AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782290370889
512 pages
J'ai Lu (05/10/2022)
3.88/5   313 notes
Résumé :
Elynn est assez jeune pour avoir la vie devant elle. Pourtant, elle a souvent le sentiment que ses rêves sont de plus en plus loin derrière.

Entre son couple qui végète et la réalité quotidienne de son métier d'infirmière, la jeune femme a l'impression de faire du sur-place dans un horizon sans intérêt. Comment en est-elle arrivée là ? Qu'est devenue l'enfant pleine d'envies qu'elle était ?

Cherchant à bousculer sa routine, Elynn s'ins... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (57) Voir plus Ajouter une critique
3,88

sur 313 notes
5
17 avis
4
25 avis
3
12 avis
2
1 avis
1
0 avis

lyoko
  18 octobre 2021
La couverture de ce roman m'a déjà fait marrer... Gilles Legardinier aime prendre ses lecteurs a contre courant. On était tellement habitué aux chats.
Je sais que avec cet auteur je vais passer un très bon moment de lecture. Léger, drôle, mais malgré tout avec souvent une belle leçon de vie mais sans prise de tête.
Ici la leçon était jolie, mais j'ai surtout aimé certaines répliques. Et puis quel bel hommage à nos infirmières. Elles en voient des vertes et des pas mûres.
Une belle lecture dépaysante, récréative, a mettre entre toutes les mains. Un roman qui redonne le smile, et espoir en la nature humaine.
Commenter  J’apprécie          908
iris29
  05 janvier 2022
Quand j'ai vu que la couverture du nouveau Legardinier ne comprenait plus des chats mais des chiens, je me suis dit : " C'est un signe, ma fille ! il faut que tu lui redonnes sa chance ..", parce que les derniers ne m'avaient pas convaincue.
Et j'ai un problème avec cet auteur que je peux désormais identifier, je trouve qu'il en fait trop ... Trop dans l'humour, trop dans les bons sentiments, dans les situations invraisemblables mais joyeusement loufoques... le feel good, c'est bien, mais point trop n'en faut, et tout est une question de dosage et d'alternance ( un sourire / une émotion / une larmichette / un fou-rire / un drame ).
Cet auteur est plein de bonne volonté, mais il en fait trop dans le style, et à force , ça devient lourdingue.
[ "Je sais que nos rivières de larmes permettent aussi aux barques dans lesquelles on rame d'avancer" ]
Mais , en même temps il y a des moments de grâce qui font qu'on s'accroche et qu'on continue.
Gilles Legardinier arrive à se couler dans la peau d'une femme de façon hallucinante !
J'ai aimé cette infirmière de vingt-huit ans qui découvre qu'elle est mal dans sa vie, que son mec est un gros nul et qui va tout faire pour reprendre sa vie en main, à commencer par un rendez-vous à la salle de sport, tous les mardi, à dix-neuf heures pétantes ! le sport , c'est bon pour les capitons, mais c'est ,aussi, bon pour le moral .
J'ai aimé cette prise de conscience qui caractérise beaucoup de relations amoureuses d'aujourd'hui : les amours tiédes, les rendez-vous manqués, celui qui ne veut pas, celui qu'on aimerait bien, le sex friend qu'elle aurait bien aimé un peu plus subtil et amoureux, l'ancien amour de lycée qui revient comme un boomerang accompagné d'un deuxième coup de foudre , puis le troisième homme.
J'ai aimé le "spectacle "pour enfants...
J'ai aimé la traque du supermarché.
J'ai aimé les ambiances de travail à l'hosto.
J'ai aimé qu'une infirmière soit l'héroïne d'une comédie romantique, à l'heure où il n'y a pas si longtemps, on les applaudissait aux fenêtres, pas à dix neuf heures et pas que le mardi... J'ai aimé que l'auteur fasse un "stage" à l'hosto pour les besoins de son roman, on sent la touche "vécu", la touche réaliste. Legardinier aime les gens, les vrais, ceux qui se lèvent tôt le matin, ou qui, d'ailleurs, ne dorment pas de la nuit pour nous servir..
J'aime bien les discours de remerciements de Legardinier à la fin, si longs...
J'aime bien les écrivains généreux, et gentils et bienveillants, mais des fois, un peu de cynisme , un peu de nuances plus sombres, ça ajoute du piment, de la hauteur , de la profondeur ; un peu comme dans la cuisine, trop de sucre , c'est pas bon pour la santé... Mais tout est une affaire de papilles et certains lecteurs aimeront.
Un roman qui prône les vertus du sport, de l'amour (le vrai) et des copines...
Et qui fait du bien .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          496
mariechrist67
  02 juin 2022
Pas de surprise !
Ça faisait un moment que je n'avais pas lu cet auteur, sauf dans les courriers qu'il adresse à ses lecteurs sur les réseaux sociaux.
J'ai été surprise par sa couverture, des chiens, et comme quand c'était des chats, aucun rapport avec le roman.
Passons aux choses sérieuses, en fait pas très sérieuses car l'humour est omniprésent dans ce roman. Malgré tout, il y a une histoire, celle d'Elynn, jeune infirmière. On pourrait presque rebaptiser ce livre : « les aventures extraordinaires d'Elynn ». Elle est en couple, enfin si je puis m'exprimer ainsi ! en relation une fois par semaine avec Enzo, jeune homme égoïste, qui passe son temps sur les jeux de conduite automobile pendant qu'elle fait sa vaisselle ! Elle songe d'ailleurs à le quitter.
Toutes les semaines, elle décide de se rentre au CUL, abréviation du Complexe Urbain de Loisirs (je ne pouvais pas m'empêcher de le nommer ça m'a fait trop rire) pour y faire une activité physique. La monitrice en titre, un tyran nommé Francesca, fait souffrir toute l'équipe pas ses exigences. Elle est remplacée par Mathieu, jeune moniteur dynamique qui plait à toute l'équipe et plus particulièrement à notre héroïne.
Je ne vais pas m'attarder sur l'histoire, je finis un peu les présentations des acteurs les plus importants de cette comédie :
- L'équipe de soins de l'hôpital, collègues d'Elynn : Caro, son amie, mère de jumeaux ; le Docteur Moëlner « un vieux croûton », chef du service ; Tristan, le tombeur qui cumule les conquêtes sur son tableau de chasse, etc.… ;
- Monsieur Guardo, un ancien patient qui va jouer un rôle important dans l'histoire ;
- Sa famille représentée par sa tante Florence, soeur de sa mère, une femme enfant qui ne veut pas vieillir ;
- L'équipe du « CUL » Margaux, Florence, Rose, Tiphaine, Laure, Salima et surtout Aubeline, sa préférée qui deviendra son amie ; etc…..
- Et je termine par Baptiste sur qui elle des vues mais qui va la décevoir et bien sûr Mathieu qui ….. non je ne vais pas spolier !
Il s'agit d'un roman feel-good comme sait les écrire Gilles Legardinier, sa plume fluide est agréable à lire et son humour maintient la bonne humeur tout au long de la lecture, il sait trouver et raconter des situations on ne peut plus grotesques sans étonner son lecteur, c'est un don qu'il a : faire rire !
Pour finir, (je copie l'auteur !) je vous assure que j'ai passé un très bon moment, une détente à temps complet, mais où va-t-il chercher tout ça ? lui seul (Gilles) pourrait me répondre.
Si vous êtes fatigués, déprimés, tristes, dépressifs et même si vous êtes en pleine forme : lisez ce livre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
gruz
  11 octobre 2021
C'est un livre de rendez-vous. Avec les autres, avec l'autre. Un mardi soir 19h comme point de départ pour se lancer dans la recherche de la bonne date et du bon endroit. de la bonne personne. Parce que rien n'est gagné pour s'y rendre, le carton d'invitation est parfois écrit en hiéroglyphes.
A chacun de réussir à transformer cet appel en rencard, en rencontre fortuite ou en convocation.
Tout commence par une réunion, un mardi soir 19h. Entre plusieurs femmes de divers milieux, d'âges différents, de caractères multiples. La plupart vont se révéler compatibles. C'est déjà l'un des premiers miracles, dans une société qui confronte plutôt qu'elle ne rassemble.
Chaque livre de Gilles Legardinier est un souffle. Une bouffée de bonnes ondes, une brise d'espoir, une explosion de bons mots, un zéphyr d'humanité, un murmure à l'oreille. Et souvent une rafale qui bouleverse les personnages, et aussi les lecteurs.
Ce mardi soir 19h ne déroge pas à la règle. L'histoire manque peut-être d'un brin de fantaisie (sur le papier), mais ce n'est pas l'important. Car cette fantaisie se retrouve dans des scènes de vies mémorables et dans l'écriture de l'auteur. Son inventivité, sa marque de fabrique, est bien là.
Transformer des fragments d'existences, de ce qui pourrait passer pour des moments de banalité, en sorties jouissives. La vie est un théâtre, si on se donne la peine d'en jouer le jeu.
L'écrivain s'attaque à un des grands maux de notre société actuelle, la solitude. Au piolet.
Car régler cette situation demande de l'énergie et de la volonté. de la chance aussi, même si elle se provoque. La vie est pleine de surprises si on garde les yeux ouverts.
Elynn est une jeune femme qui a encore tout son destin devant elle, même si elle en doute. Elle s'occupe des autres (infirmière à l'hôpital) et décide de se prendre en main aussi. Elle ne s'y attend pas, mais d'autres vont lui en tendre, des mains.
Comme à son habitude, la beauté de son personnage principal est magnifiée par des protagonistes secondaires formidables, qui rajoutent de la lumière. Grâce à eux, le lecteur vit des émotions fortes, simples mais puissantes, parfois magiques.
Legardinier a une capacité envoûtante, magnétique, à vous faire changer de couleur. A vous faire passer du rire aux larmes et inversement, d'une phrase à l'autre. Cet homme est un artificier, expert dans l'art du feu d'artifice émotionnel.
Une fois encore, certains passages sont d'une drôlerie touchante. La recette est connue, mais on ne s'en lasse pas. Les mots d'esprit et les blagues potaches s'enchaînent, certains tellement décalés qu'ils en deviennent irrésistibles. Les belles âmes se croisent et se rejoignent, autour de moments émouvants. Et puis, rebelote pour certains grincheux qui vont payer leur mauvaise humeur.
Chaque année, les livres de Gilles Legardinier sont des rendez-vous incontournables. Ce Mardi soir 19h est un créneau à ne pas rater si vous voulez reprendre du tonus et les rênes de votre quotidien. Pour gagner davantage qu'un seul instant d'éternité.
Lien : https://gruznamur.com/2021/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281
asnico
  01 mars 2022
Elynn est une jeune femme qui exerce le boulot d'infirmière à l'hôpital. Elle se déplace à vélo, elle est proche de sa tante. Elle a quelques amis. Son couple avec Enzo végète, il s'intéresse plus aux voitures de course qu'à elle. Elynn se pose beaucoup de questions face à ce train-train quotidien : vit-elle sa vie à fond ? A-t-elle réalisé tous ses rêves ?
C'est en voyant 3 petites filles pleines de vie et incarnant l'innocence même sortir d'un club de sport qu'Elynn va avoir un déclic : s'inscrire dans ce club pour casser la routine et gommer cette impression de surplace qu'elle ressent.
Son cours se déroulera le mardi à 19h : ce rendez-vous hebdomadaire va déclencher une réaction en chaîne qui n'épargnera aucun aspect de son existence. Personnellement, j'ai été touchée par le personnage d'Aubeline, qui face aux conventions sociales exigées par le poste de son mari, doit toujours jouer le rôle de l'épouse parfaite. J'ai bien aimé aussi la sensibilité de M. Guardo ainsi que Mathieu qui avait une présence rassurante, n'est-ce-pas les filles ?
Il y aura des super-rencontres (trop peut-être pour que ce soit crédible), des déconvenues, des expériences hasardeuses. La fée de la honte et celle des rencontres hasardeuses occupent une place importante, elles font souvent l'humour du roman. le problème avec les feel good books, c'est que c'est vite gnan-gnan et cela m'ennuie. J'ai ressenti cela pendant ma lecture. Elynn est parfois euphorique et je trouve ça ridicule ; la chick-lit n‘est décidément pas pour moi. Je voulais attribuer la note de 2,5/5 mais je mettrai finalement 3 étoiles car j'ai beaucoup aimé le texte de l'auteur en fin d'ouvrage sur l'évolution des relations entre individus dans la société depuis le 1er confinement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210


critiques presse (2)
LeFigaro   10 janvier 2022
Une jeune femme remet en cause son existence et ne veut plus renier ses rêves. Un roman existentiel et populaire.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LeParisienPresse   18 octobre 2021
Avec «Mardi soir 19h», Gilles Legardinier signe une comédie romantique qui se déroule entre un hôpital et une salle de sport. L’histoire d’une jeune infirmière bien décidée à en finir avec la routine. Un roman 100% «feel good».
Lire la critique sur le site : LeParisienPresse
Citations et extraits (59) Voir plus Ajouter une citation
Mamzelle_86Mamzelle_86   23 septembre 2022
Suis-je condamnée à subir ce genre d'humiliation toute ma vie ? Est-ce notre condition ? Devons-nous en permanence nous écraser et nous soumettre ? faut-il avoir atteint un certain âge pour que les petits roquets n'osent plus vous mordre ? A moins qu'il ne faille apprendre par nous-mêmes à nous en prémunir...

Que faut-il avoir vécu pour trouver la force de rompre nos entraves et de repousser ces cloportes qui pourrissent nos vies ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
iris29iris29   05 janvier 2022
La réalité des sentiments, Tristan. La différence entre une aventure avec toi dans un placard et ce dont nous rêvons toutes se joue sur les sentiments. Tu peux assurer le frisson, mais il n'y a pas grand-chose après. Parce ce qui t'intéresse, et j'ignore pourquoi, c'est de démarrer les moteurs, de les faire chauffer, mais pas de prendre la route avec. Tu restes sur le parking à faire hurler tous les modèles de bagnoles et fumer les pneus. Mais tu fais toujours du sur place.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
mariechrist67mariechrist67   02 juin 2022
J'ai d'abord eu l'idée d'effectuer des relevés de buste en me calant les pieds sous mon lit, mais je n'ai pas assez d'espace. Après m'être assommée deux fois contre le mur, dont une assez fort pour entendre des voix qui m'ordonnaient d'aller envahir la Suède, je me suis installée dans le salon avec ce que j'ai trouvé de plus lourd pour faire office d'haltère. Un pack de lait, dont la poignée a lâché au huitième mouvement. Passer la serpillère, c'est aussi de l'activité physique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
bbpoussybbpoussy   26 décembre 2021
Elynn, si tu meurs un peu avec chacun de ceux qui nous quittent, tu ne vivras pas assez longtemps pour sauver les autres. Or c'est pour cela que tu as choisi ce métier...
Nous sommes les garde-frontières de la vie, on se bat pour repousser ce qui la menace. Tu dois l'intégrer, et accepter que la seule chose qui survit en ce bas monde, ce sont les sentiments partagés. Seuls les espoirs, les envies et les affections demeurent. Tout le reste finit par s'en aller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Andromeda06Andromeda06   21 janvier 2022
— C'est très beau, mais ça ne m'aide pas. Je me pose tellement de questions... Quand j'entends tout ce qui se passe autour de moi, toutes ces histoires d'amour malheureuses, je panique. Tu n'as jamais peur pour toi, pour vous, de finir comme tous ceux que l'on voit se déchirer après s'être juré de s'aimer pour la vie ?
— Si tu commences à prêter attention aux histoires des autres, tu ne vis plus la tienne. Réfléchis, fais le compte, je suis sûre que dans ton entourage, tu as beaucoup de couples heureux et stables, mais ceux-là ne font pas de bruit. Le bonheur est invisible pour ceux qui ne le vivent pas. Alors on ne parle que du pire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Gilles Legardinier (60) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Legardinier
32è Festival du livre ce Colmar. Rencontre littéraire avec Gilles LEGARDINIER, invité d'honneur de l'édition 2021. L'auteur nous présente son dernier livre (Mardi soir-19h). Samedi 27/11/2021 Modératrice : Véronique BERKANI, journaliste à L'Alsace.
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Connaissez-vous Gilles Legardinier ?

En quelle année est né Gilles Legardinier ?

1960
1965
1970

8 questions
112 lecteurs ont répondu
Thème : Gilles LegardinierCréer un quiz sur ce livre