AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2742742565
Éditeur : Actes Sud (03/04/2003)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Récit à la troisième personne d'Annie Leclerc pour narrer quinze ans d'ateliers d'écriture , qu'elle a animés en prison :

"Il n’y a pas de mots plus forts, plus pénétrants, plus aigus que ceux du prisonnier en train d’écarter les barreaux qu’il a dans la tête." "On n’imagine pas, dit-elle, tout ce qu’on pourrait résoudre si on parlait plus, si on mettait les gens en confiance de parole, si on leur témoignait que, oui, ils sont intelligents, ils ont c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
fanfanouche24
  15 février 2014
En faisant des recherches soutenues... pour préparer une liste thématique... je me rends compte de l'oubli dans "ma bibliothèque Babelio" de ce récit engagé et bouleversant d'Annie Leclerc, concernant son implication auprès des prisonniers...Récit qui m'avait passionnée, et que je n'ai plus en ma possession, ayant offert mon exemplaire.
Double souvenir: celui de ma lecture personnelle, et celui d'une rencontre-débat , il y a plus de dix ans... dans un café-philo de Paris...avec deux intervenants passionnants: Annie Leclerc, avec son expérience des ateliers d'écriture en prison, et Philippe Lejeune, parlant de ses engagements et recherches sur les "écritures autobiographiques"...
Envie de me précipiter demain à la médiathèque... pour relire ce texte très dense et très riche humainement d'Annie Leclerc....
Commenter  J’apprécie          230
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   15 février 2014
cf: Entretien d'Annie Leclerc donné à Mona Chollet sous le titre "Penser sans entraves". Elle y évoque son livre L'enfant le prisonnier que lui ont inspiré quinze ans d'ateliers d'écriture en prison :

"Il n’y a pas de mots plus forts, plus pénétrants, plus aigus que ceux du prisonnier en train d’écarter les barreaux qu’il a dans la tête." "On n’imagine pas, dit-elle, tout ce qu’on pourrait résoudre si on parlait plus, si on mettait les gens en confiance de parole, si on leur témoignait que, oui, ils sont intelligents, ils ont choses à dire. On a toujours du mal à me croire quand je dis ça, et pourtant, j’ai rencontré plus d’intelligence et de profondeur chez les détenus que chez mes élèves. Parce qu’un jeune élève de terminale, il a déjà une certaine idée de ce qu’il est, de ce qui est bien, de ce qui est juste… Les prisonniers, eux, contrairement à ce qu’on pourrait croire, ont une très mauvaise opinion d’eux-mêmes. Ils se considèrent comme de la sale engeance, ils se méprisent beaucoup. Mais quand on leur laisse la possibilité d’écrire ce qu’ils ont sur le cœur, comment ils voient les choses, en leur disant qu’on se fiche des fautes d’orthographe, qu’on n’est pas là pour ça, qu’on n’a pas de stylo rouge, qu’il n’y a pas de note, pas d’examen au bout… C’est formidable, ce que ça peut donner. J’ai l’impression que c’est ça qu’il faudrait faire, systématiquement"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
autres livres classés : prisonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le mystère de la chambre jaune, de Gaston Leroux

En quelle année se déroule le récit?

en 1892
en 1982
en 1992
en 1792

20 questions
315 lecteurs ont répondu
Thème : Le Mystère de la chambre jaune de Gaston LerouxCréer un quiz sur ce livre