AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de LivresdAvril


Au moment où Ludovic Lecomte nous invite dans sa tête, voilà six mois que le narrateur de "La cabane" n'est pas sorti de chez lui. Pourquoi ? Quelles conséquences sur sa vie et son entourage ? Va-t-il parvenir à sortir ?
Dans le décompte parfaitement maîtrisé des deux heures qui le sépare de son rendez-vous avec l'extérieur, l'auteur invite son lecteur à tenter de comprendre ce que traversent les personnes touchées par le "syndrome de la cabane", ou hikikomori pour les japonais.

J'ai découvert ce roman de la manière la plus magique qui soit : en entendant son auteur en parler avec une collègue lors d'un salon. En le lisant j'ai partagé l'enthousiasme de cette dernière.
Une centaine de page et 17 chapitres à rebours mêlent habilement émotions, flash-backs et stratégies pour reprendre le contrôle. Sans chercher à tout expliquer, Ludovic Lecomte parvient à ce que l'on soit en complète empathie, tant avec son personnage qu'avec son entourage. Ce qui est un exploit en soit !
Un roman poignant, malheureusement d'une grande actualité.
Commenter  J’apprécie          142



Ont apprécié cette critique (14)voir plus




{* *}