AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Axelle Demoulin (Traducteur)Nicolas Ancion (Traducteur)
EAN : 9782016285862
342 pages
Hachette (01/09/2020)
3.94/5   80 notes
Résumé :
Skye Shin a tout entendu. Les filles grosses ne devraient pas danser. Elles ne devraient pas porter des couleurs vives. Elles ne devraient pas attirer l’attention sur elles. Mais Skye rêve de rejoindre le monde pailleté de la K-Pop, et pour cela elle est prête à briser toutes les règles que la société, les médias et même sa propre mère ont établies pour les filles comme elle.
Skye se présente à un concours télévisé, avec à la clé un poste d’apprentie star de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (48) Voir plus Ajouter une critique
3,94

sur 80 notes
5
16 avis
4
26 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
1 avis

Saiwhisper
  30 août 2020
Contrairement à L_Bookine, je ne suis pas du tout une adepte de la K-Pop. D'ailleurs, hormis Exo que je connais de nom grâce à elle, les groupes cités dans ce roman me sont totalement inconnus ! J'ai pourtant pris plaisir à découvrir cette histoire, ainsi que les quelques chansons que l'héroïne Skye a interprétées, que ce soit en chant ou en danse. Il y avait des sons sympathiques et d'autres qui n'étaient pas mon genre (Je n'ai par exemple pas accroché à « Idol » de BTS… Non, ne me lynchez pas !) cependant, j'ai aimé en savoir plus sur ce style de musique. C'est d'ailleurs par curiosité que j'ai accepté de recevoir cette Masse Critique spéciale : je voulais réellement découvrir un récit mettant en valeur cet univers qui plaît à beaucoup de monde. Ainsi, je remercie les éditions Hachette ainsi que le site Babelio pour cette opportunité.
« Ce sera moi » est une véritable ode à la tolérance qui balaye toute sorte de sujets : les différences physiques avec la grossophobie comme sujet central, le harcèlement physique et moral, la pression parentale, le culte du corps parfait, les stéréotypes liés à des activités (ex : un noir faisant de la K-Pop est impensable, tout comme un « gros » !), la sexualité (la majorité des personnages principaux sont bisexuels), la méchanceté des réseaux sociaux, la célébrité/l'absence de vie privée, le mélange de cultures coréenne et américaine, etc. On a un sacré condensé de jolis messages qu'il est important de mettre en valeur, surtout avec la société d'aujourd'hui. J'aurais tendance à dire que l'on met trop de beaux sentiments dans cette publication néanmoins, c'est important de trouver ces messages en littérature jeunesse/ado ! D'ailleurs, j'ai été sous le charme de Skye, car il s'agit d'une adolescente à forte corpulence qui a du caractère, de la détermination, du courage et de la passion à revendre ! La demoiselle bouscule tous les standards, que ce soit au niveau de son physique, de son mélange de culture ou de sa sexualité. de plus, malgré toutes les horreurs que sa mère lui a balancé durant sa jeunesse et celles qu'elle va entendre en participant à un concours de jeunes talents, Skye est une jeune femme qui s'assume ! Il lui arrive de se trouver belle et elle sait se mettre en valeur. La plupart du temps, elle sait se débarrasser de ceux qui l'insultent sur son physique. Elle n'hésite jamais à faire ses preuves afin de prouver que ces détracteurs ont tort ! Voilà un bel exemple qui, je l'espère, saura toucher les lecteurs mal dans leur peau…
Le scénario est relativement agréable et, malgré quelques longueurs dans le dernier tiers, a un rythme correct. Je ne vous cacherais pas que l'histoire est toutefois cousue de fil blanc. Je pense qu'en lisant le résumé ou en parcourant ma critique, vous aurez une petite idée de ce qu'il va se passer et comment tout ceci se terminera… C'est, à mon sens, le gros point faible de cet ouvrage : c'est prévisible et un peu utopiste… Néanmoins, la fiction n'est-elle pas là pour faire rêver et donner envie de réfléchir ou d'agir ? Comme dit précédemment, j'ai espoir que cette aventure musicale et sportive donne envie aux lecteurs d'aller de l'avant ou de vivre leurs rêves. Dans ce livre, on va ainsi découvrir Skye, une coréenne ronde qui vit aux États-Unis. Passionnée par la danse et le chant depuis toute petite, elle a pourtant eu un parcours difficile à cause de sa mère qui a toujours focalisé sur son physique, l'a rabaissée sans cesse et lui a fait faire toute une série de régimes stricts. Cela n'a servi qu'à endurcir l'adolescente qui, un jour, a décidé de participer à un concours pour prouver à sa génitrice qu'elle est capable de faire aussi bien que les filles ayant une taille de guêpe. La relation entre l'héroïne et sa mère est très intéressante. Cette dernière semble vraiment cruelle, intransigeante, perfectionniste et peu aimante. Systématiquement, elle va décourager sa fille en ne cessant de la critiquer sur son physique. Pourquoi agit-elle ainsi ? Pourquoi ne pas la soutenir comme le père de famille ? Ce conflit familial terrible et intense met en avant la pression parentale, le jugement d'autrui et le harcèlement moral au sein du foyer (pas uniquement extérieur). C'est aussi touchant que révoltant.
On va donc la suivre dans différentes épreuves : reprises de chansons et de chorégraphies en groupe, en duo et en solo, participations à plusieurs épisodes de l'émission, réactions du public sur les réseaux sociaux… et rapprochement avec les concurrents ! En plus d'être un dépassement de soi constant, ce concours télévisé est avant tout une expérience humaine, car la coréenne va faire la rencontre de personnages sympathiques comme Imani, le couple Lana/Tiffany et le superbe Henry Cho. Ce dernier est un jeune mannequin qui a eu du succès pour sa gueule d'ange et pour la richesse de ses parents. Toutefois, le bellâtre est plus complexe et moins superficiel qu'il n'y paraît. En se lançant dans le K-Pop, il espère passer un message. le personnage d'Henry est un bon moyen pour mettre en avant la vie de star : l'attention constante des médias, la vie privée inexistante, l'impact et les exigences des réseaux sociaux, le mode de vie strict et contrôlé, les emplois du temps dictés, etc. J'ai trouvé cette idée de désillusion du monde de la célébrité très pertinente. Il est important de montrer l'envers du décor, surtout auprès d'un jeune lectorat qui rêve parfois de popularité…
Lyla Lee a donc proposé un bon roman sur le monde du K-pop et de la différence physique. J'ai passé un moment de lecture distrayant même si, hélas, je regrette le côté cliché du scénario et le manque de développement des personnages autres que Skye et Henry. Cela dit, je pense que ce titre positif et inspirant saura trouver, puis convaincre ses lecteurs.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          236
Tachan
  09 septembre 2020
Attention, petite pépite en vue ! Dès que Babelio m'a proposé ce livre, j'ai eu envie de tenter l'expérience. Pourtant, la couverture ultra typée jeunesse ne m'emballait pas plus que ça... En revanche, le message sur la grossophobie, lui me parlait, étant moi-même une ancienne grosse.
Avec ce titre, Hachette nous permet de découvrir une jeune autrice d'origine coréenne, Lyla Lee, qui se sert de son expérience pour nous parler d'un sujet qui lui tient à coeur : l'acceptation de tous peu importe la taille de leurs vêtements et leurs préférences sexuelles, le tout dans un enrobage moderne et actuel, qui a de quoi séduire la fan de dramas coréens que je suis.
Ce sera moi est l'histoire d'une jeune américaine d'origine coréenne, Shin Skye, qui est fan de danse et de chant. Elle décide un beau jour de participer à un concours sur le modèle de ceux qui sont organisés en Corée pour recruter de nouveaux idols : My shining star, pour prouver à sa mère qu'elle est capable de réussir en dépit de son physique. S'engagent alors toutes sortes d'épreuves et de rencontres pour elle.
J'ai de suite était emballée par la simplicité avec laquelle a été écrite cette histoire. La plume de Lyla Lee est ultra accessible et addictive sans qu'elle en fasse trop pour autant. C'est une histoire ultra positive qu'elle raconte malgré les ennuis que rencontre parfois l'héroïne. Cependant, ce n'est jamais toxique ou malsain, c'est tout le contraire. le titre respire la bienveillance et l'amour. J'ai adoré !
L'héroïne fut aussi une vraie révélation. Skye est vraiment solaire. C'est la fille grosse que j'aurais aimé être à son âge. Elle s'assume parfaitement et lutte contre les séquelles qu'elle a encore parfois des mauvais traitements psychologiques de sa mère. Mais elle aime son corps et elle se sait belle. On va donc la suivre dans la compétition avancer à la force de ses dents pour prouver qu'une grosse peut aussi bien danser et chanter qu'une mince !
L'autrice a vraiment eu une belle idée en mettant en scène une telle héroïne et en inventant une telle histoire. Les messages ultra positifs que ça véhiculent mettent du baume au coeur. Pourtant l'univers choisi, celui du showbiz avait de quoi me faire peur au début, mais en fait il est parfaitement intégré à l'histoire. J'avais l'impression de me retrouver dans une version chantée et dansée de Skip Beat. J'ai beaucoup aimé suivre les différents moments de la compétitions, découvrir les épreuves, voir les répètes, suivre les groupes/binômes formés, entendre les paroles des jurys, voir ce que tout cela provoquait dans la vraie vie, etc.
Le grand point fort du titre est également les relations qui vont se nouer entre l'ensemble des personnages. Skye n'est pas la seule à être intéressante. Très vite, nous allons également découvrir Henry Cho, un mannequin, qui a décidé lui aussi de participer mais à la partie danse uniquement, pour se prouver quelque chose. de personnage un peu lointain au début, il devient de plus en plus, au fil des pages, un vrai pilier de l'histoire et j'ai juste fondu pour ce garçon, doux, gentil, ouvert, avec le coeur sur la main, qui voit au-delà des apparences et qui est bien plus à fleur de peau qu'on pourrait le croire. Ça fait plaisir de voir un personnage aussi bien travaillé et un mannequin qui sort des clichés. A ses côtés, j'ai adoré le couple de filles avec qui Skye devient amie. Elles sont, comme elle, solaires.
Tous ces personnages sont l'occasion pour l'autrice, en plus de parler positivement de tous les types de physiques, de parler également des différentes préférences sexuelles, puisque certains de ses personnages sont bi et d'autres lesbiennes. On parle aussi d'ethnicité dans l'histoire avec des personnages américains, asiatiques et africains. J'ai vraiment aimé retrouver cette diversité. Cependant, je dois reconnaitre qu'il y a quand même eu quelques pages dans le livre où l'accumulation de termes et de situations autour de ces thèmes m'ont semblé un peu trop concentrés ce qui donnait l'impression de forcer le trait pour surfer sur un effet de mode. Désolée pour les défenseurs du genre, mais pour moi, c'était tout sauf subtil et fluide ici. Cela ne faisait pas assez naturel à ces moments-là.
Mais en dehors de ça, j'ai vraiment tout aimé. le rythme de l'histoire est excellent. L'histoire se déroule de manière très addictive. Les personnages sont attachants. Les thèmes balancés sont forts. J'ai beaucoup aimé que l'héroïne n'hésite pas à incriminer ceux qui étaient blessants envers elle, même sa mère. Ce n'est jamais facile d'accuser ce genre de personnage mais ici les blessures infligées par celle-ci sont très bien traitées et expliquées. Ça m'a touchée. de la même façon, j'ai apprécié la façon dont été inclus les réseaux sociaux et ce qu'ils peuvent avoir de positifs comme de négatifs dans la vie des gens. C'est une jolie réflexion à ce sujet sur laquelle plancher.
Bref, Ce sera moi fut un joli petit coup de coeur. Je regrette presque que le titre fut si court au final, je serais bien restée encore un peu avec Skye, Henry, Lana et Tiffany, mais l'autrice a tellement bien bouclée son histoire que je ne peux pas lui en vouloir. Maintenant, je suis curieuse de voir ce qu'elle pourra nous proposer d'autre comme future histoire.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
elea2020
  08 février 2021
Alors c'est vrai, c'est un roman classé en littérature pour adolescents, et ma lecture était intéressée : ce roman a pour cadre un concours de K-Pop, et je l'ai en premier lieu offert à mes filles. J'ai malgré tout été curieuse de le lire, et j'en ai finalement tiré des moments agréables, j'ai même eu du mal à le lâcher deux soirs de suite !
La K Pop, c'est ce courant musical venu de Corée du sud, qui fait fureur chez les adolescents, alors même qu'on en parle très peu dans les émissions musicales chez nous, et que tout se passe principalement sur internet. Musique entraînante, avec des groupes masculins ou féminins, dont les membres sont à la fois capables de chanter et de très bien danser. Cette petite parenthèse a son importance.
Nous avons donc une jeune Américano-Coréenne de Los Angeles, Skye Shin (son prénom coréen est Haneul), qui s'est inscrite au concours "You're my shining star" ("tu es mon étoile brillante", tout un programme), grâce auquel elle pourrait devenir "trainee" (apprentie) dans une compagnie de KPop à Séoul et faire ses débuts dans le métier de ses rêves. Etant douée depuis son enfance pour la danse et le chant, elle a le droit de concourir dans les deux disciplines, et s'applique à passer les épreuves de sélection, tout en suivant sa scolarité au lycée.
Seulement, si Skye veut avoir confiance en elle et faire valoir ses talents, tout le monde n'est pas de cet avis. Car la jeune fille est en surpoids, même si elle est en bonne santé. Sa mère lui a toujours fait des remarques dévalorisantes sur son physique, elle a essayé de maigrir, mais en vain, puis s'est décidée à s'aimer telle qu'elle est. Son père la soutient. Et ce n'est pas de trop, car l'industrie de la pop coréenne, à travers le personnage de la juge, Jang Bora, qui la rejette dès le départ à cause de son poids, n'est pas prête pour la diversité. C'est le moins qu'on puisse dire, quand on connaît le milieu, mais c'est une autre histoire. Skye va devoir se surpasser pour faire admettre qu'elle peut danser aussi bien que chanter.
Ce roman sympathique est aussi une romance, avec le Beau Gosse de rigueur, Henry Cho, jeune homme d'une richissime famille devenu mannequin (courant dans les dramas coréens, on les appelle "les jeunes hommes fleurs"), qui devient chevaleresquement son partenaire de danse, pour la défendre, et parce qu'il la trouve incroyable et talentueuse. Curieusement d'ailleurs, le parti-pris de la romance est clairement hétéro, alors que Skye est sensée être bisexuelle. Elle fait toutefois la connaissance de Lana et Tiffanny, qui sont un couple de filles.
Bref, ce premier roman développe un discours de tolérance envers les minorités, ce qui n'est pas rien auprès d'un jeune public ; l'auteure tient également une ligne positive "aime ton corps, crois en toi, ne laisse personne limiter ton rêve", qui ma foi peut faire du bien, de même que la playlist KPop, qui ressortirait de ce roman. Avant tout, la KPop est une musique vitaminée, entraînante, conçue pour danser et donner la pêche.
Il est également question de se soutenir mutuellement malgré l'esprit de compétition entretenu dans l'émission, d'amitié autant que d'amour. J'ai apprécié ce souffle de jeunesse, je me suis projetée dans ce que cela pouvait apporter à mes filles, et j'ai aimé les références à la culture coréenne, à travers les plats et spécialités, les bains coréens, la politesse coréenne, les traditions familiales... C'est un roman facile qui m'a fait autant de bien que l'équivalent en littérature adulte. Par ailleurs, le sujet peut faire craindre les clichés - ils sont un peu présents, mais pas tant, et l'auteure sait jouer d'une bonne dose d'humour.
Un livre à lire et/ou à offrir à une adolescente, surtout si elle connaît déjà la K Pop (les fans ne le sont pas à moitié dans ce domaine) ; il est en train de bien démarrer, ce qui ne me surprend pas. Une mention pour la couverture, très bien faite, et en adéquation avec l'esprit du roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          65
Gr3nouille2010
  13 septembre 2020
Une petite romance young adult vraiment bien construite tant elle aborde de sujets ! Et pas seulement survolés ni trop denses, ce qui est un gros point fort. Il est question de grossophobie, de tolérance, d'estime de soi, de harcèlement, de préjugés... La grossophobie est le thème principal mais tous les autres sont abordés naturellement autour de celui-ci, donnant une romance très facile à lire tout en bousculant un peu le regard qu'on peut avoir...
Skye ne devrait pas participer à ce concours de chant et de danse parce qu'elle est grosse. du moins, c'est ce que beaucoup de personnes lui répètent à longueur de temps : sa mère, le jury, les haters sur les réseaux sociaux... Mais Skye vit pour ses passions et elle a travaillé dur. Elle a envie d'y croire jusqu'au bout et de casser les codes. de montrer à tous qu'elle est autant capable que n'importe qui d'autre. En espérant ne pas y perdre trop de plumes...
C'est une romance pleine de bienveillance malgré les sujets abordés. En faisant passer Skye dans une émission pour gagner des épreuves de chant et de dans, l'auteure soulève plusieurs points importants. du fait que Skye est en surpoids, elle subit beaucoup de moqueries voire même d'insultes sur sa participation à la danse. Alors qu'elle est juste très talentueuse dans ce qu'elle fait, beaucoup s'arrêtent à son poids. Skye a confiance en elle, en ses capacités, elle s'accepte très bien comme elle est et elle a toujours travaillé dur pour ses passions. Malgré tout, les remarques lui font mal et c'est bien légitime... Quand de parfaits inconnus s'amusent à juger quelqu'un sur son physique, c'est déjà dur à supporter, mais quand sa propre mère fait la même chose, c'est un peu plus démoralisant encore. Et encore, si ça s'arrêtait là... D'où le thème du harcèlement qui s'insère naturellement à tout ça, que ce soit sur les réseaux sociaux ou en face à face. On ne la lâche pas, même quand elle montre qu'elle a véritablement du talent... Ça parait un peu déprimant raconté comme ça mais en fait pas du tout ! Les thèmes sont forts et difficiles, en toute transparence, mais le tempérament de Skye change beaucoup de choses. Bien sûr elle est touchée par tout le négatif qui l'entoure mais elle est déterminée et reste positive, c'est ce qui en fait une lecture très agréable et bienveillante !
Je ne connais pas la culture coréenne mais découvrir qu'il faut être mince pour être accepté m'a vraiment fait bizarre. Dans notre société, c'est un elle-même qui nous suggère d'être telle ou telle personne mais ce que j'ai découvert dans ce roman va bien plus loin que ça. En parallèle, ça explique pourquoi la mère de Skye est autant sur son dos, à la rabaisser et à vouloir qu'elle arrête tout. On sent qu'elle l'aime et qu'elle veut juste la protéger, même si son comportement est difficile à envisager.
Finalement, les quelques personnages positifs qui gravitent autour de Skye sont des personnes qui sont différentes elles aussi... Chacun à leur façon, ils sont pointés du doigt (je ne dirai pas pourquoi, pour éviter de trop en dire) et ce sont finalement eux qui acceptent Skye telle qu'elle est et qui l'encouragent constamment ! Ils dégagent de l'amour sous toutes ses formes et c'est un réel plaisir de tous les découvrir et de les voir aux côtés de Skye.
J'ai eu un gros coup de coeur pour Skye. Elle est déterminée, ne se laisse jamais démonter même quand elle parvient à avoir des doutes. Elle est tellement forte ! Et elle a tellement de reparties justes et percutantes. On est constamment à fond avec elle, criant à l'injustice, priant pour que les choses changent, que les mentalités évoluent et savourant chacun de ses moments de bonheur tant elle vit sa vie à fond.
En bref, cette romance est une vraie bouffée d'air frais. Un hymne à la tolérance et à l'amour, à l'estime de soi et à l'acceptation des différences. Sans oublier le style d'écriture si fluide qu'elle nous permet de complètement nous retrouver aux côtés de Skye. Je ne peux que recommander !
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Capridegh
  25 septembre 2020
Allez, pourquoi pas ; plongeons-nous dans Ce sera moi, ce roman entraperçu sur les réseaux sociaux où l'éditeur avait partagé le making of de la couverture. Je n'attendais rien de particulier de ce nouveau roman young adult édité chez Hachette mais j'ai eu l'occasion de le lire. Allez, pourquoi pas ! Et ma lecture fut finalement un véritable... délice ! Je me suis vue prise au jeu dès les premières pages !
Je suis vieille : la kpop, ça me dépasse. Ces p'tits coréens, certes craquants comme tout, ne m'attirent pas plus que ça. Les boys bands, c'était quand j'étais plus jeune. Et oui ! Les groupes exclusivement masculins qui étaient beaux comme des dieux, dansaient comme des dieux et chantaient comme des dieux, ça existait déjà il y a quelques années. Mais la mode est un éternel recommencement, parait-il. Et la mode aujourd'hui est à la musique pop et presque hip-hop qui vient du bout du monde, de la Corée. La kpop, c'est le thème principal de Ce sera moi. Ce mini pavé de plus de trois cents pages doit être un vrai régal pour les fans de kpop, de BTS et de Blackpink, l'autre groupe made in Corée, féminin cette fois, très célèbre aussi mais pas autant que le premier, véritable machine de guerre commerciale (je connais BTS uniquement à travers les chiffres que la vente de leurs albums dégagent au magasin où je travaille mais aussi à travers les réseaux sociaux où s'opèrent toute la magie de l'Army du groupe (je parlerais presque comme l'une de leurs fans !)). Même si je ne connais vraiment pas grand chose à ce style musical (pour ne pas dire rien-du-tout !), j'ai tout de même été captivée par Ce sera moi. Et ça, ça montre déjà la force du roman. Alors certes, l'auteure Lyla Lee m'a parfois perdue dans les noms de groupes coréens ; mais j'ai tout de même poussé la curiosité jusqu'à aller écouter sur Youtube un titre ou deux des groupes qu'elle nomme dans son roman. Je me suis même renseignée quant à l'émission à laquelle participe l'héroïne ou quant au label qui la produit. Et oui, Ce sera moi m'a donné envie de faire tout ça...
Ce sera moi, ce n'est pas qu'un livre sur la kpop, loin de là. Il est avant tout remarqué ici et là sur la toile notamment en raison des thèmes qu'il aborde. le principal : la grossophobie. Skye Shin, notre héroïne, est ronde. Son physique la mène inévitablement à subir les brimades des haters et des membres du jury. Skye subit même la dureté de sa mère et j'ai beaucoup aimé en apprendre toujours un peu plus sur la relation mère-fille du roman et surtout, en apprendre plus sur les raisons du comportement de la première. La grossophobie est un thème plutôt à la mode, tout comme celui de la sexualité abordé également ici ; ils font mouche tous les deux et Ce sera moi brille par son audace et par le fait qu'il ne se veuille en aucun cas moralisateur. Pourtant, Skye, avec sa gentillesse, son naturel, sa sexualité, ses rondeurs et surtout sa force, est un très très bel exemple pour ses lecteurs et ses lectrices. J'ai vécu pleinement chacune de ses victoires avec comme une envie de la féliciter. Je me suis beaucoup attachée à elle, malgré le fait, encore une fois, qu'elle évolue dans un univers qui ne me parle pas forcément, et malgré les situations parfois extraordinaires qu'elle traverse. Mais ma lecture est toujours restée un excellent moment rempli de plaisir.
Un peu d'humour, de tristesse, de doutes et de peurs, beaucoup de défis à relever, des relations familiales parfois complexes, des amitiés chouettes qui se dessinent... tout y passe dans Ce sera moi et tout fonctionne. Tout est très positif et Ce sera moi est un roman bienveillant, complètement craquant, ultra agréable à dévorer. Il contient même cette petite romance surprenante complètement irrésistible et mignonne à souhait que j'ai adoré voir se dessiner au fil des pages. Ce sera moi pétille de bout en bout, tout autant que sa couverture très sympa et très dynamique. Ce sera moi, enfin, mérite pleinement d'être lu, tout simplement...
J'accorde ★ ★ ★ ★ ☆ à Ce sera moi. Contre toute attente, j'ai vraiment VRAIMENT adoré ma lecture. Ca a marché, dès les premières pages, même si l'univers de la kpop est loin de m'intéresser. Skye a su capter mon attention rapidement et j'ai adoré vivre toutes ses aventures à ses côtés. La petite romance a fait battre mon coeur de midinette et même si certains événements m'ont paru un peu gros, je ne me suis pas arrêtée à eux et j'ai su alors dévorer le roman du début jusqu'à la fin. Ce sera moi, c'est pétillant, c'est chouette, ça captive, ça fait rire et pleurer. Ce sera moi a presque tout l'air d'être parfait ! C'est un livre que je vais adorer relire lorsqu'il fera gris dehors, ou dedans...
J'ai lu Ce sera moi après avoir reçu un mail de Babelio me proposant un exemplaire en échange d'une chronique. Je l'avais aperçu rapidement sur les réseaux sociaux et j'avais envie de me laisser tenter par l'aventure. Et je ne regrette pas une seule seconde ! C'était une véritable petite gourmandise ! Merci à Babelio et Hachette pour cette découverte !
Lien : https://lirecestboireetmange..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   30 août 2020
La rondeur et la beauté ne sont pas incompatibles. Des gens gros peuvent être beaux et des gens beaux peuvent être gros.
Commenter  J’apprécie          122
BookooningBookooning   04 novembre 2020
« — Non, je le coupe. Je suis grosse. Les gens pensent que ça veut dire que je devrais me détester et ça les dérange que ce ne soit pas le cas. Ça fait partie de ma personnalité et je suis bien avec moi-même. »
Commenter  J’apprécie          50
LivresmagiqueLivresmagique   08 mai 2021
Je suis dégoûtée.Toute ma vie,ma mère m'a répété que je ne pouvais pas être danseuse.Pas parce que je ne suis pas assez douée, mais à cause de mon poids.C'était déjà difficile à supporter, mais c'est dix fois plus blessant de me faire éliminer parce que ma taille n'est soi-disant pas "professionnelle".
Page: 232
Commenter  J’apprécie          30
SaiwhisperSaiwhisper   30 août 2020
- Moi aussi je suis bi.
Il se redresse et un sourire se dessine timidement sur son visage.
- Attends, c'est vrai ? C'est génial.
Et c'est tout. Henry accepte l'idée sans hésitation. Et je l'accepte aussi.
- Alors, ça fait qu'on est quoi, un bi-nôme ?
- Un binôme, répète-t-il avec un sourire. Ça me plaît.
Commenter  J’apprécie          20
SaiwhisperSaiwhisper   29 août 2020
Gros n'est pas une insulte, Bobby. C'est juste un adjectif pour décrire nos corps qui, soit dit en passant, sont beaux comme ça.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Lyla Lee (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lyla Lee
Le 26 août faites la connaissance de Skye !
Skye Shin a tout entendu. Les filles grosses ne devraient pas danser. Elles ne devraient pas porter des couleurs vives. Elles ne devraient pas attirer l'attention sur elles. Mais Skye rêve de rejoindre le monde pailleté de la K-Pop, et pour cela elle est prête à briser toutes les règles que la société, les médias et même sa propre mère ont établies pour les filles comme elle.
Quand Skye se présente You're My Shinning Star, le plus gros télécrochet coréen, avec à la clé un poste d'apprentie star de la K-Pop. Elle est prête à tout pour gagner, prête à affronter la fatigue des répétitions, les difficultés de la compétition, les drames de la télé-réalité. Mais rien ne l'avait préparée à la grossophobie des membres du jury, aux haters sur les réseaux sociaux… et encore moins à un rapprochement avec un de ses concurrents...
Ce sera moi de Lyla Lee publié chez Hachette Romans, en librairies le 26 août
https://www.lecture-academy.com/livre/ce-sera-moi/
+ Lire la suite
autres livres classés : k-popVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

D'où vient le nom de ces instruments

L'Hélicon, pon pon pon pon, tire son nom de:

Le Mont Helicon en Grèce
Helikos, mot grec signifiant sinueux

8 questions
46 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre