AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782846269322
441 pages
Éditeur : Au Diable Vauvert (30/11/-1)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 152 notes)
Résumé :
En 2006, lorsque Marianne découvre sur le net une sextape postée par son ex, elle ne trouve pour l’aider qu’un hacker immature et un journaliste visionnaire qui croit qu’Internet va transformer le monde. Dix ans et les chocs de la jeunesse (enfants, travail, amours) plus tard, que deviennent notre ex-étudiante blogueuse, le jeune pirate et l’homme de presse idéaliste ? Internet a tout bousculé…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  13 juillet 2020
- 2006.
Quand Christophe, pour les besoins de son son métier de Journaliste-Web, va faire un tour sur un nouveau site porno, [ "recherches" qu'il exécutera avec beaucoup de conscience professionnelle...], et qu'il croit reconnaître , Marianne , une blogueuse-actu, il la prévient . Et il poussera , cette délicate attention , jusqu' à lui trouver un hackeur pour tenter d'effacer cette vidéo postée par l'ex de Marianne en mode "revanche".
De là, naîtra une belle amitié entre ces trois personnes que rien (à part internet ) ne rassemble.
Christophe vit en couple, est sur le point d'avoir un deuxième enfant et croit, dur comme fer, à l'avenir d'internet dans le monde journalistique. Marianne est en DEA, et peine à commencer son mémoire,
Paul a 19 ans, il déteste autant son père (psychiatre) que sa mère et passe sa vie devant son ordi .
- On est dix ans plus tard, que sont-ils devenus ?
Et au-delà de ce trio , qu'est devenu le net ? Et quelle place tient-il dans leurs vies, à ces trois accros ?
Une grande réflexion sur cette outil , une réflexion qui se veut ambitieuse et pour laquelle , je ne suis pas la mieux placée pour "juger", n'y connaissant rien. Pourquoi prendre cette date de 2006, pour commencer son histoire ? ( Et bien (il parait que ),c'est avant qu'internet arrive sur les téléphones portables, et que donc, il soit éminemment facile d'y accéder à tout moment... Personnellement, pour rendre le côté "découvreurs" et pionniers" des personnages, j'aurai fait commencer cette histoire bien avant, mais bon...
Ce genre de réflexions sur les dérives d'internet, j'ai l'habitude de les trouver dans les romans policiers ou thrillers, dans lesquelles elles s'intègrent à merveille, sans lourdeur . Aussi, lorsque je les découvre dans de simples romans , j'ai beaucoup de mal. Qu'ils raisonnent comme des pamphlets donneurs de leçons/philosophico/ bistrot ou qu'ils soient trop techniques, et qu'ils me perdent, le résultat est le même , je m'ennuie...
J'aurai aimé plus de "Christophe/Marianne/Paul" que Titiou Lecoq croque à merveille, véritables Petits enfants du siècle. Cette auteure , au style un peu cru et franc, ressemble à une petite-soeur de Virginie Despentes, en plus édulcorée, plus bobo, et un peu moins "vénère" ...
Je continuerai avec cette auteure, parce que je suis friande de jeunes auteurEs qui écrivent sur leur époque, des filles qui parlent "vrai, et dont l'esprit est frais, vif et non complaisant.
Un esprit tellement vif, que je ne suis pas sûre d'avoir compris le titre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
Bazart
  30 avril 2016
Après les Chroniques de la débrouille recueil sur papier des meilleures chroniques de blog, qui m'avaient permis de faire connaissance l'an passé avec la plume de Titiou Lecoq auteur du blog a succès Girlsandgeeks.com, la sélection du livre de poche du mois d'avril m'a permis de faire plus ample connaissance avec l'univers de cette geek totale à travers cette fois ci une fiction, plus précisément un roman choral ambitieux et puissant qui tisse les liens de trois destins, tous les trois intimement liés au Web, entre 2006, date phare de l'éclatement du net et 2015, année de sortie de cette théorie de la tartine ( le titre n'étant pas forcément le plus judicieux)…
Au fil de ces 400 pages de cette saga qui se dévore avec passion, on saura tout des enjeux et des conséquences d'Internet, du tout début quand il était réservé uniquement au "initiés", à son appréhension du grand public et son ouverture au grand capital qui a tout transformé.
lecoq
Un livre forcément passionnant pour les connectés au web ( j'en connais quelque uns), et si parfois cela peut virer un peu au catalogue théorique sur le sujet (tous les grands dossiers du net sont traités, et même Nadine Morano et Frédéric Lefebvre interviennent dans le récit), on aime beaucoup cette peinture de cette génération qui a tant cru à la liberté qu'offrait la toile et qui dix ans après semble pas mal désillusionnée.
On retrouve comme dans ces chroniques de la débrouille une écriture spontanée et sans effets de style, dynamique,.
Certes, les personnages, peuvent parfois sembler à la lisière de la caricature (le hacker de 19 ans forcément puceau) mais très souvent entiers et attachants, et qui sont un peu nos frères, soeurs cousins, orphelins de ce temps pas si lointain où tout semblait possible sur la toile et qui essaie en vain de se rappeler à quel moment les choses leur ( nous?) ont échappées des mains.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Phoenicia
  24 février 2019
Voilà une lecture des plus inattendues. Voulant absolument dénicher un livre ayant du numérique sur sa couverture ( oui malgré ma PAL immense, pas d'objets de la sorte, et moi qui veux tellement finir challenge 50 objets,...), je me suis laissée tenter par ce livre, conseillé sur un challenge et heureusement disponible dans ma médiathèque.
Je ne pensais pas autant accrocher et pourtant ce livre, tout en utilisant un registre léger avec trois protagonistes haut en couleurs, nous amène à nous interroger sur Internet. Divisé en deux parties, la première partie nous présente trois protagonistes il y a 10 ans, au moment où Internet était dévalorisé, devenait une porte de sortie, de liberté pour ceux ne voulant pas s'insérer dans la société. Et pourtant, dans la 2e partie, 10 ans après, quelle révolution. Si Internet est partout, triste constat. Plus de liberté mais davantage une prison où tous sont espionnés. Cookies, Big Data, etc. Une analyse tristement réaliste. Quant à la fin... j'en reste comme un peu perturbée.
Enfin, et ce n'est pas des moindres, j'ai dû passer à côté de quelque chose, car je ne m'explique toujours pas ce titre incongru! ^^
Challenge Multi-défis 2019
Challenge le tour du scrabble en 80 jours
Challenge 50 objets
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
bagus35
  14 octobre 2020
Marianne se reconnaît dans une vidéo de ses ébats avec son ex ,Gauthier ,sur YouPorn .Quand un journaliste ,Christophe ,lui demande de témoigner ,elle est complètement désemparée alors il décide de l'aider en lui présentant ,Paul ,un hacker avec qui il a déjà travaillé.Paul va pourrir le site qui va être provisoirement fermé mais aussi pourrir la vie de l'ex de Marianne .Un bon roman sur les prémices d'internet mais aussi ses dérives.
Commenter  J’apprécie          190
IreneAdler
  01 novembre 2015
Sur Youporn alors même qu'elle ne sait pas que ça existe... Tenter de faire vivre un journal sur Internet quand tout le monde pense que ce n'est qu'une fugace gaminerie vouée à disparaître... Faire partie d'une communauté de hackers défendant les libertés du web alors même que les États l'ignorent royalement... Voila la vie des 3 compères en 2006, et comment ils seront amenés à se rencontrer IRL, à sympathiser malgré toutes leurs différences. Pour se demander 10 ans plus tard si finalement parfois c'est pas mieux avant. Avant qu'on se rend compte que le réseau n'oublie rien, qu'il est devenu le lieu pour faire du fric (adieu les rêves d'intégrité journalistique), avant qu'une magouille vieille de 10 ans ne soit découverte par dépit amoureux (toujours celui-la, encore et toujours dans l'ère hyper-médiatique).
Un roman d'une forme des plus classique mais qui amène à se poser beaucoup de questions sur ce qu'était internet il y a 10 ans (une éternité), c'est-à-dire quasiment sans règles, mais aussi sans utilisateurs, au début du web 2.0, quand tout semblait possible et maintenant. Il s'est démocratisé, sert à beaucoup de choses, bonnes et moins avouables, mais connait aussi beaucoup de tensions commerciales et utopiques (encore, malgré tout) Après tout, on est bien content d'avoir Facebook, mais à quel prix ? Et Google qui s'est donné pour mission de sauver le monde (ou presque) ? Toutes les avancées ont leurs revers, il faudrait faire attention à ce qu'ils ne deviennent pas paralysants.
Le roman se termine sur une note pessimiste, comme si l'auteur ne savait pas quoi penser des infléchissements actuels après une longue période d'euphorie. Un réveil en forme de gueule de bois ?


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (1)
LePoint   23 mars 2015
Une fresque balzacienne avec des blogueurs, des hackers, des lolcats et des sextapes.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   13 juillet 2020
Après vingt minutes passées à pulvériser des zombies dont les chairs éclaboussaient l'écran avec un réalisme jubilatoire. Christophe décida de s'intéresser au jeu de Chloé [ sa fille ] (...) . Il demanda à Chloë ce qu'il fallait faire.
" D'abord tu dois habiller ton personnage le mieux possible pour qu'elle trouve un travail. Après, tu gagnes de l'argent et tu vas faire du shopping et après tu vas dans une soirée et tu dois épouser le garçon le mieux habillé mais il faut que tu sois la mieux habillée aussi. Et après, tu dois créer la meilleure robe de mariée et si tu réussis, tu as gagné."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
AlineeAlinee   12 mai 2015
Qu'on ne naisse pas femme mais qu'on le devienne certes. Mais il semblait qu'on ne le devenait jamais tout à fait. On ne se sentait jamais correspondre exactement à cette figure hyper sexy, adroite, délicate, douce, forte et fragile, gracieuse, mesurée dans ses geste, avec une démarche féline et un sens inné pour accorder ses fringues à la mode. On se sentait toujours par moment pataude, maladroite, inachevée, imparfaite, floue. Humaine donc. Or la femme n'était pas humanité. Elle était perfection. Même pêcheresse ou tentatrice, dans ses défauts et dans le vice, elle était présentée avec quelque chose révélant du sublime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
iris29iris29   15 juillet 2020
Pendant sa grossesse, son véritable gynécologue s'appelait Doctissimo. Il avait un énorme avantage sur "l'autre médecin : il pouvait répondre dans la minute à toutes ses interrogations.
Commenter  J’apprécie          191
iris29iris29   14 juillet 2020
[ Christophe regardant l'Ile de la tentation...]

François : " La tentatrice que j'ai le plus d'affinités, c'est Annabelle. C'est celle que j'ai le plus d'affinités en commun."

Le concept que j'ai le moins d'affinités, c'est l'argent. C'est celui que j'ai le moins d'affinités en commun, pensa Christophe.
Commenter  J’apprécie          100
JuliedlbrtJuliedlbrt   20 mars 2015
Quand est-ce que vous déconnectez ? Quand est-ce que vous laissez votre ordinateur, votre téléphone, votre tablette, la télé pour profiter de l'instant présent ? Je vous parie que vous emportez votre téléphone aux toilettes, non ? C'est ce que les Anglos-Saxons appellent le FOMO, "fear of missing out". La peur incontrôlable de rater quelque chose si l'on n'est pas connecté.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Titiou Lecoq (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Titiou Lecoq
Titiou Lecoq et Diane Lisarelli - Encyclopédie de la webculture | Booktrailer
autres livres classés : internetVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2553 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

.. ..