AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de andman


andman
  16 août 2015
Désir d’évasion, de dépaysement : que diriez-vous d’une belle immersion livresque au cœur de la Polynésie ? Les Marquises ne manquent pas d’attrait, jugez plutôt :

“Frémissante sous la brûlure du soleil, l’île épanouissait les fleurs de ses buissons et de ses futaies, les fruits juteux qui faisaient ployer les branches de ses arbres, aux racines rafraîchies de ruisseaux qui dévalaient en bondissant de ses hauts plateaux.”

En cette année 1842 sept tribus se partagent Nukuhiva, la plus grande île volcanique de l’archipel. D’incessantes luttes tribales rythment depuis des lustres la vie insulaire et malheur aux adversaires capturés vivants, l’anthropophagie est une coutume ancestrale. Corps recouverts de peintures, permissivité sexuelle mais aussi obéissance aveugle aux injonctions des dieux font également partie des particularismes locaux.

Alban, un ancien marin déserteur, vit depuis vingt-cinq ans au sein de la tribu Tai’oa. Feu son épouse Vaiana lui a donné deux enfants aujourd’hui jeunes adultes, la belle Hina et son frère cadet Heetai. Initiés par leur père à la langue française, ces deux métis pétillants de vie sont les personnages principaux du roman “La part du requin” publié début 2015 aux éditions Elytis.
Hina et Heetai ne se doutent pas que l'insouciance de leurs jeunes années bientôt sera mise à mal par l’arrivée au large de Nukuhiva de “La Reine blanche”, un navire de guerre aux impressionnantes rangées de sabords à canons entrouverts.

Serge Legrand-Vall, auteur bordelais, s’est livré à un minutieux travail d'ethnologue et son érudition concernant cette période charnière de l'Histoire marquisienne impressionne. Sa passion pour la civilisation polynésienne est manifeste et se retrouve dans la qualité de son écriture, particulièrement élégante. L'intrigue mêlant réalité et fiction est constamment agrémentée d'anecdotes surprenantes voire cocasses. Un roman qui tout à la fois divertit et interpelle.

“La part du requin” ou comment l’Etat français dans son délire impérialiste, dans sa soif de conquêtes, se livrait naguère à d’insensés ethnocides !
Commenter  J’apprécie          601



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (54)voir plus