AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791097249106
458 pages
Éditeur : Les éditions d'Utoh (24/05/2018)

Note moyenne : 4.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
J’ignore comment les historiens futurs me jugeront. Me verront-ils comme un despote, un tyran sanguinaire, une folle qui renversa le monde ? Ou bien mes actes auront-ils une telle portée qu’ils rachèteront mes crimes à eux-seuls ? Une chose est certaine, mon nom est gravé si profondément dans le bois de la déesse qu’une éternité serait insuffisante pour l’en effacer.

Fille de Seigneur, Luwise Sofunada est éduquée pour succéder à son père. En ce monde... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
fglire
  19 juillet 2020
À cette époque qui, espérons-le reviendra très bientôt, les salons du livre n'étaient pas encore plaqués au sol par la COVID, et c'est au détour d'un stand, que mon oeil s'est arrêté sur la très belle couverture d'Osukateï. Je me suis donc attardé sur la quatrième et discuté avec l'auteur (peu car il fallait que je retourne à mon stand). Bien que ce fut une série et que je ne voulais pas repartir sur une série avec ce que j'avais déjà à lire, je me suis laissé séduire… et j'ai bien fait.
L'écriture de Geoffrey Legrand est soignée, belle et précise. La lecture se déroule sans accroc, elle est claire et explicite.
En soi, la trame générale est convenue : Dans ce monde à la hiérarchie féodale, Ludwine, fille de seigneur fait son apprentissage alors qu'alliances et rivalités entre royaumes se tissent et se brisent. Ajouter à cela une touche de magie avec le lien qui semble l'unir à Osukataï est vous pourriez être presque dans n'importe quel roman de fantasy… c'est sans oublier toutes les originalités de ce roman (en 2 tomes pour le moment).
Tout d'abord, ce qui saute aux yeux c'est l'univers si particulier où évoluent les peuples humains, puisqu'il s'agit d'un arbre gigantesque (il n'est nulle mention d'un sol sur lequel il reposerait) nommé Osukataï, également considéré comme la déesse-mère. 10 branches principales existent et tout l'art des seigneurs qui habitent sur chacune d'elle est de favoriser le développement de sa branche (en une course à la lumière malgré les feuilles-miroirs) au détriment des branches adjacentes tout en préservant l'ensemble. Bien sûr, on peut y voir une allégorie de notre planète et de ses pays.
Il est passionnant de découvrir cette culture sous-tendue d'écologie, avec ses navires volants (air chaud), ses bourgeons à protéger, son rapport généralement tabou et religieux au feu, mais aussi ses conflits avec les créatures du dessous et ses liens dévoués avec les humains vivants au-dessus (sur des îles volantes).
Original, car la destinée de cette fille de seigneur si elle est espérée, elle n'est pas toute tracée, car ici, hériter d'un trône n'est pas lié au sang, mais à la sève, comprendre à la décision d'Osukateï lors d'une cérémonie où tous les nobles peuvent postuler. À chacun de démontrer son potentiel et Ludwine, épéiste n'est pas sûr du chemin qui lui dédie son père ou son parrain. En effet dans ce monde, tout adolescent noble part pour plusieurs années sous la tutelle d'un parrain pour passer à l'âge adulte. Ludwine ira chez un seigneur d'un domaine bien plus vaste que celui de son père.
L'auteur n'a pas d'atermoiement sur la hiérarchie féodale. le peuple est le peuple et si Ludwine est plus sympathique envers ceux-ci, elle sait où est leur place, sauf peut-être celle de Tobiane, cet ami d'enfance qui remplacera dans son coeur son frère emporté par ceux d'en haut. Sans se jeter dans un esprit révolutionnaire, G. Legrand met quand même quelques passages pour signifier la profonde injustice de ce système.
Guerres et drames. Ludwine – tout comme les lecteurs – ne sont pas épargnés et ce qui pourrait être donné pour acquis dans un autre roman ne l'est pas plus ici que dans GOT. de nombreuses surprises vous attendent donc ici, mais aussi sans aucun doute dans la suite.
En effet ce premier opus nous conte à la première personne le passage de l'enfance à l'âge adulte de Ludwine et sème de nombreuses graines d'intrigues futures qui ne pourront que germer dans la suite (disponible) que je serai ravi de lire.

Lien : http://fredericgobillot.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KatEncoreunlivre
  10 octobre 2018
première chronique dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus parmi les 5 sélectionnés dans la catégorie imaginaire.

Osukateï - L'Âme de l'Arbre-Mère de Geoffrey Legrand est un roman fantasy qui avait attiré mon attention avec sa sublime couverture faisant appel à l'enchantement et éventuellement à une certaine spiritualité.
"Je suis Luwise Sofunada, fille du Seigneur Sarise de la Neuvième Branche de l'Est. Je suis l'héritière d'une Lignée qui n'a jamais failli. de par ma naissance, je dois faire honneur à ma famille et à mon nom. Quels que soient les dangers, je les affronterai sans fléchir"
Je ne suis pas une lectrice de fantasy et c'est peut-être ce qui m'a fait défaut en cours de ce début de lecture, je n'ai pas cette facilité de représentation des autres mondes proposés par la fantasy. Même si l'écriture est assez dynamique, il m'a fallut arriver à presque la moitié pour vraiment m'intéresser, à ce que je lâche prise pour me laisser embarquer avec Luwise.
Le temps est pris pour installer le contexte, rentrer au coeur de l'histoire avec elle, mais surtout au coeur d'Okateï, l'Arbre-Mère et ses Ramures, qui est pour moi l'entité principale du roman.
L'auteur sème dès le début les intrigues principales, les personnages et les aspects qui seront développés plus tard, comme ce coté onirique et initiatique à travers Luwise, qui a tardé à venir malgré moi. Parce qu'il s'agit avant tout de la mettre à l'honneur, comprendre son règne, d'aborder son histoire au commencement. On la suit lorsqu'elle commence à faire ses armes pour succéder à son père, et c'est dans cette première partie que j'ai senti que ce n'était pas l'idée que je m'en étais faite lors des présélections.
Mais comme je le disais plus haut, l'auteur a semé quelques graines à germer beaucoup plus tard, et pas n'importe lesquelles...
La spiritualité, la dualité et les parallèles peuvent être faits avec notre monde actuel. La nature, sa puissance et sa générosité m'ont séduite, ce sont les points forts de cet ouvrage de fantasy de qualité.
La plume soignée et enlevée, le vocabulaire fidèle au genre sont les atouts de ce roman, pour une non-initiée à la fantasy comme moi. Je suis très attachée à ces aspects, l'imaginaire doit être développé et m'évader sans me perdre en cours de route. J'y ai trouvé cette pointe de poésie subtile voir pudique des films d'animations de Hayao Miyasaki, l'auteur en fait d'ailleurs une de ses inspirations à la fin de l'ouvrage.
Osukatei est une belle mise en bouche, l'intrigue est plantée, j'ai presque saisi le sens et la construction. C'est une histoire à variations multiples, avec des valeurs malgré une première partie assez dense, je ne peux qu'encourager les amateurs de fantasy et les non initiés à découvrir cet ouvrage (je me répète) de qualité.
Lien : https://www.facebook.com/enc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Insideyourbooks
  16 juillet 2018
D'abord effrayée par l'avalanche de noms propres dans le préambule, j'ai vite été happée par l'histoire, et ces noms me sont devenus familiers. Luwise Sofunada, ses amis Nortenam, Tobiane, Nisfyl etc sont très attachants et les lieux comme Jivude ou les excroissances de Branches merveilleux !
La plume de l'auteur est divine ! Sans alourdir le texte, elle nous transporte dans ces mondes éloignés et nous donne l'impression d'avoir toujours vécu sur ces Branches, dans la canopée… L'Arbre et le ciel ont l'air absolument splendides… Si j'ai déjà pris grand plaisir à suivre les aventures de Luwise, c'était encore mieux avec cette prose spéciale !
Non seulement fantastique, l'histoire se révèle spirituelle : la déesse choisie elle-même ses « Bras », les chamanes sont à son écoute nuits et jours pour réaliser ses désirs de croissance.. C'est un ajout original et surprenant, j'ai adoré ! Les épreuves que Luwise devra traverser le sont aussi, puisqu'ayant un rapport avec les éléments de l'Arbre et qu'il suffit souvent de faire le vide dans son esprit pour réussir : ceci dit, ils m'ont pas mal rappelé Divergent de Veronica Roth, où l'héroïne doit également faire abstraction des illusions pour passer les étapes.
La politique est très présente dans cette fantasy, cependant je n'en ai ressenti aucune gêne (et pourtant je déteste tout ce qui s'y rapporte !). Elle est essentielle à l'intrigue et va de pair avec le statut de princesse de notre héroïne, et puis elle est si bien expliquée (de même que les stratégies de guerre) qu'elle n'est pas barbante du tout !
Nous sommes teasés du début à la fin, l'attente est incroyable ! L'auteur nous donne parfois des indices sur le déroulement futur de l'action ou nous laisse entendre des mises en garde adressées directement au lecteur (Luwise, héroïne et narratrice, s'adresse également à nous parfois). Tout ceci mêlé à la narration interne de Luwise rend le roman d'autant plus palpitant !
Enfin, je devais préciser que j'ai été très touché par certain passages,
Lien : https://insideyourbooks.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Jeleg
  10 septembre 2020
Un univers envoûtant.
A noter qu'il est désormais disponible dans la collection d'Utoh des éditions Faralonn.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
InsideyourbooksInsideyourbooks   16 juillet 2018
La bibliothèque se dressait dans l'enceinte de la citadelle, sur une petite colline qui l'isolait du reste de la cour. L'odeur de bois et de parchemin enveloppait le visiteur dès l'entrée. Elle donnait l'impression de s'engouffrer dans un coffre à secret aux senteurs de vieux chêne. Les tannins étaient si forts par endroits qu'ils enivraient le cerveau et donnaient à la lecture des tournures fantasmagoriques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
InsideyourbooksInsideyourbooks   16 juillet 2018
Nous restions dans notre cachette des heures, jusqu'à ce que la cohue des servantes affolées nous tire de nos rêveries. Nous demeurions allongés à discuter et à nous raconter nos voyages futurs dans ces contrées bleutées. Nos délires avaient les mots de l'enfance et l'angélisme qu'elle autorise. Néanmoins, ces rêves avaient une légèreté et une insouciance qui me laissent encore songeuse.
Commenter  J’apprécie          00
InsideyourbooksInsideyourbooks   16 juillet 2018
Comme tous les enfants, mes premières réminiscences datent de mes quatre ans. Ce qui précède n'est qu'images fantasmées où je suis spectatrice de ma propre vie. Je ne connais cette époque que par le biais des ragots de vieilles servantes, des veillées funèbres où l'on ressasse les grandes heures du défunt, et des témoignages que je parvins à glaner de-ci, de-là.
Commenter  J’apprécie          00
InsideyourbooksInsideyourbooks   16 juillet 2018
- Je crois en l'Amour et je veux bien admettre que certains l'éprouvent pour d'autres humains. En ce qui me concerne, j'en ai déjà un : les livres. Ils m'offrent les plus belles romances qu'il me serait possible de vivre en mille vies, et plus d'aventures que ne pourrait en conter le premier officier de Jivude.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Geoffrey Legrand (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Geoffrey Legrand
Trailer Montres enchantées
autres livres classés : spiritualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1312 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre