AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266257572
352 pages
Éditeur : Pocket (07/04/2016)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 1690 notes)
Résumé :
Lui est pompier, un héros du quotidien, solide comme un roc. Mais pas assez pour résister à une chute de huit étages, heureusement amortie par des arbres.
Elle est infirmière. De celles pour qui leur travail va bien plus loin que soigner les corps. Attentive, attentionnée, elle donne aux autres sans compter ce que son propre compagnon, Laurent, lui refuse.
Ces deux êtres cabossés par la vie vont se tendre la main. Et apprendre qu'envers et contre tou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (336) Voir plus Ajouter une critique
petitsoleil
  31 janvier 2015
J'avais aimé, beaucoup aimé "Juste avant le bonheur".
J'avais aussi découvert "Marie d'en haut". Troisième livre d'Agnès Ledig, donc.
Les romans d'Agnès Ledig sont de ces livres vrais, qui font du bien.
Parce que la vie, avec ses hauts et ses bas, ne nous épargne pas toujours. Mais parce que la vie et le destin ont aussi plein de choses à nous faire découvrir, parce qu'il y a plein de rencontres, de bons moments ... Parce que parfois on peut se faire du mal, nous faire du mal. Mais il y aura toujours des personnes qui nous aiment vraiment, qui sont là pour nous.
C'est quand même un livre plein d'émotions, mais avec des messages.
Un message fort sur le respect, le respect des femmes notamment.
Des messages d'espoir et de résilience aussi.
Alors oui, on retrouve un peu les univers des livres précédents d'Agnès Ledig.
Des personnages de femmes intéressants. J'ai beaucoup aimé Juliette (surtout dans sa vie d'infirmière, qui m'a parlé beaucoup plus que dans son obsession de bébé) et la mamie Malou. Babette aussi.
Roméo, Vanessa et Guillaume sont aussi très humains.
Les personnages qui sauvent les autres (le pompier, l'infirmière dévouée, l'infirmier confident et super pâtissier, les amis en montagne ...), des familles cabossées (Juliette si malheureuse en couple et qui veut plus que tout avoir un bébé, Vanessa qui aurait tellement eu besoin de parents solides ...)
Mais on n'est jamais dans le pur mélo, le total happy-end, on est dans la vie. La vie avec ses contradictions, ses injustices, sa noirceur et sa beauté aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          824
qmike549
  30 décembre 2020
Savons-tous qu'il y a plusieurs façons de lire un roman…Certains vont de contenter du récit amoureux qui somme toute est basé régulièrement sur le même schéma de récit en récit…Une telle lecture est sans aucun doute extrêmement sympathique sur le coup …mais est très oubliée du commun des mortels…...D'autres vont s'attacher à découvrir les messages diffusés par les auteurs…
L'auteure Agnès Ledig est de ces écrivains qui sous prétexte de récit léger, en profite pour transmettre aux lecteurs des messages forts sur l'état de notre société actuelle...
« Pars avec lui » aborde de nombreux sujets de société avec beaucoup de fantaisies, avec énormément de dérision, il en reste pas moins que l'auteure Agnès Ledig lance un cri d'alarme sur des sujets vitaux ayant une incidence parfois dramatique sur notre vie quotidienne….
Le Dysfonctionnement des Hôpitaux…les malaises de nos Soignants…Les avortements dits IVG effectués d'un revers de main appelés par certaines "IVG de complaisance" , pour bien-être d'adolescents puérils…Les problèmes en sein des couples….les conséquences dramatiques de le drogue...…Les violences conjugales …..
« Pars avec lui » est un Roméo Fourcade pompier professionnel de 25 ans….Sergent-Chef d'agrès EPA…..Un gosse m'attend là-haut et la maman me supplie….Au moment d'enjamber le rebord de la fenêtre….je sens un souffle brûlant et je décolle dans les aires…Puis le noir….Une chute du huitième étage…...Celui-ci vous me le surveillez…je n'aimerais pas avoir passé tout ce temps sur son bras….pour devoir l'amputer dans trois semaines...…
J'ai toujours mal quand les patients sont des pompiers polytraumatisés dans l'exercice de leur fonction…..Ils doivent sauver des vies…..Ils mettent la leur en péril……
« Pars avec lui » est Juliette Toledano, infirmière de nuit en réanimation…J'ai dormi jusqu'à quinze heures…Enchaîner trois nuits de garde rend difficile le retour à un rythme de jour….Juliette essaie d'avoir un enfant…Un an que nous cherchons ce qui ne fonctionne pas…IL a eu du mal à admettre l'idée de consulter ….Pour lui….C'est de ma faute….
« Pars avec lui » est Laurent, directeur d'une agence bancaire…Il travaille dur….Il passe sa journée face à un écran au bureau et son premier réflexe en arrivant à la maison, c'est de s'y remettre…..J'ai eu des journées compliquées aujourd'hui….Je ne peux compter sur personne, je dois tout faire à l'agence……Je suis entouré d'incapables…(Page 70)…
« Pars avec lui » est un vieil homme…Que vous arrive-t-il…C'est mon arrière-petit-fils. Il est pompier. Il est tombé du huitième étage….
« Pars avec lui » est Vanessa : une jeune adolescente de quatorze ans, ….la soeur de Roméo…Les cheveux mi- longs, une grande frange qui descend sur ses yeux soulignés d'un épais trait noir. Elle est tout fine et semble avoir deux allumettes à la place des jambes… (Page 41)…J'ai suivi l'infirmière et quand je me suis retrouvé devant mon frère, j'ai eu envie de pleurer….
Et s'il meurt. Et s'il meurt…Je ferais quoi moi…. (Page 53)…Tu nous as fait une de ces peurs…T'es tiré d'affaire….Chais pas…Enfin, tu ne vas pas mourir…..
« Pars avec lui » est des situations non choisies….J'ai un truc à te dire, et je préfère qu'il y ait quelqu'un pour….si tu as un choc…Dans ton état…J'ai un mois de retard…Un mois de retard pour quoi ? …Pour rendre tes devoirs à un prof. ?...Je crois que Vanessa est en train de vous annoncer qu'elle est enceinte….
« Pars avec lui » est des situations difficiles à digérer….Après tout si on ne veut pas du bébé…on avale des médicaments…et on n'en parle plus…Mais…au moment où il s'en va ….
« Pars avec lui » est une alarme sur les conditions de travail épouvantable des Soignants….Cela m'épuise d'enchaîner les gardes, comme on nous le demande sans cesse ; à cause de trois arrêts maladie et de deux congés maternité non REMPLACES….Un jour le système va exploser….A trop tirer sur la corde….elle finit par se rompre…
«Pars avec lui » est l'acception de la mort….Quand Roméo m' annoncé dans la voiture qu'il fallait qu'on rentre tous les deux parce que Malou était morte…, je n'ai pas compris comment cela était possible….
« Pars avec lui » est réagir face aux violences physique et morales…J'ai quitté cet homme en laissant tout derrière moi …surtout mes économies…mais je suis partie légère… (Page 350)……
Combien de femmes, aujourd'hui vivent sans se respecter, en acceptant d'être dévalorisées par leur conjoint, par leur patron, au quotidien, à la maison, au travail…Elles ont peur d'être abandonnées, d'être seules, parce que pour beaucoup, la solitude, c'est le vide ……
« Pars avec lui » est la vie de chacun….Les rencontres, les amours, les occasions, les « au revoir » ou les adieux, les petites joies….les grandes peines…et quelques fois les grandes joies….
« Pars avec lui » est la confirmation que le hasard n'existe pas….Il n'y a aucun hasard dans la vie, aucun….Le destin est tracé pour nous…et pour des bonnes raisons… (Page 215)…
Evidemment ce roman est rempli de clichés…évidemment nous devinons rapidement le déroulement des situations…c'est le principe même de ce genre de romans….de genre de romance…
Je ne vais retenir que les messages importants alarmants diffusés par petites doses par l'auteure Agnès Ledig….notamment son affirmation sur les relations entre individus… Personne n'est supérieur, personne n'est inférieur….
.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          654
AudreyT
  22 mars 2016
Juliette et Roméo se rencontrent dans un service de réanimation. Lui, pompier professionnel, vient de tomber du huitième étage au cours d'une intervention. Elle, infirmière, prend soin de ce patient qui la touche et l'émeut... Mais ce n'est pas forcément le bon moment pour aller plus loin, la vie se chargera de leur montrer le chemin...
Le charme d'Agnès Ledig a encore frappé !! Même si j'ai préféré "Juste avant le bonheur" je suis toujours comblée par ses personnages entiers, certes un peu clichés, mais qui me font croire, le temps d'une lecture, que les bons sentiments existent... Et les contes de fées aussi !
Un grand merci à Bislys pour cette belle pioche...
Commenter  J’apprécie          673
celdadou
  03 mars 2016
C'est le premier roman d'Agnès Ledig que je lis et je suis satisfaite .c'edt bien plus qu'une romance à la Romeo et Juliette ... Les thèmes évoqués sont très interessants et decrivent les personnalités des êtres humain et leurs traits : la carence affective, le pervers narcissique manipulateur et sadique , l'avortement chez les adolescents , l'infertilité chez la femme .... Et j' en oublie certainement . Aussi le choc des générations où dans ce Roman les trois générations cohabitent tres bien ensemble.
Des le début , je me suis imprégnée de l'histoire étant moi même infirmière de profession initiale . Qui dans sa carrière n'a jamais eu des sentiments , une relation particulière , un attachement plus fort avec un patient .... C'est le contre transfert ... Et pour être un bon professionnel il faut donner de soi.
Certes, là Juliette à un conjoint odieux et manipulateur dont elle est sous l'emprise ... Elle est fragile et est prise d'attachement pour Roméo le pompier .
Romeo a vecu une enfance violente avec des parents alcoolique, il a pris en charge sa soeur cadette qu'il considère comme sa fille .... Et il a choisi un métier ou il aide les gens ..... Rien est un hasard dans la vie ....
Sa soeur doit avorté alors qu'elle n'est âgée que de 14 ans ... Quelle déchirure pour une jeune fille et elle explique très bien son ressenti .... de la jeune fille rebelle , à la limite de la psychopathie va naître une jeune femme posée et réfléchie .
Tout est parti d'un accident et le destins de deux famille va être complètement bouleversé .... Même les grands parents à la maison de retraite seront impactés.
Juliette est une femme forte qui subira des humiliations sur le plan psychologiques mais Egalement physique ... Pour qui sa vie entière sera meurtrie ....
Je vous recommande ce livre car habituellement je ne suis pas une adepte mais là je suis sans voix.
Bonne lecture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          585
jeunejane
  14 juin 2016
Juliette est infirmière en réanimation. Elle vit avec un homme qui ne la respecte pas mais elle est aveuglée par son désir absolu d'enfant.
Roméo, un jeune pompier, arrive dans le service de Juliette gravement blessé lors d'une intervention. Il vit seul avec sa jeune soeur, Vanessa âgée de quatorze ans.
Guillaume, un jeune infirmier, travaille dans le même service que Juliette et va réconforter la jeune soeur.
Malou, la grand-mère de Juliette vit dans une maison de retraite.
Jean, le grand-père de Roméo vit dans la même maison de retraite.
Voici tous les protagonistes.
Entre tous ces personnages vont se tisser des liens adorables ,des faits qui créent un suspense tout au long du livre, qui amènent des réflexions intérieures.
On pourrait l'aborder comme une bluette mais quand on approche le livre en profondeur, ce n'est pas le cas.
Je sais ce que je dis car pour moi, c'est une deuxième lecture. La première fois, j'avais dû le lire en vitesse car je devais le rendre à la bibliothèque dans de brefs délais.
J'ai vraiment admiré l'écriture d'Agnès Ledig et la belle philosophie qu'elle adopte.
Mon personnage préféré était la grand-mère et sa lettre qu'elle adresse à sa petite-fille à la fin du livre.
On sent aussi que l'auteure s'est documentée et les allusions à des chansons nous donnent envie d'aller les réécouter.
On peut dire que j'étais sous le charme de ma lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          580


critiques presse (1)
Telerama   17 décembre 2014
Avec un art direct et familier de conteuse, Agnès Ledig accouche ses personnages d'un espoir, d'un bonheur encore possibles. Par-delà les catastrophes. Ce n'est pas pour rien peut-être que celle qui signe ici un généreux et revigorant troisième roman est sage-femme...
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (315) Voir plus Ajouter une citation
genougenou   11 mai 2017
Je viens de porter ma tasse de café au bord de mes lèvres quand elle me dit:
− J’aimerais aller voir un sexologue.
Je manque avaler de travers. Mes yeux ronds suffisent à lui faire baisser les siens dans un léger sourire, presque coupable.
− Tu comprends, si jamais je rencontre quelqu’un, j’aimerais être heureuse de ce côté-là.
− Tu n’étais pas heureuse avec pépé ?
− ...
Il aura fallu attendre toutes ces années pour qu’elle ose se confier. Je me prépare. Elle doit faire de même.
− Comment te dire ? Je n’ai jamais connu le 14 Juillet.
− Et tu penses qu’un sexologue t’aidera à vivre la fête nationale ?
Malou sourit en me regardant.
− J’espère bien. C’est quand même son métier. Mais je ne sais pas qui aller voir.
− Va voir une sage-femme.
− Une sage-femme ? À mon âge, j’ai peu de risques, tu sais.
− Elles sont aussi là pour ça.
− Pour quoi ?
− Pour t’apprendre à faire des feux d’artifice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          481
araucariaaraucaria   01 août 2016
Voir une femme de quatre-vingt-sept ans pleurer comme une petite fille laisse une trace indélébile. Parce qu'à cet âge-là, on ne devrait plus avoir de raison de pleurer, on devrait avoir atteint le forfait maximum. Les quelques années restantes et comptées ne devraient être que du bonheur, que du bonus, la cerise sur le gâteau, la pièce montée d'une vie. Une pièce montée au goût sucré, pas salée de larmes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          690
packardpackard   29 septembre 2015
Un seul mot revenait sans cesse : le respect. Elle me disait que dans toutes les décisions de la vie , on devait agir dans le respect de soi-même, et que , quand ce respect était en danger, il fallait tout faire pour le garder. Combien de femmes, aujourd'hui vivent sans se respecter, en acceptant d'être dévalorisées par leur conjoint, ou par leur patron, au quotidien, à la maison, au travail .
Combien essaient de faire mieux et encore mieux, pour plaire à ce mari qui les a séduites un jour, mais qui oublie qu'un jour ne veut pas dire toujours et que ce qu'il tient pour acquis serait complètement remis en question si seulement elles exigeaient le respect. Mais elles ont peur d'être abandonnées, d'êtres seules, parce que pour beaucoup, la solitude est insupportable. la solitude, c'est le vide, c'est la mort.

Sortez des sentiers battus et ouvrez les yeux, il n'y a aucun hasard dans la vie. Le destin est tracé pour nous et pour de bonnes raisons
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
AproposdelivresAproposdelivres   09 novembre 2014
Je m'appelle Roméo Fourcade, j'ai vingt-cinq ans et je suis pompier professionnel. Sergent-chef d'agrès EPA, la grande échelle dans le langage courant.
En intervention, j'avance comme le soldat au front, en essayant d'aller le plus loin possible au milieu des obus. La rage au ventre. La peur aussi. Il en faut un peu pour rester en vie.
- Sergent, sauvetage par l'extérieur au moyen de l'EPA, exécution !
J'obéis. Je monte dans la nacelle et fixe le mousqueton au harnais sous ma veste, juste avant qu'elle ne décolle du sol. J'ajuste la bouteille d'air comprimé sur mes épaules puis le masque sur mon visage. Le Roméo des temps modernes. Plus pratique pour grimper au balcon.
Si seulement c'était vers ma Juliette que je montais...
Tu parles !
L'espace d'un instant, je repense au SMS que j'ai reçu ce matin de Carine. Elle me quitte.
« Je m'en vais, je ne t'aime plus, désolée. »
Elle me quitte par SMS. La honte ! Elle est désolée, c'est déjà ça. La honte quand même ! Mais au-dessus du vide, du vrai vide, face à cet immeuble, je dois me concentrer. Un gosse m'attend là-haut, et sa maman me supplie au sol. Alors sans plus penser à rien je regarde vers la fenêtre transformée en cheminée. Arrivé à mi-hauteur, je distingue une voix derrière le bruit de ma propre respiration qui résonne sous le masque. Il est encore vivant. Les fumées noires qui se dégagent de la fenêtre laissent deviner la violence des flammes à l'intérieur. Je ferai tout pour le sauver. Tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
AproposdelivresAproposdelivres   09 novembre 2014
Elle nous supplie à genoux de sauver son fils.
Je suis en première ligne, je n'ai pas le choix, je dois y aller. Ce n'est même pas une question de choix, mais d'honneur, de dignité. C'est pour ça que je fais ce métier.
Il s'agit d'une vie humaine, là, tout de suite, celle d'un enfant, l'enfant de cette femme à terre. L'action ne souffre aucune hésitation.
L'appartement en feu se situe au huitième étage. La cage d'escalier est inaccessible. La mère, terrorisée, hurle que son fils se trouve là-haut, seul dans l'appartement. Partie faire une course pendant qu'il dormait, l'attroupement était déjà constitué à son retour, en raison de l'épaisse fumée noire qui se dégageait des fenêtres. Elle nous implore en joignant ses mains et se balance d'avant en arrière. Je ne sais pas si c'est le signe d'une folie passagère ou un bercement à la recherche d'un impossible apaisement. Les deux peut-être. C'est une femme noire, en boubou sous un blouson informe, usé aux poignets et qui s'ouvre sur un ventre énorme annonçant la venue d'un bébé, des tongs aux pieds malgré le froid de ce mois de février. La voir ainsi à genoux, désespérée, me rend dingue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Agnès Ledig (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agnès Ledig
Rencontre Agnès Ledig - Julien (La bibliothèque de Juju)
autres livres classés : pompierVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Partez avec lui

Quels sont les prénoms des personnages principaux ?

Paul et Julie
Marie et Pierre
Roméo et Juliette
Tristan et Iseult

12 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Pars avec lui de Agnès LedigCréer un quiz sur ce livre

.. ..