AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782360984152
Éditeur : Terre Vivante (20/11/2018)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Un manifeste écologique dans lequel l'auteur démontre qu'il est possible de jardiner dans le respect de l'environnement, sans chercher à dompter la nature et en la laissant reprendre ses droits. Avec des conseils pour reconquérir la biodiversité et investir les lieux avec un minimum d'efforts.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
badpx
  09 avril 2021
Je suis un peu déçue par cette lecture. Même si le propos est intéressant, je m'attendais à quelque chose de plus adapté au plus grand nombre : à savoir des gens qui ont quelques 10aines de m2 de jardin autour de leur maison, à peine de quoi compter en 100aine.
En fait, de jardin, ici on parle plutôt de parc. J'aurais dû me douter dès la préface, où il est question d'un petit hectare, que je ne serait certainement pas le meilleure public pour se livre.
J'ai noté quelques idées de planter pour coloniser mon bout de trottoir envahis de pissenlits, et c'est bien la seule chose qui m'a marqué.
dommage
Commenter  J’apprécie          40
pchion
  30 décembre 2018
Sympa, mais un peu noyé dans une production surabondante d'ouvrages sur la permaculture, la forêt jardinée, les jardins sauvages... Rien de bien nouveau dans le livre d'Eric Lenoir, mais quelques idées à piocher et un style d'écriture agréable à lire. Pour ceux qui ne connaissent pas bien les sujets évoqués ci-dessus, ce peut être un bon livre d'introduction, pour assimiler les possibles, adopter une démarche prudente et rationnelle, et s'émanciper du jardinage classique. Il y a en fin d'ouvrage un tableau comparatif des plantes que l'on peut cultiver dans un espace "reconquis" ou dans une jachère apprivoisée ; parmi les critères proposés, j'adore le "niveau de punkerie" ! a mauve est ainsi mieux notée que l'hosta. Dommage car j'adore les hostas ! Par contre je partage le même degré de ras-le-bol que l'auteur à l'égard des forsythias : ils ne figurent même pas dans la liste.
Commenter  J’apprécie          30
Taraxacum
  24 mai 2020
Le thème du jardin nouveau, s'éloignant de ce qu'on a eu pendant des années, tracé au cordeau et arrosé de pesticides, est assez à la mode et ce petit ouvrage s'inscrit dans la mouvance, et se veut un essai, certainement pas un manuel. La lecture est amusante, mais force est de constater que quelqu'un qui s'y connait déjà trouvera cela un peu léger, et quelqu'un qui n'y connaît rien est laissé sans aide sur les étapes à suivre, seulement avec des principes très généraux et quelques portes ouvertes enfoncées. Malgré tout, une lecture agréable, mais si vous ne devez vous procurer qu'un seul ouvrage sur le sujet, trouvez en un plus complet.
Commenter  J’apprécie          40
Sorise7
  16 décembre 2019
Un livre qui ouvre de nouveaux horizons, avec humour, sur notre quotidien et, bien sûr, sur les jardins.
A moins que vous ayez vraiment besoin de tout contrôler, parcourir ces pages vous permettra d'avoir de nouvelles idées et une nouvelle appréhension de votre environnement voire de votre jardin si vous en êtes un heureux possesseur.
Une lecture très agréable, avec quelques touches irrévérencieuses, qui vous apprendra beaucoup de choses en vous donnant le sourire.
Commenter  J’apprécie          40
RShaka
  10 janvier 2021
Un livre dont le titre ne colle pas vraiment avec son contenu.
En fait, il ne s'agit ni de punk, ni de permaculture, il s'agit plutôt de reconquête de sites abandonnés et bétonnés, par le jardin, mais pas le jardin classique, fait sur un terrain qui nous appartient, mais bien un style de culture, une réappropriation de lieux abandonnés et souvent bétonnés et goudronnés par une revégétalisation. Plutôt que de punk, ce livre est plus une initiation à la revégétalisation des villes, mais de façon un peu maladroite car uniquement basé sur la réappropriation de terrains vagues, abandonnés : il ne s'agit pas de faire de son propre jardin quelque chose de plus naturel, mais bien de transformer des terrains vagues en mieux.
C'est une bonne chose, mais c'est assez léger, juste un début dans le domaine, il y a largement plus fourni.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BraganteBragante   11 janvier 2021
Parlons aussi du Guerilla Gardening, cette tendance née dans les années 1970, à New York, sous l’impulsion de l𠆚rtiste Liz Christie. Lasse de la bétonisation de la cité-monde, celle-ci a notamment initié le piratage des terrains vagues et autres espaces urbains délaissés en utilisant les désormais célèbres (si, j’insiste, dans le milieu elles sont célèbres) ‘seed bombs’ : des bombes de graines sous forme de boules de terre, dans lesquelles sont préalablement placées des semences, qu’on lance comme des grenades dans les lieux inaccessibles pour y implanter des fleurs ou d𠆚utres plantes. Le mouvement a évolué au fil du temps et des continents, prenant des formes diverses (...). L�tion du collectif Incroyables Comestibles, qui installe dans l𠆞space public des potagers ou des vergers à destination des plus démunis tient aussi de cet état d𠆞sprit joyeusement frondeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sorise7Sorise7   24 novembre 2019
Emmerder le monde.
Faire ce qui n'est pas prévu dans le manuel. N'en faire qu'à sa tête. Encore une fois, les règles sont faites pour être transgressées, surtout quand elles nous empêchent de faire quelque chose de bien. Il y a plein de bonnes raisons pour emmerder le monde ; ce qui ne sous-entend pas forcément lui nuire. C'est juste qu'il ne sait pas encore que c'est pour son bien.
Commenter  J’apprécie          30
Sorise7Sorise7   16 décembre 2019
L'incroyable capacité de résilience de la nature peut être typiquement observée dans la zone d'exclusion de Tchernobyl, en Ukraine, en particulier dans la ville moderne abandonnée de Prypiat. On y observe la façon dont le végétation autochtone, ainsi que quelques espèce exotiques, ont pu se réapproprier les lieux en 30 ans d'absence humaine. Un jardin punk ne consiste pas à laisser tout pousser n'importe comment jusqu'à en arriver là ; il consiste à laisser une partie du peuplement vivre sa vie tranquillement, à profiter des équilibres naturels et de l'efficacité de leurs cycles, mais aussi à effectuer les prélèvements nécessaires pour que tout ou partie ne devienne pas une nuisance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TaraxacumTaraxacum   22 mai 2020
Revenir au fil des saisons, c'est s'offrir la possibilité de découvrir des détails qu'on aurait pu négliger, comme le fantastique feuillage automnal d'un merisier. Assurément, ce sera un arbre à conserver,quand bien même son architecture est loin d'être parfaite. Combien d'années faudrait- il pour qu'un arbre nouveau donne un résultat aussi spectaculaire qu'un arbre déjà parfaitement installé, avec des racines mieux implantées que s'il venait d'une pépinière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BraganteBragante   11 janvier 2021
Le Lotus (ici ‘Nelumbo lutez’, le Lotus jaune américain), malgré toute sa sophistication, est une vraie plante punk : excellent comestible, n𠆞n faisait qu’à sa tête, il est capable de coloniser les mares les plus polluées aux effluents organiques sans être contaminé, tout en florissant de façon éclatante.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Éric Lenoir (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Lenoir
Visite du jardin de Eric Lenoir, lauréat 2018 du concours Jardiner Autrement
autres livres classés : jardinsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
141 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre