AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782228882996
357 pages
Payot et Rivages (31/03/1997)
3.83/5   12 notes
Résumé :
A partir du matériel apporté par différentes approches, et notamment des thérapies du couple, cette étude clinique des processus de structuration du couple humain souligne l'importance d'une confrontation entre plusieurs éclairages qui ne se superposent pas toujours.
Le premier, inspiré de la compréhension psychanalytique, étudie les processus inconscients individuels; le second, relevant d'une compréhension systémique et des modèles cybernétiques, considère ... >Voir plus
Que lire après Le couple : sa vie, sa mort. La structuration du couple humainVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Vous vous êtes surement déjà dit, en pensant à un vieux couple de votre connaissance, qu'ils étaient devenus inséparables au point que leur personnalité respective ne puisse avoir de définition sans la complémentarité de l'autre. Comme chez Brel, « celui des deux qui reste se retrouve en enfer ». Et d'autres aussi, passant leur vie à déplorer que l'autre l'ait gâchée mais incapable d'imaginer une journée sans lui. On a pu dire longtemps que les mariages arrangés, les univers étriquées où les unions n'étaient pas laissées à la liberté des conjoints avaient pu produire ce genre d'identité presque contre nature. Aujourd'hui, alors que le mariage ne repose plus que sur l'amour et que les divorces sont légion, cet argument ne tient plus. Pourtant, le couple reste, dans certaines de ces incarnations, comme une troisième identité qui surpasse les deux autres qui la constituent au point même de les oblitérer au moins partiellement. Et c'était sur ce fonctionnement qui m'interrogeait que je voulais réfléchir.
Ce Couple : sa vie, sa mort m'a paru d'un abord tout à fait accessible. Les nombreux cas cliniques qui émaillent le propos ainsi que sa progression raisonnée le rendent facile à comprendre. J'ai apprécié aussi que l'analyse repose sur une somme de concepts psychanalytiques très restreint : Surmoi, ça, moi, Idéal du moi et c'est à peu près tout (j'exagère). En plus de Freud, Mélanie Klein et Winnicott sont quasiment les seuls auteurs convoqués. Ainsi, on peut se concentrer sur les mécanismes interprétés, comprendre avec une économie de moyens tout à fait appréciable la simplicité des pulsions mises en jeu tant lorsque le couple se créée que lors de ses moments de crise.
J'ai également été sensible aux apports (encore trop restreints mais parfaitement revendiqués) de la sociologie, de la philosophie politique pour compléter le regard du psychanalyste. La polysémie des lectures ainsi proposées reflète de manière plus vraisemblable la complexité du réel étudié.
Enfin, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire souvent sous la plume de Jean-G. Lemaire que tel ou tel comportement, telle réaction n'avait absolument rien de pathologique et que la grille d'interprétation que proposait ici la psychanalyse n'avait pas tant pour fonction de stigmatiser que de décrire une économie psychique opérante.
Le livre de Jean-G. Lemaire date de 1979 et la modernité du traitement de cette question du couple fait que cela ne se sent qu'à peine.
Commenter  J’apprécie          185
Un essai d'une grande richesse qui aborde sous différents angles (psychanalytique, systémique, social...) cette entité si complexe, particulière et intrigante qu'est le couple humain. Des premiers liens amoureux aux crises fondatrices ou destructrices, Lemaire étudie en profondeur les rouages de l'amour et de l'union et nous offre dans ce livre une réflexion d'une profondeur et d'une originalité telles qu'il est des plus intéressants à lire, à relire, ou tout du moins à consulter!
Commenter  J’apprécie          120
Un livre important pour comprendre les enjeux psychologiques dans le choix des partenaires mais aussi pour mieux appréhender l'évolution des relations dans un couple depuis l'état fusionnel amoureux jusqu'aux crises qui amèneront certains à la rupture d'autres à une évolution positive.
Le vocabulaire utilisé n'est pas toujours simple pour un novice en psychologie mais le discours est émaillé d'exemples et de situations réelles de thérapies de couples qui aident beaucoup à la compréhension d'un écrit fortement didactique mais passionnant.
Commenter  J’apprécie          50
Un livre passionnant pour qui cherche des réponses aux mystères du couple. Il s'agit ici d'une étude approfondie, faisant appel, très régulièrement à des témoignages. Certaines paragraphes sont redondant mais l'auteur s'attache à puiser dans les profondeurs du conscient et même de l'inconscient. Aussi surprenant que cela puisse être, l'auteur apporte un regard finalement assez optimiste sur le couple, même si aucune impasse n'est faite sur les difficultés de faire vivre le couple, au delà des individues qui le composent.
Commenter  J’apprécie          10
Un livre brillant. Sans doute le point d'encrage de beaucoup de psychanalystes qui s'intéressent à la question du couple. C'est extrêmement bien rédigé, claire (pour peu qu'on maitrise les notions psychanalytiques) et d'une pertinence exemplaire.
Une oeuvre majeure dans son domaine, et peut-être même, pour penser autrement "l'analyse en "groupe"".
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Accepter de reconnaître l'imperfection de l'objet, son caractère non totalement satisfaisant, c'est accepter de reconnaître à son égard des sentiments ambivalents, c'est donc accepter que naissent à son égard des sentiments hostiles, au sein même d'un véritable attachement pour lui. Pour Mélanie Klein, renoncer à ce premier clivage à l'intérieur du Moi et réintrojecter les mauvais Objets ou les mauvaises qualités à l'intérieur du Moi est, par définition, le processus qui introduit l'entrée dans la position dépressive. Il s'agit de faire un véritable deuil de l'Objet, en acceptant en lui des aspects insatisfaisants, et en même temps le deuil d'une représentation totalement bonne idéalisée de soi-même.
Commenter  J’apprécie          80
Ce couple que nous avons appelé conjugal, en sens large, parce qu'il se structure sur des bases affectives et un projet au moins implicite de longue durée, présente des caractéristiques précises : le choix spécifique du partenaire, le processus d'idéalisation, la confortation narcissique des intéressés, le réveil d'un mouvement d'autonomisation individuelle, l'intrication mutuelle des désirs inconscients, l'utilisation réciproque de la relation à l'Objet comme modalité défensive principale contre les désirs pulsionnels prégénitaux insuffisamment contrôles par la primauté du génital. Enfin une distribution spécifique des rôles autour d'une collusion des processus intrapsychiques individuels y organise un véritable système auto réglé avec ses rétroactions circulaires permettant une certaine homéostasie.
Commenter  J’apprécie          40

Dans la catégorie : MariésVoir plus
>Psychologie des adultes>Célibataires, divorcés, veufs, mariés, parents...>Mariés (10)
autres livres classés : psychanalyseVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (39) Voir plus



Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
430 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..