AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2361561751
Éditeur : Le Monde (01/05/2014)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
C'est en arrivant sur le campus de Condillac que Vincent a fait connaissance avec El Kibir. Très vite, les deux étudiants se sont concocté un programme d'enfer : peu de cours, beaucoup de grasses matinées, des soirées infirmières et, surtout, de l'herbe, de la bière et des bénéfices substantiels. Ce petit business aurait pu fonctionner longtemps mais ils sont devenus trop gourmands et n'ont rien vu venir. Aujourd'hui la fille est morte. Elle méritait mieux.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Epictete
  05 juin 2014
Marin Ledun, après des études et un début de carrière scientifiques (sociologie) s'est essayé au polar, et il a rudement bien fait. Car le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il sait raconter des histoires, et que même dans le cadre concis de la nouvelle, rien ne manque à son récit.
Vincent, un jeune étudiant arrive à la fac de Grenoble et rencontre El Kibir, un étudiant Algérien qui va l'initier à un mode de vie qu'il n'imaginait même pas, lui qui était persuadé que l'on ne se sort pas de sa condition d'origine sociale.
Tout cela va durer six mois, et plus dure sera la chute. Dans un milieu extrêmement réaliste et très bien décrit, Marin Ledun nous conte la dérive de deux étudiants ordinaires, englués dans les drogues, d'abord douces puis dures, les trafics et les deals, les territoires et les caïds...
Cette nouvelle se lit d'une traite, en une petite soirée et on laisse le livre avec un sentiment d'impuissance et d'amertume.. On a lu une nouvelle très bien écrite mais on se demande si ce n'était pas un fait divers dans un quotidien.
Les nouvelles publiées dans cette série sont très inégales - Il en faut pour tous les goûts - Mais avec celle-ci, on est dans le haut de gamme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
christinebeausson
  16 juillet 2014
Le crabe est bien présent dans ce récit, il bouffe la vie, il dévore ce qui reste de l'avenir rêvé, il donne des illusions pendant quelques temps, histoire de laisser de l'espoir et le sentiment d'une réussite facile, puis il avance tout doucement bien sûr de côté, histoire que nous ne l'apercevions pas trop tôt, quand il est encore temps, quand nous pourrions encore redresser la barre, et tout s'écroule ....
Les dessins sont ombrés et s'obscurcissent au fur et à mesure de l'avancée du crabe.... Normal, ils contribuent au mal de vivre.
Nouvelle désespérée dans une banlieue grenobloise mais ce pourrait se passer dans tellement d'autres endroits !
Saleté de crabe !
Je te hais !
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
EpicteteEpictete   05 juin 2014
Bâtie à la fin des années soixante pour loger l'élite intellectuelle de la faculté de Grenoble, [La résidence universitaire] Condillac s'était transformée vingt-cinq ans plus tard en un bouge infâme que seuls les réfugiés politique rwandais et iraniens, les Erasmus chinois, portugais ou sénégalais et les étudiants fauchés comme Coste acceptaient d'habiter...
Commenter  J’apprécie          100
christinebeaussonchristinebeausson   13 juillet 2014
Coste se prenait pour le roi du pétrole, même s'il ne régnait que sur quelques mètres cubes de béton et trois parkings défoncés. Il gagnait en quelques heures sans lever le petit doigt ce que sa mère obtenait en récurant les chiottes de la zone industrielle de Valence en un mois.
Commenter  J’apprécie          10
christinebeaussonchristinebeausson   14 juillet 2014
.... Il se prépara une injection et la rejoignit peu de temps après, tout là-haut, pas très loin du paradis des perdants - ou d'un endroit situé juste en dessous qui y ressemblait salement.
Commenter  J’apprécie          10
christinebeaussonchristinebeausson   12 juillet 2014
L'optimisme était contraire à sa nature - les gens nés dans la merde vivaient et mouraient dans la merde, voilà en résumé sa conception de la vie.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Marin Ledun (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marin Ledun
Marin Ledun vous présente son ouvrage "La vie en rose" de la collection "Série Noire" aux éditions Gallimard.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2330340/marin-ledun-la-vie-en-rose
Notes de Musique : Youtube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1656 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre