AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253175957
144 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)
3.71/5   727 notes
Résumé :
"La bombe a convenablement fonctionné; sur ce plan, il a tout lieu d'être satisfait. Les rescapés tentent déjà de secourir les victimes restées au sol. Jean s'engouffre dans le métro. Lui ne va secourir personne. Il est le poseur de bombes."
Jean Garnier n'a plus rien à perdre dans la vie: sa mère est en prison, sa petite amie a été tuée et il n'a plus de travail. Face à ce jeune paumé, Camille Verhoeven doit agir avec plus de finesse que jamais: Jean est-il ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (161) Voir plus Ajouter une critique
3,71

sur 727 notes

marina53
  14 octobre 2014
Une journée de mai qui s'annonce estivale, l'on déambule dans les rues, l'on fait du shopping, l'on croise ce petit garçon qui se rend à sa leçon de musique, la clarinette sur l'épaule, ou cette jeune fille qui regrette déjà d'avoir refusé les avances de ce beau jeune homme ou encore ce couple, attablé à la terrasse d'un café et qui observe leur voisin au comportement bizarre... L'on pourrait s'attendre à une journée tranquille... Aussi, lorsqu'une violente explosion emporte quasiment tout sur son passage, faisant éclater les vitrines des magasins, projetant les corps à des dizaines de mètres ou faisant s'écrouler l'échafaudage, tout vole en éclat, la rue Joseph-Merlin ressemble à un champ de bataille. Ici et là, des corps, du sang, des débris et une poussière aveuglante. S'ensuivent les cris, les hurlements, les larmes... Pas de mort mais de nombreux blessés à déplorer...
Un jeune homme n'a rien perdu de cette scène effroyable. Et pour cause, c'est lui le poseur de la bombe. Il a même tout filmé, histoire de prouver aux flics qu'il en est bien l'auteur. Jean, c'est le nom qu'il donne aux flics justement lorsqu'il s'est présenté à eux, même si son vrai nom est John. Un témoin est formel, c'est ce gars-là justement qui était attablé à côté d'eux. Tout ce qu'il veut est bien simple: un passeport et un billet d'avion pour l'Australie pour lui et sa mère, 5 millions et il ne veut parler qu'à Camille Verhoeven sinon il fait sauter les 6 autres obus qu'il a disséminés un peu partout...
Coincé dans les embouteillages à cause de cette explosion, Camille peine à rentrer chez lui. Après ce week-end, il lui tarde de retrouver son amie Anne mais les choses semblent en avoir décidé autrement...
Revoilà Camille Verhoeven pour une mini-enquête, un demi-volume comme le souligne, dans la préface, Pierre Lemaitre qui a été sollicité pour remettre au boulot ce cher commissaire. A la tête de cette enquête originale, déconcertante et où le temps est compté, il devra faire preuve encore une fois de patience et d'ingéniosité pour en venir à bout. Dès les premières pages, l'on est transposé au coeur même de Paris, là où tout a commencé, lors de l'explosion. le poseur de bombes, 7 au total programmées à raison d'une par jour, exige de Camille la liberté pour lui et sa mère. En trois jours, l'affaire sera réglée. Heure après heure, l'on suit le cours de l'enquête à un rythme effréné. le suspense est maintenu jusqu'à le dernière page, les personnages complexes et Camille au mieux de sa forme. Que dire si ce n'est que Lemaitre excelle même dans les mini-polars. Dynamique, accrocheur et simplement efficace...
♪♫ On s'aimait comme personne.
C'était bon, Rosy & John
Mais la vie, c'est la vie, et la vie... ♪♫
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          875
Crossroads
  10 septembre 2014
Une trilogie doit-elle forcément comporter trois volets? Bien sûr que non, ce serait trop facile. Lemaitre en fait ici la démonstration éclatante avec ce court roman mettant une nouvelle fois aux prises avec les pires dégénérés qui soient notre mètre 45 de pugnacité préféré, j'ai nommé le commissaire Camille Verhoeven.
Un court récit, en forme de parenthèse salutaire durant l'écriture de son futur Goncourt, qui lui fait cependant écho.
Trois jours, ni plus, ni moins, c'est le temps qui lui sera nécessaire pour plier les gaules ! Petit mais costaud le Camille.
Un court laps de temps venant clore une véritable course contre la montre et la mort. En effet, un joyeux luron s'est subitement dit que le 14 juillet étant encore bien loin, il ne serait pas idiot de devancer l'appel en dissimulant sept bombinettes appelées à mettre un peu d'ambiance et ce durant les sept prochains jours.
Inutile de préciser qu'un petit geste financier de la part de l'état assorti d'un petit cadeau familial des plus particuliers aideraient fortement à la résolution de l'affaire.
Le compte à rebours est lancé, la confrontation peut débuter...
C'est court - et je parle pas de Camille - mais c'est bon.
Pas le temps de tergiverser, Lemaitre entre direct dans le vif du sujet et en impose de suite.
Tension palpable à tous les étages. le jeu du chat et de la souris tient toutes ses promesses malgré la psychologie des personnages aussi épaisse qu'une feuille d'imposition version Thévenoud. Bon, c'est pas de sa faute au gars, il souffre apparemment de phobie administrative. Et de propension au foutage de gueule à peine masquée, visiblement...
Bref, et je parle toujours pas de Camille, ce chantage à la bombe, sans être franchement novateur, n'en demeure pas moins palpitant et devrait facilement permettre aux novices en Verhoeven de vouloir enquiller sur les trois premiers volumes tout aussi maitrisés.
Alors même s'il n'y est jamais question de sans-dents, de secrets d'alcôve aussi émoustillants que la copulation des méduses en milieu subsaharien, de jalousie maladive de la part d'une femme trompée à la mémoire visiblement sélective qui elle-même occasionna l'explosion d'un couple en son temps, pour tout cela et bien plus encore, j'ai envie de vous dire, monsieur Lemaitre, merci pour ce moment !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7214
Kittiwake
  14 octobre 2015
Rosy &John, c'est un bonus qui nous permet de retrouver le héros de la trilogie Travail soigné, Alex et Sacrifices, 1.45 m d'énergie et de malice consacrées à traquer les criminels, c'est à dire le commissaire Verhoeren.
Comme les trois mousquetaires, la trilogie compte ainsi quatre éléments. Celui-ci, comme l'annonce l'auteur, était une demande de l'éditeur, destiné à être offert aux lecteurs du Livre de poche. Comme à la fin d'un spectacle, c'est le rappel qui console les lecteurs et retardent le moment de faire le deuil d'un personnage auquel on s'était attaché.
C'est court, mais l'ambiance y est. Verhoeren peine à assumer sa vie personnelle, mais quand la menace rode, il est des priorités morales qui vont au delà du défi : une bombe vient d'exploser dans un chantier urbain, sans faire de morts, et le poseur de qui se laisse facilement attraper révèle le fond de l'affaire : sept autres bombes sont programmées, une par jour, dont il révélera l'emplacement contre espèces sonnantes et trébuchantes et deux billets d'avion pour lui et sa mère.
Ya quelque chose qui cloche là-dedans : la sagacité du commissaire permettra t-elle de déjouer le plan machiavélique de John, un demi-crétin déterminé, mais déterminé à quoi?
Toute l'enquête tourne autour de la personnalité de ce tueur potentiel. le déroulement des opérations criminelles est-il hasard ou nécessité?
C'est court, pas le temps de développer une intrigue complexe, de détailler la psychologie des personnages, ou de s'attarder sur les amours complexes de Camille. Cela reste un bon moment, rapide, à déguster entre deux pavés.
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          590
CasusBelli
  30 janvier 2021
Un récit au format nouvelle de Pierre Lemaitre mettant en scène Camille Verhoeven.
Un scénario simple et efficace sur le thème du chantage à la bombe, cela se lit sans déplaisir les événements s'enchaînant sans temps mort.
Un scénario malgré tout très prévisible, je retiens le plaisir de retrouver Camille Verhoeven, un personnage particulièrement atypique que j'apprécie beaucoup.
A noter que cette histoire est également parue sous le titre "Les grands moyens" aux éditions Smartnovel, d'où cet avis "posté" deux fois.
PS : Amusant de constater une variation dans les notes : 3.37 contre 3.73 pour une même histoire, peut-être les couvertures ?
Commenter  J’apprécie          541
Annette55
  21 mars 2018
" Nous revoici en compagnie du commandant Camille Verhoeven : sa taille , théâtralement petite, sa calvitie rutilante, et son regard : une lame.
On connait son histoire révélée dans "Travail-soigné"disparition douloureuse de son épouse, dépression, absence puis retour........à deux doigts de la légende .
Accompagné du divisionnaire Le-Guen, ce pachyderme au pas pesant et du fidèle Louis, ils doivent faire face à l'effroyable projet d'un poseur de bombes.
La première a éclaté rue Joseph Merlin: beaucoup de dégâts , uniquement des blessés !
Le type qui a mis la bombe s'appelle John Garnier, un garçon rustique, immature, loin d'être bête, à la capacité de nuisance prodigieuse .
Il est organisé, débrouillard mais c'est un amateur aux calculs empiriques.
Je n'en dirai pas plus ........
Dans cette longue nouvelle, très réussie, au suspense haletant, à la tension palpable de bout en bout , découpée , habilement en jours , oú chaque jour est découpé en heures , personne n'a de certitude, même le lecteur qui trépigne ........
L'enquête entière tourne autour de la personnalité du tueur potentiel et de sa mère Rosie, une meurtrière d'impulsion ?
Mais est- ce si simple?
La psychologie des personnages, finement observée , est très complexe ........
L'auteur, comme à son habitude, déploie un trésor d'ingéniosité pour nous faire partager la succession des événements et la sagacité de Camille Verhoeven !
Un ouvrage court mais efficace , glaçant, dynamique et enlevé , à l'intrigue parfaitement huilée et bien pensée ......
Rien ne se passe comme on l'imagine même si la "hiérarchie" a réglé tous les détails .
140 pages de pur bonheur !
Je lisais peu de policiers, l'écriture très soignée et le jeu permanent avec le lecteur en compagnie de ce grand romancier m'incitent à aller plus loin ........
Bravo Monsieur Lemaitre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          449

Citations et extraits (73) Voir plus Ajouter une citation
araucariaaraucaria   01 août 2021
Lorsque Basin prend la parole, Jean ne se retourne pas vers lui, il reste concentré. Basin veut savoir de quelle manière il s'y est pris. Ramasser un obus est une chose, le faire exploser en est une autre.
- Un détonateur et un relais électrique, dit Jean sur le ton de l'évidence, c'est pas sorcier.
Il tend l'index vers un appareil numérique qui fait réveil et calendrier.
- C'est avec ça que j'ai programmé toutes les bombes. 3,99 euros sur le Web.
Louis extrait la facture du paquet ; Garnier a payé par carte, on a la carte bancaire dans son portefeuille, pas de doute, c'est la même. C'est la première fois qu'on voit un assassin apporter les factures pour prouver qu'il est bien le coupable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
araucariaaraucaria   01 août 2021
La rencontre imprévue qui va faire basculer votre vie, la plaque de verglas sournoise, la réponse que vous donnez sans réfléchir... Les choses définitives ne mettent pas un dixième de seconde à se produire.
Commenter  J’apprécie          60
marina53marina53   14 octobre 2014
Nous sommes le 20 mai, un soleil d'une douceur estivale s'est installé depuis quelques jours, il est 17 heures, pour un peu, on se croirait en juillet, il vous vient des envies d'apéritif en terrasse, il y a du monde partout, alors forcément, quand la bombe explose, c'est une catastrophe, mais c'est aussi une injustice...
En même temps, si le monde était juste...
Commenter  J’apprécie          600
marina53marina53   29 octobre 2014
La rencontre imprévue qui va faire basculer votre vie, la plaque de verglas sournoise, la réponse que vous donnez sans réfléchir… Les choses définitives ne mettent pas un dixième de seconde à se produire.
Commenter  J’apprécie          410
ladesiderienneladesiderienne   03 mars 2015
Prenez ce petit garçon, il a huit ans. Qu'il fasse simplement un pas de côté et tout peut changer, irréversiblement. Sa mère s'est fait tirer les cartes, on lui a prédit qu'elle serait veuve dans l'année. Elle a raconté ça à son fils en pleurnichant, les poings serrés sur la poitrine, des sanglots dans la voix. Il fallait que j'en parle à quelqu'un, tu comprends ? Lui n'avait jamais vraiment imaginé la mort de son père qui lui semblait indestructible. Maintenant il vit dans la peur. Il y a de ces mères, tout de même... Celle-ci a trente ans, mais une maturité de collégienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Pierre Lemaitre (82) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Lemaitre
Il existe au sein de la DGSE une entité dédiée aux missions tellement sensibles qu'elles ne peuvent être confiées à ses membres officiels. Edgar, trente-trois ans, parisien, est l'un de ces agents de l'ombre très spéciaux. S'il tombe, il tombera seul. Sa prochaine destination : la frontière entre l'Iran et l'Afghanistan. Là, dans une des tours du silence de l'antique foi zoroastrienne, sa cible l'attend.
« Bannel parvient à un effet de réalisme qui rend ses histoires passionnantes. » Pierre Lemaitre, prix Goncourt
autres livres classés : bombeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Alex de Pierre Lemaitre : l'avez-vous lu ?

Le personnage principal est :

une femme
un homme

8 questions
548 lecteurs ont répondu
Thème : Alex de Pierre LemaitreCréer un quiz sur ce livre

.. ..