AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782350007861
48 pages
Éditeur : OSKAR ÉDITEUR (18/10/2011)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 17 notes)
Résumé :
« Tu avais rendez-vous dans un orphelinat, celui
des Cœurs-Oubliés de Sainte-Anita, auquel tu
voulais donner trois mois de ton temps.
Mais ta première journée là-bas t'a laissée
désemparée.
Tu as découvert les enfants trainant sur le sol
où ils passaient leur journée. »
Le récit d'une rencontre bouleversante entre ces deux êtres : Marion qui a besoin de donner beaucoup d'amour et Lali, enfant abandonnée, qui el... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
milamirage
  28 août 2012
Marion a vingt ans et elle a décidé de quitter la France pendant trois mois et de se consacrer aux enfants d'un orphelinat, celui des Coeurs-oubliés de Sainta-Anita, en Inde. Dans l'indifférence et l'ignorance du personnel de l'établissement qui semble ne pas approuver sa présence, elle découvre un endroit hostile où réside une multitude d'enfants, à même le sol. Pour se donner du courage, elle téléphone régulièrement à son père. C'est ainsi qu'elle lui raconte sa rencontre avec Lali, une enfant muette et qui ne sait pas tenir debout, enfermée dans son lit parce qu'elle se cogne volontairement la tête dès qu'on la laisse sur le carrelage. Elle a décidé de s'en occuper tout particulièrement jusqu'au jour où une infirmière lui dit qu'elle fait montre d'égoïsme, qu'elle ne pense pas à l'enfant qui va devoir vivre sans elle après son départ et qui lui reproche de faire du mal en croyant faire du bien... Marion est vraiment désemparée et se retrouve devant un cas de conscience...
Mon avis : Il y a déjà quelques mois de cela, je vous présentais un roman de Thierry Lenain, intitulé "La fille du canal". Toujours sous le coup de l'émotion ressentie en lisant ce livre, c'est avec plaisir et, je dois bien l'avouer, curiosité, que je me suis vu attribuer ce nouveau titre dans le cadre de mon comité lecture du mois de septembre prochain. Il s'agit plus exactement d'un roman graphique de la collection Trimestre aux éditions Oskar, collection dirigée par Benoît Morel et ... Thierry Lenain !!! le concept en est simple : "4 textes, 4 auteurs, 4 illustrateurs, 4 couleurs… par an, pour réfléchir et s'émouvoir". Rien de tel pour me mettre en appétit ! et je ne suis vraiment pas déçue, c'est un coup de coeur... L'auteur a choisi comme narrateur le père de Marion qui l'a régulièrement au téléphone. le texte est plein d'humanité, la jeune fille donne de son temps et de sa tendresse mais elle va devoir se poser la question qui se trouve en complément de titre : où l'on se demande si l'on peut faire du mal en croyant faire du bien et surtout y trouver une réponse personnelle qui puisse l'aider à épargner Lali, sa petite protégée, celle dont elle pense, parmi toutes ces détresses infantiles, qu'elle a atteint la limite du point de non retour si rien n'est fait. Les illustrations, comme sur tous les livres de la collection sont en deux couleurs : le noir et ici le jaune d'or se taillent la part belle sur un papier épais couleur crème. Elles occupent toutes les pages de gauche face au texte en page de droite et lui donne toute sa dimension en faisant naître, elles aussi, plein d'émotions. Les éditions Oskar destinent ces ouvrages pour des enfants à partir de sept ans ; en ce qui me concerne, je crois que, pour celui-ci, c'est un peu optimiste, ils risquent de ne pas en apprécier toute la richesse.
Public : à partir de dix - onze ans mais peut séduire les adultes.
Si vous voulez visiter le blog de l'auteur, Thierry Lenain, vous pouvez suivre cette adresse :
http://thierrylenain.hautetfort.com/
Si vous voulez visiter sur le blog de l'illustrateur, Olivier Balez, vous pouvez suivre cette adresse :
http://olivierbalez.blogspot.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
bds
  12 juillet 2013
Marion, 20 ans, part en Inde pour s'occuper pendant 3 mois de jeunes enfants
dans un orphelinat. Elle y fait la rencontre de Lali, une enfant abandonnée qui
se met en danger car bien trop malmenée par la vie. Marion décide de lui consacrer tout son temps et Lali fait des progrès. Mais le bien que procure Marion sera de courte durée. Qu'en sera-t-il pour Lali au départ de Marion ? Sera-t-elle abandonnée une seconde fois ?
Le papa de Marion raconte les émotions, les doutes et les interrogations de sa fille à travers leurs conversations téléphoniques. Bienveillant, il lui explique comment préparer Lali à cette séparation tout en l'accompagnant avec amour dans ces progrès.
L'intervention du papa permet au lecteur de prendre de la distance par rapport à la violence de cette histoire. le dessin épuré d'Olivier Balez accompagne très justement le texte. L'ocre, le blanc et le noir traduisent l'essentiel des émotions et des situations. Sans vouloir dévoiler la fin de l'album, l'illustration finale porte en elle beaucoup d'espoir quant au devenir de cette petite fille et du personnel soignant de l'orphelinat. Cet album fait réfléchir sur la portée de nos actes et la manière dont nous pouvons les orienter. Comme à son habitude, Thierry Lenain nous livre une écriture précise, touchante et pleine d'humanité. Pour la petite histoire, la collection Trimestre des éditions Oskar est dirigée par Thierry Lenain et Benoît Morel. le concept de Trimestre est de proposer chaque année : « 4 titres, 4 auteurs, 4 illustrateurs et 4 coups de coeur pour réfléchir et s'émouvoir… ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
VanessaV
  23 décembre 2011
"Lali l'orpheline, où l'on se demande si l'on peut faire du mal en croyant faire du bien" de Thierry LENAIN et illustré par Olivier BALEZ est un roman graphique court, pour tous, jeunes ou grands, un coup de coeur!
Marion est née ici, de ce côté du continent, et décide jeune adulte d'offrir 3 mois de sa vie à un orphelinat, là-bas, de l'autre côté, en Inde.
Le papa parle à sa fille dans ces quelques pages, reprend le malaise. Marion arrivait dans ce lieu de don de soi, personne ne lui parlait, par manque de temps, par scepticisme quand aux objectifs de le jeune occidentale peut-être aussi.
Là des orphelins et des infirmières démunis (...) et là Marion rencontre Lali, une enfant muette qui ne marche toujours pas malgré son âge. Marion se prend d'affection pour elle mais une infirmière se fâche.
Tout l'art du livre réside dans les actes de cette jeune femme... des gestes beaux, tendres, généreux... affectueux, maternants. de ce parti-pris tendre, de ce que Marion reproduit des signes d'affection de son père quand elle était petite enfant. C'est tout cet amour filial qui transpire, cette affection devenue connivence... de cet aveu d'impuissance après.
Parce que oui on peut faire du mal en voulant faire du bien... ou presque. Mais là Marion doit prendre sur elle, offrir d'elle et de la pertinence, de la vérité.
Les illustrations en or, noir et blanc d'Olivier BALEZ offrent une modernité et comme une abstraction à l'histoire. Très beau parti-pris.
Magnifique histoire d'affection, de limite, mais aussi de ce qu'un geste peut apporter.
l'avis complet en suivant le lien
Lien : http://1pageluechaquesoir.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SophieLJ
  23 décembre 2011
Le texte de Thierry Lenain se lit avec poésie et tendresse. Il a choisi comme narrateur le père de Marion, à qui elle raconte sa vie en Inde. En nous racontant l'expérience de sa fille, on entend l'amour qu'il a pour elle. Les phrases sont courtes, pleines de tendresse et d'émotions. Ce sont les sentiments du père et de la fille qui se mélangent dans ces mots.
Les illustrations d'Olivier Balez ont cette même simplicité. Les personnages peints en noir se rapportent à des ombres pour que chaque lecteur puisse s'y identifier. La seule couleur est ce jaune d'or qui illumine d'espoir cette belle histoire...
Lien : http://litterature-jeunesse...
Commenter  J’apprécie          20
minifourmi
  31 janvier 2013
Beaucoup de douceur et de tendresse dans cet album, qui a attiré quelques-unes de mes élèves cette année.
A noter que ce livre fait partie d'une collection illustrée totalement en bi-chromie, une technique originale qui a séduit mes élèves, et a su donner envie de lire à des enfants de 9-10 qui boudaient la lecture. Et d'après les rumeurs, les élèves ne sont pas les seuls à se régaler... Ils doivent jouer des coudes à la maison avec papa et maman pour pouvoir apprécier leur lecture tranquillement! :D
Lien : http://minifourmi.over-blog...
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Ricochet   05 mars 2012
Un roman graphique qui invite à réfléchir, sans la moindre maladresse, évitant habilement les réponses moralisantes et les fausses évidences.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
milamiragemilamirage   27 juillet 2012
- Tu sais papa, je la porte tous les jours
maintenant, comme un paquet fragile... Mais
je ne sais pas quoi faire d'autre...
- Berce-la, Marion... Chante-lui les chansons
que ta mère te chantait quand tu étais petite...
Raconte-lui les histoires que je te racontais...
- Je ne sais pas parler sa langue !
- Qu'importe la langue, Marion, seuls
comptent les mots...
- Elle est peut-être sourde !
- Serre-la davantage contre ton cœur, Marion.
Même sourde, elle t'entendra.
[A propos d'une petite orpheline gravement traumatisée.]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
milamiragemilamirage   25 juillet 2012
Marion, tu allais naître.
J'avais les mains tendues vers toi.
Et tu es apparue.
Tu ne criais pas.
Tu ne pleurais pas.
Tu me regardais.
J'ai été ta première image du monde.
Commenter  J’apprécie          180
milamiragemilamirage   09 août 2012
Après les reproches de l'infirmière, tu es restée deux jours sans aller à l'orphelinat. Puis tu m'as retéléphoné.
- Voici ce que j'ai décidé, papa. Je vais continuer à m'occuper de Lali. Mais tous les jours, avant de la toucher, je lui dirai : " Lali, je vais te prendre dans mes bras, parce que j'en ai envie, et parce que je crois que toi aussi tu en as envie ; mais un matin sera le dernier matin, car le lendemain je repartirai dans mon pays, toi tu restera dans le tien, et je n'y pourrai rien."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
milamiragemilamirage   28 août 2012
- Avant de partir, je lui ai dit que mon cœur
était rempli de l'avoir rencontrée,
et de tristesse de devoir la quitter. Je l'ai
embrassée et puis je l'ai reposée dans le lit où
maintenant elle resterait. Elle pleurait.
- Tu pleures toi aussi, Marion... Et vos larmes
portent le sel de la vie.
Commenter  J’apprécie          40
VanessaVVanessaV   23 décembre 2011
- [...] Tu sens, papa? Tu sens toutes ces odeurs, tous ces parfums? Ça fait tourner la tête... Tu sens, papa?
- Mais... Marion...
- Tous ces gens partout... Regarde, papa! Et toutes ces couleurs partout, regarde! ...
- Mais, Marion, tu es là-bas, de l'autre côté de la terre! ... Et je suis au téléphone!
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Thierry Lenain (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thierry Lenain
Le Taxi d'Imani
autres livres classés : orphelinatVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Un marronier sous les étoiles, le quizz!

Qui est l'auteur du livre un marronnier sous les étoiles ?

Jenny Dale
Thierry Lenain
Loïc Léo
Gnid Bluton

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Un marronnier sous les étoiles de Thierry LenainCréer un quiz sur ce livre