AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Koo Moduk (Traducteur)Claude Murcia (Traducteur)
EAN : 9782266320207
320 pages
Pocket (13/01/2022)
3.83/5   48 notes
Résumé :
La mémoire brûlée de la justice
Le livre : Un inspecteur se réveille à l'hôpital, sous les yeux d'une collègue et de son chef. Il a réchappé de justesse à un incendie alors qu'il poursuivait un dangereux copycat. Ce dernier a déjà tué trois personnes, trois personnes suspectées d'avoir commis des crimes, trois personnes qui ont été assassinées comme elles avaient probablement elles-mêmes assassiné leurs victimes. Trois personnes qui étaient parvenues à échapp... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
3,83

sur 48 notes
5
8 avis
4
13 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
1 avis

sandrine57
  20 novembre 2020
Gravement brûlé, amnésique et aveugle, quand il se réveille dans un lit d'hôpital, il ne sait plus qui il est. On lui dit qu'il s'appelle Lee Suyin, qu'il est inspecteur de police et qu'il s'est blessé en poursuivant Copycat, un tueur en série qui élimine des criminels qui ont échappé à la police faute de preuves et dont il imite le modus operandi. Il est le seul à avoir vu son visage, à pouvoir le reconnaître mais il n'a plus de prise sur ses souvenirs, sur son corps, sur sa vie. Pour l'aider à retrouver la mémoire, Han Jisu, une collègue spécialiste des interrogatoires, vient le voir tous les jours. Méthodique et détachée, elle lui parle des meurtres de Copycat, l'interroge sans relâche, sonde ses réactions, tente de raviver ses souvenirs. Mais pour Lee Suyin, le passé n'existe plus. Affaibli, démuni, effrayé, il se méfie de tout le monde, ne sait plus qui croire, à qui accorder sa confiance ?
Mystères, mensonges et manipulation pour un thriller psychologique aux multiples rebondissements. le rythme est lent mais la tension est palpable tout au long d'une histoire qui fait la part belle à la réflexion plutôt qu'à l'action. Comme Lee Suyin, le lecteur ne sait jamais à qui se fier, qui ment, qui est innocent. Au fur et à mesure qu'il recouvre la vue et la mémoire, on croit comprendre mais de fausses pistes en retournements de situation, on est manipulé par un auteur particulièrement retors.
Passionnant et addictif, Séoul Copycat prouve que le polar coréen n'a rien à envier à ses homologues scandinaves. En plus du suspense, on y découvre aussi des modes de penser, d'agir et d'enquêter propres à La Corée du Sud. A découvrir.
Un grand merci à Babelio et aux éditions Matin Calme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
Nastie92
  10 novembre 2020
Voilà un bon polar comme j'aime en lire de temps à autre.
Bien construit, bien écrit, efficace et agréable à suivre.
L'auteur a été pendant quinze ans rédacteur dans une revue professionnelle de criminologie, et cela se sent dans son texte. Il connaît bien son sujet et tout est très crédible : les personnages, les ambiances, les faits, rien ne semble artificiel.
L'histoire commence de façon très classique. Un inspecteur de police se réveille à l'hôpital, il a perdu la vue et la mémoire. On lui explique qu'il a été victime d'un accident survenu alors qu'il traquait un "copycat", qui tue des meurtriers impunis en reprenant leur mode opératoire.
Démuni sur son lit d'hôpital, pourra-t-il résoudre une énigme dont il est probablement le seul à détenir la clé ? Et pour y arriver, à qui peut-il faire confiance ?
À l'image de l'inspecteur blessé, le lecteur navigue dans le brouillard, comme s'il voyait l'histoire se dérouler à travers un verre dépoli, et ne sait jamais où il en est. Aucune certitude ne reste acquise bien longtemps, d'autant plus qu'un beau retournement de situation vient rebattre les cartes...
Une lecture plaisante, pour laquelle je remercie Babelio et son opération Masse critique, ainsi que les éditions Matin Calme (très joli nom !) qui m'ont envoyé ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
cyan
  30 mars 2022
Lee Suyin, gravement blessé, se réveille à l'hôpital. Il est aveugle, amnésique. Mais le tueur en série qui l'a mis dans cet état court toujours et Lee Suyin est le seul à pouvoir aider ses collègues policier à l'arrêter.
J'avais envie de lire ce livre depuis sa sortie en grand format, alors quand j'ai mis la main dessus dans cette édition, il n'a pas traîné longtemps dans ma PAL!
Et quelle bonne lecture!
Ici tout ou presque repose sur la psychologie des personnages et les relations entre eux. Lee Suyin parviendra-t-il à se rappeler? Et, s'il n'y parvient pas, son esprit de déduction pourra-t-il suppléer sa mémoire défaillante? Non seulement cet aspect ajoute au suspense, mais le traitement qui est fait de la perception qu'a le protagoniste de la réalité était très intéressant.
Il y a très peu d'action dans ce roman et pourtant c'était palpitant. A chaque fois que je croyais avoir démêlé les fils de l'intrigue, je me rendais compte que l'auteur m'avait menée en bateau ^^
Difficile de juger de la qualité de la plume, surtout quand on traduit d'une langue aussi différente du français que le coréen, mais j'ai trouvé que c'était efficace, fluide, facile à suivre même quand les références au contexte coréen sont un peu plus pointues. le style sert l'intrigue, la façon dont les choses sont racontées n'est pas anodine.
Je n'ajouterai rien de plus, je risquerais d'en dire trop (je vous déconseille d'ailleurs de lire le résumé de l'éditeur). Je me contenterai de vous recommander cette lecture, que j'ai dévorée et que je pense relire d'ici quelques temps pour voir les indices qui avaient dû m'échapper. J'espère avoir l'occasion de découvrir d'autres romans de l'auteur, j'ai vraiment passé un bon moment avec celui-ci
Lien : https://bienvenueducotedeche..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Joandthebooks
  06 novembre 2020
Merci beaucoup aux éditions matin calme et à babelio de m'avoir donné l'opportunité de lire ce titre. J'ai en ma possession pas mal de titres de cette jeune maison d'édition et suis toujours ravie de les mettre en lumière car j'aime énormément leur travail. le travail de traduction est impeccable comme toujours et ils prennent toujours soin de leur édition. de plus, et surtout le plus important, Seoul Copycat est un gros coup de coeur !
Ce thriller est complètement dingue ! Je suis super enthousiaste et suis contente de l'avoir reçu, moi qui au départ était plus intriguée par les carnets d'un beau gosse nécromant qui me semblait plus original. Je regrette déjà de l'avoir terminé. C'est l'un de mes titres favoris depuis le début de cette année. J'aurai tendance à le classer au dessus de Bonne nuit maman que j'ai déjà adoré donc pour vous dire que j'aime vraiment beaucoup !
Ça va encore plus loin dans le psychologique, c'était vraiment très prenant et j'ai trouvé cela très bien écrit. le rythme est paradoxalement assez lent, avec la remise sur pied de l'inspecteur et pourtant la toile se resserre au fur et à mesure. Suivre une personne amnésique est vraiment très intéressant. On est comme le personnage principal plongé dans le noir et l'inconnu, à intégrer des informations qui nous sont données par un tiers. le tissage de toile jusqu'au dénouement final est passionnant. On se laisse complètement prendre par l'enquête menée par les protagonistes, on s'interroge sur qui est coupable, qui dit la vérité. J'ai été manipulée du début à la fin. Je ne peux que recommander cette lecture. L'auteur a fait un travail vraiment très poussé pour entourlouper son lecteur et une fois débuté, impossible de le lâcher jusqu'à connaître le fin mot de l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Beasaaa
  16 avril 2021
Waouh! quel polar haletant!
Une couverture électrisante annonce les couleurs de ce premier polar de Jon Kwan Lee "Copycat".

Quel histoire originale, je n'avais jamais découvert de roman policier au coeur de la Corée et pour une première c'est réussi!
Un inspecteur de police (Lee Suyin)se réveille amnésique à l'hôpital, il a également perdu l'usage de la vue. Il est persuadé qu'il connait l'identité du copycat qui a pour particularité de copier les crimes commis par des tueurs aguerris. L'enquête est rythmée par la recherche de ce copycat mais aussi des souvenirs enfouis de Lee Suyin.

Jong Kwan Lee l'auteur de Séoul copycat connait bien le monde criminel, en effet, il fut rédacteur à la tête d'une revue professionnelle sur la criminologie. le moindre détail est soigné pour ne pas attiser les soupçons sur le vrai meurtrier.
Séoul copycat est un ouvrage parfait pour les amateurs de dossiers criminels; pour les autres lecteurs curieux ce livre est l'une des meilleures enquête que j'ai lue jusqu'à présent.
Bravo aux éditions Matin Calme d'avoir édité ce livre en français, j'ai hâte de découvrir les nouveaux livres de Lee Jong-Kwan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Nastie92Nastie92   13 novembre 2020
Les mensonges des suspects aboutissent toujours à la même conclusion : « Ce n'est pas moi, je suis innocent. » C'est toujours la même chose, même s'il y a des preuves irréfutables et des témoins. Quant aux mensonges des inspecteurs, ils aboutissent toujours à une autre conclusion : « Je sais que c'est toi. »
Commenter  J’apprécie          80
collectifpolarcollectifpolar   18 novembre 2020
Tout en observant les réactions du corps de Lee Suyn, Han Jisu continuait de parler. Elle exposa d’abord l’ensemble de l’affaire puis l’expliqua en détail.
Les oreilles de Suyin étaient de plus en plus attentives à ne pas manquer un mot.
Il entendit le bruit des pages qu’elle tournait, elle devait examiner les documents d’enquête.
Pour lui signifier qu’il la suivait correctement, Suyin hochait souvent la tête.
Maintenant elle tournait plus lentement les pages qui portaient sur le cœur de l’affaire. De temps en temps elle en sautait certaines qu’elle devait juger inutiles et ennuyeuses.
Au seul bruit des pages, Suyin était capable de saisir les éléments importants de l’histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   18 novembre 2020
Il transforma les informations qu’elle lui avait fournies en images mentales. Il dessina des liens, des lignes pour illustrer le déroulement de l’enquête sous forme de graphique. Il constata alors un vide au centre du tableau.
Commenter  J’apprécie          20
Nastie92Nastie92   10 novembre 2020
Pour un assassin, découper le cadavre était un choix économique. Même un poisson, on le découpe en morceaux pour le transporter plus facilement.
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolarcollectifpolar   18 novembre 2020
Suyin attendit qu’elle poursuive. Comme si un interrupteur avait été actionné quelque part dans son corps, il avait soudain chaud et se sentait engourdi. Ses mains humides serraient le drap de son lit. Il se sentait excité.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : littérature coréenneVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2420 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.._..