AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2843372542
Éditeur : Anne Carrière (04/02/2004)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Descendant du maréchal de Saxe par son père et d'un oiselier parisien par sa mère, Aurore Dupin voit le jour à Paris le 1er juillet 1804. Trop tôt privée de la présence paternelle, la future George Sand partage son enfance entre sa mère et sa grand-mère, deux femmes qui ne s'aimeront jamais. Ces premières années sont jalonnées d'événements douloureux, avec la mort du petit frère, et d'images traumatisantes comme celles du Dos de Mayo lors d'un voyage en Espagne, en ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
tiph85
  03 septembre 2017
Personnage qui refuse l'ordre bien établi dans lequel elle est à l'étroit que ce soit au niveau familial, social ou culturel. Ce livre retrace la vie d'Aurore Dupin, de sa naissance à celle de George Sand, ce qui permet de bien comprendre ce grand changement entre l'Aurore soumise et George, qui choquera son époque.
Il faut tout d'abord être bien accroché car l'arbre généalogique d'Aurore est passionnant et fourni, mais par conséquent, un brin complexe (j'ai donc pris des notes).
Tout part d'Aurore, une comtesse suédoise. Son fils Maurice de Saxe, bichonné par les femmes, qui lui donnent de l'argent, a une maîtresse Marie Rainteau. Naît de cette liaison, Marie Aurore. Marie avec sa soeur Geneviève ouvrent une maison de débauche. Ce qui n'est pas une vie pour la petite Marie Aurore. Heureusement, Marie Joseph, la mère de Louis XVI, la prend sous son aide pour son éducation.
Marie Aurore se trouve veuve a 18 ans puis elle épouse un ancien amant de sa tante Geneviève, elle a 29 ans, huit 62...
Lors de la révolution, elle partage des idées révolutionnaires, mais le fait discrètement. En revanche, on trouve des bijoux cachés chez elle, elle part donc en prison. Là-bas elle y rencontre Sophie, sa future belle-fille et mère d'Aurore. Cette dernière est emprisonnée car elle avait des chansons anti révolutionnaires chez elle.
Marie Aurore a un fils Maurice, ils vont vivre à Nohant.
Sophie, elle, a eu une fille, Caroline, lors de sa vie de prostituée. Elle se retrouve avec un Général, mais hésite à vivre avec Maurice. Marie Aurore veut une fille de bonne famille pour son fils, ils se fâchent. Maurice ment à sa mère concernant leur liaison.
Mais, ils doivent vite se marier, car Sophie est enceinte de 8 mois! A cette époque, lorsque l'on veut se marier avant 30 ans, il faut le consentement des parents. Maurice ment en faisant croire que sa mère est morte. Avec le désordre administratif de l'époque, cela marche. Naît une petite fille, Aurore, prénom en hommage à sa grand-mère.
Cette dernière aura une forte influence sur sa petite fille, qu'elle élève et éduque, en perpétuel affrontement avec sa belle fille. Suit une partie du livre un peu long, sur l'imaginaire Corambe, et son séjour au couvent.
A la mort de sa grand-mère, Aurore, future George, ne s'entend pas avec sa mère. Cette dernière veut la marier, c'est cela ou le couvent. Elle se marie avec François Dudevant, dit Casimir, et se trouve très loin des idées de George, puisqu'elle devient une bonne épouse, femme d'intérieur et soumise. Naît Maurice.
Aurore l'adore, s'en occupe beaucoup, mais elle s'ennuie dans cette vie, de bonne épouse. Ainsi, elle joue comme une gamine, ce qui agace son mari. Un jour, excédé, il la gifle en public. C'est une véritable cassure dans le couple, elle ne lui pardonnera pas. Elle repart au couvent, car elle s'ennuie et se pense malade de la tête. Elle finit par rentrer uniquement parce que son fils lui manque.
Lors d'un séjour dans les Pyrénées, elle se fait une amie Zoé, qui lui présente, Aurélien de Seze, neveu de l'avocat Louis XVI, que Marie Aurore consulta pour annuler le mariage.
Avec Aurélien, il s'agit d'une idylle platonique, un jeu de l'esprit, un ménage à trois, qui ravira Aurore dans un premier temps, puis la lassera, elle qui fut surnommée Don Juan.
La suite est ponctuée d'ennui, de va et vient à Nohant, d'espoirs qui retombent vite (comme la campagne électorale). Une certaine apathie.
Elle se retrouve enceinte (sûrement de Stéphane, son professeur), fait croire à un accouchement prématuré, afin que les dates correspondent. Solange naît.
Puis, le contexte politique est fort, les trois glorieuses. Commence la liaison avec Jules Sandeau, c'est ainsi que naît la future George Sand.
Suite à la découverte d'un testament de Casimir, dans lequel il la méprise, elle décide de prendre sa vie en main. Elle va, chaque trimestre, changer de vie. A Paris, pour vivre la liberté et de sa plume, à Nohant, pour ses enfants, plus aucun lien avec son mari. Finalement, elle n'attendra que les trimestres parisiens et sa vie de bohème avec Jules et une poignée d'amis du Berry..! Suite à une anecdote racontée par sa mère, elle décide de s'habiller en homme, pour pouvoir aller partout. Reste l'impossibilité pour une femme à cette époque de publier quoique ce soit.
Grâce à différents contacts, elle se retrouve pigiste au Figaro. Dans cette vie d'artiste, Jules paresse beaucoup. Mais, ils signent des oeuvres en commun, en premier lieu sous le nom d'Alphonse Signol, puis sous J. Sand.
A trois ans, Solange suit sa mère lors de ses déplacements à Paris, sans qu'elle se rende compte de la liaison d'avec Jules.
Le livre se finit sur la description du livre Indiana, parallèle d'avec la vie d'Aurore, ce livre dit adieu à cette dernière. le J. Sand se transforme en G. Sand.
Livre très fouillé sur l'apparition de George, quelques longueurs surtout pour ce qui est de son adolescence. Reste maintenant à découvrir la vie de George Sand et ses liens avec Musset et autres!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
tiph85tiph85   31 août 2017
A propos du couvent: dans cette captivité qui vous préserve, dans cette discipline qui assure vos heures de recueillement, dans cette monotonie de devoirs qui vous sauve des troubles de l'imprévu.
Commenter  J’apprécie          00
tiph85tiph85   31 août 2017
Il faut s'habituer à avoir la mort dans l'âme et le visage riant.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
832 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre