AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 222612621X
Éditeur : Albin Michel (06/06/2001)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 15 notes)
Résumé :

A lire ce récit autobiographique criblé de fractures et de blessures, on en arrive à toucher avec l'auteur le fond du non-sens, où l'amour, la mort, la haine se mêlent dans l'angoisse de l'absurde. Mais Jean-Yves Leloup, errant hérétique pour certains, est en réalité un infatigable marcheur dominicain devenu orthodoxe, analyste, philosophe, spécialiste de patristique et de religions comparées, il nous... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Tatooa
  19 juin 2013
Un homme éminemment sensible, qui se livre, et qui nous donne son parcours en exemple. L'homme qui m'a réconciliée avec le christianisme et une certaine forme de religion. Non, de foi, c'est plus exact.
Ses livres sont à chaque fois empreints d'humanisme, d'espoir, au delà des souffrances du quotidien et des imbécillités de nos contemporains. Ses écrits réchauffent le coeur et l'âme. Bref, j'aime beaucoup !
Edit : j'ai entrepris de le relire, car en ce moment, si je vois beaucoup l'absurde, j'ai bien besoin de retrouver la grâce. Si je ne me retenais pas, je crois que je citerais quasiment tout...
Commenter  J’apprécie          80
karloxe
  07 décembre 2013
Combien d'âmes se lancent sur les chemins de perdition à la recherche de la vérité, du moi, de l'"Etre qui est"? Combien en réchappent? Pas de modèle à suivre, autre que moi et l'"Etre qui est" , auprès de ces illuminés, sans risquer d'être engloutis dans les trous noirs de l'absurde qu'ils ont côtoyé, sans risquer de se voir refuser les grâces qui leur furent accordées. Eux y ont réchappé, jusque là, et leur véritable force consiste à y voir une grâce. Quand je dis "eux", c'est qu'en lisant "l'absurde et la grâce", je ne peux m'empêcher de penser à "La danse de la réalité" d'Alejandro Jodorowsky. J'y vois deux récits échevelés de la recherche d'un absolu, dont les protagonistes nous entraînent, au travers de leurs invraisemblables tribulations, jusque dans les profondeurs du puits sans fond de l'âme humaine, du moi. Si cela vous effraie, lisez-les! peut-être y trouverez-vous quelques trésors éclairants avant de toucher le fond, et peut être comprendrez-vous, si ce n'est déjà fait, que nous sommes tous des charlatans, sauf moi, et l'"Etre qui est" !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CHRISREUNION
  27 juin 2017
Un cheminement hors du commun ! Passionnant et inspirant.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
TatooaTatooa   20 juin 2013
Que reste-t-il quand il ne reste plus rien, qui suis-je avant ma naissance, qui suis-je après ma mort, qu'est-ce qui meurt quand je meurs, qu'est-ce qui naît quand je nais, qui passe, qui demeure ?
[...] La première naissance est absurde et on a le droit de maudire ses parents pour cela s'ils ne proposent rien d'autre. C'est ce que fit Job. La seconde naissance donne du sens à ce qui n'en a pas par nature. Si le Christ n'est pas ressuscité, "monté au ciel", c'est à dire éveillé au monde sans mort, à quoi bon vivre, à quoi bon aimer, se battre pour la vérité, la justice ? C'est la mort qui aura le dernier mot.
Mais si le Christ est ressuscité, cela veut dire qu'il y a quelque chose de plus fort que la bêtise, la violence et la décrépitude. Il n'est plus absurde d'aimer : "L'amour est plus fort que la mort".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
TatooaTatooa   19 juin 2013
Celui qui se laissait regarder par Jacques Maritain en revenait lavé comme par une fontaine et nettoyé comme par un gant de crin. Cela m'est arrivé plusieurs fois. Tant d'amour et si peu de complaisance !
Je me souviens d'une de ses paroles :
- Mon petit, aie le cœur chaud mais garde l'esprit froid. Aujourd'hui, la plupart des hommes ont le cœur froid et l'esprit chaud. Ils n'aiment pas, ils calculent; Ils ne pensent pas, ils se passionnent. Le cœur est fait pour aimer sans mesure, l'esprit est fait pour mesurer. Il ne s'agit pas d'avoir des idées bonnes ou généreuses, il s'agit d'avoir des idées justes. L'esprit nous a été donné pour discerner ce qui est et, à travers tout ce qui est, "l'Être qui est", et le cœur nous a été donné pour aimer ce qui est et, à travers ce qui est, "l'Être qui est".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
AuroraeLibriAuroraeLibri   17 décembre 2016
Chaque famille a son fantôme, celui dont on ne parlepas, celui qu'on croît à tout jamais disparu dans les trous de la mémoire, mais les enfants sont parfois plus proches des morts que des vivants, plus proches des esprits que des corps qui les entourent, ils ont parfois au coeur des traces de corde, des noeuds que de leurs petites mains ils n'auraient jamais su nouer. L'homme naît vieux, il mettra longtemps à devenir jeune. Je n'ai jamais été aussi vieux que dans ma jeunesse. Il m'est facile de croire qu'on porte en soi des étoiles mortes, il suffit de creuser un peu dans les couches encore si mal explorées de l'inconscient pour y retrouver la mémoire des univers.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AuroraeLibriAuroraeLibri   21 décembre 2016
Comment un enfant peut-il se sentir tellement étranger à sa famille, étranger sur la terre ? Je ne demandais pourtant qu'à être heureux, heureux comme les enfants savent l'être, avec un tour de manège, une barbe à papa, une épaule contre laquelle il aurait pu pleurer, pour rien, ou pour un arbre qu'on venait de couper... Mais on avait décidé une fois pour toutes que je n'étais pas doué pour le bonheur, "regardez ce qu'il dessine, toujours des têtes de morts."

Roche Marotte
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AuroraeLibriAuroraeLibri   17 décembre 2016
Un homme entier, c'est aussi un homme qui, après l'avoir fuie ou niée, finit par accepter son ombre et par l'aimer "comme soi-même". Je pense souvent à François d'Assise, au beau chevalier qui un jour descend de sa monture pour embrasser le lépreux...Il embrasse ce qui alors lui fait le plus peur, ce qui se tient à la racine de ses plus profonds dégoûts, et là, au coeur de l'ombre incarnée, il reconnaît le Christ Vivant... Mais accepter l'ombre ce n'est pas se complaire en elle : François revient de son baiser au lépreux avec des lèvres de lumière...Il m'est arrivé souvent d'être descendu de cheval et de culbuter dans l'ombre...à la rencontre d'un autre soleil.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jean-Yves Leloup (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Yves Leloup

Deux livres clés pour mieux comprendre les religions
Marc de Smedt présente deux livres clés sur les religions : "Le face à face des coeurs" de Faozi Skali et "Les profondeurs oubliées du christianisme" de Jean-Yves Leloup.
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Chefs et penseurs religieux. Religieux (220)
autres livres classés : spiritualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1153 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre