AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782844544292
603 pages
Éditeur : Dervy (09/05/2006)
3/5   2 notes
Résumé :
Hézelon fut ce moine qui, venu de Liège vers 1085 à la demande de Hugues de Semur, Abbé de Cluny, construisit la grande église. Jehan, son apprenti, à qui il a transmis ses secrets de " l'art du trait ", est rappelé à Cluny pour parachever l'œuvre de son maître. Il découvre le " tracé de l'Apocalypse de saint Jean ", véritable code secret permettant à la fois de terminer la construction de l'Abbatiale et de lui donner sens.

Jehan met à jour pas à pas ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
GeoffreyRob
  10 février 2021
Sous la forme d'une enquête sur un meurtre au sein de l'abbaye de Cluny en la période de sa construction au moyen-âge, ce roman se propose d'initier ses lecteurs aux savoirs mathématiques gouvernant la construction des églises et cathédrales romanes et gothiques.
On y découvre, par exemple, comment réaliser géométriquement la quadrature du cercle ; comment additionner les nombres de façon "théosophique" ; comment effectuer une "réduction théosophique" ; ou d'autres notions de géométrie sacrée et de la science des nombres comme l'arithmologie.
L'intrigue est bien menée, les personnages sont attachants, le style d'écriture est agréable et le vocabulaire facilement accessible au plus grand nombre : on se laisse donc facilement prendre à cette belle histoire et l'on a hâte de découvrir comment le héros, Jehan, apprenti architecte va bien pouvoir résoudre les multiples énigmes qui se posent à lui tout au long du récit.
Ce livre s'adresse à tout public mais il me semble tout de même qu'aimer les nombres et avoir quelques notions préalables en mathématique ou géométrie doit pouvoir aider à suivre et à apprécier, surtout sur la fin : à la longue j'ai eu tendance à m'y perdre un peu malgré les annexes en fin d'ouvrage qui résume le gros de ce savoir d'architecture religieuse.
Je recommande cette lecture que l'auteur a conçu comme une approche vulgarisatrice et préparatoire à son ouvrage "L'ombre du poteau et le carré de la terre. Comment décrypter les églises romanes et gothiques."
Seul véritable bémol : je trouve dommage que l'auteur n'indique pas comment les bâtisseurs choisissaient le point ou l'on placera le fameux "poteau", point d'où partira tout le tracé du futur édifice religieux. Il me semble que cela a à voir avec les courants telluriques et, apparemment, aborder ce savoir doit nécessiter d'éplucher encore de nombreux ouvrages spécialisés.
Dommage également que l'auteur n'aborde quasiment pas la symbolique de l'art décoratif roman (= la statuaire présente dans les chapiteaux et les portails des églises) et les racines druidiques des savoirs médiévaux.
Un dernier conseil : n'hésitez pas à vous munir d'un exemplaire de l'évangile de Saint Jean et d'un exemplaire de l'Apocalypse de Saint Jean pour suivre les raisonnements symboliques de la fin de l'enquête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
GeoffreyRobGeoffreyRob   22 janvier 2021
Le Savoir patiemment recueilli dans nos monastères par la lecture et l'étude des textes anciens, surtout grecs et latins, comprend, vous le savez sans doute, deux branches essentielles : le Savoir du verbe et le Savoir des nombres, chacun représentant une des deux facettes de la Connaissance, une des deux facettes de ce que nous appelons les Arts libéraux.

Le Savoir du verbe, le Trivium, avec la Grammaire, la Rhétorique et la Dialectique, est orienté vers l'art de la parole, art majeur s'il en est. ...

... le Savoir des nombres, le Quadrivium, ... permet de comprendre leur rôle essentiel dans la Création et donc de mieux maîtriser l'art de construire.
... l'Arithmétique, ou comment les nombres interfèrent avec eux-mêmes, la Géométrie, c'est à dire comment ils sous-tendent et gouvernent l'espace, la Musique, car les nombres rythment le temps, et l'Astronomie puisque, plus généralement, ils modèlent le cours du ciel et donc tout l'Univers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
GeoffreyRobGeoffreyRob   27 janvier 2021
... Les premiers maîtres architectes voulurent que les églises, les temples chrétiens, permettent à chacun de progresser spirituellement, de se purifier en quelque sorte, pour rendre possible cette rencontre individuelle. Ils les conçurent comme tels. Évidemment, l'architecture, les formes, les pierres, ne peuvent en aucune manière remplacer les prières, la foi et les réflexions personnelles, en revanche elles peuvent aider !...
Les églises sont conçues un peu comme un escalier et sa rampe... Ce ne sont pas eux qui assurent l'ascension, mais ils la permettent, ils soutiennent, ils guident, dirigent, facilitent... Les églises ont donc une double vocation... : celle de rendre possible la rencontre avec Dieu, et celle de préparer les hommes à cette rencontre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
GeoffreyRobGeoffreyRob   27 janvier 2021
... Bien que parfaitement assis sur une philosophie en accord avec la pensée chrétienne, le processus de fondation plonge ses racines dans ce que je pourrais appeler la religion première, la religion des origines... ... L'église, tournée avant tout vers le développement de la foi, de la prédication et donc vers les hommes, ce qui n'est que naturel, a lentement oublié, non pas renié, mais oublié la part de la tradition, celle de nos liens avec le passé... Le corps religieux dans son ensemble n'a bien souvent plus conscience de ces valeurs forgées aux premiers jours... Il ne sait pas, parce qu'il n'a pas appris et ne s'y intéresse plus ! ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
GeoffreyRobGeoffreyRob   27 janvier 2021
... Il existe donc des portes très particulières, qui, si elles ont un rôle physique pour permettre ou interdire le passage, confèrent à ceux qui les empruntent un changement dans leur vie, dans leur esprit... Même si ce changement est trop rarement perçu ! Les portes des églises sont de cette nature. Elles permettent de faire communiquer l'extérieur, le monde profane où nous nous agitons, avec l'intérieur qui est un espace sacré lié à Dieu.
Pourtant les portes et portails d'églises, pour essentiels qu'ils soient, ne sont que des portes secondaires par rapport à deux autres portes situées à l'intérieur de ces édifices. ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
GeoffreyRobGeoffreyRob   27 janvier 2021
... En fait, l'autel matérialise une porte... Encore !... La porte du Ciel. Cet endroit a été créé pour permettre une communication de notre terre avec le Ciel, avec Dieu. C'est pourquoi le prêtre célèbre le mystère de la messe devant l'autel. Ce dernier n'a la forme ni d'un portail ni d'une ouverture et pourtant il est le point d'un échange vertical entre deux univers différents : l'église et le Ciel... Mais cette dernière porte, seul le prêtre peut l'emprunter ou du moins la faire jouer tant elle est sacrée. C'est par elle qu'il peut faire monter les prières de l'Humanité, et par elle descend l'Amour Divin. ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : Architecture religieuseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Jean-Paul Lemonde (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1434 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre