AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9781790566143
254 pages
Auto édition (03/12/2018)
4.04/5   51 notes
Résumé :
Quand la vérité remonte des bas-fonds de notre inconscient, elle a forcément un prix.
Raphaëlle va le découvrir à ses dépens mais il est trop tard, le poison du secret coule dans ses veines.
Elle a mis en danger les siens, parviendra-t-elle seulement à sauver son fils ?
Elle va tenter le tout pour le tout mais...
Comment vivre quand on est mort ?
Que lire après Et que mon cri parvienne jusqu'à vousVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
4,04

sur 51 notes
5
22 avis
4
11 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Je remercie chaleureusement Brigitte Lechanteur pour l'envoi, en service presse, de son roman : Et que mon cri parvienne jusqu'à vous.
Quand la vérité remonte des bas-fonds de notre inconscient, elle a forcément un prix.
Raphaëlle va le découvrir à ses dépens mais il est trop tard, le poison du secret coule dans ses veines.
Elle a mis en danger les siens, parviendra-t-elle seulement à sauver son fils ?
Elle va tenter le tout pour le tout mais... Comment vivre quand on est mort ?
Et que mon cri parvienne jusqu'à vous est un thriller fantastique qui m'a beaucoup touché.
Raphaëlle se noie dans son bain, mais elle ne va pas vers la lumière ; elle reste près des siens.
Fusionnelle avec son fils, qui est à la limite de l'autisme, elle n'arrive pas à lâcher prise. Elle se retrouve dans cet appartement alors qu'elle est morte. Elle n'est pas seule, d'autres « fantômes » sont présents. Certains qui ont vécus dans l'immeuble mais aussi une femme, qui est là.. mais pourquoi ?
Raphaelle suit les siens dans leur quotidien, elle voit son fils Fabien s'enfoncer. Il ne parle plus, ne réagit plus. La mort de sa mère est un tel choc qu'il part, dans son monde. C'est hyper touchant.
La réaction de Juliette, fille aînée de Raphaëlle, est également très touchante car elle protège son frère, cache des choses à son entourage, notamment à son père. Pauvre petite, ça fait mal au coeur de la voir ainsi.
Ces deux enfants souffrent chacun à leur manière, il est impossible de rester indifférent face à leurs peines.
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman dont les personnages sont très attachants, que ce soit les vivants ou les morts, adultes comme enfants.
Il y a beaucoup de suspense, je me suis souvent demandé où l'autrice allait m'emmener.
Une fois de plus, sa plume fait mouche. Elle a su me toucher à plusieurs reprises et j'ai passé un bon moment de lecture.
Je vous invite à le découvrir vous aussi il est bien ficelé, j'ai apprécié ce mélange de réalité et surnaturel.
Encore une bonne surprise :)
Ma note : quatre étoiles.
Commenter  J’apprécie          160
Et que mon cri parvienne jusqu'à vous est le second roman de Brigitte Lechanteur que je remercie infiniment d'ailleurs pour l'envoi de ce service de presse.
Son premier roman La voix de mon père fut un délice de lecture, vous pouvez retrouver ma chronique sur le blog.
Brigitte Lechanteur est une auteure qui a le don d'éveiller mes sentiments les plus enfouis avec ces histoires qui me cible en plein coeur, me secoue, me font réfléchir…
Ce nouveau roman est une invitation à découvrir la force inné d'un amour pur et fusionnel entre une mère et son enfant.
Le décès tragique et subite (une crise cardiaque) de Raphaëlle va paralyser toute sa famille. Déjà, je ressens le choc violent ressenti par son mari et ses deux enfants Juliette et Fabien. C'est l'incompréhension totale qui suit le déni et un attachement évident à vouloir renouer avec elle s'ensuit. Qui ne souhaite pas l'espace d'une seconde pouvoir revoir entendre ou parler avec son défunt ?
Il est assez difficile et délicat de parler de la mort d'un être cher même après des années. Cette séparation provoque un bouleversement psychique électrisant tous nos sens. On ne sait plus quoi penser, que dire, que faire…On vit comme un Zombie un mort-vivant cherchant la moindre lueur d'espoir de pouvoir établir un contact.
Sur ce Brigitte Lechanteur avec son écriture simple force à ressortir tout ce questionnement, cette sensation de perte, la chaleur de cet amour, cette relation fusionnelle qui s'étend au-delà des frontières entre la vie et la mort nous menant à percevoir ce que l'amour d'une mère peut faire (en écrivant ces quelques lignes, j'en ai les larmes aux yeux.) Que vous dire ? Brigitte Lechanteur a le don de me faire pleurer avec ces histoires où la famille est essentielle précieuse et loyale alors je m'identifie au contact des romans de cette auteure qui s'emploie à toujours mettre en lumière ce lien profond et unique qui nous attache à nos parents éternellement que même la mort ne pourra briser.
C'est donc un dialogue entre deux-mondes qui va s'établir dans cette tendre histoire afin de tenter de sauver principalement le petit Fabien un garçon dont les symptômes de l'autisme sont bien définis et qui s'apparente probablement à un héritage de sa mère.
En effet, la sensibilité et timidité de Raphaëlle accapare les premières pages du livre et reflètent sa personnalité introverti et anxieuse. Ce portrait brossé par l'auteure nous donne un aperçu pour bien comprendre son attitude qui se relie aux stigmates de son passé refoulé et qui s'est déversé sur ce petit garçon affaibli sensible cependant intelligent et tendre.
La mort n'a pu effacer cet amour grandissant dans cette belle famille bien au contraire on assiste à une longue agonie.
On vit avec la peine et le désarroi insaisissable de son mari et le courage de sa petite fille Juliette qui va devoir endosser le rôle de sa mère pour tenter de sauver son frère adoré. Son personnage est extrêmement poignant pour sa capacité à calmer Fabien par une touche de tendresse ou une présence apaisante.
Une famille soudée qui s'emploie à sauver cet enfant en proie à une rupture du langage et face à un danger imminent après la mort de sa mère m'a fait voyager entre le conscient et l'inconscient, entre ciel et terre, entre la vie et la mort avec l'espoir ou l'attente qu'un miracle se produise…Il ne vous reste qu'à vous hâter de lire ce livre pour son histoire et ces personnages attachants ou tout simplement pour le message délivré.
L'auteure aborde une multitude de thèmes comme la mort, la maladie, le deuil, l'adoption …en nous arrachant une larme, un sourire, un souvenir voire un CRI lequel peut-être guérira nos propres blessures.
Tant d'émotions se propagent au fil des pages que j'ai refermé ce livre en larmes.
Merci Brigitte de toujours me laisser m'évader, rêver, pleurer, croire et vivre avec votre plume qui émane votre sensibilité et grandeur d'âme.
Au plaisir de vous relire dans un prochain roman !

Lien : http://chroniqueuse6.canalbl..
Commenter  J’apprécie          152
Entendez-vous le souffle du vent ? Avez-vous déjà senti une caresse sur votre visage alors que vous êtes seul dans une pièce ? Vous arrive-t-il de faire des rêves prémonitoires ?

Pierre et Raphaëlle forment une famille unie et soudée autour de leurs deux enfants, Juliette et Fabien.
Jusqu'au jour où le ciel leur tombe sur la tête ...

Six mois après avoir découvert sa première publication avec La voix de mon père "Un roman puissant sur l'amour filial, premier roman prometteur !", tous les signes étaient permis pour retrouver avec plaisir une plume qui m'avait enthousiasmé par sa profondeur des thèmes abordés comme les regrets éternels, le poids des secrets de famille et des mensonges, le passé qui refaisait surface, les blessures à l'âme qui influent sur le comportement, ce deuxième livre confirme l'attrait de l'auteure de pousser un peu plus loin les questionnements métaphysiques sur nos origines, l'héritage transgénérationnel, les conséquences de la perte d'un proche, comment faire face après un drame familial ?

Ce sont souvent les histoires ordinaires basculant dans une autre dimension qui rendent cette accroche prenante afin de creuser dans les profondeurs de l'esprit humain, sortir de sa zone de confort pour oser pénétrer dans des territoires inconnus, à la lisière séparant les vivants et les morts, c'est une question posée depuis la nuit des temps, que se passe-t-il après être passé de vie à trépas ? La masse corporelle laisse la place à l'enveloppe spirituelle, aux croyances surnaturelles, du visible à l'invisible il n'y a qu'un pas, certaines personnes ont connu une expérience de mort imminente, le fameux tunnel, des visions troublantes et oniriques, si vous avez adoré Ghost le film culte et émouvant avec Patrick Swayze, Demi Moore et Whoopi Goldberg, vous serez enchanté par ce roman, l'argument principal est cette résonance permanente qui relie tous les protaganistes, comme les doigts d'une main, chacun tente à sa manière de faire face à la fatalité, ce coup du sort du destin, le voile des apparences va rapidement révéler des mensonges et des non-dits, comme si on se croyait immortel, comme dans le reflet ancré d'une réalité chamboulée à jamais, il y aura désormais un avant et un après, cette larme solitaire qui perle sur la joue, la feuille solitaire du chêne qui virevolte dans le tourbillon d'un vent contraire pour se poser délicatement, le cri silencieux qui jaillit des entrailles pour figer le temps, une seconde d'inattention et tout bascule, l'enracinement se fragilise, les sentiments confus et de culpabilité prennent une place trop importante pour se soucier de ceux qui restent, la construction alterne entre le quotidien frappé de plein fouet et l'histoire fantastique ...

C'est dans cette atmosphère baignant entre deux frontières, deux mondes diamétralement opposés que l'on va apprendre à découvrir le passé des personnages, cette empreinte du passé qui continue de perdurer dans les affres du temps, de porter cette conscience à hauteur d'yeux d'un enfant, le pont entre deux entités dont le mystère demeure juqu'au bout, l'occasion de pénétrer au coeur d'une maladie, j'ai trouvé l'approche des plus intéressantes pour se laisser embarquer dans un course effrénée contre la montre, graduellement, au fil des chapitres courts qui participent à rendre une lecture addictive, à s'immerger alors dans une quête désespérée, un combat existentiel pour trouver des réponses essentielles, de celles qui interpellent et nous rappellent que la vie est juste un passage sur Terre, une étape vers d'autres univers ou portes de tous les champs du possible, le roman gagne en puissance au fur et à mesure de son avancée, si le début fracassant laissait planer un doute sur un sujet mainte fois abordée, très rapidement c'est l'émotion et les sentiments contrastés qui emportent l'adhésion, de sentir le coeur battre de plus en plus vite, de vibrer au rythme des confessions délivrées, les personnages sont d'une justesse crédible, l'histoire évite le piège de la mièvrerie auquel le risque était grand de tomber, le talent de l'auteur apporte cette humanité et cette sensibilité, cette compassion indissociable pour rendre l'intrigue cohérente et solide, des rebondissements judicieusement placés, les pages se tournent comme s'il fallait rapidement combler l'absence, cette mission divine et providentielle où tous les personnages pourraient apporter leur pierre à contribution ou empirer en cas de défaillance psychologique, tout se décrie, tout peut chavirer d'un instant à l'autre, dans le désespoir et les peines incommensurables, chacun pourra y trouver son compte à s'identifier à tel plutôt qu'un autre, cette liberté nouvelle de retourner dans les souvenirs d'antan, dans les strates d'un passé qui fleure bon la mélancolie des sentiments contrariés, la nostalgie d'un temps révolu à laquel chacun cherche à se défaire des liens, un roman rédempteur sur le pardon et la transmission des valeurs, une histoire optimiste et touchante, dans l'espérance des jours heureux, les heures sombres semblent s'éloigner mais pour combien de temps ?

Le récit maintient un certain suspense pour explorer encore d'autres voies, parcourir d'autres franges dans l'incertitude et les doutes propres à chacun, l'identité est une donne primordiale pour savoir, pour avancer dans la vie, croire en son prochain, les liens du sang, l'amour maternel, rien ne saurait toucher au plus près de la vérité que celle transmise par le coeur, l'amour a de multiples facettes, ne vous trompez pas, tôt ou tard, peut-être entendrez-vous alors ... le cri ?

Une nouvelle fois conquis et ravi de cette lecture qui apporte d'autres réponses à des réflexions pertinentes sur le deuil, l'absence, la recherche irrépressible de la filiation et des liens intemporels, à la recherche du temps perdu, une quête admirablement bien écrite pour trouver l'énergie et l'espoir que tout est possible dans le monde des vivants, la vie tient à un fil, reste à savoir quand il sera rompu, rien ne nous prépare jamais à affronter ses démons intérieurs, la souffrance est palpable dans le déchirement des coeurs brisés, pourra peut-être commencer seulement le début du reste de notre vie ...

Une nouvelle preuve d'une auto-édition de qualité qui allie la pudeur d'une plume avec la quintessence de questionnements universels qui ne peuvent que toucher et sonder nos âmes en profondeur, encore et toujours pour le plus grand plaisir des lecteurs prêts à franchir de nouveaux champs d'exploration extraordinaire !!!

Et que mon cri parvienne jusqu'à vous de Brigitte Lechanteur - auteur, un florilège d'émotions pures, un hymne à la vie et à l'espoir !!!

Je remercie l'auteure, Brigitte Lechanteur de Clausade pour sa confiance et de m'avoir permis cette lecture captivante jusqu'à la toute dernière ligne.
❤️

A noter l'illustration une nouvelle fois magnifique de la couverture signée de l'auteur-illustrateur-artiste, Matthieu Biasotto.
Commenter  J’apprécie          10
Je ne connaissais pas Brigitte Lechanteur avant la lecture de ce qui est son second opus. le moins que l'on puisse dire est que je regrette cette ignorance.
A partir d'un d'un sujet très difficile elle nous livre un roman plein de pudeur mais sans fard, sans artifice aucun ; le tout est servi par une plume sensible et un style clair qui sait s'adapter à chaque situation ; Plein d'émotion mais aussi d'une brutalité à la limite du soutenable pour d'autres passages. Brigitte Lechanteur arrive même à nous transmettre son émotion à travers des passages plus cliniques ou de simples faits de la vie quotidienne.
de quoi s'agit-il, en fait ? Raphaëlle qui vient de succomber à un accident domestique doit ^tout mettre en oeuvre pour sauver son fils Fabien du gouffre dans lequel il se terre.
Sa présence invisible se superpose aux efforts de sa famille et de ses amis pour surmonter leur deuil et en préserver l'unité. On hésite à ranger ce livre dans une catégorie. Roman fantastique ( il y a des fantômes) , thriller familial, roman de détection ( quel est le secret de famille qui empoisonne les relations de cette famille qui nous paraît unie et aimante ? Livre sur le deuil destructeur ?
Eh bien tout cela à la fois ! S'y ajoute un sens du suspense que maîtrise parfaitement l'auteure. Jusqu'au dernier mot, on ignore comment tout cela va tourner..
Arriver à faire de ce type d'histoire un turn-over, un livre qu'on ne peut abandonner avant le mot Fin est une gageure. Et lorsque l'on a terminé , on reste plein d'émotion, le coeur au bord ( et quand je dis au bord, je devrais dire débordant) des larmes, comme coi . On sait que l'on a lu un très beau livre du genre de ceux que l'on a envie de recommander à ses meilleurs amis. Surtout ceux qui sont dans la peine.
L'atmosphère du livre ? Eh bien on en ressent celle-ci à la fois pleine d'amour dans la famille touchée et bouchée comme un couvercle jusqu'à la triple révélation finale ou soudain tout explose et où l'auteur sait se rendre plus aérien, plus feutré.
Les personnages sont criants de vérité, y compris les fantômes. Mention spéciale à la touchante Rose et au musicien Souleymane, de doux esprits que l'on ne craindrait guère croiser au détour d'un couloir, la nuit.
Pour les vivants, bravo aux portraits des enfants qui chacun à leur manière portent leur chagrin. Juliette, petite bonne femme décidée est un véritable morceau de bravoure à elle toute seule. Un portrait qui tire les larmes. Pour Fabien ,le frère, on reste confondu par la manière dont l'auteure sait rendre compte de l'enfermement (on étouffe avec lui) et de l'ouverture vers l'indicible..
Les autres sont mieux que des silhouettes. Depuis les grand-parents prisonniers de leur secret et de leur entêtement jusqu'aux amis prêts à bien des choses pour sauver leurs amis ( où est ce eux-mêmes ?) , en passant par le mari dont on suit effaré les différentes étapes dans son deuil. Il n'est jusqu' à des ombres fugitives comme la patronne du mari qi ne gagnent en épaisseur durant tout le roman.
Et puis il y a Raphaëlle, ombre torturé, cherchant à aider ses proches, victime des non-dits et qui marche peu à peu comme dans un chemin de croix vers une vérité qu'elle sait être sa libération. Y parviendra t'elle ?
Cela, je vous laisse le découvrir dans ce roman pour lequel on ne peut que remercier Brigitte Lechanteur d'y avoir mis toutes ces tripes et son bonheur d'écriture 5et la couverture très évocatrice est à retenir)
Commenter  J’apprécie          60
Titre :  ET QUE MON CRI PARVIENNE JUSQU'A VOUS

Auteur : Brigitte LECHANTEUR

Editions : Auto-édité

Genre : Roman 

Dépôt légal : 2018

Nombre de pages : 245

A trouver sur Amazon !!!

https://www.amazon.fr/que-mon-parvienne-jusqu%C3%A0-vous-ebook/dp/B07L2SMYPT/ref=asap_bc?ie=UTF8



26ème livre de l'année 2019



Présentation physique du livre :

Le livre est de format moyen et comprend environ 250 pages.

La couverture que je trouve vraiment superbe représente une baignoire (lieu de malheur) avec au dessus les yeux d'un petit garçon tournés vers le ciel (Fabien ?)



Résumé : 

Raphaëlle vit avec son mari Pierre et ses deux enfants Juliette et Fabien. Ce dernier est différent de tous les autres, pas diagnostiqué autiste mais ayant de grandes difficultés à communiquer.

Il a un rapport très particulier avec sa mère, et plus tard avec sa soeur.

Un soir, alors que Raphaëlle prend son bain, c'est le drame.... un horrible accident qui va la faire basculer du côté de l'autre monde.

Sa mission alors, consistera à sauver son fils, anéanti par sa disparition, et à lui faire reprendre le goût le la vie.

Avec l'aide de personnes sur terre et dans l'autre monde, ce combat va être de découvrir quelles sont les raisons de l'état de Fabien ? Et si tout venait du passé ? Si Raphaëlle était à l'origine de tout ? Si toutes ces difficultés venaient de Raphaëlle ? Et s'il elle seule ne pouvait être la clé de la renaissance de Fabien ? L'amour maternel inconditionnel aura t'il raison de tout ? Plusieurs mères, un seul combat : FABIEN.



Sur l'auteur et son univers : cf amazon

Brigitte Lechanteur 
ou le désir de ré-enchanter ma vie...

Aujourd'hui, chacun peut ré-enchanter sa vie.
Les nouvelles technologies, ces forces vives de communication, nous incitent à nous connecter les uns aux autres ; je veux croire que c'est pour un mieux.
L'homme connecté n'est peut-être pas moins seul, mais s'il souffre moins, quelle importance ?

Un vent nouveau souffle.

En me lançant dans cette aventure d'auteur indépendant, je me suis sentie portée par le projet d'être lue, en symbiose avec des auteurs animés par une vraie joie d'écrire.
Aussi, cher lecteur, à ce stade de notre relation, voici ce que je peux te dire à mon sujet :


"Dans ma paume de main, la ligne de coeur est prise depuis des années. Un homme, deux enfants.
Ma ligne de tête est continue alors que je l'imaginerais volontiers segmentée de pointillés ; je suis multitâche, je ne peux pas vivre autrement et je me cherche encore.
Cette ligne de tête a toujours été squattée par l'écriture, avec des moments d'euphorie et de découragement.
En pointillé, de 18 à 35 ans, elle se gorge de théâtre, de comédie, de production de spectacles vivants, d'une faillite.
De 35 à 50, pointillés serrés, direction administrative d'un groupe audiovisuel, on remet les compteurs à zéro.
À partir de 50, lignes espacées, reprenons la plume, profitons de la Vie car même si la ligne paraît longue, un jour elle s'arrête.

Carpe diem…
Enfin ?"



Avis :
Merci à Brigitte LECHANTEUR de m'avoir fait confiance. Je regrette juste de n'avoir pas lu son premier roman; mais cette erreur va être réparée très bientôt je l'espère.

Un bijou...... ce livre est un bijou......... il ne ressemble à aucun autre livre. 

De la couverture qui est tout simplement magnifique à l'histoire, en passant par les personnages, j'ai été envoûtée.

Lu en une seule journée.



Sur le fond de l'histoire :

Le combat d'une mère même après sa mort pour permettre à son fils de sortir de l'état de mutisme dans lequel il est plongé.

Avec l'aide de sa fille, Juliette, de son mari Pierre, de ses amis Sonia et Jean-François, et de ses nouveaux compagnons de voyage, Gisèle, Souleyman, van Halen, elle va mener ce combat plus que difficile mais terriblement essentiel à ses yeux.

A ses côtés, une femme Rose, se révèle être une alliée plus que précieuse, et plus que proche. 

Chacun des personnages est attachant et a une personnalité qui lui est propre.

Une petite préférence pour Juliette avec son caractère extraordinaire. Cette petite fille est pleine de ressources, malgré sa douleur.

Quant à Jean-François, son drame passé fait de lui un personnage un peu en retrait mais au ressenti extraordinaire.



Sur la forme de l'histoire :

Le roman est divisé en plusieurs parties, elles-mêmes composées de plusieurs chapitres courts. Ce qui apporte une lecture très agréable.

La plume est fluide. le style très rythmé quand il faut et plus lent à certains moment.

Le texte est très aéré.

Ce livre est accessible à tous.



Conclusion :

Que dire ? Que penser ? Qu'écrire ?

Pourquoi ne pas avoir commencé plus tôt à écrire ?

Evitez de passer à côté, foncez l'acheter et donnez moi vos avis.

Un régal, un bijou, une perle, ce livre va rejoindre ma bibliothèque : impossible de m'en séparer sauf provisoirement pour le prêter.

Merci
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Il y a ceux qui ont été obsédés toute leur vie par les honneurs ou l’argent par exemple. Quand ils meurent, ils ont la trouille de tout perdre, alors ils s’accrochent, ils s’accrochent. Ils sont choqués de constater à quel point ils sont remplaçables. Quand ils voient leurs gosses vendre ce qu’ils ont mis une vie à amasser, ils deviennent fous et se lamentent.
Commenter  J’apprécie          20
— Des errants ? Mais qu’est-ce que c’est ?
— Des âmes qui sont ici depuis si longtemps qu’elles ont oublié leurs origines. Elles s’emparent des mensonges, c’est la seule nourriture qui les rattache à la Terre.
Commenter  J’apprécie          30
Elle se rappelle son adolescence, sa timidité, cette solitude qui ressemblait à la sienne aujourd’hui. Lui reviennent en mémoire son incapacité à se libérer d’un monde dont elle était prisonnière et sa douleur de ne pouvoir se joindre aux autres.
Ne pas être en territoire tout à fait inconnu la calme
Commenter  J’apprécie          10
Un homme capable de taire sa colère, qui peaufine son meurtre en vous laissant continuer à voir votre amant, cet homme-là, croyez-moi, il a une force de persuasion terrible. Il m’a menacée des pires sévices si je ne passais pas ma tête dans le nœud. J’ai obéi. Je ne voulais pas souffrir.
Commenter  J’apprécie          10
Arrêtez avec ce genre de commentaires, vous n'avez plus d'excuses. Vos doutes, vous vous les mangez une fois pour toutes ou nous n'aurons pas assez d'énergie.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Brigitte Lechanteur (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brigitte Lechanteur
Entretien avec Alice Quinn 2018 "La Voix de mon père " Et que mon cri parvienne jusqu'à vous"
autres livres classés : thriller fantastiqueVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (82) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2859 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..