AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258133491
Éditeur : Omnibus (07/01/2016)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Anthologie illustrée d'écrits sur la tolérance, le pacifisme et la fraternité universelle.
A la suite de l'attentat de Charlie Hebdo, les initiatives d'écrivains et de dessinateurs furent nombreuses pour défendre la liberté d'expression. Depuis lors, cette tragédie nous a incités à la réflexion. Et voilà que brutalement, le 13 novembre 2015, nous avons de nouveau été confrontés à un acte de barbarie pure qui donne un triste regain d'actualité à notre message.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Josephine2
  14 février 2016
Attention, Danger ! Ceci est une bombe de destruction massive. Une fois déclenchée, plus rien ne peut l'arrêter. Elle diffuse son venin goutte-à-goutte et il n'y a pas d'antidote. Vous voilà prévenu. Ses matériaux : le papier et le crayon, son essence : les mots et les dessins, sa force centrifuge : la main et le cerveau.
Ce livre est vraiment remarquable de par ses textes variés et complets, ayant un seul but : la tolérance. C'est un recueil de textes datant de 1149 à aujourd'hui, contre la guerre, contre l'intolérance, sur le pacifisme, émanant d'intellectuels, de philosophes, d'écrivains, de poètes, de chanteurs, de femmes et d'hommes politiques, de toutes origines. Se référer au titre, « Quelle connerie la guerre », emprunté à l'illustre poète Jacques Prévert, « Barbara », poème que l'on retrouve vers la fin du livre.
C'est sûr, ce n'est pas un livre que l'on dévore en deux temps trois mouvements. Il faut cueillir un texte, le laisser agir, passer à autre chose et y revenir. Ce livre très riche nécessite une lecture attentive. Par exemple, saviez-vous, qu'un congrès a eu lieu à La Haye, du 28 avril au 1er mai 1915, Congrès International de femmes pour une paix permanente, réunissant 1 136 femmes de douze pays, alors que la guerre sévissait ?
Sans compter que l'objet en lui-même est très beau, illustré par PLANTU qui essaime ses dessins tout au long du livre, ce qui apporte un plus. Tout me plait dans cet ouvrage. le seul bémol c'est qu'il est lourd et que c'est difficile de le transporter dans son sac.
Il est composé de plusieurs parties : Chapitre I – Les pères penseurs, les textes fondateurs - Chapitre II – Les miroirs du temps qui passe – Chapitre III – La vie et rien d'autre – Chapitre IV –De la résistance à la riposte – Chapitre V – le chant du poète
Tous dénoncent la bêtise et l'absurdité de la guerre, la répression sous quelque forme que ce soit, sont pour la tolérance et la Paix. La colombe est représentée sur la première de couverture, éparpillant des feuilles de journaux afin que la parole en faveur de la Paix et de la fraternité soit disséminée de par le monde. Un petit texte en fin de chaque page donne des indications sur qui est l'auteur du texte, et des citations égrènent chaque texte.
Un livre qui fait réfléchir et qui pose nombre de question sur l'humain et le devenir de l'Humanité. Il est chargé d'espoir, même lors des périodes les plus sombres.
Il traîne dans toute la maison. Au gré du moment, de mes insomnies, je lis un texte et m'en imprègne. Je n'ai pas fini de le lire, mais je voulais d'ores et déjà apporter mon ressenti car, c'est certain, il ne laissera personne indifférent. A lire de toute urgence. Il réconcilie l'humain avec lui-même, il ne faut pas renoncer. Il faut savoir résister. Et la fraternité bordel !
Je tiens à remercier chaleureusement Babelio et Louise SCHWAB des éditions Omnibus de m'avoir permis de recevoir ce livre grâce à la dernière masse critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
Milkyway
  18 février 2016
Ce livre est un peu comme une révolution qui nous rappelle tant de choses que tant de personnes ont tendance à oublier aujourd'hui : la tolérance, le respect, la paix, l'espoir et la connerie de la guerre...
On trouve des textes de tous les Hommes de tous les temps, des textes de natures différentes, ce qui donne une vraie diversité intéressante, et on a l'impression en lisant ces textes qui datent d'il y a plusieurs décennies que les hommes finissent indéniablement par répéter les mêmes erreurs : ils font la guerre, encore et toujours ! Ce livre lance un message clair : quelle connerie la guerre ! Quand allons-nous donc cesser de faire de nos différences une raison pour s'entretuer ? Et à ceux qui prétendent que la guerre est une fatalité, Romain Rolland répond non ! Elle ne dépend que de la volonté des Hommes...
"Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères !" : plus encore que la tolérance, la FRATERNITE est rappelée également, elle qui parait disparaitre à mesure que les années passent à l'inverse de la haine qui semble grandir, quand on voit tout ce à quoi le monde est confronté ces temps-ci...
J'ai fort apprécié les dessins du célèbre Plantu, je me suis d'ailleurs surprise à m'arrêter parfois plusieurs minutes sur certaines de ses oeuvres en cherchant les moindres détails qui livreraient des messages, cela m'a plus aussi et je trouve que ces dessins rendent l'ensemble du livre moins lourd et plus sympathique : le livre sans image aurait pu paraitre trop lourd. Et que dire de la splendide couverture qui livre : tout un message avec la colombe au centre, les journaux et le point brandi tenant un stylo...
Incontestablement, c'est un livre qui fait réfléchir compte tenu de tous les événements qui déchirent la France et le monde. C'est un livre que l'on prend, que l'on repose et que l'on reprend plus tard, à ne certainement pas lire d'un seul trait, on risquerait de faire une indigestion ! Mais c'est cela qui est bien : on peut revenir dessus, relire quelques fragments de phrases, plus tard, et les mots font soudain sens en un moment particulier...
Bref, c'est un livre que j'ai apprécié, et surtout c'est un livre que je ré ouvrirai souvent tant les textes permettent de faire sens sur un monde qui devient complètement fou...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
litout
  23 janvier 2016
Après les attentats de 2015 (janvier et novembre), un mot est souvent revenu à la une de l'actualité. La guerre, un mot que l'on croyait oublié à jamais dans cette France encore meurtrie après les deux conflits majeurs du XXe siècle. Ce livre tombe donc à point nommé pour nous rappeler une évidence : « Quelle connerie la guerre ! ». Une anthologie coordonnée par Jean-Pol Baras et Denis Lefebvre richement illustrée de dessins de Plantu. On retrouve de très grandes signatures de mémorables pacifistes, de Ganghi à Martin Luther King en passant par Henri La Fontaine (Prix Nobel de la Paix en 1913) ou Lanza del Vasto.
Lien : http://litoulalu.blogspot.fr..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Josephine2Josephine2   06 février 2016
2013 – Bernard Maris – L’homme dans la guerre : Maurice Genevoix face à Ernst Jünger

Mais, pourquoi la Première Guerre ? Voilà cent ans que les historiens en débattent sans bien convaincre. Ni Genevoix, ni Jünger ne nous aident sur ce point. En revanche, ils nous disent pourquoi la guerre fut si longue, acharnée et cruelle. Acharnée : la chair était en jeu…
… après avoir subi l’horreur absolue, ils crient de douleur, ils gémissent toute une nuit, ils pleurent – les pages de Genevoix sur la souffrance des blessés, à laquelle fait allusion Jünger avec plus de gêne ou de la pudeur, en témoignent – ils meurent, et les vivants se lèvent et tuent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Josephine2Josephine2   13 février 2016
André Malraux – Conférence du 5 mars 1948 – Paris – Salle Pleyel

Mais ce n’est pas parce que l’optimisme du XIXè siècle n’existe plus qu’il n’y a plus de pensée humaine ! Depuis quand la volonté s’est-elle fondée sur l’optimisme immédiat ?
S’il en était ainsi, il n’y aurait jamais eu de résistance avant 1944. Selon une vieille et illustre phrase : « il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre… » - vous connaissez la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Josephine2Josephine2   09 février 2016
Anatole France

Le temps est loin encore où ils ne se feront plus la guerre entre eux et où les travaux qui représentent des batailles seront cachés aux yeux comme immoraux et offrant un spectacle honteux.
Commenter  J’apprécie          230
Josephine2Josephine2   05 février 2016
1912 – Auguste Charlier, dit Alain (1868 – 1951) - « L’amour de la Paix »

« Ainsi toutes les passions, même criminelles, contre lesquelles s’exercent la justice et la police, sont étrangères à la guerre. Ce sont les justes, les sages et les poètes qui font le mieux la guerre… »
Commenter  J’apprécie          160
Video de Denis Lefebvre (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Denis Lefebvre
D. Lefebvre et J.P. Pécau racontent... L'Or de France T2 .Rencontre avec Denis Lefebvre et Jean-Pierre Pécau, les scénaristes de L'Or de France, pour la sortie du tome 2, "12 Milliards sous les tropiques", aux éditions le Lombard.
autres livres classés : anthologiesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

L'amie prodigieuse

Comment s'appellent les deux héroïnes ?

Monica et Sara
Lily et Rose
Lila et Elena
Adela et Magdalena

10 questions
32 lecteurs ont répondu
Thème : L'amie prodigieuse, tome 1 : Enfance, adolescence de Elena FerranteCréer un quiz sur ce livre