AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782369141143
176 pages
Libretto (11/09/2014)
4.08/5   91 notes
Résumé :
Traquée par la Gestapo, une jeune doctoresse tchécoslovaque doit lier son destin à Joza, un "idiot de village" qu'elle a remis sur pied. Pour effacer toute trace, il lui faut suivre cet homme jusque dans ses montagnes, en Moravie, et devenir sa femme. En un instant, Eliska abandonne une vie pleine de promesses, des amis aussi brillants qu'elle-même, un amant bien en vue, une carrière. Là-haut, elle trouvera une baraque au sol d'argile, un village d'hommes rustres et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
4,08

sur 91 notes
5
14 avis
4
14 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

marina53
  18 mai 2020
Pendant la seconde guerre mondiale, Brno est occupée par les Allemands. Ici et là, des réseaux de résistants s'organisent. Parmi eux, la jeune et brillante doctoresse, Eliška, qui achemine du courrier, sous la coupe de son chef de service, Richard, marié et père, dont elle est la maîtresse. Mais les choses tournent mal. Certains de ses amis et collègues sont en danger. Son meilleur ami, Slávek, organise sa fuite. de l'argent, des tickets de rationnement, une kenkart et une biographie qu'elle devra apprendre par coeur. Mais la jeune femme ne partira pas seule. Avec elle, Joza, un patient de l'hôpital, considéré comme l'idiot du village, avec qui elle rejoindra Želary, et qu'elle devra épouser pour se faire oublier de la Gestapo....
Pour fuir la Gestapo, Eliška n'a d'autre choix que de quitter Brno, son amant, ses amis et son travail. Et c'est au bras de Joza, le benêt du village, qu'elle se rendra à Želary, là où une toute autre vie lui est promise, bien loin de ce qui l'attendait à Brno. Passer de doctoresse prometteuse et résistante dans le coeur à, tout simplement, femme de Joza, Eliška va devoir se construire autrement dans ce petit village isolé. Avec "La belle de Joza", Květa Legátová nous offre un court mais intense moment de grâce et de simplicité. Elle décrit, tout en délicatesse, les sentiments et émotions de ce nouveau couple ainsi que ces instants suspendus, hors du temps. Habité par une étonnante galerie de personnages, ce roman, apaisant et émouvant, dépeint, de par cette plume parfois poétique, une inoubliable histoire d'amour emplie de tendresse...
À noter que ce roman a été adapté au cinéma sous le titre "Želary"...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          696
Bookycooky
  01 mai 2015
Tchécoslovaquie sous l'occupation allemande, pendant la deuxième guerre mondiale, à Brno,Eliska,jeune médecin ,travaille dans un hopital. Son chef de service Richard, l'utilise pour acheminer le courrier d'un réseau de résistants. Avec la fuite de ce dernier à l'étranger, son meilleur ami,cerveau du réseau, va organiser la fuite d'Eliska avec un de ses patients Josa en lui forgeant une nouvelle identité. Josa est simple d'esprit et travaille dans une scierie dans la montagne à Zelany, et deviendra son époux par force majeure.
Eliska est projeté dans une autre orbite,alors qu'elle aurait pu être l'étoile des colloques internationaux en tant que médecin, elle vivra dans cette montagne, femme de Josa, mais trouvera quand même le bonheur (la différence essentielle résidait bien dans le fait que là-bas ,j'eusse été heureuse en tant que vainqueur,alors qu'ici je l'étais en tant que vaincue"p.76).
C'est une magnifique histoire d'amour et d'amitié dans une montagne sauvage,peuplée d'étonnants personnages comme Lucka ,la guérisseuse,Zena,la veuve aux mains d'or,Lipka,le beau jeune homme parlant la langue des chiens,un prêtre qui vit ce qu'il prêche avec une simplicité sidérante.....et bien sûr,Josa,cet homme qui va se révéler très loin d'être un idiot.
Un petit roman qui m'a énormément touchée,aussi bien par son histoire et son contexte,-cette montagne,un havre de paix en pleine guerre,qui prône des valeurs simples et essentielles-,que sa prose poétique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
cmpf
  13 décembre 2019
L'histoire nous est racontée à la première personne par Eliska, ce qui nous plonge directement dans l'action et complique un peu la compréhension des toutes premières pages.
Nous sommes en Tchécoslovaquie envahie par les nazis. Eliska est une jeune médecin promise à un bel avenir. Par ailleurs elle porte à la demande de son amant, des message pour la résistance. Soudain elle se trouve en danger, elle et les membres du réseau qu'elle connaît doivent disparaître. Pour certains c'est l'étranger, pour elle ce sera une région reculée de la Tchécoslovaquie. Elle doit accompagner un de ses patients, Joza, qui retourne chez lui et devra même l'épouser pour finir de brouiller les pistes. Joza est une force de la nature, peu éduqué, cependant il l'a enchantée par ses descriptions de ses montagnes. Ils sont de monde totalement différents, mais Eliska n'a pas le choix.
Joza doit tout d'abord remettre en état une maisonnette abandonnée et la laisse quelques semaines en ville. Il vivait auparavant dans une cabane à chèvres, exploitée par la femme qui dirige une scierie et une forge, sans jamais se plaindre, ni espérer mieux. Il est content de montrer ce qu'il a réalisé pour elle, toutefois les critères de confort de cette région sont spartiates et l'adaptation difficile au début. Pourtant les habitants des trois maisons des alentours veillent aussi sur elle et l'aident.
Eliska et Joza se retrouvent dans l'amour de la nature où ils font de longues promenades. Si les femmes de cette région sont soumises, Joza lui est incapable de dominer. Il n'est que tendresse, la jeune médecin le découvre peu à peu, ainsi que les habitants de cette région, où l'on est pas toujours au courant des règlements de la ville et où l'on s'en moque quand on les connaît mais où la guerre va pourtant les rattraper.
Un texte qui m'a bien plu. Cet auteur qui a commencé à écrire des romans seulement à la fin de sa vie, n'en a qu'un autre à son actif “Ceux de Zelary”.

Challenge ABC 2019-2020
Challenge Voyage littéraire Tchécoslovaquie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Melinda_Celine
  31 janvier 2020
Parfois, ça ne s'explique pas.
Au début de ma lecture, je bute sur les phrases, parce que j'y trouve quelque chose de décalé. Puis cela devient une marque de style, un vent qui souffle de cette Europe de l'Est que je connais si peu. Je découvre l'extrême tension qui sévit à Brno, une ville qui tente de s'extirper du joug du nazisme. Puis se déroule l'histoire d'Eliska cette femme médecin qui part se cacher dans les bras d'un mari simple et respectueux à l'extrême.
J'ai été prise dans le tumulte de cette histoire poignante, qui ouvre un nouvel horizon, tout en nous faisant vivre de l'intérieur l'histoire de la Tchéquie dans une période de turbulences en Europe.
Lien : https://partagerlecture.blog..
Commenter  J’apprécie          340
andras
  15 mars 2018
Nous sommes en 1942, à Brno, une ville du "Protectorat de Bohême-Moravie" sous le joug nazi. Eliska, la narratrice du livre, est une jeune femme médecin qui exerce à l'hôpital de la ville, où elle s'attache à un patient, Joza, qui, quand elle l'a aperçu la première fois, lui a fait penser au "bossu de Notre-Dame", un "simplet des montagnes" qui sait l'émouvoir avec des histoires de son pays et de son village, Zelary. Eliska sert aussi, au sein de la Résistance tchèque, comme agent de liaison de Richard, son chef de service et son amant. Un jour, son ami Slavek vient lui apprendre que le réseau est découvert, que Richard a fui à l'étranger sans avertir quiconque et qu'elle doit elle aussi s'enfuir de toute urgence. La seule couverture que lui propose Slavek est qu'elle parte en train avec Joza, pour l'épouser une fois chez lui à Zelary, petit village de montagne à la frontière entre la Moravie et la Slovaquie.
C'est là qu'ils débarquent tous les deux, c'est là qu'ils vont apprendre à se connaître. Comment la belle Eliska (devenue Hana) et cet ours mal léché, mais si touchant, de Joza vont-ils pouvoir se supporter ? Comment Hana va-t-elle s'acclimater à ce village où tout est si différent de Brno ? le récit bascule dans une sorte d'ode à la vie simple, aux charmes de la nature et aux douceurs de l'amitié des bêtes. Même les soins de Lucka, la guérisseuse, semblent, dans ce village, plus efficaces que ceux qu'un médecin peut dispenser. Eliska-Hana vit une sorte de parenthèse enchantée. Hana a laissé la défroque d'Eliska sur le bord de la route et s'est muée en sauvageonne, toute étonnée que les bras de son Quasimodo ne l'aient pas écrasée en se refermant sur elle. En psychanalyse, on parlerait de refoulement mais que viendrait faire ici la psychanalyse ? On a l'impression qu'Hana a décidé de ne plus penser, de ne plus porter aucun jugement, à l'instar de son Joza, toujours magnanime, qui est devenu son modèle. Puis la réalité de la guerre viendra se rappeler à elle et à nous, lecteurs.
C'est un très beau récit, à mi-chemin entre le conte et le témoignage. Une histoire qui laisse aussi quelques questions en suspens et c'est aussi la marque des textes mythologiques ou des romans qui ont la vie longue et qui se bonifient avec le temps. Un grand merci à Bookycooky qui me l'a fait découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   23 mai 2020
Je n’aurais jamais cru qu’un paysage pût être terrifiant. A présent je le sais d’expérience. La forêt était percée de rochers livides autour desquels s’entremêlaient de tortueux sentiers. Ils étaient reliés entre eux avec une absurdité à vous faire perdre la tête, se croisant de telle manière qu’il était possible d’y tourner en rond à l’infini. Dans la vallée, une rivière rugissait. Elle était si vive qu’on ne pouvait la traverser que lors des étés torrides, quand le niveau de l’eau baissait et laissait émerger les pierres. Le sifflement ininterrompu du vent venait de tous les points cardinaux. Je n’étais entourée de silence que sur de ridicules petits plateaux, ici sablonneux, là herbeux, ailleurs moussus et imbibés d’une eau jaillissant de sources cachées un peu partout. Mais, au bout d’un moment, ce silence me paraissait abominable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
santorinsantorin   31 mai 2019
"Amour" est le mot le plus mal considéré du vocabulaire. On peut presque tout nommer ainsi. Toutes les convoitises, les habitudes égoïstes, l'envie, et même la haine et l'arrogance.
Ma relation à Joza méritait un examen.
Elle était indicible. Du moins, elle n'était pas simple. C'était de l'amitié, de la tendresse, de la compassion, mais aussi de l'angoisse et du désespoir.
Tout cela formant une soudure infrangible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
marina53marina53   26 mai 2020
Les leçons utiles, je les ai reçues ici. J’ai vu des chaumières à moitié vides, littéralement bues par la brute épaisse, des enfants battus et sous-alimentés, des petits vieux courbés, mais aussi des hommes fourbus, victimes de l’intempérance et de l’avidité des femmes. J’ai rencontré des mentalités arriérées, de l’égoïsme dépravé, une avarice insensée, et, d’un autre côté, une humilité angélique, la patience, la vaillance et l’amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Josephine2Josephine2   13 mai 2015
Page 121
Nous ne recevions pas d’argent. Les pauvres nous régalaient d’une slivovice que je sentais, dès la première gorgée, jusque dans mes doigts de pied. De chez les riches, nous emportions des paniers garnis : viande fumées maison, œufs, lard, beurre, grandes tartes aux fruits.
Mon savoir universitaire ne signifiait rien. Les leçons utiles, je les ai reçues ici. J’ai vu des chaumières à moitié vides, littéralement bues par la brute épaisse, des enfants battus et sous-alimentés, des petits vieux courbés, mais aussi des hommes fourbus, victimes de l’intempérance et de l’avidité des femmes. J’ai rencontré des mentalités arriérées, de l’égoïsme dépravé, une avarice insensée, et, d’un autre côté, une humilité angélique, la patience, la vaillance et l’amour.
Le monde de l’âme humaine, avec ses deux pôles irréconciliables, tournait ici comme une roue de moulin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
marina53marina53   23 mai 2020
Dès le premier jour, on m’avait bien fait comprendre mon état de femme. Je me sentais abandonnée, vouée aux grâces et disgrâces que voudrait bien m’accorder ce village inexistant. Mes vieilles certitudes étaient détruites par les grondements de la rivière, dispersées par l’air saturé d’odeurs inconnues, noyées dans des trombes de couleurs allant du léger roux de la terre jusqu'au ciel changeant, en passant par les teintes de vert les plus nuancées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

autres livres classés : littérature tchèqueVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Kveta Legatova (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4516 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre