AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782756040240
96 pages
Éditeur : Delcourt (15/01/2014)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 62 notes)
Résumé :
Capitale de tous les excès, de tous les délires urbanistiques. Carrefour de tous les mouvements politiques et artistiques. Centre névralgique de l’espionnage et des coups tordus. Metropolis possède ses zones d’ombres à l’instar des crimes atroces qui défraient depuis peu la chronique. Pour les résoudre, la police fait appel à un médecin autrichien, inventeur d’une science de l’esprit méconnue : le docteur Freud.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Foxfire
  03 octobre 2017
Je n'avais pas entendu parler de cette B.D avant de voir l'excellente critique de Jamik. C'est d'ailleurs ce billet (que je vous invite à lire) qui m'a donné envie de lire "Metropolis". Un thriller dans un contexte uchronique, bourré de références cinématographiques, ça ne pouvait que me plaire. Je n'ai pas été déçue du tout, "Metropolis" est vraiment une oeuvre intéressante.
Ce 1er volet démarre très vite et choisit de ne pas trop en dévoiler. Ici, pas de longue mise en place explicative. le lecteur est très vite plongé dans un contexte surprenant qu'il découvrira au fur et à mesure et dans une atmosphère étrange.
Si l'intrigue, à l'issue de ce 1er tome, reste assez nébuleuse, l'envie de lire la suite est immense. le scénario distille suffisamment d'éléments intrigants pour créer de l'attente chez le lecteur.
Visuellement, c'est superbe, notamment les paysages urbains qui sont très impressionnants. le découpage et le cadrage, très cinématographiques, participent pleinement à l'ambiance mystérieuse du récit.
J'ai hâte de lire la suite.
Challenge B.D 2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          363
jamiK
  03 août 2017
« Metropolis », comme le film de Fritz Lang, et pourtant ce n'est pas une adaptation du film ou du roman de Thea von Harbou. Mais le titre n'est pas usurpé, la référence est bien là, et d'une manière très adroite.
Ce « Metropolis » est une uchronie, une histoire qui se passe dans une Histoire où une bifurcation aurait eu lieu. Celle-ci part d'un postulat à priori positif : c'est les année 30 et Briand et Steseman auraient réussit leur pari, réunir le peuple allemand et français, uni, en paix, donc pas de Reich, et Metropolis serait cette ville neutre édifiée entre l'Allemagne et la France, une ville moderne, majestueuse, grandiose, infinie.
Un doute plane sur cette réussite, la situation politique est tendue, et ce drapeau imaginé par les auteurs laisse un léger frisson : un drapeau bleu blanc rouge avec une aigle impérial germanique au milieu dans le blanc, l'image est saisissante.
Donc on est dans les années trente, l'âge d'or du cinéma expressionniste allemand, et les références s'accumulent dans chaque image, les citations sont nombreuses, et le scénario s'appuie dessus, mais pas seulement, les effets s'accumulent, Contre plongées, contre champs, zoom, plan généraux, gros plans, angles improbables, qui s'enchainent, et qui donnent une dynamique, Stephane de Caneva utilise le vocabulaire visuel du cinéma sans jamais tomber dans l'effet artificiel des comics américains. Et la couleur elle même participe à cette vision cinématographique avec de forts contrastes, des contre-jours, une lumière expressionniste, celle d'un Murnau (Nosferatu, L'Aurore) ou de Fritz Lang lui-même. Et les personnages de ces films apparaissent, on y retrouve M le Maudit, Loulou (de Pabst) et ces personnaages se mêlent aux personnages réels, j'ai déjà cité Briand et Steseman, mais on y renconter aussi Freud, Peter Kürten (un célèbre serial Killer allemand de l'époque), et parfois une petite pointe d'humour viens interférer dans l'intrigue, je trouve la présence d'un certain Destouches comme médecin légiste assez bien vue, tout comme celle de Churchill comme membre d'un club de fumeurs de cigares. Et ces personnages réels ne sont pas là que pour l'anecdote, mais s'intègrent dans l'intrigue, afin que notre réalité, l'uchronie et la fiction cinématographique se rejoignent dans un univers parfaitement cohérent.
Et puis il y a la ville, Omniprésente, là encore, référence au film Metroplis, et à l'architecture du Bauhaus., des années 30. Sa dimension est écrasante. Les monuments s'étendent sur certaines planches à une seule image, des planches grandioses, imposantes.
Pour finir, l'intrigue ne se limite pas à l'étalage de citations et de belles images, on est dans un univers de thriller qui mêle enquête policière et socio-politique, sous fond de terrorisme, de serial killer... et peut-être plus encore, après tant de surprises, on peut envisager encore beaucoup de choses dans les tomes suivants. le héros est mystérieux, le peu qu'on connaisse de son passé nous laisse présager quelques révélations par la suite, une suite Hitchcockienne...
Ce premier tome de la série ne se contente pas d'un bel hommage au cinéma expressionniste allemand, il donne vraiment envie d'en savoir plus, et crée un univers qui nous incite à approfondir.
La première image de l'histoire, la représentation d'une affiche, se retrouve sur la couverture du quatrième tome... Il faut absolument que je lise la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
Maks
  11 juillet 2016
Premier volume de la série Metropolis, cette histoire se déroule dans les années 30 sous forme d'utopie.
La première guerre mondiale n'as pas eu lieu, nous suivons un inspecteur de police atypique lors d'une enquête sur un attentat comis à Metropolis, ville utopique sans pays, regroupant les citoyens se disant libre et européen. Ce policier est lui le "citoyen" N°1 de la ville.
L'intrigue est riche et très travaillé même si les dessins sont assez classique, on y croise des figures connues tel que Winston Churchill ou Sigmund Freud (qui lui a un rôle important dans cette histoire) et on entend parler aussi de personnalités tel que Stephan Zweig et d'autres.
J'ai vraiment bien aimé !
Commenter  J’apprécie          160
shmileblik
  24 mars 2017
Une uchronie au premier tome alléchant. Une ville Métropolis, capitale de l'interland franco-allemand qui semble en métamorphose sans que personne ne s'en aperçoive. de grands noms viennent prendre place au fil des pages, Freud, Churchill, Einstein. le conflit mondial du début du siècle n'a pas eu lieu mais un évènement dramatique se déroule et la ville ouvre ses entrailles Deux enquêtes s'annoncent. Et elles seront menées par des personnages qui vont eux aussi nous ouvrir peu à peu leurs entrailles...celles de leur esprit.
Commenter  J’apprécie          120
Vexiana
  21 mai 2018
Excelente mise en place pour une BD uchronique des plus prometteuses et prenant place dans une Europe unifiée et pacifique n'ayant pas connu la première guerre.
L'atmosphère est étrange, les tenants et les aboutissants sont encore parfois un peu nébuleux mais le propos est intéressant, les bases de l'histoire sont posées et je suis curieuse de connaitre la suite de l'histoire.
Ce que j'aime particulièrement dans ce genre de récit dystopiques, c'est de croiser des personnalités historique qui ont, logiquement, une autre dimension que dans l'histoire...je suis déjà servie!
Côté dessin, je ne raffole pas franchement du graphisme mais ça fait le boulot.
Commenter  J’apprécie          110


critiques presse (6)
BullesEtOnomatopees   28 février 2014
Malgré ses 96 pages, Metropolis est une histoire intéressante et intrigante qui se révèle finalement trop courte et on attend donc avec impatience les 3 autres tomes prévus dans la série !
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
ActuaBD   27 février 2014
Un serial killer ou une secte malfaisante ? Le brillant premier flic de la ville mène l’enquête. Une uchronie accrocheuse qui imagine l’Europe des années 1930 en paix durable, sans Première Guerre mondiale. Premier tome accrocheur, surtout par son ambiance et ses personnages.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Auracan   25 février 2014
Un premier tome très réussi d’une nouvelle série prévue en quatre tomes. Vivement la suite !
Lire la critique sur le site : Auracan
Sceneario   13 février 2014
Métropolis débute très bien avec ce tome 1 qui mérite que l'on s'y intéresse sans hésiter !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BoDoi   28 janvier 2014
Vivement l’automne pour découvrir la suite de ce qui s’annonce comme une des meilleurs séries de SF de ces dernières années.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   17 janvier 2014
Sur un script superbement mis en image, mixant habilement Histoire alternative, thriller et paranormal, Métropolis engage une réflexion sur l’utopie de la paix et gratifie ses lecteurs d’une séduisante ouverture .
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
YaneckYaneck   20 mars 2014
Ca grouille, là dessous. Encore mieux que ce qu'on espérait. Le message va passer, fort et clair. Je vais arrêter de parler, maintenant... Il faut que je me concentre. Je vous dis Adieu.
Commenter  J’apprécie          40
BigDreamBigDream   08 octobre 2014
On peut vivre en n'ayant pas les mêmes souvenirs que la foule jusqu'à un certain point.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Serge Lehman (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Lehman
Serge Lehman vous présente son ouvrage "L'homme gribouillé" aux éditions Delcourt.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2150706/serge-lehman-l-homme-gribouille
Notes de Musique : Free Musique Archive
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : uchronieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3766 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..