AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9798640622300
288 pages
Éditeur : Auto édition (13/07/2020)
4.35/5   13 notes
Résumé :
Depuis sa plus tendre enfance, Wilson est hanté par de terrifiantes apparitions. Les morts surgissent dans ses rêves, mais aussi dans sa réalité. Sa vie est depuis toujours un véritable cauchemar. En plein Londres victorien, il se lance alors dans des recherches pour échapper à ce terrible destin. Mais se soustraire à cette existence si obscure n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît...
« On dit que les pires cauchemars passent par l’enfer…»
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
4,35

sur 13 notes
5
8 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Aelynah
  22 septembre 2020
Connaissant la Dory que je suis, vous ne serez pas surpris si je vous dis que je n'ai pas réalisé de suite que le Wilson Grant de ce roman était LE Wilson Grant de sa série Les Ombres que j'ai grandement apprécié.
On le retrouve ici mais dans ses jeunes années donc. On découvre ainsi son passé, ses cauchemars et tout le cheminement qui l'a mené où il sera c'est-à-dire historien-chroniqueur sur les sujets paranormaux.
Wilson est un enfant qui a connu tout jeune les cauchemars. Mais pas ces genres de frayeurs nocturnes qu'ont tous bambins. Non, des cauchemars sans nom où les ombres se mêlent à la réalité pour vous faire frissonner vraiment et vous apporter la vraie peur celle qui vous lie les tripes et les liquéfie sous le stress. Son destin et une décision arbitraire de ses parents vont le mener à un pensionnat et à des rencontres qui vont façonner l'adulte qu'il deviendra.
Que ce soit les esprits vivants et droits comme le professeur Needham ou morts comme certains des fantômes qu'il va côtoyer, Wilson va en apprendre bien plus sur lui-même pendant ses années de pensionnat qu'auprès de ses proches à la maison. Ses expériences avec le surnaturel vont ainsi de fil en aiguille le mener à chroniquer ses ressentis mais surtout à mettre en avant la vérité qu'il perçoit derrière la mort. Ce sont ses récits surnaturels et les conséquences surprenantes pour les vivants qui vont le propulser chroniqueurs d'un grand journal. Chroniqueur qu'il restera jusqu'à sa retraite lorsqu'il viendra dans le Cheshire vivre ses nouvelles aventures avec « les Ombres ».
Nous allons ainsi suivre les enquêtes qui l'ont propulsé au-devant de la scène. Et une en particulier va occuper toute son attention par ce qu'elle apporte comme questionnement présent mais aussi passé. C'est ainsi qu'il va entendre parler des courtiers de la résurrection et d'un médecin particulier dont les exactions n'ont jamais pu être prouvées. Les hantises du présent ayant souvent des sources dans les événements du passé, Wilson et son ami et mentor le professeur Needham vont enquêter sur une maison hantée et sombre qui défraie régulièrement la chronique des chiens écrasés par les morts qu'elle sème dans son sillage : Crickelwood la maison de la mort.
Eve Ruby Lenn m'a cette fois encore emportée dans son roman. L'ambiance, l'atmosphère sociale et historique de celui-ci m'ont paru vraiment bien documentée. Eve Ruby Lenn fait preuve de méticulosité en n'omettant aucun détail. Les lieux sordides, les odeurs paraissent réels et l'inquiétude monte au fil des pages. le lecteur qui a déjà lu « Les Ombres » se prend à réfléchir s'il n'a pas en tête quelques souvenirs des traumatismes qu'auraient vécu Wilson plus jeune. Il espère ainsi non pas se spoiler une information importante mais surtout se rassurer alors que l'enquête apporte son lot de troubles et de dangers. de même, on a beau savoir qu'il va vivre longtemps après cette enquête, on n'en est pas moins angoissé en suivant ses recherches sur cette maison de l'horreur et ses précédents habitants.
Car Wilson est un être attachant et son besoin de faire face à ses peurs pour tenter de s'y soustraire est vraiment quelque chose qui le rend touchant. On ne peut imaginer son enfance, ses terreurs, ces apparitions qui le hantent. Mais Eve Ruby Lenn sait rendre l'atmosphère lourde et froide afin que nous ne puissions pas nous y soustraire non plus. L'enquête sur cette maison, les personnages rencontrés, les révélations ou même les conséquences que cela aura pour lui et ses proches, tout cela est amené avec brio.
Le final de ce tome laisse présager de nouvelles chroniques et qui sait de nouvelles explications sur cette malédiction qui touche la famille Grant. Et j'ai hâte d'en lire plus car Wilson le jeune et Wilson le vieux de la série Les Ombres ont cela en commun qu'ils acceptent leur manque de courage et cherchent par tous les moyens à enrayer ces hantises par la connaissance. Wilson a trouvé sa voie en cherchant une issue. C'est ce qui me plaît chez lui. Cela et ce besoin de croire en un monde juste.
Je referme ainsi ce roman avec la nostalgie de laisser un univers familier. Merci encore à l'auteure de sa confiance et de sa plume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lecoinlitteraire16
  09 octobre 2020
"Croyez en ce que vous voulez réaliser et vous obtiendrez approximativement ce dont vous rêvez."
Quand on voit ce roman, quand on observe sa couverture, et quand on lit le résumé : on ne peut qu'être intrigué.
Le résumé étant si vague, je ne savais pas à quoi m'attendre. Je peux vous dire que je n'ai pas été déçue, au contraire, je l'ai adoré ! Merci à @everubylenn pour l'envoi de son cinquième roman et pour la découverte de cet univers superbe.
Wilson Grant est un enfant assez anormal à cause de l'apparition des morts pas seulement dans ses rêves mais aussi dans sa réalité. Puis, il devient jeune Historien, Enquêteur de paranormal et Chroniqueur.
Avec son professeur, ils ont commencé l'enquête d'une maison hantée où il y'avait des morts et des disparitions mystérieuses.
L'histoire nous prend dans ses filets du début à la fin. On part d'une intrigue qu'on a du mal à comprendre, puis les pièces du puzzle s'assemble pour faire entrer dans une véritable enquête dont on ne veut pas ressortir.
Ce récit m'a passionnée car je ne me sentais jamais ennuyée pas pour une seule seconde.
Wilson Grant est le héros de la saga "Les ombres" de la même autrice. Donc, j'ai déjà envie de la lire
et malgré que je ne l'ai pas lue encore, je pense que "Les Chroniques de Wilson Grant : Les Courtiers de la Résurrection" et "Les Ombres" peuvent être une des meilleures séries sur Netflix. J'en ai déjà vu un trailer sur "Les Chroniques de Wilson Grant" pendant une sièste le jour de ma lecture du seizième chapitre.
Le personnages sont très attachants surtout Wilson et Le Professeur.
L'autrice a une plume et des idées très intéressantes. Tout était très bien trouvé dans l'enchaînement des événements, et la dose de suspens était toujours là quelques part.
C'était une lecture addictive. Dès les premières pages, je me suis tombée sous le charme de la plume d'Ève et cet univers fantastique qui est juste Wow
Un Gros coup de coeur pour ce livre, je le recommande à tout le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Mais_lis_ca
  19 juillet 2021
Un roman qui annonce un univers sombre et particulier…
Je retrouve ce cher Wilson mais dans son enfance. Ayant lu les romans précédents de l'auteure, j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir le passé de ce personnage (mais pas besoin de les avoir lu pour autant).
J'apprends donc que dans sa jeunesse, Wilson a commencé à voir des esprits… Personnellement, ce genre de choses me fait un peu flipper vu que j'y crois et je n'aurais pas aimé être à sa place!
J'ai suivi l'évolution de ce garçon qui est ensuite devenu un jeune homme et qui a fait de son « don » une profession. le roman prend un peu la tournure d'une enquête, me donnant toujours autant de frissons mais impossible de le lâcher pour autant.
La plume de l'auteure est toujours aussi addictive et je dirais même qu'elle l'est encore plus dans ce roman. Elle a réussit à m'entraîner dans cette époque victorienne grâce au vocabulaire utilisé ainsi que la description des décors.
Plus les revelations se font sur cette enquête et plus la pression monte, me plongeant totalement dans cet univers.
J'aurais juste aimé en savoir un petit peu plus sur Wilson et son nouveau lien avec les fantômes (je ne peux pas en dire plus pour ne pas spoiler), ou peut être suis-je passée à côté des explications?
Ce personnage est d'ailleurs toujours aussi attachant ainsi que son compagnon de route le professeur.
Je finis donc ce roman avec un grand plaisir de l'avoir lu! J'ai adoré cette histoire qui donne quelques frissons pendant cette période de chaleur!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FlofloEnael
  09 août 2020

Aujourd'hui, je viens vous parler du dernier roman d'Eve Ruby Lenn, Les chroniques de Wilson Grant. Je remercie l'auteure pour l'envoi de son roman 😘
Pour commencer, je ne peux que parler de cette sublime couverture qui allie noirceur, froideur mais aussi un petit quelque chose qui nous pousse à vouloir en savoir plus. le résumé m'a tout de suite tenté. J'apprécie énormément les livres traitant du paranormal, je ne pouvais donc qu'être attirée par ce roman.
On suit dans ce dernier Wilson Grant de son enfance à maintenant. Il nous raconte les difficultés qu'il a éprouvé enfant entre les cauchemars et les apparitions de morts, qui se poursuivent toujours malheureusement. Son père et son grand père ont également souffert de cette "malédiction" ce qui me pousse à me demander si son potentiel futur enfant en souffrira également (peut être un futur tome ? Et oui je vois loin 🤣).
On voit que l'auteur a fait de nombreuses recherches pour son roman. Beaucoup de faits historiques mais aussi de nombreuses références au monde du paranormal.
L'enquête que mène Wilson et son ami le professeur est intéressante et semée d'embûches. En effet, un ami du professeur les sollicite pour en savoir plus sur la mort de sa femme sauvagement agressée. L'alternance des chapitres sur cette enquête et sur les "fantômes" vus par Wilson apporte du suspense à ce livre.
J'ai eu une préférence pour les moments où Wilson nous parlait de son enfance, de ses apparitions et de ses recherches d'êtres surnaturels. le fait que le livre soit écrit à la première personne du point de vue de Wilson, nous rapproche de son personnage. J'ai également apprécié l'époque à laquelle se déroule l'histoire (pendant le Londres victorien).
L'histoire d'amour du protagoniste apporte un petit plus sympa.
J'ai passé un bon moment à la lecture de ce roman mêlant histoires paranormales mais aussi enquête ☺️ La plume de l'auteure est toujours aussi fluide et agréable ☺️ J'ai hâte de retrouver le personnage de Wilson Grant dans le roman Les ombres paru précédemment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AngeliqueLeslecturesdangelique
  04 août 2020
Dans ce roman, raconté à la première personne, nous découvrons Wilson Grant, un jeune garçon qui a hérité d'un don, celui de voir et d'entendre les morts. Enfant, il était effrayé par ces apparitions. Seul son grand-père savait l'apaiser et le comprendre. À la mort de celui-ci, Wilson a intégré un pensionnat où il s'est lié d'amitié avec Philip, ainsi qu'avec le professeur Rupert Needham. Comme un mentor, Rupert a pris soin de Wilson pendant des années, lui prodiguant des conseils. Jamais il n'a remis en question son don particulier et s'est toujours montré bienveillant. À l'âge adulte, et après de brillantes études en histoire, Wilson est toujours en contact avec Rupert. Il lui confie toujours ce qu'il ressent ou voit. Sûr de lui, le jeune homme abandonne finalement l'enseignement pour se consacrer à ses fantômes. Un ami de Rupert leur demande d'intervenir chez lui, dans la maison de Cricklewood, où des phénomènes étranges se produisent.
Wilson a pour habitude de mobiliser ses connaissances, aller dans les archives, pour reconstituer toute l'histoire des lieux qui sont hantés par un ou plusieurs fantômes. Cela lui permet d'avoir une vue d'ensemble et surtout de savoir ce qui a conduit à la mort de la ou des personnes ; et aussi parfois, de résoudre des crimes restés impunis. Durant le récit, Wilson nous parle de quelques apparitions, mais l'intrigue se déroule principalement autour de Cricklewood. Cette affaire s'avère plus complexe que prévu. En effet, différents protagonistes durant plusieurs générations se sont succédés jusqu'ici, notamment le Dr Clarence qui avait la réputation de faire des expériences sur les morts... et durant ces années, plusieurs crimes ont été commis sans être résolus. Ces zones d'ombres intriguent Wilson et Rupert qui avancent petit à petit dans cette sombre enquête. J'ai apprécié de lire la chronique de Wilson après la résolution de l'affaire, car cela récapitule tous les éléments et nous donne une vue d'ensemble.
Le dénouement nous donne envie de connaitre la suite, car il parle de Natacha, l'un des premiers fantômes que Wilson a vu enfant dans la maison de ses parents. S'il découvre quelques informations sur elle et son passé, il reste encore des questions sans réponse. J'aurais apprécié que l'affaire Natacha prenne plus d'ampleur dans le roman, car elle semble très intéressante. Peut-être en saurons-nous plus lors d'un prochain roman ? On a aussi de découvrir d'autres chroniques de Wilson Grant...
J'ai découvert ce personnage dans la saga Les Ombres et c'est un plaisir de découvrir l'enfance et la jeunesse de cet homme ; savoir ce qu'il a vécu. Captivée, je me suis retrouvée dans l'ambiance de l'époque, dans une atmosphère inquiétante et parfois surnaturelle. La plume d'Eve Ruby-Lenn est toujours agréable à lire.
Lien : https://leslecturesdangeliqu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AngeliqueLeslecturesdangeliqueAngeliqueLeslecturesdangelique   04 août 2020
On dit que les pires cauchemars passent par l'enfer. Je ne sais pas. Et je ne suis pas sûr de vouloir le savoir. Enfant, dès que la nuit tombait, j'avais peur de rejoindre ma chambre à l'autre bout du couloir. Il y avait des moments où je trouvais à peine le courage de baisser la poignée et d'y entrer. Pour moi, elle était semblable à une fabrique à cauchemars, au plafond haut et sombre, avec un mobilier de style victorien gothique des plus austères. Au-dessus de la commode, le grand miroir couvert de fissures m'évoquait les veines saillantes des mains de mon grand-père. De temps en temps, le reflet me renvoyait l'image d'un corbeau tenant un médaillon rouge dans son bec et la silhouette d'une jeune femme, les yeux vides, sans vie, tels ceux d'une morte. Ses jambes ne touchaient jamais le sol, et elle se balançait d'avant en arrière, pendue à une corde. [...]
J'ignorais qui elle était, mais je pense que ma chambre en savait plus que n'importe qui à son sujet. On dit que les murs conservent mieux que quiconque les secrets des autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeslivresdeNancyLeslivresdeNancy   07 novembre 2020
Le visage enfouie entre ses mains, il pleurait en silence. Au début, je l'avais pris pour un élève dont les parents s'étaient, eux aussi, débarassés. Et c'est seulement quand ma main était passée au travers de son bras que j'avais compris que c'était un revenant. Dans ma naïveté enfantine, je pensais que la Faucheuse n'emportait que les vieux, les malades et les méchants. Ce fut donc pour moi un immense choc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lecoinlitteraire16lecoinlitteraire16   09 octobre 2020
Des innocents ont perdu la vie du seul fait qu'ils rêvaient d'un monde meilleur, et surtout, parce qu'ils n'acceptaient pas l'injustice.
Commenter  J’apprécie          20
lecoinlitteraire16lecoinlitteraire16   09 octobre 2020
Je n'aimais ni la tromperie ni les menteurs. Mais je les tolérais, car sans eux, il n'y aurait pas beaucoup de choses à démentir et la vie serait terriblement ennuyeuse.
Commenter  J’apprécie          10
LeslivresdeNancyLeslivresdeNancy   07 novembre 2020
On dit que les pires cauchemars passent par l'enfer. Je ne sais pas. Et je ne suis pas sûr de vouloir le savoir. Enfant, dès que la nuit tombait, j'avais peur de rejoindre ma chambre à l'autre bout du couloir. Il y avait des moments où je trouvais à peine le courage à baisser la poignée et d'y entrer.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : paranormalVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
67 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre

.. ..