AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Complètement cramé ! (665)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
isajulia
  24 mai 2014
Je vais remercier les lecteurs de Babelio car grâce à leurs nombreuses critiques sur les ouvrages de Gilles Legardinier, j'ai enfin fait la connaissance de cet auteur. Sans le savoir, j'ai acheté "Complètement cramé!" en avril, au moment où ce titre à fait la une du club de lecture. Je ne savait pas trop dans quel type d'intrigue j'allais rentrer, le seule chose dont j'étais sûre au vu des avis positifs, c'est que j'allais passer un bon moment donc c'est sans appréhension que j'ai ouvert cette petite chose verte toute mignonne.

Andrew Blake, notre héros, ne supporte plus son quotidien en Angleterre. Ayant perdu peu à peu le goût de vivre après le décès de sa femme, il décide de partir incognito en France pour devenir majordome. Embauché au domaine de Beauvillier, Andrew est à cent lieues d'imaginer quelles sont les surprises qui l'attendent sur place...

J'ai été confrontée à un thème que j'aime beaucoup : le changement de vie et tout ce que ça implique dans le quotidien d'une personne. Gilles Legardinier met son expérience du cinéma dans ses romans et ça se sent dans la construction du récit. Pendant toute la lecture, j'ai eu l'impression d'être devant un film, les images défilaient dans ma tête à une vitesse hallucinante et je n'ai eu aucun mal à être happée par les péripéties d'Andrew et ses acolytes. Il faut dire que notre héros est un sacré phénomène, tendre et attachant, c'est le genre de personnalité qui donne le sourire, il est un peu l'ami que l'on aimerait avoir auprès de soi dans les moments difficiles. de plus, les autres protagonistes contribuent à renforcer le charme de l'histoire car ils sont tous plus sympas les uns que les autres malgré leurs blessures et autres accidents de parcours. C'était assez risqué de mélanger autant de caractères dans un seul roman mais je crois que l'auteur a gagné son pari. Complètement cramé est un cocktail de bonne humeur, rempli de vie,de bons sentiments. C'est frais, léger et ça donne la pêche!
Lecture parfaite dans les moments de déprime, ce roman redonne la foi vis à vis de nos semblables,nous fait comprendre que nos soucis ne sont peut être pas si graves car l'essentiel c'est d'être ensemble pour essayer de les oublier ne serait-ce qu'un temps. J'ai vraiment adoré ce roman que je classe sans hésiter parmi mes petits bonheurs, une histoire adorable qui fait oublier le moment présent en vissant un magnifique sourire sur les visages. Je renouvellerai l'expérience Gilles Legardinier avec enthousiasme, quand à vous, amis lecteurs si vous n'avez pas déjà succombé, n'attendez plus, foncez!
A lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1279
latina
  04 mai 2015
Quand un vieil Anglais un peu allumé (notez que je ne dis pas cramé), seul, veuf, ne voyant plus sa fille, rencontre une vieille Française très aristocratique, seule, veuve, ne voyant plus son fils, en endossant un métier d'emprunt, majordome d'un manoir ; quand la cuisinière de ce manoir, un peu acariâtre, seule, célibataire, se dispute avec le régisseur un peu bourru de ce même manoir, seul, célibataire ; quand la jeune femme de chambre, un peu enceinte, se retrouve seule, abandonnée par son amoureux, jeune homme se posant « des questions sur sa vie » ; quand un chat, très angora, rencontre un chien, très youplala ... et bien, tout ce beau monde ne peut EVIDEMMENT que donner libre cours à une tonne de bons sentiments, bien sirupeux, bien dégoulinants. Ajoutez une autre tonne de dialogues à l'humour forcé où la feinte DOIT se trouver à quasi chaque ligne, et vous aurez compris, vous m'aurez comprise, j'ai peu aimé, et ce n'est pas peu dire. Et pourtant, dieu sait que j'aime ce qui est décalé et déjanté.

Bien sûr, c'est gentil, bien sûr c'est positif, bien sûr je suis d'accord avec cette philosophie de la vie. Mais qu'est-ce que ça m'a semblé lourd ! Autant l'humour que l'amour, tout nous est expliqué, rien n'est laissé au hasard. Celui qui n'aurait pas compris que tout va finir bien et même de la façon la plus parfaite possible (tant pis, je dis la fin) doit sans nul doute se recycler dans la lecture intensive de romans donneurs-de-leçons-assénées-avec-rire-et-larmes.

A sa décharge, il faut dire que j'ai un peu souri, justement à partir du chapitre 33 traitant de la souris (non, rassurez-vous, je ne cherchais pas à faire de l'humour), et puis aussi lorsque les animaux de compagnie sont décrits, avec beaucoup de fraicheur. Mais bon, ça ne suffit pas pour que j'explose de joie. Alors, complètement cramé ? Non, tout à fait refroidie.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9126
gruz
  06 janvier 2013
Après le grand succès de « demain j'arrête ! », il était logique que Legardinier remette le couvert. La question était de savoir quelle allait être la recette proposée.
L'auteur aurait pu tomber dans la facilité et proposer une resucée du précédent roman.
Que nenni, ce Legardinier est décidément intelligent et un auteur chaudement recommandable. L'histoire de ce roman n'a rien à voir, le ton est toujours drolatique, mais différent.
Place à un personnage anglais et un humour plus fin, à l'anglaise. On devient très rapidement tout aussi dépendant de ce récit et de ses personnages tellement chaleureux.
Une grande place est donnée à l'aspect humain et à l'émotion, ça dégouline de bons sentiments (sans jamais coller aux dents), ça irradie de belles pensées (sans aveugler au point de coller mal au crane), bref tant de pensées positives font un bien fou !
Car l'auteur sait y faire, et sa plume joyeuse et pleine de bons mots rend cette lecture éminemment sympathique.
De la littérature populaire au bon sens du terme.
Lien : http://gruznamur.wordpress.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          901
lyoko
  28 avril 2018
C'est frais , c'est drôle, c'est rudement bon quoi !!

Andrew Blake , soixantenaire anglais et chef d'entreprise n'en peut plus de sa vie professionnelle. Il décide de tout larguer et de devenir major d'homme. mais il tombe sur une sacrée maison. La patronne est assez réservée, la cuisinière coincée et bougonne, la jeunette qui fait le ménage a des soucis de coeur et le gardien ....

Enfin Andrew va vivre une sacrée aventure, pleine de rebondissements, de belles rencontres ou des amitié vont se créer grâce à des situations plus drôles les unes que les autres. C'est léger, mais au final pas tant que ça, l'auteur arrive a placer des situations pas toujours évidentes là au milieu. Ce n'est pas moralisateur pour un sous, mais on se retrouve parfois dans des leçons non pas de morales mais de bons sens.

J'ai beaucoup apprécié le fait qu'on puisse se reconnaître dans quasi tout les personnages... et d'envier certaines bêtises que j'aurais aimé faire.
Et puis les réparties dans les dialogues sont juste un régal.

Un très bon moment de lecture, facile, rapide, plaisant, plein d'humour et d'amour de la vie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          840
cicou45
  29 novembre 2013
Cela faisait un petit moment que j'avais envie de lire ce livre, après avoir été agréablement surprise en découvrant Gilles Legardinier avec "Demain, j'arrête !' tant j'avais l'impression que c'était une femme qui avec écrit l'ouvrage.

Ici, encore une fois, je n'ai pas été déçue car il s'agit encore une fois d'une écriture légère, complètement dégantée par moments mais qui, à cette approche de Noël, nous permet de rêver un peu et de croire que des gens bons, dépourvus de tout intérêt, existent encore. C'est le cas ici d'Andrew Blake, un homme à la tête d'une grande entreprise et qui n'est pas dépourvu d'argent, décide un beau matin de tout plaquer, son boulot, son Angleterre natale afin de se reconvertir en simple majordome dans un manoir en France. Pourquoi, ses raisons ne sont pass très claires mais il va découvrir, et même être persuadé, au fil des mois qu'il passe au service de Madame Beauvillier, qu'il a fait le bon choix. Veuf, se posant des questions sur sa vie passée, il va enfin (ré)apprendre à rire en aidant ceux auprès desquels il travaille désormais, à savoir Odile (la cuisinière), la jeune Manon (la femme de chambre) et enfin celui qui va devenir son complice, le régisseur Philippe. Quelques temps après son arrivée au domaine, l'ambiance au domaine va véritablement changer et toutes ces personnes vont découvrir qu'elles ont bien plus de points en commun qu'elles ne l'auraient imaginé et vont même s'apprécier de plus en plus. Même Madame Beauvillier, Nathalie pour les intimes, qui s'était renfermée sur elle-même depuis la mort de son mari, François, va découvrir chez ceux qu'elle emploie une nature insoupçonnée et va devenir de plus en plus proches d'eux.

Je ne vous en dis pas plus car il y a moult aventures dans cette histoire au ton léger et qui nous font d'ailleurs souvent sourire.
Une comédie qui ferait un beau cadeau de Noël. Une écriture agréable, avec des personnages très attachants. Un roman vite lu qui donne du baume au coeur ! Ah si seulement je croyais encore aux contes de fées...A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          631
ssstella
  16 août 2015
Je n'ai pas mis une mauvaise note à ce livre parce que ça fait "intelligent" de descendre les auteurs qui ont beaucoup de succès.
Je lis Levy, Gavalda ou Pancol et souvent j'aime bien, mais pas toujours. Quelques fois ils dorment sur leurs lauriers ces auteurs... ou c'est leur éditeur qui les presse d'écrire vite fait un truc ressemblant au premier succès, ce qui les oblige à bâcler.

Alors que je me suis bien amusée avec "Demain, j'arrête !", ici, je ne suis pas entrée dans l'histoire... bon d'accord, dans le précédent non plus, je n'ai pas cru une seconde à l'histoire... mais là ! il ne faut pas abuser !
C'est trop invraisemblable, vous en connaissez beaucoup des chefs d'entreprise ayant réussi qui laissent tout tomber pour faire le larbin ? Si certains lâchent tout parce qu'ils dépriment ou frisent le burn-out, ce sera pour s'isoler sur une île paradisiaque ou dans un paradis fiscal, mais surement pas pour faire majordome chez une dame qui n'a déjà pratiquement plus de quoi les payer.
Il y a une autre raison pour laquelle je n'ai pas accroché... la trame de ce roman m'apparaissait trop ressemblante à celle de son premier succès... le héros quitte son boulot pour un moins glamour... il dépêtre tous les gentils de leurs galères... il dit leurs quatre vérités aux méchants(es)de service... et tout est bien qui... etc.
On ponctue tout ça d'humour à doses régulières... mais je l'ai senti un peu forcé l'humour, il est tombé à plat... j'ai à peine eu un sourire, alors que je l'ai gardé pratiquement tout le temps avec ma lecture de "Demain, j'arrête !".
Bref ! je suis déçue, je ne m'attendais pas à une histoire extraordinaire mais au moins à rire ou sourire. Pour moi, ça n'a pas cramé... la mèche à fait long feu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6010
Tostaky61
  21 octobre 2016
Andrew Blake, chef d'entreprise britanique décide de tout plaquer. Il donne les clés de son industrie à sa secrétaire et part s'installer, incognito, en France, comme majordome d'une riche veuve.
Première incursion dans le monde de Gilles Legardinier, et quelle première. ..
Ses personnages sont pittoresques et attachants, dans ce roman, plein de rebondissements et de situations cocasses, qui oscille entre rire et larmes.
L'auteur distille, à merveille, la tendresse et l'humour.
Bien sûr, je ne parle pas du roman du siècle, mais de ces lectures plaisirs, celles qui enchantent, qui vous sortent de votre marasme quotidien.
Ce livre est une sucrerie et même si on vous fait les gros yeux, allez-y, goutez. C'est bon, hein ?

Ce livre m'a été offert lors du pique nique Babelio l'an dernier a Paris, je remercie la personne anonyme qui m'a permis de passer ce bon moment.
Commenter  J’apprécie          481
Eve-Yeshe
  28 août 2016
C'est le premier roman de Gilles Legardinier que j'ouvre; cela faisait un moment que je voyais passer des critiques sur les livres de cet auteur plus que prolifique… (un peu comme Amélie Nothomb) et surtout il me fallait un sas de sécurité après avoir refermé « Tropique de la violence » de Natacha Appanah afin de décompresser en mettant mes neurones en vacances…

Pour être en vacances, c'est sûr qu'ils l'ont été mes braves neurones. Pas besoin de réfléchir comme dans certaines séries télé…

J'ai trouvé les personnages sympathiques mais tellement caricaturaux, pleins de bons sentiments… ils arrivent à résoudre tous les problèmes des autres et on a tout : la jeune fille enceinte abandonnée par son compagnon, l'ado en rébellion qu'on essaie d'initier à la lecture et aux maths en instillant quelques doses de bienveillance et d'aide à son prochain, (le ramener dans le droit chemin disait-on autrefois…).

On peut relever quelques « phrases choc »: « Existe-t-il un âge à partir duquel on perd la faculté de ressentir » ou bien encore « N'oublie jamais qu'un adulte n'est qu'un enfant qui a vieilli »

« Et ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants » dit-on dans les contes de fées ou au pays des Bisounours. En gros, ce n'est pas mon genre de littérature; ce n'est pas une découverte, c'était même couru d'avance ; d'habitude, dans les cas de fatigue extrême, je prends un polar et il y a de fortes chances pour que je reprenne un polar ou des BD à l'avenir dans ce genre de situation.

Bref, un roman vite lu, et probablement vite oublié comme on peut avoir envie d'en lire à la plage en train de buller.

Note : 6/10
Lien : http://eveyeshe.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          445
Yggdrasila
  22 novembre 2016
Encore une fois, j'ai craqué sur ce roman à cause de sa couverture avec ce gros matou à l'expression complètement fêlée que je trouve génial! La plupart des critiques qui en disent du bien y sont bien évidemment aussi pour quelque chose, et j'aime également beaucoup cet auteur.

J'ai aimé découvrir cette palette de personnages hauts en couleurs. Entre Andrew le faux majordome, Odile la cuisinière au caractère bien trempé, Philippe le régisseur un peu bourru, Manon la jeune femme de ménage sensible et la mystérieuse patronne, sans oublier Méphisto le chat et Youpla le chien!

L'ambiance est très bon enfant. Même si certains passages m'ont fait sourire, j'ai quand même eu une préférence pour les romans Demain j'arrête et Ça peut pas rater.
Ici, les bons sentiments sont un peu excessifs à mon goût et les situations sont assez irréalistes. Je n'étais pas vraiment impatiente de savoir ce qui allait se passer puisque étant donné l'ambiance, les événements majeures étaient prévisibles.
Mais l'histoire dans sa globalité est plaisante à lire car elle nous plonge dans une demeure où cohabitent des personnages que l'on apprécie forcément.

Et comme toujours, j'ai adoré la petite note de l'auteur à la fin. C'est toujours un plaisir de lire ce que nous lecteurs pouvons apporter à un écrivain.

Un bon roman détente, mais pas le meilleur Legardinier selon moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          437
Tatooa
  26 janvier 2018
J'ai adoré !
Oui je sais, je suis pas très originale, mais n'empêche que ce vieux monsieur anglais, un peu énervant au départ avec ses caprices de fillette, devient au fil des pages ultra-attachant.

C'est réjouissant, tout léger, ça ferait à l'écran une bien belle comédie romantique à la "Love actually", en plus délirant. C'est bien écrit, ça se lit tout seul, ça fait rire, et on se sent tout fondant à la fin, que demande le peuple, en ces temps de déprime météorologique, pas grand chose de plus à part du soleil, crévinguiou !

Faut pas chercher du réalisme, il n'y en a pas, et c'est pas ce qu'on demande à ce genre de lecture. D'ailleurs c'est pour ça que j'aime bien les challenges lecture, ça me fait lire des trucs que je ne lirais jamais autrement, et je dois dire que cette semaine, je n'ai que des bonnes surprises, toutes en dehors de ma zone de confort livresque ou presque ! Bref, c'est que du bonheur.
Commenter  J’apprécie          402


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






.. ..