AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782369350118
112 pages
Éditeur : Le Passager Clandestin (06/03/2014)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 10 notes)
Résumé :

L’Amérique, dans deux ou trois cents ans. Le monde a échappé à l’apocalypse mais s’est enlisé dans une guerre d’usure. L’humanité – en tout cas, celle qui en a les moyens – s’est réfugiée en sous-sol, laissant l’autre partie vivoter à la surface. Gussy et sa femme, Daisy, sont de ceux-là. Ils apprécient leur vie « normale » au sein d’une tour abandonnée. Gussy est un rêveur fou et un inventeur de génie. Régulièrement, Fay, un habitant du dessous travaillant ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Shan_Ze
  21 novembre 2016
Dans un futur lointain, les plus riches vivent sous terre, à l'abri tandis qu'une minorité vit à la surface. Gussy et sa famille sont de ceux-là. Gussy est un inventeur qui donne des idées à Fay qui les exploite une fois de retour dans les profondeurs. Un jour, l'inventeur, excédé, parle de son souhait de pouvoir de rappeler ses différentes tâches à faire... Son idée rapportée par Fay sera un succès et même plus que ça.
Une petite collection qui remette au goût du jour quelques nouvelles de la SF d'époque. Ici, Fritz Leiber évoqué un monde dépassé par la technologie. Les hommes sont petit à petit soumis à ces nouvelles machines, les mémorisateurs. On pense évidemment à nos technologies actuelles, téléphones, ordinateurs etc qui nous rendent de plus en plus dépendants. Dans la nouvelle, la soumission est d'abord physique...
Le titre originale est The creature From The Cleveland Depths qui est plus franc sur la nature effrayante de la chose que la française.
Toujours très utile, le contexte historique de l'écriture du texte. La fin est un peu extravagante mais a le mérite d'être positive. J'ai pensé à un roman d'Isaac Asimov sur le même thème, il faut que je retrouve le titre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
malaurie
  19 novembre 2014
La collection Dyschroniques des éditions le passager clandestin, dirigée par Philippe Lecuyer a pour mission d'exhumer des nouvelles d'auteurs phares de la Science Fiction. Des nouvelles ayant marqué leur époque par un « génie visionnaire et un imaginaire sans limite ».
Dans le pense-bête, Fritz Leiber explore les arcanes de l'intelligence artificielle et de la cybernétique. Dans un monde décomposé, ou la majeure partie de la population vit sous terre, parmi ceux qui ont choisi de rester au dessus, vivent Gussy, sa femme Daisy et leurs enfants. Gussy est un inventeur insatiable et fait vivre sa famille de la vente de ses trouvailles. Un jour il propose à Fay, un émissaire de ceux du dessous, une sorte de mémorisateur qui lui permettrait de ne plus oublier ce qui est important, comme regardez la nouvelle série TV qu'il vient de rater. L'idée n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd et Fay revient quelques temps plus tard avec une machine à installer sur l'épaule qui agit comme un secrétaire particulier… mais au fil du temps la machine après avoir subi plusieurs améliorations commence à montrer des signes d'autonomie et développe une capacité à l'auto-persuasion des sujets qui la porte assez inquiétante. Lorsque Gussy daigne descendre chez ceux du dessous, il découvre stupéfait que toute la population est équipée de ce nouvel attribut !
Comment ne pas penser à nos portables actuels et toutes leurs flopées d'application censées nous faciliter la vie… Comment ne pas imaginer le monde de demain dans la description de Fritz Leiber ? Visionnaire, il y a plus de cinquante ans de ce qui pourrait nous arriver très prochainement, et qui déjà pointe son nez… l'esclavage assisté par la technologie, la soumission aux smartphones…
Lien : http://legenepietlargousier...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Cacha
  11 juin 2015
Roman d'anticipation (écrit en 1962) contant la prise du pouvoir des mémoriseurs (agendas électroniques, sortes d'objets connectés) sur les humains.
Commenter  J’apprécie          40
TmbM
  07 mars 2020
Cette nouvelle, qui dénonce notre obsession pour le progrès, les dangers de la technologie et notre tendance à la servitude volontaire, propose une chute un peu fantasque et aborde probablement trop de sujets pour son format, mais elle est visionnaire à plus d'un titre.
L'article complet sur Touchez mon blog, Monseigneur...
Lien : https://touchezmonblog.blogs..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Shan_ZeShan_Ze   06 novembre 2016
Fay, je ne plaisante pas au sujet des insectes qui pensent. S'ils ne pensent pas vraiment, ils ressentent. Ils ont leur paysage intérieur. Une flamme au-dedans d'eux-mêmes. Ils sont conscients. C'est pourquoi, Fay, je pense que tous tes appareils électroniques sont conscients eux aussi.
Commenter  J’apprécie          153
hupomnematahupomnemata   06 octobre 2019
Je vais te dire pourquoi ton mémoriseur est si populaire, Fay, dit-il doucement. Ce n'est pas parce qu'il supplée au manque de mémoire ou parce qu'il stimule l'ego avec des subliminaux. C'est parce qu'il ôte toute initiative, il prend à sa charge l'effort nécessaire pour supporter la vie. Regarde, Fay, tous ces pauvres types engagés dans une course de rat souterraine contre la mort atomique, pour arriver, s'ils échappent aux pièges du jeu de l'Oie, à gagner décorations et argent, et toutes ces règles du jeu, par millions, qu'il faut avoir à l'esprit. Bon, tu prends l'un de ces types : chaque jour, quand il se réveille, il y a toutes ces choses qu'il doit se souvenir de faire, sinon il perd trois tours et risque même d'être expulsé du jeu par quelque ange de malheur. Mais maintenant, il a son mémoriseur, et il confie à son gentil mémoriseur argenté tout ce qu'il a à faire, et le mémoriseur, lui, doit s'en souvenir. Bien sûr, le type devra faire ce qu'il a à faire au bout du compte, mais, en attendant, l'initiative ne lui revient plus, il n'a plus de soucis. Il a transféré la responsabilité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NierikaNierika   22 août 2018
Je vais te dire pourquoi ton mémoriseur est si populaire, Fay, dit-il doucement. Ce n'est pas parce qu'il supplée au manque de mémoire ou parce qu'il stimule l'ego avec des subliminaux. C'est parce qu'il ôte toute initiative, il prend à sa charge l'effort nécessaire pour supporter la vie.
Commenter  J’apprécie          20
hupomnematahupomnemata   06 octobre 2019
Fay, quand un homme oublie de faire quelque chose, c'est parce qu'il ne veut pas le faire ou parce que quelque chose ne va pas dans son inconscient. Il devrait alors considérer cela comme un signal d'alarme et réfléchir à ce qui ne va pas, et non pas s'offrir un aide-mémoire, qu'il soit humain ou mécanique.
Commenter  J’apprécie          01

autres livres classés : smartphoneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3122 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre