AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782280420235
221 pages
Éditeur : Harlequin (16/10/2019)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 166 notes)
Résumé :
Ma mission : vous réconcilier avec les sapins verts et les bonnets de Père Noël.

Noël. Pour certains, c’est l’enfer des dîners de famille, pour d’autres le casse-tête des idées de cadeaux… mais, pour moi, c’est tout simplement la meilleure période de l’année et ma fête préférée. Et, quand le patriarche de la famille Sullivan a proposé de m’embaucher pour recréer l’esprit de Noël dans son foyer et l’initier à toutes les traditions incontournables, je... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (82) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  16 février 2020
Une comédie romantique chaleureuse et addictive...
Andie Taylor ( londonienne) est "personal shopper", c'est à dire , acheteuse professionnelle.
Son boulot consiste à vous décharger des courses au cadeau parfait. Ayant été engagée pour la période de Noël par la riche famiile Sullivan , elle devra leur faire vivre un Noël enchanteur, eux qui ne l'ont jamais organisé. Décoration de la maison, sapin, illuminations nocturnes, calendrier de l'avent, cadeaux de Noël... tout y passe ; et peu à peu, elle s'attache à cette famille , elle, dont les parents sont si peu présents. Tout ce petit monde se laisse transporter par la magie de Noël et le professionnalisme d' Andie , excepté le séduisant fils trentenaire de la maison qui renâcle à se laisser embarquer dans la grande frénésie commerciale des fêtes de fin d'année. Mais Andie n'a pas dit son dernier mot....
C'est un roman tout doux qui agit sur vous comme un bol de chocolat chaud, au coin du feu, un jour de neige... Certes on se doute de ce qui va arriver, mais l'auteure a bien du talent pour y parvenir sans faire mièvre... le jeu de chat et de la souris est particulièrement bien exploité.
Et pourtant, ce n'était pas gagné au départ avec moi qui chipote pour un rien, car le métier de Andie est traité ici, avec un peu trop de " libertés ". [ Normalement dans les grandes familles, c' est une décoratrice et pas une shoppeuse qui s'occupe de l'ambiance décorations/sapins etc... et elle n'est pas logée dans la maison à partager la vie de la famille....]. je suis passée rapidement sur ce détail de l'histoire, happée par les événements qui s'enchaînent et la qualité du suspens.
Lu en une petite soirée...
J'ajoute que la superbe couverture( rouge brillante et blanche) nous plonge avec délectation dans l' ambiance de Noël. Un motif que n'aurait pas renié le Darcy de Bridget...;-D
Challenge Multi défis

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
florencem
  05 janvier 2021
Après avoir lu Cher père Noël, je voudrais un mec !, j'avais envie de poursuivre dans des romances de Noël. Me « gavant » de comédies du genre en ce moment (merci Netflix, TF1, M6 et compagnie !), je suis tout à fait dans l'ambiance et j'en redemande. Une amie m'a alors conseillé l'autre romance de Noël de Caro M. Leene, Je te ferai aimer Noël, qu'elle avait adoré. Avec un côté plus familiale et aussi une ambiance bien plus marquée par cette fête, c'était quasiment déjà gagné pour moi. Et ça n'a pas loupé !
Quand il s'agit de romances, j'aime particulièrement en lire qui sont trop belles pour être vraies, si vous voyez ce que je veux dire. Je veux du rêve, de l'utopie, pas à trop forte dose non plus, mais de quoi m'évader. Si en plus, les personnages ont un vécu, qu'il y a de l'émotion, une petite pincée de la dure réalité, c'est parfait. Et Caro M. Leene a très bien su gérer cela pour moi. J'adore vraiment qu'elle s'attarde sur les carrières de ses héroïnes, en leur donnant cette envie de réussir, sans en faire des working girls prêtent à tout pour parvenir à leur fin. C'est clairement une très bonne image de la femme. de l'ambition, des envies, tout en restant humaine. Bref, j'avais adoré Aly, j'ai encore plus aimé Andie.
Quand on rencontre Andie, personal shopper (non, je ne suis pas jalouse…), sa carrière est à un tournant. Son activité commence à percer, mais il lui manque ce coup de pouce pour décoller et faire de son entreprise une réussite. C'est là qu'intervient Mark Sullivan. Brillant homme d'affaires, il propose à notre héroïne de faire redécouvrir à sa famille les joies de Noël. Pour la jeune femme qui adore cette période, c'est une opportunité, étrange, mais très tentante. Seul bémol : toute la famille Sullivan n'est pas vraiment emballée par cette idée.
Si vous voulez de l'ambiance de Noël, ici, vous serez servi. Décoration de sapin, emplettes, calendriers de l'avent, biscuits, marché de Noël… On plonge littéralement et ce fut un plaisir du début à la fin. Mais la romance n'a pas la main mise sur l'histoire, pour moi nous assistons avant tout à une reconstruction pour de nombreux personnages, avec ce côté chaleureux et bienveillant en prime. Si les Sullivan cherchent à retisser des liens déjà bien présents, Andie, elle cherche à combler un vide que ses parents (indignes, disons le franchement) ont créé. Nous assistons ainsi à deux cheminements bien plus complexes qu'au premier abord. Des blessures ont marqué nos héros, et on découvre bien plus derrière les façades qu'ils ont construites. Et c'est ce qui fait toute la différence. Cette petite touche de noirceur, juste ce qu'il faut, ces doutes et ces peines qui m'ont fait verser quelques larmes, qui donnent une bien autre dimension à l'histoire.
Mais, Je te ferai aimer Noël est aussi cette romance pétillante, délicieuse, charmante et coquine. Des joutes verbales, des piques bien placées, des sourires, de la tendresse et une douceur parfaite pour cette saison. Cet astucieux mélange fait que l'on passe un superbe moment, sans entrer dans la facilité du trop fleur bleu ou du pathos. On s'attache sans mal, on a envie de voir nos héros s'en sortir. On se doute bien entendu de ce qu'il va arriver, mais ce n'est pas le plus important. Non, c'est le chemin menant à notre tant attendue conclusion qui en vaut la peine.
Je te ferai aimer Noël est donc jusqu'à présent ma romance de Noël. Je vais clairement aller faire un tour dans la bibliographie de Caro M. Leene pour me concocter une petite wishlist de douceur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Phoenicia
  02 décembre 2020
Je continue sur ma lancée des romances de Noël qui supplée idéalement les téléfilms de Noël que j'ai un peu abandonnés ces dernières années.
Je te ferai aimer Noël! est une romance drôle et qui s'adresse parfaitement aux lectrices folles de Noël ayant garder leur âme d'enfant. Tout moi! ^^
L'intrigue en elle-même est simple : un dirigeant d'entreprise décide d'embaucher Andie, shoppeuse professionnelle, pour qu'elle puisse installer un esprit de Noël au sein de sa famille qui le fête pour la toute première fois en ... 30 ans! Alors bien sûr, on adore les toutes petites traditions de Noël qui parsèment le récit et qui sont orchestrés par Andie. Des traditions que nous-mêmes aimons installer, voire d'autres que nous découvrons avec une envie de pourquoi pas ( la plus belle décoration sur la plus haute branche avec un voeu par exemple).
Comme c'est une romance, romance il y a. Toute la famille se prête volontiers aux jeux des décorations, des sablés et des calendriers de l'Avent sauf Joshua, sexy en diable mais très rochon avec qui Andie enchaîne les disputes tout cela chargée d'une certaine tension qui n'a plus rien de si orageuse... Pour ceux qui aiment la séduction, c'est l'essentiel du roman.
L'intrigue en elle-même n'est pas surprenante mais on fond tout de même, surtout pour le personnage d'Andie. J'avoue m'identifier pas mal à elle, si bien que le personnage me touche complètement. L'histoire a une certaine beauté et est idéal pour cette période des fêtes si aprticulière. Un petit condensé de cette humeur qui nous manque tant pour cette période de l'Avent 2021... L'histoire nous happe si bien que je me suis surprise à être tenue éveillée un soir de semaine, inédit pour moi, ces derniers temps. Si je devais chipoter, il y a peut-être une petite scène que j'enlèverai
Il n'en reste pas moins que Je te ferai aimer Noël!  est un véritable baume au coeur, ma romance de Noël préférée que je relis volontiers chaque année.
Challenge Coeur d'Artichaut
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
dedanso
  23 décembre 2020
Ah que c'est doux, à cette période de l'année, de regarder les romances de Noël du dimanche après-midi à la télévision ! C'est kitchissime, on ne peut plus prévisible et mièvre, mais tellement addictif et chaleureux ! Je n'avais jamais goûté aux romances littéraires de Noël. C'est maintenant chose faite et je renouvellerai l'expérience chaque année.
On ne peut pas dire que l'histoire soit franchement réaliste (c'est quoi ces métiers bizarres tel celui de notre héroïne : acheteuse professionnelle, vraiment, ça existe ?), ni que les personnages comptent parmi les mieux incarnés de la littérature (ils sont super enthousiastes lorsqu'il s'agit de tomber amoureux et de changer radicalement de vie et de statut social en une semaine chrono), ni même que le vocabulaire et la langue soient des plus riches. Non, je vous l'accorde.
Mais quoi de plus douillet, rassurant, romanesque, magique que ce type de lecture avant Noël ?
Commenter  J’apprécie          240
Saiwhisper
  12 juin 2020
Après la lecture de « Point de fuite », un très bon roman mais à la thématique sensible, j'ai eu envie de douceur. J'avais été assez ébranlée par le réalisme glaçant de cet ouvrage, si bien qu'il me fallait quelque chose de léger, sans prise de tête, tendre et attendu. « Je te ferai aimer Noël » a su remplir ce rôle : j'ai refermé cette romance hivernale avec le sourire, en me disant que c'était mignon. Certes, l'intrigue est totalement cousue de fil blanc et plusieurs clichés romantiques sont présents néanmoins, je n'en demandais pas plus. C'était pile ce qu'il me fallait pour me ressourcer ! (En plus, la couverture est très jolie avec son rouge qui brille !)
Andie fut une héroïne simple, enthousiaste, impulsive, généreuse, attentive, drôle et pleine de peps. Bien qu'un peu trop parfaite, elle m'a beaucoup amusée. J'ai pris plaisir à découvrir sa passion pour les fêtes ainsi que son métier insolite dans l'événementiel. (En réalité, elle est plutôt une chercheuse de cadeaux, mais elle a étendu son emploi à la décoration et à l'événementiel…) Il y avait d'ailleurs de très belles idées pour passer un chouette réveillon, notamment celle consistant à choisir un calendrier de l'avent en formant un binôme. (Ce n'est pas forcément du chocolat ! Cela devait correspondre aux goûts de son partenaire : bières, thés, bougies, parfums, bières, dessous coquins, etc.) Andie va se faire recruter par une riche famille londonienne où auprès de laquelle elle va devoir exceptionnellement séjourner. On va donc faire connaissance de chaque membre. Rose et Mark, les grands-parents mandataires de la mission, se sont révélés adorables. Leur fille Claire était également sympathique et complice avec Andie… Cependant, c'est surtout sa fille de cinq ans, Colleen, qui m'a fait craquer. Cette bambine était trop mignonne et sa spontanéité m'a arraché plus d'un sourire. Sa présence a apporté une touche de fraîcheur et d'humour. Elle permettait également d'adoucir le tempérament froid et spécial de son oncle, le beau Josh. Comme souvent dans les romances, Josh va entretenir une relation « chien et chat » avec la narratrice. Tous les deux vont s'envoyer quelques répliques sarcastiques, se jauger, se dévorer du regard, jusqu'à évidemment craquer. Cliché, mais bien développé… Et sans « je t'aime » surgi de nulle part ! Caro M. Leene a pris le temps d'installer cette attirance mutuelle et n'a parlé d'amour que bien plus tard. J'ai apprécié ce détail, car cela rend leur histoire plus crédible qu'un simple coup de foudre.
Ce livre a pour atout de mettre en avant de belles valeurs familiales ainsi que celles liées au bénévolat, puisqu'Andie aide quotidiennement les enfants d'un foyer. Cela contribue à renforcer l'ambiance festive de Noël, où tout est partage et convivialité. Ambiance déjà bien présente avec chaque activité que l'héroïne va proposer. Il est à noter que cette romance ne contient pas de scène de sexe explicite ! Cela m'a grandement étonnée, car cela devient de plus en plus rare. L'auteure va souvent éluder, se contentant d'expliquer en quelques mots que le couple s'embrasse et va faire plus sous la couette, avant de faire un bond dans le temps. Ayant lu plusieurs new romances où le sexe est trop détaillé et parfois vulgaire, cette absence de description m'a agréablement surprise. Grandes adolescentes et adultes pourront donc aisément plonger dans cette comédie romantique. Si vous cherchez une petite bulle d'évasion vous plongeant dans une atmosphère de fin d'année, n'hésitez pas à découvrir le flambant duo Andie/Josh !
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          144

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
mimo26mimo26   12 décembre 2018
Prologue

Londres,
30 novembre
Josh me lance un regard incrédule. Enfin, pour être honnête, je préfère l’interpréter de cette façon, car à considérer son teint rouge et ses yeux exorbités, si ce n’est pas de l’incrédulité, alors c’est de la colère. Et, cela, je ne suis pas sûre d’arriver à l’affronter. J’aime autant m’en tenir à la surprise, ça le rend moins impressionnant.
— Vous plaisantez ?
Sa voix résonne dans le salon de musique où je lui ai demandé de me suivre. Je suis tentée de lever les yeux au ciel comme une adolescente, mais je me contiens, car je ne suis pas sûre de vouloir me prendre le costume du Père Noël en pleine figure. En temps normal, je veux dire avec un client lambda, j’aurais opté pour une voix douce afin de le convaincre que mon idée est merveilleuse. Malheureusement, ce mec est totalement hermétique à mon charme. Alors je décide de la jouer fine en restant neutre et je reprends d’une voix patiente :
— Écoutez, Josh, je…
— Joshua, me coupe-t-il.
Mince, c’est sorti tout seul. Ce n’est pourtant pas faute de faire attention !
En tant qu’employée, je ne suis pas autorisée à l’appeler par son petit nom. Il faut dire : ce mec est vraiment tombé sur la tête. Qu’est-ce qu’il peut être exaspérant, avec ses principes ! Tout le monde l’appelle Josh, même le facteur, selon Claire. Sauf moi. À croire qu’il en éprouve une certaine satisfaction.
— Monsieur Sullivan, dis-je, employant cette fois une formule polie qui devrait instaurer cette distance à laquelle il tient tant. Colleen sera vraiment ravie d’apercevoir le Père Noël le soir du réveillon. Je ne vous demande pas de venir dans sa chambre et de lui parler, je propose seulement qu’elle vous aperçoive furtivement de dos dans le jardin.
— Ridicule ! Vous la prenez pour une demeurée ?
En entendant son commentaire acerbe, dénué de tact, je vois rouge et démarre au quart de tour. Cela fait deux semaines que je travaille dans cette maison et deux semaines qu’il passe son temps à m’empêcher de faire correctement mon boulot : comme s’il s’était donné pour mission de me mettre des bâtons dans les roues ! Les images des derniers jours défilent dans ma tête alors que ses incroyables yeux bleus emplis d’arrogance continuent de me scruter. Et soudain, face à tant de condescendance, j’explose. Plus rien ne m’impressionne chez lui : ni son statut de puissant homme d’affaires encensé dans les plus hautes sphères de Londres, ni son mètre quatre-vingts qui me domine allègrement, ni même cette attraction totalement absurde qu’il exerce sur moi depuis notre rencontre. J’en viendrais presque à oublier qu’il est le fils chéri de M. Sullivan père, pour qui je dois absolument mener à bien cette mission. En revanche, il y a une chose que je ne peux pas oublier : dans mon métier, tout est une question de réputation. Or, si Joshua Sullivan est né avec une cuillère en argent dans la bouche, c’est loin d’être mon cas : j’ai besoin de travailler et de me faire un nom.
Alors, le regard ferme et les poings sur les hanches, je fais un pas vers lui, puis deux, et souffle sur une mèche rebelle pour dégager ma vue avant de le défier à mon tour du regard. Moi aussi, je peux monter sur mes grands chevaux !
— Je vous interdis de parler de Colleen de cette façon ! Je ne vous
demande pas la lune mais seulement dix minutes de votre précieux temps pour faire plaisir à votre nièce. C’est si compliqué à comprendre ? Pour un type aussi doué que vous, ça ne devrait pourtant pas poser de problème. À moins que vous ne soyez trop bien pour vous abaisser à faire plaisir à une enfant de cinq ans ! Faire plaisir, c’est ça qui vous emmerde, monsieur Sullivan ?
J’ironise en insistant lourdement sur son nom.
Mince ! Emportée par mon élan, je ne me suis pas aperçue que je m’étais dangereusement rapprochée de son corps puissant. Je n’avais également pas conscience que mon index tapotait sa poitrine. Jusqu’à ce que je sente son coeur battre vite et fort sous mon doigt, faisant écho au mien. Mon geste est excessivement familier. Pourtant, je décide de ne pas reculer : c’est la crédibilité de mon petit numéro qui est en jeu. Hors de question de montrer le moindre signe de faiblesse. Tiens bon, Andie ! Il me fixe avec intensité, et, même si je meurs d’envie de m’enfuir en courant, je reste stoïque et ne baisse pas les yeux.
Je profite même de ce duel silencieux pour l’observer. Sûrement peu habitué à se faire recadrer, il me dévisage avec stupeur et un soupçon de curiosité. Je me mords la lèvre inférieure en attendant une repartie cinglante qui ne vient pas. Aucun retour de bâton. Rien. Pire, l’espace de quelques secondes, ses yeux glissent sur mes lèvres alors que je me sens rougir comme une pivoine sous son regard concentré. Des images pas très catholiques, et qui ne conviennent pas du tout à son aspect toujours très propre sur lui, défilent dans ma tête. Me voilà prise en flagrant délit : je fantasme sur un client.
Enfin, le fils d’un client, mais c’est pareil ! Comme s’il lisait en moi, Joshua déglutit, et mes yeux se posent sur sa pomme d’Adam. Respire, Andie ! Il recule d’un pas, rompant ainsi le charme de cette agréable conversation. Mon fantasme d’être plaquée contre le mur et embrassée fougueusement redescend comme les horribles soufflés de pâtes de ma mère.
— Je vais y réfléchir.
Sa capitulation me tire un large sourire. Je jubile intérieurement,convaincue d’avoir remporté cette bataille.
— Je n’ai pas dit oui, je vous préviens.
Mais oui, bien sûr !
J’acquiesce en silence, préférant me taire et ne pas risquer une nouvelle confrontation, mais au fond de moi j’exulte. Il doit faire partie de ces hommes qui ont besoin de montrer au reste du monde que ce sont eux qui commandent. Personnellement, je m’en fiche, du moment que Colleen aperçoit le Père Noël. C’est tout ce qui m’intéresse. Ma mère m’aurait dit :
« Peu importe la manière, Andie, ce qui compte, c’est le résultat. »
— Vous êtes une sacrée chieuse, mademoiselle Taylor.
Sans me laisser le temps de répondre, il tourne les talons et claque la porte. L’air redevient respirable et je laisse enfin échapper un profond soupir. Finalement, ça ne s’est pas si mal passé, surtout si on tient compte du fait que Josh est reparti avec le costume de Père Noël.
Andie : 1. L’héritier prodige : 0.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
iris29iris29   16 février 2020
D' ailleurs, elle avait achevé sa propre liste [ de Noël ], et la nuit suivante j'avais rêvé que j'étais une Barbie, couverte de tatouages en smileys (...), vivant dans un camping-car rose fluo, gagnant ma vie en vendant des bracelets brésiliens que je tissais à l'aide d'une machine violette très sophistiquée.
Commenter  J’apprécie          160
iris29iris29   15 février 2020
" J'aimerais que nous puissions garder l'esprit des fêtes à l'intérieur d'un pot afin de pouvoir l'ouvrir et en profiter un peu à chaque mois."

Harlan Miller
Commenter  J’apprécie          250
florencemflorencem   04 janvier 2021
- Pourquoi ne pas me l’avoir donné en main propre, madame la maligne ?
- Oui, entre le Peppa Pig et le thé, ça aurait été du plus bel effet ! Ta patronne aurait ouvert son sachet de thé, et toi, pendant ce temps, tu te vois exhiber la lingerie sexy offerte par son fils ? Sois sérieuse cinq minutes, Andie !
Commenter  J’apprécie          120
LenoraLenora   10 décembre 2019
Pendant l'heure qui suit, j'écoute Colleen recenser toutes les qualités de son oncle ; certaines sont tellement craquantes, et d'autres, très marrantes. Je ne fais aucun commentaire, mais je ne peux pas m'empêcher de rire lorsque, pour le 18 décembre, elle me demande d'inscrire le plus sérieusement du monde : " Je t'aime même si tu as peur des pigeons. "
- C'est vrai, tu sais, il en a vraiment peur. Maman dit que c'est une jobie.
Je ris de plus belle.
- Une phobie. Une phobie, ma puce.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : noëlVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3927 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..