AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290313785
Éditeur : J'ai Lu (05/06/2001)

Note moyenne : 3.06/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Dans le sud Finistère, à proximité de Pont-Croix, un habitant du cru, Michel Gourlaouen, est retrouvé assassiné au volant de sa voiturette électrique, par un tir d'arme lourde non identifiée. Il rentrait chez lui après une soirée bien arrosée au troquet du coin. La gendarmerie locale mène l'enquête. À la lecture du récit de ce meurtre dans Ouest France, Gabriel Lecouvreur, dit le Poulpe, quitte Paris pour la Bretagne afin d'y mener ses propres investigations. Arrivé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
KiriHara
  04 novembre 2016
J'ai délaissé quelque temps Gabriel Lecouvreur alias le Poulpe, le personnage créé par Jean-Bernard Pouy et qui est le personnage récurrent d'une saga policière dont chaque opus a la double particularité d'être écrit par un auteur différent et de posséder un titre détenant un jeu de mots en son sein.
Il était temps de revenir faire un petit coucou au Poulpe, c'est chose faite avec « Vomi soit qui malle y pense » écrit par Gérard Lefort.
Gérard Lefort est un critique cinéma, journaliste et animateur radio dont « Vomi soit qui malle y pense » est le premier et unique roman.
Cependant, on sent dans l'écriture de Lefort qu'il maîtrise très bien, les codes du « Poulpe » qu'il mâtine les aventures du héros de ses propres inspirations, notamment cinématographiques.
L'homme est indéniablement un admirateur d'Audiard et l'on sent, dans son écriture, l'envie de rendre hommage au Maître. de ce désir découle une plume gouailleuse qui malmène la langue française souvent pour le meilleur, parfois pour du moins bon, mais, dans l'ensemble, pour un excellent plaisir de lecture pour ceux qui apprécient Michel Audiard et Frédéric Dard.
En ce qui concerne l'histoire, Lefort respecte bien plus le personnage que beaucoup d'autres auteurs, et nous livre un court roman dans la veine des meilleurs de la série. Les passages obligés sont présents et Gabriel Lecouvreur a fort affaire dans cette enquête démarrant par un meurtre explosif, c'est le moins que l'on puisse dire.
Effectivement, se faire exploser au Bazooka dans un coin paumé, quand on est au volant d'une voiturette électrique, voilà qui n'est pas commun et, même si l'évènement ne semble intéresser personne, il a au moins l'avantage d'attiser la curiosité du Poulpe.
Mais, une fois sur place, rien n'est simple. Quand on n'a pas la queue d'un indice et, qu'en plus, on se fait tirer dessus et enterrer vivant, le tout par une personne à l'apparence pourtant inoffensive, il y a de quoi être énervé.
Au final, Gérard Lefort nous offre un court, mais agréable moment en compagnie de son « Poulpe » et en profite pour nous livrer une vision un peu clichée de la Bretagne avinée. Mais le trait grossi et l'humour omniprésent sont en plus servis par un Gabriel Lecouvreur que l'on reconnaît dans son attitude, ce qui n'a pas toujours été le cas dans la série et le tout sous une plume débridée et plaisante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Giwago
  29 juin 2008
Je retrouve avec plaisir le Poulpe. Certes l'auteur est différent, mais rien ne m'a manqué dans ce roman au titre encore une fois haut en couleurs, tout comme le langage utilisé par Gérard Lefort. On se croirait chez Audiard. La Bretagne qui est décrite dans le livre donne envie d'y aller, même si, ici, nous sommes en présence de « nationalistes bretons » assez durs. On pourrait résumer ce livre en disant qu'il s'agit ici d'une lutte de factions entre nationalistes opposés… Quant au Poulpe, il reste égal à lui-même, se met dans des situations inextricables, est parfois nigaud voire maladroit, le langage coloré, et charmeur avec ces dames. On en apprend même un peu plus sur son passé…
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   10 décembre 2016
Jean-Luc aurait dû être CRS à Redon ou matelot à bord de la Marie-Connasse. Eh bien même pas, le destin en avait causé à sa vieille copine Fatalitas, et Jean-Luc était simplement Jean-Luc, la trentaine agonisante, plus large que haut, le visage teinté de ce mauve sacerdotal qui n'est pas sans évoquer, à condition d'être complètement bourré, la couleur des bruyères au printemps.
A temps partiel : bon à rien-bon à tout faire. À temps plein : fier pilier des nombreux bars à soif aux patronymes en forme de pléonasme géographique -Au Virage, le Bas de la Côte, le Carrefour- qui égayaient la riante campagne du cap Sizun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   10 décembre 2016
Bref, l'expérience finit par nous briser les illusions. Et l'on apprend qu'on est plus un enfant, qu'il faut toujours recommencer à zéro, qu'une lettre chasse l'autre, qu'un sens avance toujours sous le masque d'un autre, à l'infini.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   10 décembre 2016
Dans ce qu'on pourrait appeler la parabole des Dupon(d)t, il est démontré que la ligne droite est souvent le meilleur moyen de tourner en rond, ou encore, ce qui revient pratiquement au même dans un autre registre métaphorique, que la courbe est le plus court chemin d'un point à un autre.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   10 décembre 2016
Comme disait le philosophe athénien,
«Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien».
Le Poulpe, qui se vivait plus sophiste que platonicien, eut un rien de remords de citer ainsi Socrate. Surtout si cela devait être son ultime saillie dans le monde des idées.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   10 décembre 2016
«Le Poulpe, ça ne s'attendrit pas. Faut taper dessus à coups de marteau. »
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Gérard Lefort (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gérard Lefort
Gérard Lefort - Le commun des mortels
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1822 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre