AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2858158754
Éditeur : Audie-Fluide glacial (15/08/2008)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Blessée dans son honneur par une lettre anonyme pernicieuse, avec cran la vieille Cru veut laver l'affront.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Crossroads
  17 novembre 2015
Nom de diou, quelqu'un vient de chier dans les bottes de la Cru par le biais d'une scélérate lettre anonyme.
Inutile de préciser que le consensus mou et notre Carmen, ça fait trois, je retiens un.
La fête des voisins vient de débuter.
Vous embêtez pas avec le pain, Carmen se charge les multiplier. Poussez pas, y en aura pour tout le monde, vils immondes petits salopiots de corbeaux va!
Un nouvel opus de notre vieille mégère préférée élue, puis réélue miss casse-couille du quartier depuis l'après-guerre et ce, sans discontinuer, c'est toujours un peu de poésie qui s'invite à notre table.
Plusieurs historiettes au menu.
Le plat de résistance d'entrée de jeu avec un nouvel épisode de Miss Cru mène l'enquête.
Episode légèrement longuet et décousu que rien ne viendra sauver du ressenti initial proche de "hein, ouais, d'accord, quand est-ce qu'on mange ?", à quelque chose près.
Dessin bicolore aux petits oignons, grosse qualité d'écriture, et pourtant l'impression que notre Carmen vieillit mal.
Devra se ressaisir au cinquième trimestre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          424
tynn
  02 juillet 2015
On ne présente plus Carmen Cru, sa dégaine de vieille clocharde nauséabonde, ses charentaises, son vieux manteau, son bonnet innommable et sa verrue sur le nez.
Elle a un caractère de chien, mauvaise, irascible, radine, butée, ne supporte pas ses congénères et surtout que l'on se mêle de ses petites affaires.
Elle a un penchant pour la bouteille (de rouge ou blanc ...), le Fernet-Branca et le petit noir bien arrosé.
On s'attend donc à suivre les aventures d'une demi-demeurée mais la "belle décatie" est plutôt fine, intelligente, instruite et cultivée. Pas question de se laisser aller, de jurer comme un charretier ni de négliger ses petites habitudes de confort, fut-il dans un fauteuil hors d'âge ou sur un vélo à bout de souffle.
Après tout, elle est vieille et les autres lui doivent assistance et respect.
Non mais!
Dans cet album, la voici donc au prise avec des lettres de dénonciation et de menace... de quoi décrocher de son clou une pétoire rouillée et se mettre en chasse pour repérer le corbeau malfaisant. Ils ont intérêt à bien se tenir, les énergumènes du village, car elle n'a pas que cela à faire, la mégère. Elle a sa pension à récupérer, les infos a écouter et son pinard à stocker par caisses.
La der des der pour la mythique "vieille" de la bande dessinée, avec des inédits restés dans les cartons de son génial créateur Lelong, collaborateur fidèle de Fluide Glacial, disparu en 2004.
Pas le meilleur album de la série mais pour les inconditionnels, une savoureuse lecture culte!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
stokely
  09 février 2019
J'ai commencé cette lecture de bande dessinée par le tome 8 mais je ne croix pas que cela change quelque chose.
J'ai donc découvert le personnage de Carmen Cru qui est une personne âgé avec un tempérament de femme acariâtre, porté sur la boisson également et avec un langage fleuri.
Tout débute dans ce récit lorsqu'elle reçoit une lettre de la part d'un corbeau, elle répond donc à tout son voisinage au sujet de celle-ci.
Je n'ai pas été convaincue avec un tel titre et une telle couverture je m'attendais à quelque chose de différent comme une dame âgée psychopathe mais cela n'a pas été le cas.
Je ne continuerai donc pas cette série.
Commenter  J’apprécie          140
Ubikson
  29 octobre 2012
Carmen Cru, la vieille acariâtre, continue son bonhomme de chemin dans ce tome 8...
En ce qui me concerne, je suis passé des tomes 1-2-3 au 8, mais visiblement, je n'ai rien loupé. Et c'est bien là le problème.
Même si Lelong se moque gentiment, on sent qu'au bout de 8 tomes, on tourne toujours autour des mêmes sujets, et une fois l'effet de surprise passé, il est plus difficile d'accrocher.
Cet album sorti en 2008, compilation des pages retrouvées chez Lelong après sa mort, n'a pas le côté festival et hommage qu'on pourrait imaginer, sachant qu'il est posthume. On a plutôt l'impression d'assister à un fond de tiroir. Pas mauvais, mais pas folichon non plus.
Commenter  J’apprécie          50
Lire un extrait
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14777 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre