AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2013939116
Éditeur : Gautier-Languereau (22/10/2014)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 26 notes)
Résumé :
La Bible comme un roman !
De la Genèse à la résurrection de Jésus, l'Ancien et le Nouveau Testaments, re-racontés par Philippe Lechermeier, sans a priori religieux, mais avec une vraie volonté de transmission culturelle. Avec les illustrations de Rébecca Dautremer.
Un livre exceptionnel par le duo derrière Princesses oubliées (ou inconnues) qui se retrouvent pour créer un chef d'oeuvre !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Camironet
  06 janvier 2019
Qu'est-ce qu'Une bible ? D'abord, un bel objet-livre. À l'extérieur : le livre est épais, la tranche verte, la couverture cartonnée toute douce. À l'intérieur : la mise en page est soignée, les titres beaux, les marges confortables. On a l'impression d'ouvrir un gros livre de contes. Les illustrations de Rébecca Dautremer accentuent cette impression. J'en ai trouvé certaines superbes. D'autres ne me plaisent pas du tout, mais toutes ont du caractère. Les couleurs sont très belles.
Cette bible est écrite dans une langue fluide et poétique qui invite à tourner les pages. Je trouve intéressant que pour l'Ancien Testament, Philippe Lechermeier ait varié les genres, comme dans l'oeuvre originale : textes rimés, poésie, théâtre, témoignage, récit à la première personne… C'est, en plus, souvent réussi.
Si c'est joli et bien écrit, pourquoi cette note un peu faible ? En lisant Une bible, j'ai eu cette même impression que j'ai parfois quand je regarde l'adaptation cinématographique d'un livre que je connais bien et que j'apprécie. Certains personnages et épisodes importants sont absents, des « phrases-choc » ne sont pas là, le réalisateur prête aux héros des intentions que je ne comprends pas, les ajouts personnels prennent plus de place que l'histoire originale, etc. Cette subjectivité et cette fidélité aléatoire au texte sont assumées par l'auteur. Simplement, le parti-pris n'a m'a pas entièrement conquise.
À cet égard, j'ai été déçue par Un Nouveau testament. « Un nouvel évangile » aurait mieux convenu, car seuls certains événements décrits dans les évangiles sont retranscrits. Les Actes des apôtres, les épîtres de Paul, l'Apocalypse… sont complètement oubliés. Exit donc Étienne, Paul, Corneille... Dommage ! Marie-Madeleine, en revanche, a les faveurs de l'auteur. Comme dit plus haut, la langue est belle, mais si les textes originaux sont plus secs, moins "littéraires", ils sont aussi plus riches et plus percutants parfois. le remplissage des « blancs » prend beaucoup de place ; parfois j'ai aimé (les rois mages, les noces de Cana), parfois pas (le désert, la femme adultère). Les manques sont malheureusement trop présents à mon goût.
En résumé, ce sont de jolis contes sur arrière-fond biblique, le travail est conséquent et indéniable, mais les choix de l'auteur ne m'emportent pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
marcelpois
  13 décembre 2015
Qui n'a jamais entendu de Noé, d'Abraham, de Moïse, de Salomon ou de David ? Mais qu'en est-il de leur histoire ? de leur place dans la Bible ? Avec honte, je vous confesse que ce sont des questions auxquelles je n'aurais pu répondre… Alors, j'ai décidé de combler cette triste lacune mais sans être véritablement sérieuse non plus puisque j'ai choisi Une bible racontée par Philippe Lechermeier et illustrée par Rébecca Dautremer.
Loin de moi l'idée de me convertir, c'est en tant que texte littéraire et délice pour les yeux que j'aborde cet ouvrage. Philippe Lechermeier vulgarise les versets de la Bible en petites histoires à déguster tranquillement. Récits, contes, poèmes et même une pièce de théâtre parcourent les pages de cette adaptation. Les textes sont très accessibles, cela peut être un bon point de départ pour faire découvrir la Bible aux plus jeunes. L'idée n'est pas de convertir, simplement d'en connaître davantage sur un livre qui est la source d'inspiration de bien d'oeuvres littéraires et artistiques. Et pourquoi se priver des mots de Philippe Lechermeier ? Déjà avec Journal secret du Petit Poucet et Princesses oubliées ou inconnues, je découvrais des textes emplis de poésie et de tendresse où chaque phrase est un voyage. Et ici, le charme opère encore, que l'on soit croyant ou non, on se laisse forcément porté. le seul bémol, serait que l'on ne fait que survoler le texte biblique, tout n'est pas mentionné ou détaillé, on en apprend peu finalement. Surtout que le Nouveau Testament est moins évoqué que l'Ancien Testament, c'est dommage.
Mais venons en à la partie que je préfère, les illustrations. Si vous ne connaissez pas les travaux de Rébecca Dautremer, courrez vite y remédier, je suis presque sûre que vous ne serez pas déçus ! Ici, Rébecca Dautremer a su illustrer des passages clés de la Bible tout en gardant son style. Ce sont des dessins précis et détaillés auxquels elle a insufflé des éléments contemporains qui donnent modernité et poésie à l'ensemble de l'ouvrage. Gros plans sur des visages, paysages sauvages tout y passe et on s'attarde avec plaisir pour déguster chaque détail. Qu'ils soient en noir et blanc ou en couleur, au crayon ou à l'encre, qu'ils prennent une partie de la page ou son entièreté, les illustrations sont tout simplement à couper le souffle.
« La Bible comme un roman », le pari est tenu. Une mise en page réussie, un texte enchanteur et des dessins majestueux, le duo de choc Lechermeier-Dautremer a encore frappé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DrJackal
  01 octobre 2015
Moi qui suis loin, très loin d'être croyant, voila qu'on m'offre une bible... Ok soit, par curiosité je vais la lire mais vraiment parce qu'on refuse pas un cadeau...
Et quel agréable surprise, voilà qu'on romance la bible pour la rendre digeste, et faite connaître à tous les infidèles (et retrouver au fidèle) les contes de l'humanité version chrétien bien sur...
Nous suivons donc, dieu, Adam, Noé, Jonas, Jésus etc... au travers les histoires les plus connu de la bible, le tout agrémenter de magnifiques dessins oniriques et enchanteurs, on se croirais dans le jeu dixit pour les connaisseurs...
Enfin bon c'est bien écrit c'est beau, cela permet d'en connaitre plus sur cette religion dont la plupart des gens ne connaissent que deux psaumes et trois légendes sans vraiment s'intéresser au fond, juste à l'illusion de se que cela apporte... surtout dans une période ou la religion sert à beaucoup de crime...
Le gros défaut pour moi de se livre c'est que l'ancien testament est admirablement retranscrit, les histoires sont belles nombreuses, et nous font connaître le judaïsme en profondeur si je puis dire, en revanche le nouveau testament est survoler, on ne vois que peut de chose de la vie de Jésus à part ses principaux fait et c'est dommage... non pas que je suis plus l'un que l'autre, juste je trouve dommage de squeezer volontairement une grosse partie de la bible... alors peut être qu'il ne s'agit que d'un problème de page dans le livre mais dans ce cas peut être que cela aurait mériter deux tomes au lieu d'un...
Enfin bon tout ça pour dire que pour tout ceux qui veulent approcher les histoires de la religion catholique lisez le c'est très bien fait bien que très romancé.Et vivement qu'il existe l'équivalent sur les autres religion, Un Coran par exemple, ou Un bouddhiste etc...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
l-ourse-bibliophile
  29 janvier 2015
Une bible, ce sont les histoires de la Bible, que ce soit l'ancien ou le nouveau Testament. de la Genèse à la mort de Jésus, on retrouve toutes les histoires qui ont tant inspiré les arts. La Création, Adam et Eve, Abel et Caïn, Noé, l'Exode et Moïse, les Juges et les Rois tels que Samson, Salomon ou David, Job et Jonas, Judith et Salomé, puis Marie et Jésus-Christ, les Apôtres et les Pharisiens sont, depuis des siècles, les sources inépuisables pour les peintres, les sculpteurs, les écrivains et, à présent, les réalisateurs et scénaristes.
Mais il n'est pas ici question de morale, de conversion ou de croyance. Une bible, c'est notre culture occidentale, c'est une compilation des mythes qui ont fondés les grandes religions monothéistes, c'est une fontaine de contes comme le sont les mythologies grecques, égyptiennes ou scandinaves, pour les croyants comme les non-croyants.
Ainsi, si beaucoup d'histoires sont connues car apprises dans les tableaux, dans les livres et dans les films, Une bible m'en a également conté des nouvelles tout en m'apportant des précisions sur d'autres. Je connaissais, par exemple, l'expression « pauvre comme Job » sans en connaître la source ; voilà une imprécision de corrigée !
Pour rendre plus accessible le best-seller qu'est La Bible, plus romanesque aussi, cet ouvrage présente une grande variété dans les formes de narration, ce qui nous pousse à dévorer ses 370 pages. Citons des contes, une pièce de théâtre pour les (més)aventures de Joseph, des vers rimés pour Daniel, Misaël, Azarias et Anarias, des Dits du moustique pour l'odyssée de Moïse. Les points de vue sont donc tour à tour internes et externes. La légende de Jonas est, par exemple, racontée par un jeune marin qui assista à sa disparition dans le ventre du poisson géant ou un nain raconte celle d'Hérode, Salomé et Jean-Baptiste au cours d'un spectacle de rue avec marionnettes (les illustrations nous montrent donc les pantins en question). En revanche, le lecteur partage les émotions de Jésus lorsqu'il marche sur l'eau.
La mise en page contribue également à rendre la lecture agréable. Pas de choses farfelues, mais une utilisation judicieuse du gras, de titres pour diviser les histoires en chapitre, de paragraphes disséminés dans la page… L'espace est utilisé sans être surchargé.
La couverture n'est qu'une annonce des superbes illustrations de Rébecca Dautremer. En couleur ou en noir et blanc, en pleines pages, elles expriment tour à tour joie et souffrance avec beaucoup de douceur. Parfois torturées, parfois grandioses (comme celle de Mie enceinte flottant dans la rivière sous la Lune) ou encore parfois un peu abstraites, elles engendrent chez moi une véritable fascination.
A l'image des textes, il y a une véritable richesse dans les techniques utilisées par l'artiste : crayonnés, encres, peintures, imitations de photographies (les supplices et la crucifixion sont notamment présentées par une série de « photos » sépia), affiche… Ces histoires ont traversés les contrées et les époques et cela se voit dans les illustrations. Si Adam et Eve évoquent, avec logique, un peuple ancien, proche de la nature, et si Jean-Baptiste est vêtu d'un simple pagne, il y a souvent beaucoup de modernité dans les visages, les vêtements, les objets… L'Orient, berceau de la Bible, est présent notamment à travers les tissus colorés de Marie, de l'oiseleur ou de Judith.
J'ai eu un coup de coeur pour les représentations d'Adam et Eve : il y a beaucoup de majesté dans les premières planches et leur « déchéance » ne s'en ressent que plus intensément.
Pour finir, Une bible, c'est un objet magnifique (et cet adjectif englobe les écrits comme les illustrations) qui se dévore et qui peut être lu en continu ou repris pour un épisode seulement. Ce sont des contes poétiques que l'on peut détacher des croyances de chacun. Une autre vision des histoires peut-être les plus célèbres de la civilisation occidentale.
Lien : https://oursebibliophile.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Catilina38
  13 mars 2018
Gauthier Languereau est un éditeur dangereux: a peu près tout ce qu'il édite fait pleurer les yeux et révèle un travail d'édition très impressionnant. C'est bien entendu le cas avec ce très gros livre, aussi imposant que le texte-source sur lequel il se base: la Bible. Mais ici le texte fondateur n'est que le matériau d'origine, comme Alice au pays des merveilles l'était pour l'oeuvre musicale d'Ibrahim Maalouf "Au pays d'Alice": une inspiration pour une oeuvre originale réappropriée. le principe de l'adaptation en somme. le volume présenté ici regroupe les deux ouvrages "L'ancien testament" et "le Nouveau testament".
Et sur ce plan il faut dire que le travail est considérable. Les textes sont vraiment réussis, de synthèse et d'inspiration visuelle, en écho aux illustrations à la fois très libres et toujours puissantes de Rebecca Dautremer, qui s'emploie ici à panacher les techniques et les styles visuels. Je regarde le travail de l'illustratrice depuis pas mal d'années sur des albums jeunesse mais n'ai pas suivi en détail ses expérimentations. Il me semble pourtant que ce projet est l'occasion pour elle de se faire plaisir un variant ses créations qui s'éloignent par moment totalement du trait qui l'a fait connaître. D'abord car beaucoup des images sont monochromes, voit noir sur blanc. Parfois un crayonné, parfois un travail photographique retouché, beaucoup d'illustrations aux tons gris encadrés comme de vieilles photos... et aussi d'immenses pleines pages explosant de couleurs. Il y a du Dali dans certaines créations et si l'iconographie s'éloigne pas mal de celle qu'on imagine pour les événements de la Bible, la cohérence d'ensemble, artistique, est vraiment réussie. Graphiquement il s'agit donc bien plus d'un travail autour de la Bible que d'une illustration de la Bible.
Une bible est présenté comme "un roman" par l'éditeur. Je dirais plutôt comme un mythe. L'auteur a une volonté manifeste de pédagogie. Ainsi chaque séquence clé, chaque personnage majeur de la Bible sont expliqués en un court texte ou paragraphe au sein d'une magnifique maquette très aérée mais travaillée par Taï-Marc le Tanh (le conjoint de l'illustratrice) de la typographie à quelques subtiles éléments graphiques. Nous avons ici un très gros et très beau livre idéal à offrir (en précisant qu'il ne s'agit aucunement de la bible mais bien d'Une bible!). L'ouvrage est bien destiné à la culture générale, à connaître les mythes fondateurs de ce texte comme les deux auteurs s'étaient auparavant attaqués aux princesses et au petit Poucet. C'est un travail éminemment humaniste de synthèse  du récit du texte religieux. Logiquement, la deuxième partie de l'ouvrage est plus éloignée du texte source.
Je je saurais que trop conseiller l'investissement vue la qualité générale de l'ouvrage qui vous permettra de découvrir (y compris en famille) ces contes issus de notre culture commune. Je dirais que seules les illustrations de Dautremer, par moment un peu inquiétantes, pourraient dissuader les lus jeunes. Hormis cela, profitez de ce cadeau pour vous plonger dans un beau livre plein de belles histoires et de belles images.
Lire sur le blog:
Lien : https://etagereimaginaire.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (3)
Ricochet   07 mai 2015
Variété des textes, variété des images, album de grande taille, Une Bible se manipule avec respect mais aussi avec tendresse : un livre hors du commun, pour des lecteurs de tous âges.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Actualitte   12 janvier 2015
L'ensemble est varié, sans ennui, plein de rythme et de mouvement, d'une écriture limpide, sans emphases et d'une tonalité plutôt juste, directe, proche du lecteur et s'accompagne d'illustrations surprenantes et superbes (120 au total) de Rébecca Dautremer.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Culturebox   01 décembre 2014
Souvent poétique, parfois suprenante, la narration fait l'impasse sur les nombreux épisodes guerriers et les prophéties apocalyptiques, mais s'attache à souligner la profondeur des personnages, en décrivant leurs émotions ou sensations, par exemple celles de Jésus lorsqu'il marche sur l'eau.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
l-ourse-bibliophilel-ourse-bibliophile   29 janvier 2015
Parce que raconter la Bible, c’est raconter notre histoire, une histoire faite de milliers de mythes, de contes et de légendes. Comment comprendre le monde sans tous ces récits ? Comment l’appréhender sans savoir qui sont Abraham, Goliath, la reine de Saba et Marie-Madeleine ? Comment décrypter l’art, l’architecture, la littérature sans connaître les fondations fabuleuses de notre société ? La Bible n’appartient pas qu’à la religion. La Bible est un bien commun. Qu’on soit croyant ou non croyant et qu’on le veuille ou non, ses mythes ont façonné nos sociétés, ils s’immiscent dans notre vie quotidienne, ils circulent dans notre inconscient. En écrivant ce texte, j’ai voulu que chacun puisse reprendre ce qui lui appartient. Une Bible n’est pas La Bible. Une Bible est faite d’histoires qui se répètent et se réinventent. Des histoires que l’on raconte. Qui nous racontent.
(Préface de Philippe Lechermeier)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JudithbouJudithbou   25 octobre 2016
Un jour que Dieu passait par là, les deux frères lui offrirent les fruits de leur travail,
Abel, un agneau et Caïn, des poireaux.
Dieu remercia Abel, le félicita pour son troupeau,
Mais à Caïn, il ne dit pas un mot.
Commenter  J’apprécie          20
JudithbouJudithbou   25 octobre 2016
E pour
Que la Terre ne soit pas un vrai désert,
Dieu prit de la poussière
Et avec ses doigts, il la façonna jusqu'à obtenir
Un homme à son image.
Puis, pour éviter que l'homme ne s'ennuie;
Il mit ici et là des bêtes sauvages,
Grandes et petites,
Petites et grandes. Et la sixième journée, elle aussi était passée.
Commenter  J’apprécie          00
JudithbouJudithbou   25 octobre 2016
Comme le ciel se mêlait à l'eau,
Dieu traça une longue ligne à l'horizon
Pour qu'on les distingue l'un de l'autre.
En haut, c'était le ciel
Et en bas, c'était l'eau.
Et le deuxième jour venait de passer.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Philippe Lechermeier (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Lechermeier
Une Bible. Philippe Lechermeier.
autres livres classés : bibleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Lettres à pattes et à poiles : Et à pétale

Dans le livre,combien y-a-t-il d'histoires ?

6
5
4
11

6 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Lettres à pattes et à poils : Et à pétales de Philippe LechermeierCréer un quiz sur ce livre