AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782352070955
191 pages
Éditeur : Audie-Fluide glacial (15/06/2011)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Cacochyme, antipathique, puante, misanthrope, poilue mais tellement drôle.
Voici Carmen Cru, la vieille pie dont personne ne voudrait comme voisine !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
trust_me
  07 novembre 2012
Carmen Cru est une rebelle. Une vraie. Une pure et dure. Sans doute la dernière rebelle de la BD contemporaine. Pas pour rien que le 4ème volume de la série a pour titre Ni Dieu ni maître. Carmen Cru est indomptable, insubmersible, increvable. En fait, Carmen, c'est pour moi un amour de jeunesse. Je lisais ses frasques dans le Fluide glacial de mon père au milieu des années 80. Elle me fascinait autant qu'elle me terrorisait. Toute ratatinée dans son imper sans formes, ridée comme une vieille pomme, pédalant sur son vélo hors d'âge avec le fameux cageot accroché sur le porte-bagage, elle avait tout de la sorcière. Sous ses airs de pauvre femme en bout de course, elle cache le plus fichu caractère que l'on puisse imaginer. Quand elle fait la tournée des bars, elle oublie son porte monnaie et promet de revenir le lendemain. Les factures ? Elle ne les paie jamais parce qu'elle y comprend rien à toute cette paperasse et puis « c'est des voleurs, ils écrivent n'importe quoi, on veut m'escroquer. » Quand les voisins débarquent chez elle avec une pétition pour lui demander de quitter son taudis, elle fait semblant de ne rien comprendre et tous repartent la queue entre les jambes. Son âge avancé est son plus bel atout. Elle use et abuse de sa condition de vieille femme misérable pour profiter de tous les gens qui l'entourent. Sa méthode est simple et consiste à inverser les rôles en se plaignant haut et fort que l'on abuse de sa sénilité alors qu'en fait elle est en train mettre à la torture son interlocuteur. Résultat, les commerçants la craignent comme la peste, le médecin a perdu sa réputation à cause d'elle et le terrassier chargé de creuser une tranchée dans sa cour pour amener le gaz finit sa journée au bord de la dépression.
Carmen vit dans une maison entourée de murs qu'elle a fait construire pour s'isoler quand le quartier est devenu résidentiel. Ses voisins sont ses souffre-douleurs préférés, surtout Raoul, alcoolique notoire qui multiplie les crises de delirium et à qui elle demande constamment de porter son vélo dans les escaliers. Il y a aussi le Duc, un aristo qui a perdu sa fortune au jeu et qui s'émerveille devant le caractère entier de la vieille femme ou encore Poupi Mouvillon, un teigneux rêvant de voir son irascible voisine foutre le camp mais qui n'a pas assez de cran pour aller lui dire en face. Coté famille, Carmen a un neveu indigne qui ne pense qu'à récupérer son héritage et une mère à l'hospice qui lui écrit une fois par an.
Ces gens-là sont ceux que chantait Brel, l'humour (noir) en plus.
Jean-Marc Lelong a d'abord publié cinq volumes entre 1984 et 1987 avant de déserter sa planche à dessin pendant plus de dix ans. Il y revient au début des années 2000 pour réaliser deux nouveaux albums avant de disparaître le 24 février 2004, à 55 ans. Carmen Cru restera à jamais une série mythique de la BD humoristique pour adulte. Cette incontrôlable misanthrope m'aura en tout cas durablement marqué et c'est avec un bonheur non dissimulé que j'ai plongé la tête la première dans cette délicieuse intégrale.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
HORUSFONCK
  21 septembre 2016
Carmen Cru, c'est l'inverse de Prudence Petitpas.
Carmen Cru, c'est la petite vieille teigneuse qui joue à fond la carte vermeille de son (quatrième?) âge.
Le graphisme de Lelong est unique, et nous fait ressentir ces décors de vieilles maisons de tuffeau qu'ont trouve entre Saumur et Tours... Parfois, on se croirait dans Eugénie Grandet.... tout çà dans un noir et blanc maîtrisé, comme pour nous faire voir cette sorte de clarté morte dans laquelle la vieille dame pousse son vélo.
Les décors de Lelong respirent l'atmosphère de ces vieux quartiers oubliés des promoteurs et ou le temps semble s'être arrêté.
Les personnages sont aussi pittoresques que tordus et cabossés, du neveux dans la débine jusqu'à l'aristocrate décavé... Et que dire de Barbe Cru, que sa fille va visiter dans le midi?
vraiment, une des plus singulière réussite de la bande dessinée de la fin du vingtième siècle.
Commenter  J’apprécie          80
UglyBetty
  01 juillet 2012
Carmen est un être d'exception. Douée d'une force aussi bien physique que de caractère, elle n'est jamais allé à l'encontre de ses propres convictions.
On sait tout d'elle ! Elle est née dans la maison où elle vit encore. Cette maison lui a été offerte par sa mère, qui vit toujours, on ne sait où. Son enfance et son adolescence ont été heureuses.
Son mari, Stanislas Cru, l'a rendu follement heureuse... Pendant, une seule nuit...
Commenter  J’apprécie          60
Ubikson
  26 avril 2012
Carmen Cru est une vieille femme acariâtre qui joue avec son âge et sa prétendue sénilité pour abuser la société et la critiquer.
Carmen Cru déteste tout et tout le monde, et ne se gêne pas pour le faire sentir, même si chacun essaye d'aider la "petite grand-mère" en essuyant des torrents d'injures.
L'humour utilisé dans cette série est assez grinçant, mais il faut bien avouer qu'il est aisé de reconnaitre un regard acide sur la société. Carmen Cru est méchante, mais on ne peut s'empêcher de s'attacher au personnage parce qu'il est on ne peut plus crédible, et entouré d'une galerie de personnages aussi tordus que réalistes.
Ce recueil contient les quatre premiers tomes de la série, à savoir "Rencontres du 3eme age" (1984), "La dame de fer" (1985), "Vie et moeurs" (1985) & "Ni dieu ni maitre" (1986)
A noter que la série a reçu le Prix RTL de la BD en 1985.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
UbiksonUbikson   26 avril 2012
- Vous détériorez les ouvrages de la bibliothèque !
- C'est une page qui m'intéresse. Le reste du livre est pas bon.
- Et que vont dire les lecteurs quand ils s'apercevront qu'il manque une page ?
- Y s'en apercevront pas puisqu'elle y est plus. Si elle y était, y verraient bien qu'elle y est, mais comme elle y est pas, y seront pas étonnés de pas trouver une page qui y est pas. C'est idiot ce que vous dites.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
UglyBettyUglyBetty   01 juillet 2012
Le sommeil ne veut point venir ce soir. Alors Carmen ouvre son livre de photos et nous dévoile son enfance, son adolescence et sa vie d'adulte. Le temps passe, et Carmen est toute surprise qu'il soit déjà matin. "J'ai quand même pas perdu la nuit à regarder des images ?"
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : 3eme ageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16365 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre