AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782755623352
360 pages
Éditeur : Hugo et Compagnie (04/05/2016)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 165 notes)
Résumé :
Clara Bishop est une femme moderne. Brillante jeune diplômée, introvertie et échaudée par un passé amoureux catastrophique, elle est bien décidée à faire de sa carrière un succès. Elle accepte un jour de suivre sa colocataire à une réception huppée à laquelle participe tout le gotha et rencontre un bel et mystérieux inconnu au charme ravageur au détour d'un couloir.

Quelle n'est pas sa surprise lorsqu'elle découvre quelques jours plus tard à la une d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (76) Voir plus Ajouter une critique
missmolko1
  12 janvier 2019
Je réfléchis à cette critique depuis quelques jours : que dire d'un roman que l'on n'a pas aimé du tout ? le seul point positif, c'est que c'est léger et que les pages se tournent facilement. Pour le reste, l'histoire m'a fait rouler des yeux un certain nombre de fois !
Pourtant, cela aurait pu être intéressant, une jeune fille et le futur roi d'Angleterre qui tombe sous le charme l'un de l'autre, la difficulté à se voir, le protocole…. Tout ça est juste survolé et vite oublier. Il n'est question que de sexe, de sexe et encore un peu de sexe qui devient très vite lassant.
Ensuite les personnages comme dans beaucoup de romance on a la jeune fille ingénue, qui ne sait pas ce qu'elle veut, qui souffle le chaud et le froid sans arrêt, j'ai nommé Clara. Côté masculin, Alexander, dont j'ai beaucoup de mal à comprendre comment il peut être un objet de fantasme : arrogant, prétentieux, possessif, absolument détestable, bref il n'a absolument rien pour lui ! Il est dans la même lignée que Christian Grey…
Bref, c'est un premier tome qui aurait pu être réussi mais qui ne l'est pas et au moins je suis fixée, je passerai mon chemin et ne lirai pas la suite.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Bouvy
  08 juillet 2016
Clara Bishop est une jeune fille brillante, issue d'une famille américaine qui a fait fortune grâce au développement d'un site internet. Elle incarne le rêve américain. Elle est très belle. Malgré la fortune familiale, elle est fière de décrocher un diplôme d'une des plus prestigieuses universités anglaises et de commencer à travailler pour alimenter son indépendance. Entraînée par son amie Belle, issue d'une vieille famille aristocratique, elle rencontre un bel et mystérieux inconnu. Sous le charme l'un de l'autre, ils échangent un fougueux baisé. le lendemain, devant l'appartement de Clara qu'elle partage avec Belle, une meute de journaliste est agglutinée. En découvrant la photo du baisé de la veille en couverture d'un tabloïde, la belle Clara apprend que le bel inconnu n'est autre qu'Alexander, l'héritier de la couronne britannique. C'est alors que le garde du corps d'Alexander vient la chercher par une porte dérobée, ...
Juliette Un Livre Gratuit, site auquel si vous êtes abonnés, vous envoie un mail presque quotidien pour vous proposer des livres numériques téléchargeables gratuitement. C'est souvent à titre promotionnel, soit le premier tome d'une future saga, soit la première partie du premier tome, pour vous hameçonner si vous aimez les premiers passages d'une histoire qui peut devenir longue. Tenté par le titre, j'ai donc téléchargé la première partie du premier tome de Royal Saga : "Commande-Moi". Cette première partie se limite plus ou moins à mon court résumé. J'ai accroché et j'ai donc téléchargé le premier tome en entier pour achever la romance entamée. Romance ? Oui mais pas que. La suite devient chaud bouillotte ! Evidemment, au début, sans se forcer, j'ai fait un parallèle avec 50 Nuances que j'ai lu même si j'ai négligé d'en faire la critique. Mais très vite, nous sommes déroutés. Ici, notre héroïne est aussi la narratrice mais elle n'est pas la naïve pucelle de 50 Nuances, elle n'a pas de petite fée intérieure qui fait des loopings. Elle a un passé, lourd, semble t'il. Et le prince ? Il est beau à en "crever" mais aussi torturé, dominateur et là, c'est peut-être un peu trop, un sacré bon coup. le problème, c'est qu'il a une famille engoncée dans le protocole. S'il est né avec une cuillère en argent coincée où je pense, elle est bien calée par l'étiquette. Nous découvrons en suivant notre héroïne dans les salons huppés que l'amabilité aristocrate n'est qu'un verni couvrant à peine les pires bassesses réservées à votre égard si vous n'êtes pas de sang bleu. Cette meute de consanguins est cruelle à souhait, ce qui pimente et complique fortement la belle histoire d'amour.
L'auteure nous offre là un beau ramassis d'aristos plus déjantés les uns que les autres. La belle mais sous des apparences distinguées, cruelle et triviale Pepper, le roi lui-même et la reine mère. Il y a aussi une belle palette de gentils, comme le frère du prince héritier, Edward, qui a déjà pas mal d'occupation à gérer son homosexualité et son amie et colocataire, Belle qui n'a pas son pareil pour donner des conseils de bienséance et de mode. On y trouve un équilibre entre la bonté et la cruauté. Par contre, côté érotisme, nous sommes gâtés, voir saturés. La belle Clara explose dans tous les sens et de tous ses sens. Alexander est l'amant ultra, armé d'un sexe à répétition.
Pour créer cette histoire, l'auteur, au risque de perdre toute crédibilité, a réinventé une famille royale de toute pièce, avec une nouvelle histoire. Pourtant, elle est assez convaincante, j'ai envie de la croire. Si elle nous avait trouvé un bel et séduisant homme dans la famille qui règne en ce moment, je pense qu'elle donnait dans l'invraisemblance totale (là, je suis méchant). Le style, même si nous ne sommes pas dans la grande littérature est fluide, digeste et suffisamment soutenu pour que l'histoire reste agréable. Les scènes d'érotisme sont émoustillantes même si je trouve qu'il y en a beaucoup. J'aime aussi toute la critique qui transpire contre la presse poubelle, celle des magazines peoples que j'exècre. Bref, je suis assez accro pour continuer cette saga, j'entame le deuxième tome et aujourd'hui, le troisième est téléchargeable sur les sites de vente de livre en version numérique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Mikasabouquine
  24 mars 2021
Quand Clara Bishop rencontre sa majesté Alexander, le résultat est intense. Malheureusement, ça n'a pas été le cas pour cette lecture et moi.

J'ai obtenu ce premier tome grâce à une offre de l'éditeur ( 2 poches achetés = 1 offert ). Je ne regrette pas de l'avoir choisi, au moins cela m'a permis de tester ce titre. Il est vrai que lorsque j'ai vu l'indicatif « romance érotique » au maximum de sa graduation au dos du livre (l'éditeur gradue le genre de romance dont il s'agit sur la quatrième de couverture de ses ouvrages, et j'apprécie d'ailleurs beaucoup cela.) j'ai eu une grosse hésitation. J'aime la new romance, les scènes érotiques ne me dérangent pas, mais en revanche je n'aime pas quand il ne s'agit que de ça et que les personnages ne sont pas creusés. Je n'aime pas non plus la vulgarité et j'aime encore moins le genre de goût intime de Monsieur Grey...

Le problème est que ce livre regroupe tout ce que je n'aime pas. Au début je n'ai pas voulu le noter car je trouvais dommage de lui mettre une mauvaise note pour uniquement une question de goût (les romances principalement érotiques n'étant pas ma tasse de thé, et ce type de personnage masculin non plus). Hors, il y a quand même des choses, qui de façon objective, m'ont posées problème.

En plus des très nombreuses, incessantes et répétitives vulgarités, en plus de cette obsession de domination et de cette addiction à la douleur dans lesquels je ne me retrouve pas, et en plus d'avoir trouvé les personnages creux et donc non convaincants, j'ai également rencontré un problème de crédibilité. Cette histoire c'est du sexe. Uniquement du sexe. Partout. Tout le temps. Et NON STOP. Ce que je veux dire par là c'est que ce cher couple ne s'arrête jamais, même quand Clara a mal. Ils enchaînent de nombreuses fois leurs parties de jambes en l'air sans qu'Alexander ne fasse AUCUNE pause. Humainement parlant, j'ai du mal à concevoir que cela soit techniquement possible (il y a un moment donné, à moins d'être sous médocs ne me dîtes pas que vous ne fatiguez jamais messieurs ?! Lol) et ce pendant plusieurs jours d'affilé... !

Voilà, pour ma part un livre dont je ne lirai pas la suite. J'ai d'ailleurs voulu abandonné le premier. Puis, finalement, je lui ai laissé sa chance jusqu'au bout. J'avais espoir que les personnages se montrent davantage intéressants et creusés ou qu'ils soient plus développés. Mais non.

Alors, même si je trouve des incohérences, bien sûr ma notation est subjective et mes goûts rentrent en cause. Mais après tout c'est pour cela que nous sommes ici: pour donner notre avis. Qu'il soit positif ou négatif. Et qu'il soit rédigé en fonction de critères objectif ou subjectif. Tout est lié finalement non ? Puisque le plaisir de lecture découle de nos goûts ET de la qualité de l'ouvrage. Cette série a trouvé son public, et tant mieux pour l'autrice et ses lectrices, mais je n'en fais clairement pas parti.
PS: pourquoi ai-je mis 2 étoiles et non une? Et bien... je ne sais pas! Voilà.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Luxnbooks
  03 mai 2016
Je remercie Mélusine, ainsi que l'attachée presse de Hugo Roman qui m'ont envoyé ce service presse. En lisant le résumé, j'ai repensé à l'histoire de Sisi et je me suis imaginé un beau prince qui tombe amoureux d'une roturière. En toute honnêteté, on est loin du petit conte de fées gentillets et la chasteté est loin d'être au programme et on va avoir des scènes très chaudes, qui vont faire monter la température.
Clara Bishop est issue d'un milieu aisé, qui pourtant n'a pas toujours eux de l'argent. Face à la passivité de sa mère, elle a toujours souhaité faire une carrière à succès et mériter chaque centime. Fraîchement diplômée d'Oxford, elle a réussi à décrocher un job prestigieux, mais avant de se lancer dans la vie active, la soirée de remise des diplômes où les meilleurs parts sont présents sera l'occasion d'en finir avec sa vie d'étudiante. de nature assez réservée, elle va profiter d'un moment pour s'éclipser et sa fuite va la conduire à aérer dans un couloir pour profiter d'un moment de solitude. Seulement, elle va se rendre compte qu'elle n'est pas seule et bien qu'incapable de déterminer où elle a rencontré cet homme au charme dévastateur, elle va le sortir d'une mauvaise passe d'une manière assez audacieuse.
Ce qu'elle était loin d'imaginer, c'est que cela va lui coûter plus cher qu'elle ne l'aurait cru. Quelques jours plus tard, elle découvre que son moment d'évasion est en une de tous les journaux à scandales et bien que flou, sa bouche est bien collée contre celle du Prince héritier Alexander de Cambridge. Après avoir tenté de la retrouver, il va profiter de l'éclatement du scandale pour la revoir et leurs retrouvailles vont donner le ton. Il a l'habitude d'obtenir ce qu'il veut et il est loin d'être le Prince Charmant des contes de fées, ce qu'il souhaite c'est prendre le contrôle et donner du plaisir. Ce n'est pas sans rappeler un certain Christian Grey, on pourra d'ailleurs constater quelques similitudes dans les réactions, qui m'auront fait grincer des dents car un peu trop prévisible. Cependant, l'intrigue va prendre un tournant un peu plus royal et on va découvrir deux héros avec des secrets qu'ils ont bien l'intention de garder.
Ils vont tous les deux se mettre d'accord pour débuter une histoire charnelle, avec pour seules règles le plaisir et l'exclusivité. On peut dire qu'ils vont faire des étincelles au lit, mais rapidement les paparazzis vont venir y mettre leur grain de sel et leur histoire ne va pas rester secrète bien longtemps. Je dois admettre que l'histoire va un peu trop vite et les complots liés au statut de Alexander ne vont pas tarder à venir éclabousser la douce Clara, qui malgré l'image sûre d'elle, est beaucoup plus fragile qu'elle ne le laisse supposer. On aborde un thème très intéressant et malgré qu'on utilise ses faiblesses contre elle, cette fragilité la rend d'autant plus attachante. Alexander voit en elle une femme qu'il doit protéger et il va se faire un devoir de la soutenir quelle que soit leur relation. Seulement, elle n'est pas la seule à avoir des bagages lourds, ses secrets à lui sont sombres et le rendent dangereux.
A noter que j'ai beaucoup aimé la correspondance qu'établit Alexander avec Clara, avec les téléphones portables, nous avons perdu l'habitude des lettres manuscrites et j'ai trouvé ces petites attentions charmantes, cette manière de missives donne l'impression d'être retourné au temps de la royauté et crédibilise totalement l'histoire. Si on creuse un peu plus, l'intrigue a du potentiel et je dirais le tome 2 peut s'avérer intéressant si on s'éloigne des influences des romans similaires. La plume de Geneva Lee contribue grandement à l'envie de continuer l'histoire, j'attends de voir ce que la suite a dans le ventre et j'espère une immersion dans les pensées d'Alexander qui demeure une énigme.
Lien : http://wp.me/p4u7Dl-27e
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Lectrice-Lambda
  11 mai 2016
Comment ne pas résister à ce résumé, à cette couverture ?
Dans le tome 1 de « Royal Saga », nous faisons la connaissance de Clara, une jeune femme issue d'une famille américaine qui est devenue particulièrement aisée grâce à un site de rencontres que ses parents ont créé. Elle a fait ses études en Angleterre et son quotidien va complètement se transformer lors de la soirée organisée suivant la remise des diplômes. En effet, elle va y faire la connaissance d'un mystérieux homme qui est absolument charmant.. Et qui ne va rien trouver de mieux que de l'embrasser.
Mais son visage lui rappelle quelque chose et ce n'est que le lendemain que la vérité lui éclate aux yeux via la presse : cet irrésistible inconnu n'est autre qu'Alexander, prince héritier du trône d'Angleterre.
Stupéfaite, Clara l'est encore plus lorsque ce dernier prend contact avec elle.
Grâce à cette rencontre fortuite, elle va découvrir un nouveau monde, mais aussi un prince loin d'être sage.
Dès le début, j'ai été charmée.
L'auteur nous plonge directement lors de la rencontre entre Clara et Alexander, pour notre plus grand plaisir. le choc est intense et plaisant. Clara n'a pas sa langue dans sa poche et Alexander est loin d'être sans repartie. Une joute verbale, puis un baiser. Cette rencontre fortuite, fruit du hasard, est rapide et efficace.
Nous accrochons de suite à ce duo et nous en redemandons encore.
Passée cette scène introductive, nous sommes plongés dans le quotidien de nos deux héros. Clara travaille, Alexander a ses obligations en tant que prince. Chacun mène sa vie de son côté, mais dès le soleil couché, leurs chemins se croisent de nouveau.
En effet, ils décident d'établir une relation purement physique entre eux deux, laissant de côté tout sentiment. La passion arrive comme une évidence. Elle est ardente et ne laisse pas nos personnages de marbre. Ils sont comme aimantés l'un à l'autre et le lien qui les lie est fort.
Suivre l'évolution de leur relation est agréable.
Ils sont deux amants passionnés l'un par l'autre, à la recherche du plaisir et du bien-être de l'autre. Ils sont tout simplement fusionnels.
Tout le livre est narré du point de vue de Clara, donc point d'alternance entre lui et elle. Je suis contente de retrouver ce schéma qui est de plus en plus délaissé dans les romances. N'attendez donc pas à savoir les pensées du charmant prince ou vous serez déçus. Mais croyez-moi, Clara est assez passionnante pour vous tenir en haleine et cela rajoute vraiment du mystère au personnage du prince insaisissable.
Clara est le bon choix de personnage principal. La majorité passée, fortunée, talentueuse, ayant déjà vu le loup ( enfin une héroïne qui n'est pas vierge ! ), elle est loin des personnages féminins que l'on retrouve habituellement dans ce genre d'histoire. Et ça fait un bien fou. Elle n'est pas naïve, ne se laisse pas marcher sur les pieds, à son petit caractère. Son côté romantique est attendrissant, mais elle reste néanmoins réaliste.
Alexander est le prince par excellence. Beau, puissant, il dégage une prestance incroyable. Son image lisse est loin d'être similaire à celle qu'il a en privé. Sensuel et dominateur, il aimerait soumettre sa belle et l'initier à des pratiques sexuelles particulières. Il est également sensible et brisé, à cause d'un drame qui l'a touché. Nous ne souhaitons qu'une seule chose : que les morceaux de son coeur soient enfin recollés et qu'il puisse de nouveau vivre et se laisser le droit de ressentir des émotions.
Les personnages secondaires sont nombreux et oscillent entre ceux qui sont vraiment sympathiques et très exécrables.
Annabelle est la meilleure amie toujours partante pour soutenir Clara, quel que soit le champs de bataille. Elle ne mâche pas ses mots et préfère dire une vérité qui fait mal plutôt qu'un mensonge.
Mention spéciale à Edward qui est une vraie surprise ! On ne s'attend absolument pas à ce caractère, à son histoire. A travers lui, l'auteur évoque des sujets importants et d'actualité. J'ai hâte de le découvrir encore plus.
Ce livre n'a pas d'autre prétention que de nous raconter une romance interdite entre un prince et une ‘roturière'. Ça marche et c'est addictif. du début à la fin nous nous demandons quels chemins vont prendre nos personnages, bien que sachant déjà que la saga va compter trois livres, nous nous doutons que l'auteur va faire durer le suspens.
Et que dire de son écriture ? La plume de Geneva LEE est vraiment plaisante et enivrante. Elle arrive avec précision à choisir ses mots pour nous faire ressentir une palette d'émotions. C'est comme si nous étions des personnages de son histoire tellement nous sommes pris dans son tourbillon de mots.
Maintenant, venons-en aux faits.
Oui, « Royal saga » a des ressemblances avec « 50 nuances de Grey ».
Le personnage masculin est beau, riche, puissant, adepte de pratiques sexuelles particulières, a le torse ravagé et ne fait plus confiance en personne.
Les similitudes sont nombreuses, mais elles s'arrêtent là.
Je peux dire que, dans cette histoire, nous avons presque l'impression que cela est plausible. En tout cas, j'ai tout autant apprécié cette histoire que « 50 nuances de Grey », sans pour autant constamment comparer Alexander à Christian. Donc le pari est réussi.
Les scènes de sexe sont par contre particulièrement nombreuses. Nos héros font preuve de beaucoup ( trop ) d'endurance. Par contre, le côté BDSM que l'on m'a vendu n'est pas vraiment présent dans ce tome-ci. Oui, il y a de la soumission, mais pas tellement poussée. À voir si dans les prochains tomes cet aspect sera plus développé.
La fin n'est pas vraiment surprenante, mais déchirante.
Je ne sais pas comment je vais faire pour prendre mon mal en patience pendant un mois et je ne vais pas arrêter d'échafauder tous les scénarios possibles pour cette suite.

En conclusion, « Royal Saga » est une romance pas surprenante, ni originale, mais véritablement addictive. Geneva LEE a réussi à me faire entrer dans son histoire avec beaucoup de facilité et à me la faire aimer, malgré que son récit ne soit pas parfait. Pari donc réussi pour ce premier tome.

Un livre à lire pour les amoureux de romances impossibles.
Lien : http://lectrice-lambda.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   09 mai 2016
Je suis de plus en plus certaine de l’avoir déjà vu quelque part et, qui qu’il soit, je vois qu’il s’amuse bien à me voir patauger.

– Est-ce qu’on se connaît ?

– Je crois que je me souviendrais de vous, dit-il en clignant des yeux. (Son regard, de plus en plus chargé d’une intensité magnétique, me fait frémir.) Il est plus que probable que ma réputation m’ait précédée.

– Homme à femmes, donc ?

Ça ne me surprendrait pas.

– Quelque chose comme ça, répond-il d’un ton lourd de sens. Que fait une Américaine comme vous dans ce vieux club de snobs ?

Je me raidis, sur la défensive, comme chaque fois que j’entends ce genre de commentaire. Mais j’ai l’impression qu’il n’est pas condescendant, simplement curieux, alors je me force à sourire pour répondre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
MiAngeMiDemonMiAngeMiDemon   28 avril 2016
Il est habillé comme il faut pour ce genre d’endroit : un pantalon noir parfaitement coupé et une chemise gris anthracite. Même baigné d’une lumière tamisée, son regard bleu étincelle malicieusement. Sa mâchoire est toujours recouverte de la même parfaite légère barbe, symbole de nuits enflammées. Comment fait-il pour la maintenir à l’exacte longueur idéale ? Ça ne m’aide pas, mais j’imagine ce que ça ferait de la sentir contre ma peau nue, entre mes cuisses. Rien que d’y penser, j’en suis tout secouée et j’en trébuche presque. Il est à quelques pas, pourtant, il tend les bras pour m’aider à retrouver mon équilibre, mais je me redresse toute seule, comme une grande.
On arrête les bêtises avant de se rendre totalement ridicule. Bien sûr, si je pense à ce que je porte, c’est un peu tard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
KateLineKateLine   26 mai 2016
Une feuille imprimée avec les horaires des activités de la journée est posée sur mon oreiller et je lève les yeux au ciel en me rendant compte que quelqu’un a pris la peine de planifier chaque minute de mon séjour. Je suis censée être dans la salle de billard pour boire un cocktail à l’heure actuelle. Demain, je dois bruncher avec la reine mère. J’interroge alors la chambre vide à haute voix :
– Mais quand vais-je trouver le temps de me suicider ? 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MelieGreyMelieGrey   07 mai 2016
- Fait-moi un peu confiance. Je peux être relativement charmant quand la situation l'exige. Je suis un prince, après tout.
- Le prince charmant, hein ? (Je hausse les sourcils.) Je ne me souviens pas d'un quelconque prince charmant avec un pareil vocabulaire ni un appétit sexuel aussi insatiable.
Commenter  J’apprécie          120
MelieGreyMelieGrey   07 mai 2016
- Perverse Pepper ? Tu nous as donné des surnoms à chacun d'entre nous ? Je suis Queen Edward ?
Là c'est mon tour d'être dans mes petits souliers, même en secouant la tête.
- Tu es Gentil Edward Que Je n'Ai Pas Envie De Tuer.
Commenter  J’apprécie          100

autres livres classés : érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
304 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre

.. ..