AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
3,98

sur 54 notes
5
1 avis
4
3 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
marina53
  14 septembre 2014
On l'entend venir de loin, la Carmen ! Faut dire qu'avec sa brouette accrochée à son vélo, elle ne passe pas inaperçue. Alors quand celle-ci se détache et qu'elle vient à heurter le bon curé qui passait par là, celui-ci y voit comme un signe de Dieu. Un peu collant ce curé mais bon citoyen, il va aider la vieille rabougrie même si cela va à l'encontre de la bienséance...
Lorsqu'elle se rend chez son médecin, celui-ci n'a pas intérêt de broncher. Aussi, si elle exige qu'il éteigne la lumière ou bien qu'il l'ausculte à travers trois couches de vêtements pas tout à fait propres, il a plutôt intérêt de s'exécuter... de toute façon, même s'il fait comme elle veut, il risque bien de regretter de l'avoir laisser entrer...
Au restaurant, il faut mieux éviter de s'asseoir à côté d'elle. Elle a trouvé une astuce implacable pour s'enfiler deux douzaines d'huîtres à l'oeil et un double Fernet Branca. Gare à ses voisins de table qui parlent d'amour.. beurk.. . Mais, même ça ne semble pas lui gâcher l'appétit...

Apparemment, il ne fait pas bon de rencontrer Carmen, que ce soit au resto ou à vélo, ou y aller pour manger son quatre heures à moteur. Elle n'en rate pas une pour emmerder son prochain. Acariâtre, cynique, parfois cruelle, sans pitié mais aussi rabougrie et pas une once d'élégance, voilà comment l'on pourrait qualifier cette mégère sortie tout droit de l'imagination de Lelong. De là à la comparer à la Dame de Fer, il semble qu'il n'y ait qu'un pas... Composé de petites saynètes, cet album où la vieille dame montre toute l'étendue de sa mauvaise foi et de son caractère irrascible, offre un agréable concentré de bonne (ou mauvaise, c'est selon) humeur. Le noir et blanc est clair, les textes sont plutôt bien pensés.

Carmen cru, La dame de fer... toute ressemblance avec des personnes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
LydiaB
  05 septembre 2014
Vous connaissez à présent Carmen Cru, inséparable de son vélo, de sa carriole et... de son sans-gêne. Cette fois, elle va mettre dans l'embarras un prêtre, un docteur, un jeune africain, un gamin... Elle est sans limite ! Elle veut vivre comme elle l'entend, de façon solitaire, sans être ennuyée. Or, vu son grand âge, les gens se disent – à tort et ils ne le comprennent que tard – qu'il faut lui tenir compagnie. Mais Carmen déteste ça ! Elle souhaite rester dans son modeste logis, tranquille et, surtout, s'adonner à son activité favorite : faire enrager tout le monde. On comprend, dès lors, le titre de la BD !
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
Commenter  J’apprécie          430
manU17
  17 décembre 2013
Pourquoi avoir sous-titré ce deuxième volume des mésaventures de Carmen Cru La dame de fer ? Tout simplement parce que comme la célèbre dame de fer britannique, Carmen Cru est impitoyable. Si vous cherchez un peu de douceur dans ce monde de brutes, si vous cherchez une gentille mamie gâteau, passez votre chemin, ce n'est pas du tout le genre de la maison.

Vêtue de ses vieilles hardes, vous la prendriez facilement pour une clocharde. Chez le médecin, elle ne prend pas rendez-vous mais passe devant tout le monde, elle est vieille, elle a tous les droits, et quand elle ressort de son cabinet, elle le dénigre tellement qu'elle fait fuir la patientèle.

La terre pour ses géraniums, elle l'a prend sur les tombes au cimetière, pas besoin d'ajouter d'engrais. Les « boueux » ne ramassent pas ses poubelles ? Qu'à cela ne tienne, elle vient elle-même les vider dans le bureau du responsable de la voirie.

Nounou contre son gré le temps d'une après-midi, c'est à coup de vin chaud qu'elle calme le stupide morveux, "Faut que je fasse mon vin chaud, je vais t'en donner, ça va te calmer."

"- Avez-vous connu des problèmes de couples ?
- Quand j'étais jeune, il y a quelques temps, y en avait un qui me courait derrière. Il était comme un chien en chaleur, y mangeait plus, y dormait plus, y bavait partout, il était comme fou. [...] Il en avait qu'après moi.
- Alors vous l'avez épousé et vous avez eu des problèmes de couple...
- Certainement pas. C'était mon grand-père. J'allais quand même pas l'épouser. J'aurais l'air de quoi maintenant avec un vieillard comme mari ?"

Hideuse, dédaigneuse, teigneuse, voire carrément chieuse, elle est tout ça Carmen Cru, délicieusement politiquement incorrecte, et c'est bien pour ça qu'on l'aime.

Lien : http://bouquins-de-poches-en..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          304
JCLDLGR
  25 novembre 2018
Découverte dans Fluide Glacial, la mémé Acariâtre du fond de la cour m'a toujours fait rire depuis. d'autant qu'à l'époque, dans ma banlieue, j'en connaissais quelques unes, qui ne me faisait pas particulièrement rire.
J'ai toujours adoré le soucis du détail (les tableaux électriques de l'immeuble, l'appentis à Cageot de Carmen Cru etc...) d'un dessin particulièrement réaliste pour l'environnement et caricatural pour les personnages, au caractère du même tonneau que la vieille. Ce n'est pas le fou rire, mais c'est devenu culte.
Commenter  J’apprécie          81


domisylzen
  27 juin 2015
Une tête de mule doublée d'une belle emmerdeuse voilà Carmen Cru. Toujours habillée d'un vieux manteau, un bonnet vissé sur la tête et un cabas sous le bras, elle déambule dans les rues de son village poussant son vélo attelé d'une remorque.
Elle est d'une mauvaise foi évidente et tout lui est dû. Son côté austère est renforcé par les dessins en noir et blanc. Des petites histoires courtes, 5 / 6 pages à l'esprit corrosif.
Ma préférée, la première : celle ou elle va, avec la complicité du curé, prélever du terreau dans le cimetière.

Commenter  J’apprécie          80
Fab72
  13 juillet 2014
J'aime bien cette série mais à petite dose. Les dessins sont détaillés et leur côté vieillot correspond bien au personnage de Carmen Cru. Cette petite vieille est vraiment détestable ne respectant rien ni personne. Finalement, c'est peut-être le caractère peu sympathique du personnage le seul défaut de cette BD. A la longue, cela devient lassant.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4478 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre