AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2803674548
Éditeur : Le Lombard (26/10/2018)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Juin 1940, alors que la France s'est enfoncée dans la défaite, les 254 dernières tonnes d'or des réserves de la Banque de France sont évacuées de Brest pour les États-Unis. Diverses péripéties les conduisent finalement en Martinique, où elles sont stockées. À l'abri des convoitises ? Pas vraiment. Partisans de Vichy, Américains, Allemands et truands sont en concurrence pour récupérer ce trésor.

Une épopée incroyable, inspirée de l'histoire vraie du s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
gill
  17 décembre 2018
En 1940, 12 milliards prennent la fuite vers les tropiques !
"L'or de France" est le récit d'un épisode un peu méconnu de notre histoire maritime.
L'amiral Lepotier, déjà, l'avait évoqué, en 1968, dans "Brest porte océane", après l'avoir plus longuement développé, en1960, dans "la bataille de l'or".
Les auteurs de l'album lui adressent d'ailleurs, à sa 22ème page, un petit clin d'oeil.
Peut-être, ou certainement, pour le remercier des éléments bibliographiques fournis ?
Ce double album est une belle réussite.
La couverture est magnifique.
Le récit, s'il est historique, est traité de manière romancée.
Il fleure bon le vent du large, la brise des tropiques ... et de sombres relents moisis d'espionnage.
Le lecteur d'aujourd'hui est happé par cette captivante chronique.
Seul le dessin pêche un peu par son manque d'épaisseur.
Mais cela ne gâche en rien le plaisir de la lecture.
Un cahier historique d'un peu moins d'une quinzaine de pages vient cloturer l'aventure.
Il revient, pour mieux les éclairer, sur certains passages de l'album.
Il est clair, accessible, attractif et sans concession, notamment sur l'attitude scandaleuse de certains marins à l'égard des antillais.
Ce bel album sonne pour moi l'heure des retrouvailles avec le "Lombard" qui a enchanté ma jeunesse et mon adolescence.
Car je suis de ceux qui ont eu la chance de grandir avec le journal de Tintin.
Je suis de ceux qui ont bien connu Blackjack, le requin des Caraïbes, de ceux qui ont frémi aux aventures de Bernard Prince, de Luc Orient, de Simon du fleuve, du capitaine Sabre, de ceux qui se souviennent du père La Houle ...
Le demi-siècle d'aventures du Lombard, c'est un peu le mien.
C'est bien peu pour tant de remercier si simplement.
Et puis, l'on m'a récemment chuchoté que dans une critique il était maladroit de remercier.
Alors je souhaite à tous un joyeux Noël ... avec un bel album du Lombard sous le sapin ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          391
umezzu
  16 décembre 2018
Cette BD reprend le parcours d'une partie de l'or de la Banque de France, mis à l'abri lors de l'invasion de la France par les troupes allemandes en mai 1940.
Comme l'expliquent les très utiles notes finales, la Banque de France avait anticipé dés 1931 ce type de situation et décidé de constituer des stocks stratégiques, pouvant être déplacés rapidement (enfin presque, chaque colis pesait 60 kg, et ne comportait pas de poignée).
La France détenait alors le deuxième stock d'or au monde. de quoi tenir et acheter du matériel de guerre. Ce qui explique que tous les protagonistes voulaient mettre la main sur une partie de ce trésor : le gouvernement de Vichy voulait en garder le contrôle, les Allemands voulaient se l'approprier, mais quand ils atteignirent Brest les bateaux étaient partis, les Anglais et les Américains voulaient le contrôler pour pouvoir dicter leur conduite aux autorités françaises, puis à la France libre.
Les auteurs ont choisi de suivre le parcours des dernières 254 tonnes d'or qui ont quitté Brest par le croiseur Émile Bertin. Direction d'abord Halifax au Canada, que le bateau aborde le 18 juin 1940, pour en repartir, malgré la pression britannique, sur ordre du gouvernement Pétain vers la Martinique.
Un des grands intérêts de cette BD est de montrer la situation des Antilles françaises durant la guerre. Trop loin de la métropole, victimes de la guerre maritime, donc plus ravitaillées, dépendantes des États-Unis pour cela, la situation a offert un boulevard à George Robert, un amiral pétainiste, imposant une dictature militaire que l'histoire a à tort oublié.
L'histoire de l'or en lui-même ne permettait pas de tenir la distance pour ce diptyque, aussi les scénaristes y ont ajouté les intentions de vols de voyous français, et dressent le portrait rapide de quelques célébrités sur place (André Breton, Aimé Césaire, ...).
Les intentions sont bonnes, mais le dessin pêche un peu. Trop approximatif et simple, il constitue le point noir de ce récit dessiné de qualité et instructif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
karinch07
  16 janvier 2019
En 1940, 12 milliards, une partie de l'or de la Banque de France mis à l'abri lors de l'invasion de la France par les troupes allemandes, sont emmenés vers les États-Unis, arrivant finalement en Martinique, épisode méconnu de notre histoire. Partisans de Vichy, Américains, Allemands et truands sont en concurrence pour récupérer ce trésor. 
Merci à Babelio pour cette BD. J'ai d'abord été attirée par cette couverture magnifique. le récit, hélas ne m'a pas entraînée, malgré ses traits d'exotisme, d'espionnage et de réalité historique. le lecteur d'aujourd'hui doit avoir de bonnes références historiques pour suivre. Un cahier historique d'une quinzaine de pages permet de compenser cela. L'intérêt principal est de montrer la situation des Antilles françaises durant la guerre, le mépris, l'isolement. C'est plus l'histoire des Antilles qui est mise en valeur, l'histoire de l'or n'étant pas suffisante pour tenir la distance, peut-être trop long… du coup on rajoute des histoires de truands, de malfrats… le dessin ne m'a pas non plus charmée. Bref, une BD sympa pour adultes aimant l'histoire romancée, aimant les Antilles et voulant découvrir des pans oubliés de leur histoire, Sans plus pur moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
umezzuumezzu   16 décembre 2018
- Sacré Gus, t'as pas idée de ce que peuvent faire ces sulfateuses, laisse tomber... Faut qu'on cause.
- Lafont ? T'étais pas en cabane ?
- Les temps changent, mec, des opportunités se présentent, un vrai rêve !!
Commenter  J’apprécie          100
gillgill   17 décembre 2018
- Mais c'est qui, ce général De Gaulle ?
- De Gaulle ! Vous pensez, chef, ça doit être un pseudonyme ! ...
Commenter  J’apprécie          170
gillgill   12 décembre 2018
- De l'or, oui, mon lapin, du jonc de première bourre !
Alors, ce Courvoisier, il arrive ? ...
Commenter  J’apprécie          100
Video de Denis Lefebvre (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Denis Lefebvre
D. Lefebvre et J.P. Pécau racontent... L'Or de France T2 .Rencontre avec Denis Lefebvre et Jean-Pierre Pécau, les scénaristes de L'Or de France, pour la sortie du tome 2, "12 Milliards sous les tropiques", aux éditions le Lombard.
autres livres classés : brestVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3304 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre