AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782364741560
24 pages
Éditeur : Thierry Magnier (10/10/2012)

Note moyenne : 4.64/5 (sur 7 notes)
Résumé :
1938, dans une ville allemande : le petit Simon passe tous les matins devant l'atelier du vieux Jakob. Parmi les souliers neufs alignés sur la grande étagère, une belle paire de souliers en cuir noir le fait rêver. Elle ne lui était pas destinée, mais...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ophelien
  26 août 2014
Simon reçoit pour son anniversaire de beaux souliers noirs dont il rêvait depuis un moment. le vieux Jakob, le fabricant de chaussures et son père discutent avidement à chaque fois qu'ils vont lui rendre visite. Les gens commencent à chuchoter, et un soir sa maman le presse: il faut vite s'en aller. En partant avec hâte il oublie un de ses souliers ... Et c'est la deuxième guerre mondiale qui commence.
Un livre qui parle de la guerre sans forcément montrer des choses horribles ou de signes distinctifs. Tout est suggéré doucement, avec des illustrations de couleur rouge et noire principalement. Un bon moyen de parler de la guerre de façon touchante et avec retenue sans tomber dans la tristesse la plus complète.
Commenter  J’apprécie          60
Pixie-Flore
  31 août 2019
Un petit soulier noir au Mémorial de Caen a inspiré Françoise Legendre et Jean-François Martin pour cet album racontant la Shoah.
Les dessins sont faits dans des tons un peu rétro, c'est plutôt jolis au niveau du style. L'histoire est évidemment touchante. Elle raconte avec subtilité la peur qui se répand dans le quartier du petit Simon, quartier essentiellement habité par des personnes de confession juive. Après la peur viennent les départs volontaires, et puis les départs forcés. C'est un texte fort et essentiel.
Commenter  J’apprécie          70
Marie-O
  08 décembre 2012
"Dans une vitrine du Mémorial de la Paix à Caen, il n'y avait qu'un seul objet, un petit soulier noir..."
En partant de ce simple constat, Françoise Legendre imagine l'histoire de Simon. Nous sommes en Allemagne, en 1938. Tous les matins, Simon admire de beaux souliers noirs dans la boutique du vieux Jakob. Et le jour de ses six ans, il reçoit en cadeau les fameux souliers noirs qu'il porte avec beaucoup de fierté. Peu à peu, le monde autour de lui change, il perçoit la peur, le drame à travers les chuchotements et les silences des adultes. Un jour, des soldats entrent dans sa maison, il a à peine le temps de chausser un seul de ses souliers avant d'être emmener de force avec ses parents.
Je n'en dis pas plus, car l'histoire de Simon mérite qu'on prenne le temps de la lire tranquillement, attentivement pour s'imprégner des mots et de la sensibilité de l'auteur qui nous livre un texte délicat et poignant.

Lien : http://tribulations-litterai..
Commenter  J’apprécie          80
Laurence1485
  19 septembre 2020
Dans une vitrine au mémorial de Caen, il n'y avait qu'un soulier noir. C'est le point de départ d'un très bel album pour enfants illustré par Jean-François Martin. Une histoire émouvante qui se déroule en 1938 dans une ville allemande. Simon est juif et vit avec ses parents et un matin on frappe violemment à la porte ....
Commenter  J’apprécie          10
Manthalo
  08 juillet 2015
Album invitant à découvrir la Seconde guerre mondiale, doucement grâce à une histoire attachante.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Ricochet   25 janvier 2013
Jamais les mots nazisme, déportation, juif ou guerre ne sont employés, ni très clairement montrés en images : nous sommes dans la suggestion presque la plus pure, et la plus cruelle. L'illustration opte pour des couleurs de terre [...], et des points de vue variés, eux aussi souvent concentrés sur un objet, signe de déshumanisation ou bien de panique [...].
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Pixie-FlorePixie-Flore   28 août 2019
- Fati, il les avait fabriqués pour moi, les souliers, le vieux Jakob ?
- Non, ils étaient commandés pour un garçon de ton âge, Simon, mais sa famille a dû partir en oubliant de venir les chercher... Ils sont à toi maintenant, et c'est bien qu'ils te tiennent chaud, plutôt que de rester au fond de l'atelier de Jakob, non ?
Commenter  J’apprécie          30

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2205 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre