AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070758842
Éditeur : Gallimard (04/05/2000)

Note moyenne : 2/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Où il est question de maestria, d'esprit, de plaisir, de bravoure, de brio, d'autorité, d'amabilité, de virilité, de liberté, de dignité, de révolte, d'excès, de jeu, de foi, de swing, de tempo, de corrida, de fandango, de séguedille - toutes choses très joyeuses et donc parfaitement inactuelles. Oui. Mais aussi de Bach, de Nietzsche, de Mozart, de Thérèse d'Avila, de Bergamin, de García Lorca, de Vélasquez, de Picasso, de Cervantes, de Cavafy, et de Melville, aussi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Marti94
  05 octobre 2018
Jack-Alain léger à sous-titré son « Maestranza » « Ni essai ni roman ce qu'on voudra ». Pour ma part, je trouve que cela ressemble à un récit mais c'est surtout un hymne à la corrida, berk ! J'ai pris ce livre à la bibliothèque quand j'ai appris que Jack-Alain léger est le pseudonyme de Dashiell Hedayat, le musicien qui a écrit Chrysler rose, chanson mémorable de mes années de lycée.
À l'aube du XXIe siècle le narrateur décide d'aller traîner sa déprime à Séville. le sujet pourrait ne pas être ennuyeux et pourtant il l'est profondément. Il y a un côté donneur de leçons qui est très désagréable. Il n'aime pas le tourisme organisé, les peintres sont incompris dans leurs oeuvres, et tout y passe, le communisme, le nazisme, les élus, la presse... Misanthrope sort de ce corps !
En plus j'ai horreur de la tauromachie alors quand je lis que c'est parce que nous sommes humains que nous tuons des animaux, ça me fait bondir.
J'aurais pu être plus vigilante car le titre Maestranza est le nom des arènes de Séville (arènes de la Real Maestranza de Caballería de Séville).
J'ai lu la moitié du livre et c'est déjà beaucoup. Je referais peut-être une autre tentative de lecture avec cet auteur qui a quand même fait un disque avec le groupe Gong, qui est une référence pour moi.
Lu en octobre 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
nadejdanadejda   25 juillet 2013
Ce sentiment baroque de la vie, mouvement perpétuel, vis sans fin, spirales et torsades, vertige, élan, envol, envolée de marbre noir veiné d'or, (.....) Ce sentiment que rien n'épuise, que rien n'épuisera jamais. Tout n'était pas dit. La mort n'aura pas le dernier mot --- la hantise d'en finir. Pas encore ! Un instant, je vous prie. Fin du ressassement, fin du ressentiment.... Ce livre-ci.
Commenter  J’apprécie          150
nadejdanadejda   04 août 2013
J'aime que ciel ait deux pluriels :
ciels --- ciels bas et blancs, ciels venteux, ciels gris, vastes ciels bleus fuyant au-dessus de la terre et courbant les blés sous l'ombre portée des nuages, ciels d'orage déchirés d'éclairs, grands ciels clairs des soirs d'été en Ombrie, listel d'or tiré entre la mer et l'infini, ténèbres roses de l'aube sur le Mont-Rose, brumes légères du crépuscule, spacieuse immensité silencieuse où le regard se perd ---,
cieux --- ces plafonds baroques où des dieux dansent autour de grand lustre ou, à l'inverse, ce lieu vide et sans âme, cet espace où seule se meut la pensée.
Je ne crois pas en Dieu. Je veux croire au bonheur. C'est-à-dire que je veux m'efforcer de toujours voir ce qu'il y a de cieux dans les ciels, de ciels dans les cieux.
Je veux lever les yeux sur ce ciel-ci, qui change.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Marti94Marti94   05 octobre 2018
Je délire? Oui.
Et je sais quel ridicule menace toute prose incantatoire qui mélange, en précipité, du moral et du politique avec du poétique sous une pluie de points d'exclamation.
Commenter  J’apprécie          20
Marti94Marti94   05 octobre 2018
Dans Le Monde daté de demain, au hasard, ce titre, ce soir :
Cent sociétés détiennent la moitié du patrimoine mondial.
Commenter  J’apprécie          00
Marti94Marti94   05 octobre 2018
Séville m'a paru soudain, en septembre, le lieu idéal où fuir, où me retrouver.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jack-Alain Léger (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jack-Alain Léger
L'albumOBSOLETE de Dashiell Hedayat avec Gong
autres livres classés : An 2000Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
750 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre