AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 222608942X
Éditeur : Albin Michel (06/02/1997)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Découvert en 1945 parmi les autres Evangiles apocryphes de Nag Hamadi en Haute-Egypte, ce texte redonne toute sa primauté à la femme. La tradition l'attribue à Myriam de Magdala, la fameuse Marie-Madeleine, premier témoin de la Résurrection, et, par ce fait, considérée par l'apôtre Jean comme étant, bien avant Paul, la fondatrice de ce qui allait devenir le christianisme.
Quatrième de couverture

L'Évangile de Marie

Myriam de Magd... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Tatooa
  12 juillet 2013
Un évangile apocryphe, et pour cause. le témoignage d'une femme sur le sujet du Christ, mais où va-t-on !? Et pourtant, c'est ô combien intéressant, ô combien lumineux, et ô combien porteur d'un message que certains qui se prétendent son messager ont oublié depuis des siècles.
Ici (contrairement à l'évangile de Philippe par Leloup) nous avons à la fois l'évangile de Marie (Myriam de Magdala) et les remarques de Jean-Yves Leloup. Il est court, nous y apprenons que Myriam fût bel et bien la "femme" du Christ. L'amour entre un homme et une femme pour lui ne se limitait pas à une belle idée... Nous y voyons aussi la jalousie de certains autres disciples ainsi que les prémices de l'exclusion des femmes... Ou comment dès le départ le message fût tordu par ceux qui s'en emparèrent, comme toujours avec les êtres humains...
Vraiment passionnant !
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
TatooaTatooa   12 juillet 2013
Non seulement Myriam de Magdala est une femme, mais une femme qui aurait accès à la "connaissance". Et c'est en ce sens, sans doute, qu'elle était, à l'époque de Yeshoua, considérée comme "pécheresse" ; elle ne se conforme pas aux lois d'une société où la connaissance est affaire d'hommes et où les femmes n'ont pas le droit d'étudier les secrets de la Thora ni d'interroger les chiffres clairs ou obscurs de ses lettres carrées.
Les discours qu'elle tient aux disciples ne peuvent que les irriter. Pour qui se prend-elle ? Il ne lui suffit pas d'être aimée de l'Enseigneur (note : le Christ), il lui faut encore s'approprier Son enseignement et jouer les "initées" ; elle emprunte les paroles même de Yeshoua lorsqu'Il se trouvait en présence d'intelligences "non préparées", plus ou moins bornées, prenant pour réel ce qu'elles tiennent dans le champ clos de leurs perceptions : "comprenne qui pourra."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
enkidu_enkidu_   23 juin 2017
VII
11 Pierre lui dit : « Puisque Tu te fais l’interprète
12 des éléments et des événements du monde, dis-nous :
13 Qu’est-ce que le péché du monde ? »
14 L’Enseigneur dit :
15 « Il n’y a pas de péché.
16 C’est vous qui faites exister le péché
17 lorsque vous agissez conformément aux habitudes
18 de votre nature adultère ;
19 là est le péché.
20 Voilà pourquoi le Bien est venu parmi vous;
21 II a participé aux éléments de votre nature
22 afin de la ré-unir à ses racines. »
23 II continua et dit :
24 « Voici pourquoi vous êtes malades
25 et pourquoi vous mourrez :
26 c’est la conséquence de vos actes ;
27 vous faites ce qui vous éloigne...
28 Comprenne qui pourra. »

VIII
1 « L’attachement à la matière
2 engendre une passion contre nature.
3 Le trouble naît alors dans tout le corps ;
4 c’est pourquoi je vous dis :
5 “Soyez en harmonie...”
6 Si vous êtes déréglés,
7 inspirez-vous des représentations
8 de votre vraie nature.
9 Que celui qui a des oreilles
10 pour entendre entende. »
11 Après avoir dit cela, le Bienheureux
12 les salua tous en disant :
13 « Paix à vous - que ma Paix
14 soit engendrée et s’accomplisse en vous ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TatooaTatooa   02 mai 2014
La sagesse, ce n’est pas vouloir à tout prix ne plus jamais souffrir, c’est accepter la souffrance et la mort comme éléments inévitables de la vie humaine (inévitables et transitoires)…
Commenter  J’apprécie          100
TatooaTatooa   19 mai 2014
L’harmonie peut advenir lorsque les contraires se découvrent tout à coup complémentaires, les discordances elles-mêmes sont à intégrer dans une plus haute partition où l’œuvre de chacun, enfin reconnue, collabore au bien-être du Tout…
Commenter  J’apprécie          40
TatooaTatooa   07 mai 2014
« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés »

Ce « comme » n’est pas celui d’une comparaison, il n’invite pas à une imitation : nous ne pourrions être que des caricatures ; il nous appelle à laisser être en nous les règles de vie, la Loi de sève qui tient l’arbre droit et offert aux quatre vents.
L’Enseigneur n’est pas une image extérieure à laquelle il faudrait ressembler, Il est un principe de vie, une source de liberté et d’amour qu’il s’agit de laisser jaillir en nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Jean-Yves Leloup (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Yves Leloup

Deux livres clés pour mieux comprendre les religions
Marc de Smedt présente deux livres clés sur les religions : "Le face à face des coeurs" de Faozi Skali et "Les profondeurs oubliées du christianisme" de Jean-Yves Leloup.
autres livres classés : marie-madeleineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1153 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre