AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749307325
Éditeur : Vents d'Ouest (05/02/2014)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 10 notes)
Résumé :
« Tout le monde ne peut pas être orphelin... »

François est le petit dernier de la famille Lepic. Mais tout le monde l'appelle « Poil de carotte » à cause de ses cheveux roux et de ses taches de rousseur. Mal-aimé, il subit sans arrêt les reproches de sa mère et l'indifférence de son père et de ses frères et soeurs. On lui confie toujours les tâches les plus ingrates : aller fermer la porte du poulailler en pleine nuit ou encore achever les perdrix qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  12 septembre 2018
J'ai pris grand plaisir à redécouvrir le jeune Poil de Carotte que j'avais découvert durant mon enfance. Très bien adapté par Lemoine pour le scénario et Cécile pour le graphisme sur demande du journal le Monde, j'avais déjà lu une autre bande dessinée sur le roman de Jules Renard mais je trouve que celle-ci est mieux réussi !
L'on retrouve bien entendu notre jeune héros, bouc-émissaire de l'histoire puisque considéré comme le vilain petit canard de la famille et détesté par elle, à savoir François Lepic fit Poil de Carotte. Interne durant, l'année, ce que celui-ci redoute avant tout, contrairement à ses camarades, ce sont les grandes vacances, période durant laquelle il va devoir cohabiter et subir les humiliations et corvées que lui impose sa mère. Si cette dernière laisse ses deux fils aînés tranquilles, ce n'est pas pour autant qu'ils éprouvent de la compassion pour leur benjamin. Tout au plus et ce, comme son père, ils le laissent tranquille et cela est déjà beaucoup ! Heureusement que pendant les vacances, Poil de Carotte retrouve sa voisine et amie Mathilde mais les moments qu'il préfère, c'est ceux qu'il passe avec son parrain....mais je ne vous en dirais pas plus, histoire de vous donner envie de découvrir cette oeuvre, que ce soit dans ce format mais aussi et surtout dans le roman d'origine bien entendu. le mieux étant encore de faire les deux !
Un ouvrage très bien travaillé du point de vue graphisme avec des couleurs pastel et un scénario qui rend bien compte du roman de Jules Renard. A découvrir et à faire découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Davalian
  16 octobre 2018
Après avoir produit une quarantaine de volumes qui s'adressent plutôt aux adultes qu'aux enfants, la collection Les grands classiques de la littérature en BD tente avec Poil de Carotte une approche plus ludique.
L'oeuvre originale s'adresse surtout aux enfants et son adaptation permet ici de respecter cet état d'esprit tout en permettant également aux adultes de trouver ici leur place. L'auteur, Lemoine, a opté pour un scénario complet qui relie plusieurs séquences indépendantes. Il s'agit donc ici d'une histoire continue et non pas d'une succession de séquences. Comme l'histoire se déroule sur plusieurs semaines, l'on se doute bien qu'il a des ellipses, des passages laissés sous silence, mais tout cela ne transparaît pas ici, tant le récit est fluide.
L'histoire, en fait constituée de plusieurs passages forts, faisant appel au ressenti du lecteur. Comment ne pas compatir aux malheurs du pauvre François, d'avoir envie de le défendre contre une mère acariâtre, une fratrie malveillante et de secouer le père, complètement soumis ? Assurément, le lecteur va s'approprier l'histoire dès les premières planches. Dommage que le dénouement soit aussi rapide et tranchant d'avec ce qui précède.
Les dessins sont sympathiques et très enfantins. Ils sont ici tout à fait adaptés au récit. L'on pourra constater que le décor est immersif et renforce cette impression d'être à la campagne, en plein été. Tout cela respire les vacances intemporelles, il y a ici un peu de Pagnol… La mère, le frère et la soeur de François ont un curieux air de famille avec des formes rondes et allongées assez désagréables, mais réussies, comme s'ils étaient liés par un pacte. le père tranche un peu avec ses traits ronds, plus travaillés, comme s'il avait pu incarner une sorte de force tranquille. Poil de Carotte détonne, à se poser la question s'il appartient vraiment à cette famille de tortionnaires. Et enfin Mathilde, avec ses traits, et surtout ses yeux, ne peut que capter le regard de son ami.

Les explications laissées en fin d'ouvrage démontrent tout leur pertinence en permettant au lecteur d'en savoir davantage sur l'auteur, sur l'oeuvre, sur son contexte et sur… les roux ! Bien vu !
Cette adaptation de Poil de carotte s'adresse aussi bien aux adultes qu'aux plus petits. Cette adaptation réussie est le fruit d'un travail qui peut s'adresser à toutes les générations et pourra faire l'objet d'un moment de partage. A lire, donc et à conserver dans sa bibliothèque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Rhl
  09 novembre 2017
Adaptation en bande dessinée de l'oeuvre autobiographique de Jules Renard.
François Lepic, surnommé Poil de Carotte, se sent mal aimé dans sa famille, particulièrement par sa mère qui semble prendre un plaisir pervers à le persécuter...
Une adaptation forcément un peu réductrice au niveau des états d'âme du jeune garçon par rapport au roman mais qui peut permettre aux jeunes (9/12 ans) une première approche de l'oeuvre de Jules Renard. Ils ressentiront certainement beaucoup d'empathie pour ce pauvre Poil de Carotte, tant malmené par sa mère, et auront peut-être envie de lire le roman.
J'ai bien aimé la représentation graphique de Poil de Carotte, un peu moins celle des autres personnages.
Commenter  J’apprécie          40
Coryne1966
  19 avril 2017
Livre choisi par mon fils pour une lecture pour la 5ème, je l'ai emprunté pendant qu'il était chez son papa.
Je ne vais pas m'étendre sur l'histoire de Poil de Carotte que tout le monde connait. Je pense que la version BD ne fait pas passer tous les sentiments par lesquels passe Poil de Carotte dans sa vie d'humiliation permanente mais cela va peut être permettre à des enfants réfractaires à la lecture d'aborder des "classiques".
Sinon, j'ai beaucoup aimé les dessins avec pour couleur dominante .... poil de carotte !!!
En tout cas, mon fils l'a dévoré même s'il pense que le livre "original" doit être mieux ...
Commenter  J’apprécie          40
LesBabeliens
  12 mars 2015
Ce livre parle d'un petit garçon qui s'appelle «Poil de Carotte» à cause de ses cheveux roux et de ses tâches de rousseurs. Il est dans la famille Lepic, mais voudrait être orphelin car toute sa famille se moque de lui, mais il y a aussi ses copains, dans son école. Il doit faire les tâches ménagère comme le ménage, rentrer les poules le soir dans le poulailler car sa famille a peur de le faire.
J'ai moyennement aimé ce livre, mais il y a des passages difficile a lire.
Malgré cela il était agréable à lire car l'histoire est entraînante, on veut savoir si il va réussir a surmonter cette humiliation ,qui le suit depuis qu'il est petit.
Je le conseille de le lire car malgré les passages difficile à lire, il est très bien.
Bonne lecture!
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
BDGest   27 janvier 2014
Christophe Lemoine s’allie au trait léger et sensible de Cécile pour adapter en bande dessinée le chef-d’œuvre de Jules Renard, l’occasion pour les plus jeunes de découvrir ce classique de la littérature pétri d’humanité.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
cicou45cicou45   12 septembre 2018
"_Et là, tu vois, à droite, c'est la constellation du Pinard. Si tu relies toutes les étoiles, ça fait comme une grande bouteille de vin.
Et cette bouteille céleste nous renverse le vin de la nuit sur la tête pendant qu'on dort.
_Et c'est pour ça qu'on rêve ?
_Tout juste, canard."
Commenter  J’apprécie          170
PegLutinePegLutine   23 juin 2016
- Et là, tu vois, à droite, c'est la constellation du pinard. Si tu relies toutes les étoiles, ça fait comme une grande bouteille de vin. Et cette bouteille céleste nous renverse le vin de la nuit sur la tête pendant qu'on dort.
- Et c'est pour ça qu'on rêve?
- Tout juste, canard.
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
autres livres classés : maltraitanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
715 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre