AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Lazare Bitoun (Traducteur)
EAN : 9782879292564
393 pages
Éditeur : Editions de l'Olivier (07/03/2003)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Henry Park travaille pour le compte d'une société, privée, spécialisée dans le Renseignement : il espionne sa communauté aux États-Unis. Il est aussi le conseiller d'un candidat à la mairie de New York, Kwang. C'est donc une sorte de traître. Fils d'un immigré coréen qui s'est enrichi dans l'épicerie au détail, Park a épousé Lelia, une orthophoniste, américaine u de souche ». Le bonheur de ce couple vacille lorsqu'un grave accident vient bouleverser leur vie. Langue... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Lalivrophile
  15 octobre 2011
Ce roman aborde plusieurs thèmes avec délicatesse et sensibilité. le titre est très bien choisi. Henry cherche, en quelque sorte, son identité, son appartenance, sa langue. Il travaille à débusquer les dissidents, et pour ce faire, se voit contraint d'espionner des coréens. En outre, il dit plusieurs fois qu'il ne sait plus parler le coréen. Il représente une espèce de transition, d'entre-deux. Il veut s'intégrer, mais finit toujours par détester son travail.
Lelia est comme une promesse. C'est le désir de la reconquérir qui fait avancer Henry, c'est Lelia qui aide les jeunes enfants immigrés à s'approprier une langue nouvelle pour eux, et dont les sons sont parfois totalement différents de ceux qu'ils connaissent. Elle est une passerelle, une espèce de pont entre plusieurs civilisations. C'est grâce à elle qu'on accède à la compréhension. Pour moi, c'est d'ailleurs le personnage le plus sympathique du roman. Elle tente d'avancer de manière plus saine qu'Henry, même si cela signifie le tromper, et lui balancer des vérités difficiles à entendre.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
NicoleGiroud
  30 janvier 2014
L'auteur est d'origine coréenne, sa famille a émigré aux Etats- Unis lorsqu'il avait trois ans. Autant dire qu'il possède une connaissance intime de la difficulté de trouver sa place entre deux cultures si antagonistes – question centrale lancinante de son premier roman Langue Natale.
Henry Park, jeune trentenaire d'origine coréenne mais né aux Etats-Unis, espionne la communauté asiatique américaine pour le compte d'une société que l'on suppose liée à la CIA. A part ce travail en marge, Henry semble parfaitement intégré à la société américaine. Il se moque des fautes de prononciation de son père, le méprise légèrement à cause de son métier d'épicier, ne comprend pas sa mentalité : les problèmes interculturels classiques des transfuges de classe et de civilisation.
suite sur mon site: http://n.giroud.free.fr/?p=1256

Lien : http://n.giroud.free.fr
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
NicoleGiroudNicoleGiroud   30 janvier 2014
Et quand je pense à mon père, je comprends comment il lui avait fallu remodeler sa vie en fonction des ambitions que lui autorisait sa maigre connaissance de la langue et de la culture, et réinventer celui qu’il voulait être. Il en était arrivé à apprendre que tout n’était jamais possible, que, à son niveau, c’était quatre ou cinq magasins de légumes qui, un jour, fonctionneraient sans lui et lui rapporteraient assez d’argent pour lui permettre de vivre dans une majestueuse maison blanche du comté de Westchester en se disant qu’il était riche.

Je suis son fils américain, je suis unique, et j’ai reçu comme une bénédiction tous ses espoirs et tout ce qu’il avait à donner. Et pourtant, il ne me reste que les maigres effets de cette richesse qui lui a tant coûté, cette troublante sidération mêlée de mépris et de piété que j’éprouve encore devant sa vie. Cela, je le crains, va persister. J’aimerais lui demander de me pardonner maintenant. Car ce que j’ai fait de ma vie est la version la plus sombre de ce dont il ne faisait que rêver, entrer quelque part et manier la langue du pays, avec mon corps et avec ma bouche sans que personne se retourne pour m’indiquer la porte .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Chang-Rae Lee (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chang-Rae Lee
Chang-Rae Lee - Les vulnérables .Chang-Rae Lee vous présente son ouvrage "Les vulnérables" aux éditions de l'Olivier. http://www.mollat.com/livres/chang-rae-lee-les-vulnerables-9782879297514.html Notes de Musique : Core?e L'art du Sanjo de Gayageum - 6 - Hwimori
autres livres classés : coréeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Et s'il faut commencer par les coups de pied au cul

Dans un film de Jim Jarmush, un tout jeune couple d'adolescents se demande : Y a-t-il encore des anarchistes à -------- à part nous ? Peu de chances. Où çà exactement ?

Paterson
Livingston
Harrison
New York

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Thèmes : anarchie , éducation , cinéma americain , histoireCréer un quiz sur ce livre