AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2752903758
Éditeur : Phébus (19/03/2009)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Le 5 décembre 1937, Laurie Lee, âgé de 23 ans, franchit à pied et dans la neige la frontière des Pyrénées, et découvre une Espagne ravagée par une année de guerre civile. Sensible à leur colère, il désire s'engager auprès des républicains. L'heure est à la méfiance, mais jamais le jeune Anglais ne se départira de son violent désir de lutter contre la peste nationaliste. Au menu de chaque jour : scènes de désolation, froid implacable, attentes interminables et le sil... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ivredelivres
  12 septembre 2010
Ce livre est le dernier d'une trilogie qui commence avec « Rosie ou le goût du cidre » des souvenirs d'enfance, se poursuit sur les routes d'Espagne « Un beau matin d'été » et se termine avec ces souvenirs de la guerre d'Espagne d'un jeune anglais de vingt ans.
Laurie Lee « gribouilleur de poésie », c'est lui qui le dit, reprend en 1937 la route de l'Espagne, la guerre civile tonne et le jeune anglais idéaliste veux payer une dette contractée sur les chemins ibériques quand jeune et sans le sou, il trouva toujours le vivre, le couvert et la chaleur humaine auprès des habitants
C'est en « décembre 1937, que je traversai les Pyrénées, depuis la France : deux jours à pied, à affronter les tempêtes de neige. Je ne sais pourquoi je choisis le mois dd décembre ; ce n'est qu'une des nombreuses absurdité que je commis à l'époque. »
Là il faut placer le petit couplet admiratif : quel courage que ce garçon qui vient se battre aux côtés des républicains !
Seulement voilà, les républicains en question ne l'entendent pas de cette oreille et un anglais qui voyage avec un violon, instrument qui l'avait accompagné sur les routes, en plein mois de décembre, cela sent l'espion à plein nez.
Par chance il n'est pas immédiatement exécuté mais est sous haute surveillance, durant tout son séjour en Espagne la suspicion ne cessera jamais.
On le fait rejoindre un groupe des Brigades Internationales, écossais, polonais, hollandais, toute l'Europe est là. Sans armes, sans munitions, mangeant au gré des trouvailles et bizarrement sans combattre mais invités à entendre le discours du chef du parti communiste britannique « Nous avions aussi chaque jour une faim de loup, aiguisée par le froid de l'hiver et l'oisiveté » « dans l'oisiveté froide de nos vies, tous accroupis dans nos ponchos, occuper à nettoyer sans fin nos fusils, nous songions aux cent mille hommes qui livraient bataille dans ces montagnes en nous interrogeant sur la véritable utilité de notre camp d'entrainement »
Laurie Lee va suivre les troupes républicaines au gré des combats, Albacete où il occupera à nouveau une cellule de condamné à mort, Tarazona, Madrid où on l'envoie pour participer à des émissions de radio à destination des USA, il y vivra ses premiers bombardements par l'aviation franquiste
Sa guerre d'Espagne va se terminer à Teruel, la ville prise par les républicains, est bombardée sans merci par les franquistes
C'est l'heure de la retraite, les républicains avaient espérés que la prise de Teruel serait décisive pour l'issue de la guerre civile « elle y apposa, au contraire, le sceau de la défaite »
Laurie Lee dans une confrontation violente et un corps à corps, se défend « chacun pour soi, à bout de souffle(...) j'avais tué un homme et ne pouvais pas oublier son regard attéré, débordant de colère »
C'est la fin, les Brigades Internationales dissoutes, Laurie Lee est renvoyé à Londres « Vous nous seriez plus utile là-bas. Après tout, vous ne servez pas à grand-chose ici. Vous pourriez écrire sur nous, composer des discours, peindre des affiches ou des choses comme ça... »
Tout au long du récit Laurie Lee a une parole libre, sa plume est sensible et parfois déchirante, il rend très fort la sensation de chaos, de folie, et dénonce les horreurs, les désolations et les absurdités de la guerre.
Lien : http://asautsetagambades.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
francisscottfitzgerald
  03 juillet 2016
Excellent livre sur la guerre.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ivredelivresivredelivres   12 septembre 2010
je ne sus que plus tard que cette accélération impressionnante du bombardement marquait la fin de la bataille de Teruel. Renforcés par les blindés et les avions italiens, les troupes de Franco lançaient une contre-attaque sur la cité forteresse.
Commenter  J’apprécie          50
ivredelivresivredelivres   12 septembre 2010
Nous avions aussi chaque jour une faim de loup, aiguisée par le froid de l’hiver et l’oisiveté » « dans l’oisiveté froide de nos vies, tous accroupis dans nos ponchos, occuper à nettoyer sans fin nos fusils, nous songions aux cent mille hommes qui livraient bataille dans ces montagnes en nous interrogeant sur la véritable utilité de notre camp d’entrainement
Commenter  J’apprécie          30
ivredelivresivredelivres   12 septembre 2010
décembre 1937, que je traversai les Pyrénées, depuis la France : deux jours à pied, à affronter les tempêtes de neige. Je ne sais pourquoi je choisis le mois dd décembre ; ce n’est qu’une des nombreuses absurdité que je commis à l’époque.
Commenter  J’apprécie          40
ivredelivresivredelivres   12 septembre 2010
e sentiment de vivre une expérience irréelle disparut quand débuta le bombardement.On perçut d’abord un grondement métallique lointain, affûté par l’atmosphère glaciale, un silence, comme un souffle retenu, puis un gémissement qui grandit soudain et le rugissement bref d’un bâtiment qui explose
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : guerre civile espagnoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1700 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre