AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2017080403
Éditeur : Hachette Jeunesse (29/05/2019)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Habitante de Dune Island, Anna a tendance à craindre l'arrivée de l'été... et des touristes. Serveuse dans un magasin de glaces, elle passe habituellement sa journée les mains dans les bacs de crème glacée, avant de filer rejoindre ses amis sur la plage pour la soirée. Et cette année, ses deux meilleurs amis, Sam et Caroline, ont enfin décidé de s'avouer leur amour, et elle n'a pas envie de tenir la chandelle.Mais ce qui s'annonçait comme un été des plus ennuyeux ch... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  18 juillet 2017
Sous le pseudonyme de Michelle Dalton qui a déjà publié l'excellent " 15 ans " , se cache une auteur pour ados , à succès, Elizabeth Lenhard .
Et dans ses deux romans , on retrouve les mêmes thématiques : l'été , les grandes vacances dans un lieu paradisiaque , le temps qui s'étire, la liberté, la nature, et un premier amour .
Anna , 16 ans , s'apprête à vivre un été comme un autre , sur son île natale (Dune Island) au large de l'état de Géorgie , USA .
Le même job d'été dans la boutique de glaces de ses parents, les mêmes plages, les mêmes sorties , la même bande de copains depuis la maternelle , à une nuance prés, cet été son meilleur ami et sa meilleure amie sont en couple.
C'est décidé après le lycée, Anna partira loin de son île et de ses habitudes... Mais une rencontre avec un jeune touriste et un coup de foudre plus tard , vont la faire reconsidérer son île sous un oeil neuf .
Anna et Will ont 2 mois (de vacances) pour vivre leur histoire et explorer l'île . Deux mois , c'est pas beaucoup...
Vaut-il mieux vivre l'instant présent , quitte à souffrir après , ou se protéger et ne pas tomber amoureuse ?
C'est une histoire toute" mignonette" destinée à un public, plutôt collège que lycée .
[ J'ai préféré "15 ans" , qui était plus profond car il abordait , en plus, le thème du deuil ... ]
Mais cet auteur a un vrai talent descriptif . Elle oppose la vision de l'île des autochtones à celle des touristes, ceux qui sont en vacances et ceux qui bossent .
Ce qui m'a frappé dans ce roman , c'est la profonde liberté dont jouissent les adolescents . A pied, à vélo, de jour comme de nuit ; ils arpentent l'île sans que jamais , il n'y ait la moindre notion de danger . Liberté de mouvement, liberté de temps : c'est un peu la définition des vacances .
Elle nous fait parcourir cette île de long en large, et honnêtement, après le mot "FIN" , vous avez l'impression d'y être allée en "vrai" . C'est tout juste si vous n'avez pas bronzé entre temps ... !
Où que vous soyez sur cette île ,vous entendez le bruit de la mer.
Les vagues, le sable, les parfums de glaces inventés par Anna, les crabes, les bébés tortues, la végétation luxuriante, les fêtes ...
Ce n'est pas seulement l'été des 16 ans d'Anna que vous vivrez avec ce roman , mais un peu de vos (futures) vacances ...
Préparez le monoï et laissez vous tenter ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          381
theannashaw
  12 septembre 2017
Le test du second roman, test tout personnel qui consiste à ne juger les qualités d'un auteur qu'après la lecture de son second ouvrage, le premier pouvant tout bonnement être un coup de chance, a fait ses preuves ces dernières années. En toute logique, je l'ai donc fait passer au second roman traduit de Michelle Dalton, L'été de mes seize ans, qui n'est pas la suite de 15 ans.
Dans cette histoire, nous rencontrons Anna, qui vit à l'année à Dune Island, véritable nid à touristes l'été. Fille du glacier, elle passe l'été à se moquer des touristes avec ses meilleurs amis, et à créer de nouveaux parfums de crème glacée. Mais cet été est différent, car Sam et Caroline se sont avoué leur amour, et Anna n'a pas envie de tenir la chandelle. L'été s'annonce donc à la fois identique à tous les autres, et en même temps totalement différent, jusqu'à ce qu'elle rencontre Will, un touriste, qui lui fait battre le coeur un peu plus vite, mais qui repartira à la fin de l'été.
Il a différentes choses qui peuvent faire d'un livre un très bon roman, parmi lesquelles l'histoire ou le style de l'auteur. Si l'histoire d'Anna n'a rien de très original, l'écriture juste et rafraîchissante transforme cette romance d'été en un très beau roman réaliste.
Je me suis reconnue dans cette héroïne, et pas seulement parce que nous partageons le même prénom. C'est une jeune fille angoissée et qui étouffe dans un environnement trop petit pour elle ; passionnée de littérature, elle se pose beaucoup trop de questions, et tente coûte que coûte de se protéger de la souffrance quitte à prendre parfois le risque de passer à côté de jolis moments.


Will est lui aussi attachant. C'est un garçon tendre et simple qui sait ce qu'il veut, et n'a pas peur de montrer ses sentiments ou de tenter de nouvelles expériences, même si celles-ci le mettent parfois dans des situations ridicules. Leur histoire d'amour est belle, à la fois bouleversante et simple comme seuls les premiers amours libres de tout ressentiment peuvent l'être.
Les personnages secondaires sont aussi très intéressants. La famille loufoque d'Anna, qu'elle aime autant qu'elle en a honte, est terriblement attachante, et le couple de Sam et Caroline nous offre une autre vision du premier amour. Enfin, la maman et le frère de Will sont irrésistiblement drôles et mignons, chacun dans leur genre.
Sous couvert d'une romance à lire sur la plage, Michelle Dalton, comme dans son précédent roman, nous livre quelques messages concernant la vie et l'amour, dont un particulièrement important : l'amour vaut la peine d'être vécu, quel que soit le temps qu'il dure, ou la forme qu'il prend.
L'histoire d'Anna et de Will est réaliste, un peu trop même pour mon coeur de midinette ! Il n'y a pas de retournement de situation final digne des contes de fées, pas de miracle, juste une fin douce-amère qui m'a laissée un peu mélancolique, mais heureuse tout de même, et m'a rappelé que l'été de mes seize ans n'est pas si loin finalement.
Lien : https://mabibliothequerose.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
alapagedesuzie
  23 septembre 2017
Alors que tout aurait pu séparer la « locale » Anna et le « touriste » Will, ces deux adolescents se laissent porter par la vague de l'amour...
Anna est l'aînée d'une famille un peu hors-norme. Ils sont tous un peu bordéliques, excentriques, mais surtout heureux et attachants. La famille est propriétaire du Scoop, une crémière où Anna aime bien concocter de nouvelles saveurs de glaces. D'ailleurs, elle est probablement la plus grande chimiste en herbe du genre!
Will vient passer son été à Dune Island en compagnie de sa mère et son frère Owen. Dès le premier jour, il voit Anna sur la plage, mais ils n'ont pas la chance de se parler. Ce n'est que quelques jours plus tard qu'il la verra au Scoop. Alors entouré de son frère et du père de celle-ci, il prend son courage à deux mains et lui offre une sortie, un premier rendez-vous.
Au fil des jours, nous voyons ce joli flirt d'été se métamorphoser. Ni l'un ni l'autre ne semble avoir conscience du fait que les jours passent et qu'inévitablement la fin de l'été arrivera. C'est le 4 juillet que Anna se rendra réellement compte du temps qui lui reste auprès de Will et cela la bouleverse énormément. Elle ressent le vide de sa présence alors même qu'il est encore à ses côtés. Elle anticipe son départ... Saura-t-elle profiter des huit semaines qui lui restent avant le départ de Will? Pourront-ils simplement accepter le moment présent sans penser au futur?
L'été de mes 16 ans est un joli roman sur un amour d'été. Un premier amour entre deux adolescents. C'est la beauté des premiers émois amoureux, le premier baiser.
Nous avons la chance de voir au travers des yeux d'une adolescente ce qu'elle ressent réellement, que ce soit en terme d'incertitude face à ses propres émotions, mais également sa joie de pouvoir partager avec une autre personne.
C'est également un regard sur l'amitié et la profondeur des échanges que les adolescents peuvent avoir entre eux. L'intrigue est prévisible, mais elle est douce et fluide. Michelle Dalton a su faire ressortir tantôt de la profondeur dans les échanges, tantôt quelques brins d'humour. Ce qui en fait un récit agréable à lire, tout simplement.

Lien : http://alapagedesuzie.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Virginie94
  01 juillet 2017
L'été commence et pour Anna qui habite une petite station touristique, cet été ressemble à une routine agréable mais sans plus. Comme en plus ses deux meilleurs amis sont maintenant en couple, elle se sent un peu seule. Mais alors que l'été commence à peine, elle croise Will, un touriste venu de New-York. C'est un coup de foudre réciproque et une belle histoire commence...
Je cherchais des lectures pour l'été et ce roman en est indéniablement une avec une histoire d'amour toute jolie. Anna est sympathique, Will est tout simplement parfait. On sait tout de suite qu'ils vont être amoureux et qu'il leur faudra se séparer à la fin de l'été.
Même si tout cela est joli, c'est aussi un peu lent et répétitif. Si Anna échange des banalités avec quelqu'un, nous lisons chacune de ces banalités. Parfois, on aimerait que ça aille un peu plus vite.
Je me suis un peu lassée des hésitations d'Anna qui hésite entre vivre sa belle histoire d'amour en sachant que Will repartira à la fin de l'été et qu'il n'est pas certain que leur histoire puisse continuer et arrêter tout de suite cette histoire pour éviter d'être malheureuse à la fin de l'été.
Mais j'ai beaucoup apprécié toute la réflexion autour du tourisme. Anna habite toute l'année au bord de la plage. Avec ses amis, elle a une vision un peu moqueuse des touristes, de leur occupations... et elle oppose sa propre vision. Avec Will, elle participe à tout cela, les cinémas de plein air, les concours de chateaux de sable.. Et sa vision des choses changent. Son rejet des tourisme autant que sa participation à leur mode de vie est vraiment intéressante à suivre.
Il n'empêche que je n'ai pas vraiment été séduite par ce roman.

Lien : http://bloguiblogas.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
cerisiers
  25 juin 2018
Je n'ai pas réussi à me plonger dans l'histoire. Pas très originale, elle parle d'u amour de vacance, entre Anna, une jeune fille sympa et extravertie et Will, un touriste venu de New York. L'héroïne est très "fleur bleue" et son caractère lunatique est un peu ennuyant.
Glaces, rires, amitié, rencontres, tortues, châteaux de sable, balades à vélo...un roman qui sent l'été !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   17 juillet 2017
Mais la pointe sud de l'île est blottie contre la côte de Géorgie comme un bébé roulé en boule contre sa mère. Là-bas, il y a un sentier sablonneux qui mène dans un enchevêtrement géant que mes amis et moi avons toujours appelé "la jungle". Il est envahi de lierre qui part dans tous les sens, de buissons grands comme des dinosaures, et de magnolias, de palmiers et de chênes à feuilles persistantes énormes et noueux. Le soleil envoie des rayons à travers les trouées dans la verdure comme des coups de projecteurs, et le bruit des insectes, des grenouilles et des lézards génère un vrombissement permanent . Au milieu de la jungle, il y a une clairière, et au milieu de cette clairière, des troncs d'arbres à moitié pourris disposés en sorte de salon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
iris29iris29   18 juillet 2017
Le grand salon-salle à manger était typique des bungalows de location. Tout avait la couleur de l'océan, du ciel et du sable. Chaque surface disponible était couverte de dollars des sables, d'étoiles de mer, de mouettes sculptées dans du bois flotté et de panneaux de bois laqués qui disaient des choses du genre : "Nos souvenirs de l'océan dureront plus longtemps que les traces de nos pas dans le sable."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
iris29iris29   17 juillet 2017
On a dépassé les rouleaux à la nage jusqu'à ce que les vagues s'adoucissent, laissant la place à de paresseuses ondulations. L'eau était calme et somnolente ce matin, comme si la fête de la veille l'avait épuisée elle aussi .
Commenter  J’apprécie          180
Virginie94Virginie94   01 juillet 2017
Nous, les gens de l'intérieur, on traverse l'autoroute pour aller bosser dans les boutiques de location de vélos, pour les magasins d'articles les bars de la promenade, de plage et les stands de glace pilée, on ne voit pas l'océan. On a une vue sur les poubelles des vacanciers. D'accord, ça paraît un peu exagéré. Ce n'est pas comme si les touristes et les locaux étaient les Sharks et les Jets 1, et qu'ils organisaient des bagarres sur la plage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Virginie94Virginie94   01 juillet 2017
- Tu savais que si tu laisses ta serviette de plage sur dans le sable à sept heures du matin, elle s emportée par la mer dès que tu auras tourné le dos ?
J'ai haussé les épaules.
- Ben ouais. A cette période de l'année, c'est presque l'heure de la marée haute.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : plageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1072 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre