AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Ludili


Ludili
  13 décembre 2011
Ce livre se compose de six nouvelles différentes de part le style, le genre et la taille. Il permet de découvrir le monde de Serge Lehman dans sa globalité. le point central de ces nouvelles est l'étrangeté.
Même si toutes ces histoires sont bien écrites, elles ne m'ont pas toutes intéressées. Certaines sont trop courtes, d'autres trop étranges, mais dans l'ensemble elles ont su titiller ma curiosité de novice de la science-fiction.


La première histoire, le Haut-lieu ( celle qui donne le titre de cet ouvrage ), est la plus prenante. Sa longueur et son contenu permettent au lecteur d'entrer dans un univers aux frontières du fantastique. Cet appartement en apparence très chic et coquet est en fait un gigantesque piège. L'angoisse et la peur va prendre doucement le lecteur et lui offrir un moment d'inquiétude savoureux. Cette histoire fait un peu penser à la série "La quatrième dimension".

La seconde, le gouffre aux chimères, m'a laissée perplexe. le thème aurait pu donner lieu à une histoire complètement délirante, mais j'ai trouvé que le fond manquait de matière. On survole un épisode mais on entre pas entièrement dans une histoire. Bref c'est pas très clair !

La troisième, La chasse aux ombres molles, est la plus courte des histoires. Quel dommage ! "Des espions semi-invisibles surveillant tous les employés d'une gigantesque société" ouvrait une porte sur un petit thriller futuriste. Je suis restée sur ma fin car il ne se passe quasiment rien : explication du sujet puis mot de la fin...C'est trop peu. J'aurais aimé un peu plus de développement, d'action.

Là, j'ai un peu dérapé et je n'ai pas tout compris :

La quatrième, Superscience, dépeint une ville construite à l'image des oeuvres d'art franco-allemande. Jusque là pas trop de problème. Il est question ensuite d'un espèce de monstre ( né de la conscience du personnage principal, si j'ai bien suivi. C'est pas sûr ! ) qui fait je ne sais pas quoi ??? Bref, j'ai tenté de relire certains passages, espérant y comprendre quelques choses mais rien à faire, j'ai pas compris !

La cinquième, Origami, a été aussitôt lue, aussitôt oubliée !!! On ne sait pas du tout où l'auteur veut en venir.

Et, cerise sur le gâteau, mon cerveau s'est complètement retourné...

La sixième, La régulation de Richard Mars, s'apparenterait volontiers à un conte philosophique à la sauce Science-fiction. On se retrouve dans un monde parallèle où notre personnage principal devient Dieu. Il n'est plus fait de chair et de sang, il est le cosmos. S'ensuit toute une réflexion sur qui est Dieu et à quoi sert-il ?
Étant aussi longue que la première nouvelle de ce recueil, elle permet à l'auteur de développer son sujet et d'intéresser plus en profondeur le lecteur. Même si nous entrons dans de la pure Science-fiction, ambiance et termes spécifiques à ce genre, il est possible de puiser l'essentiel du texte et de se sentir happé dans ce monde d'une étrangeté cosmique !


Le Haut-Lieu et autres espaces inhabitables ne m'a pas transcendée, mais a éveillé ma curiosité. le monde de la science-fiction est fait de multiples ramifications où chacun peut trouver son bonheur. Ce genre de recueil permet au lecteur de découvrir un auteur, mais aussi de découvrir son univers dans son ensemble, le bon et le moins bon.
Lien : http://lacaveauxlivres.blogs..
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (4)voir plus