AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations sur Travail soigné (132)

jeranjou
jeranjou   09 février 2014
- Sur le plan sexuel, quel genre d'homme était-il? demande abruptement Camille.
- Un rapide, répondit Mme Cottet, bien décidée à répondre à son agacement. Fulgurant même, si je me souviens bien. Pas tordu. Imagination restreinte. Jusqu'à la simplisterie même. Plutôt buccal, raisonnablement sodomite, que vous dire d'autre...
- Je pense que ça suffira...
- Éjaculateur précoce.
- Merci, madame Cottet...., Merci...
Commenter  J’apprécie          795
cardabelle
cardabelle   13 septembre 2017
Le roman policier a longtemps été considéré comme un genre mineur.
Il aura fallu plus d'un siècle pour qu'il acquière droit de cité dans la " vraie" littérature.
Sa longue relégation au rang de" paralittérature " répond à la conception que lecteurs, auteurs et éditeurs se firent longtemps de ce qui est censé être littéraire et donc à nos usages culturels, mais aussi croit-on généralement, à sa matière même, à savoir le crime.
Cette fausse évidence, aussi ancienne que le genre lui-même, semble ignorer que meurtre et enquête figurent en place privilégiée chez les auteurs les plus classiques, de Dostoïevski à Faulkner, de la littérature médiévale à Mauriac.
En littérature, le crime est aussi ancien que l'amour.
Commenter  J’apprécie          340
SMadJ
SMadJ   01 octobre 2014
- Vous ne semblez pas très informée de ce que fait votre mari.
- Effectivement, répondit-elle brusquement. S'il découpe les filles en morceaux quand il part en balade, il ne m'en fait pas la confidence à son retour. C'est dommage, remarquez bien, ça m'aurait amusée.
Commenter  J’apprécie          270
gavarneur
gavarneur   05 mai 2018
L'homme de la rue se rue sur les images de mort parce qu'il veut de la mort. Et seuls les artistes sont à même de l'apaiser. Les écrivains écrivent de la mort pour les hommes qui veulent de la mort, ils font du drame pour calmer leur besoin de drame. Le monde en veut toujours plus. Le monde ne veut pas seulement du papier et des histoires, il veut du sang, du vrai sang. L'humanité tente bien de donner droit à son désir en transfigurant le réel [...] mais ce désir est insatiable, irréfragable. Il veut du réel, du vrai. Il veut du sang.
Page 309
Commenter  J’apprécie          220
jeranjou
jeranjou   08 février 2014
- Je crois savoir que votre mari était grand amateur de romans policiers...
Aussi étrange qu'elle put sembler, la question ne sembla pas la surprendre.
- Il ne lisait guère que cela, oui. Il lisait ce qu'il pouvait comprendre.
Commenter  J’apprécie          213
Cathleroy
Cathleroy   23 avril 2012
"Le roman policier a longtemps été considéré comme un genre mineur. Il aura fallu plus d'un siècle pour qu'il acquière droit de cité dans la "vraie" littérature.
Sa longue relégation au rang de "paralittérature" répond à la conception que lecteurs, auteurs et éditeurs se firent longtemps de ce qui était censé être littéraire et donc à nos usages culturels, mais aussi, croit-on généralement, à sa matière même, à savoir le crime.
Cette fausse évidence, aussi ancienne que le genre lui-même, semble ignorer que meurtre et enquête figurent en place privilégiée chez les auteurs les plus classiques, de Dostoïevski à Faulkner, de la littérature médiévale à Mauriac.
En littérature, le crime est aussi ancien que l'amour."
Commenter  J’apprécie          160
Zebra
Zebra   18 janvier 2015
page 192 [...] Le silence de Louis trahissait de l'embarras.
- Tu n'es pas d'accord, Louis ?
- Si, je suis d'accord. Non, je pensais à autre chose. Il connait tous ses livres au détail près, votre libraire ?
- J'y ai pensé moi aussi, Louis ; ça me tracasse un peu. Mais honnêtement, je ne crois pas à de telles coïncidences.
- Il ne serait pas le premier assassin à mettre lui-même la police sur la piste du coupable.
- C'est même un classique, je sais. Tu proposes quoi ?
- Y voir de plus près. Discrètement, bien sûr.
- Vas-y, Louis. On en aura le cœur net. [...]
Commenter  J’apprécie          130
Herve-Lionel
Herve-Lionel   29 septembre 2014
Loi, un ministre ému, je trouve même ça émouvant. Et puis c'est pratique, une émotion ministérielle. Tout ce qui était impossible la ville devient prioritaire. Cet après-midi tu vas avoir un nouveau local et des renforts.
Commenter  J’apprécie          120
sevm57
sevm57   03 juin 2021
Louis était blond, avec une raie sur le côté et cette mèche un peu rebelle qu’on remonte d’un mouvement de tête ou d’une main négligente mais experte et qui appartient génétiquement aux enfants des classes privilégiées.
Commenter  J’apprécie          110
Bruno1
Bruno1   28 juillet 2015
L'écrivain est quelqu'un qui arrange des citations en retirant les guillemets.
Commenter  J’apprécie          110




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Alex de Pierre Lemaitre : l'avez-vous lu ?

    Le personnage principal est :

    une femme
    un homme

    8 questions
    551 lecteurs ont répondu
    Thème : Alex de Pierre LemaitreCréer un quiz sur ce livre