une seconde tant il a réussi à tordre tous les clichés du roman noir pour se les approprier et proposer quelque chose de très personnel, que je n'avais encore jamais lu.
A ce titre, la narration avec les temporalités croisés est un véritable délice. J'ai lu dans certaines critiques que cela n'apportait rien ; je ne suis pas certaine d'avoir lu le même livre que ces personnes, tant je suis en désaccord total avec elle : cette construction apporte énormément à l'histoire, puisque chaque point de vue apporte un nouvel élément à la résolution de l'enquête.
Un style foisonnant et novateur, une plume fine et acérée, un talent évident qui me donne l'envie de suivre de très près ce jeune auteur, Mathieu Lecerf, dont c'est le premier livre, et dont j'attend déjà la suite avec impatience.
Allez je me lance : je pense qu'il s'agit là tout simplement du meilleur thriller de l'année !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
VirginieCM
  11 avril 2021
Le lieutenant Esperanza Doloria rejoint la Brigade Criminelle, au « Bastion ». Son binôme, Manuel de Almeida l'attend sur un meurtre particulièrement barbare : une jeune religieuse assassinée, les mains tranchées. Très vite, l'enquête les mène vers un orphelinat, où elle donnait des cours, et où personne ne semble disposé à parler. En parallèle, le Bastion enquête sur des assassinats de chauffeurs de taxis, une affaire tout aussi étrange, suivie par Christian, le frère journaliste de Manuel… Et entre ces deux enquêtes, des souvenirs, ceux de Thomas…
Construit en 3 parties, qui suivent les personnages d'Esperanza, Christian et Manuel, ce roman m'a tenue en haleine en permanence, de par ses rebondissements et son style efficace. L'auteur dresse des portraits de héros attachants par leurs fêlures, et qu'on suit avec grand intérêt. Même si finalement certains éléments sont classiques du thriller, je trouve que « la part du démon » est vraiment une réussite. Je n'ai pas pu m'en détacher, il a fallu que je le lise d'une traite, en quatre heures, et puisque le dénouement semble ouvert, j'attends une éventuelle suite avec impatience…(???)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AntoineChaAntoineCha   13 avril 2021
Perdre tout espoir avait-il été la solution ?
Commenter  J’apprécie          50
AntoineChaAntoineCha   11 avril 2021
Après le miracle australien, quelque chose s'était enclenché, comme un déclic.
Commenter  J’apprécie          40
AntoineChaAntoineCha   06 avril 2021
Cristian lui avait pardonné.
Commenter  J’apprécie          50
Helene1960Helene1960   01 avril 2021
Oui ! C'est de la folie, Esperanza ! Exactement ! Tout ça semble plus gros que l'assassinat d'une jeune religieuse ! s'exclama-t-il en se signant avec cynisme avant d'embrasser ses doigts. Maintenant avec cette attaque aux moyens colossaux, ça prend tout de suite d'autres proportions, car, crois-moi, c'était un vrai travail de pro. C'est un miracle qu'on s'en soit sortis tous les deux.
Commenter  J’apprécie          60
Helene1960Helene1960   27 mars 2021
Doloria contemplait la dépouille avec apitoiement, bouleversée elle aussi par cette confirmation.
Sa première affaire serait donc celle-ci.
Le meurtre sordide d'une jeune religieuse.
Commenter  J’apprécie          90

Video de Mathieu Lecerf (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mathieu Lecerf
La part du démon - Mathieu Lecerf | Booktrailer
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2082 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..