AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782732494951
360 pages
Éditeur : Editions de la Martinière (05/03/2020)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 65 notes)
Résumé :
Une comédie policière endiablée et drôle, au service de son intrépide Majesté !

Les bijoux de la Comtesse du Barry ont disparu quatre ans plus tôt. Depuis, les cadavres s'amoncèlent. La reine Marie-Antoinette missionne un improbable duo d'enquêteurs, Rose et Léonard, qui ne cessent de se chamailler, pour œuvrer " en toute discrétion ", de Paris à Versailles !

La grande organisatrice !
Marie-Antoinette est reine depuis peu, mais s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  06 octobre 2019
Et si Marie-Antoinette n'était pas la femme écervelée qu'on imagine… et si elle était l'homme du roi…. une citation de Mirabeau va en tout cas dans ce sens en début de roman : "Le roi n'a qu'un homme, c'est sa femme".
Mais pour arriver a ses fins la reine doit déléguer. Ici elle trouve un couple de jeunes artisans, un coiffeur et une couturière. Ils vont se voir confier la mission de leur vie: retrouver les bijoux de la du Barry volés quelques années plus tôt.
Je me suis régalée avec ce roman, il est franchement drôle. Je crois même que Molière aurait pu aimer… le duo est hilarant, et l'intrigue policière se tient bien. Et puis le côté historique est génial...on a tout pour plaire.. la cours royale, de beaux rubans, de l'humour et au final on a lu ce roman sans s'en rendre compte… et puis c'est sans compter sur les jeux de mots et les petits clin d'oeil a l'actualité… (j'avoue que j'étais tordue de rire quand cet homme… agent secret prénommé Alexandre Benallard a fait son apparition dans le roman… un exemple entre autres)
C'est la première fois que je lisais Frédéric Lenormand.. un chose est sûre c'est que ce ne sera pas la dernière… quel bonheur !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          873
TheWind
  15 décembre 2019
Je pensais, d'après les critiques lues, que lire ce polar historique serait pour moi comme un bonbon acidulé, un peu piquant sous la langue , avalé promptement avec l'envie d'en reprendre un aussitôt.
Il n'en fut rien.
Et toujours pour la même raison. C'est incroyable qu'au bout de 5 décennies je me fasse encore des illusions sur mes goûts en matière de lecture !
Pourtant il y avait tout ce que j'aime pour faire pencher la balance : la période historique, la Marie-Antoinette qui m'exaspère autant qu'elle m'émeut, l'humour aussi...Oui mais sur l'autre plateau, il y avait le polar.
Et voilà..tout est dit. Une histoire de vol de bijoux, un tableau découpé en morceaux à reconstituer, des meurtres, deux enquêteurs sympathiques mais si prévisibles ! Je m'ennuie à suivre ce genre d'enquête. Je n'y peux rien, c'est comme cela !
Heureusement, la plume légère et teintée d' un humour bon enfant de Frédéric Lenormand m'a permis de lire le roman jusqu'à la fin ! ( même si ce fut laborieux...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Julitlesmots
  12 juillet 2019
Décidément, Marie-Antoinette a l'art de se mettre dans des situations bien étranges… Elle et sa cour, jettent leur dévolu sur deux personnages hauts en couleur, que tout oppose, mais qui vont devoir s'entendre pour mener à bien leur mission… Une mission qui a va se révéler pavée de cocasseries en tout genre, malgré les deux corps qui sont retrouvés… Assassinés…
L'auteur, cherche à faire plaisir à son lecteur et ne se prive pas, à travers ses personnages, de le faire rire. A plusieurs reprises, j'ai eu la sensation d'être au théâtre, face à une pièce de Molière, sans prise de tête, qui ne se prend pas au sérieux, mais qui a un goût de j'y reviens…
Bien trop souvent, les polars historiques obligent à plus de concentration, avec des descriptions et de références, parfois trop détaillées, pourtant l'auteur, même si son récit est parsemé de détails, ne noie pas le lecteur. Bien au contraire, tout en restant ludique, certains passages sont de vraies références historiques, il nous fait rire et donne envie de prolonger cette lecture.
C'est à la fois un polar, une comédie et un roman historique, qui dévoile la vie cachée de Versailles du temps du roi et de ses maîtresses. Manipulatrice, jolie et loin d'être idiote, Marie-Antoinette, n'est certainement pas la potiche que nous connaissons, puisque l'auteur lui donne un rôle de femme à la hauteur de son rang. Comme il se doit, elle ne fait que tirer les ficelles, laissant à ses dames de compagnie jouer le rôle d'entremetteuses.
Chaque chapitre porte un titre délicieusement détourné, pour le plus grand plaisir du lecteur : « cinquante nuances de gras », « le bonheur est dans le pré (courrons-y vite) »…
La construction des personnages y est pour beaucoup, ne nous voilons pas la face. Un personnage cynique à souhait, avec une pointe d'humour, aura franchement plus de saveur à mon goût, même si l'intrigue demeure légère. Si en plus, on se retrouve dans les joutes verbales à regarder un très bon match de tennis, on ne va pas s'en priver !
Les personnages sont drôles et leurs échanges, bourrés d'humour, donnent une dynamique à ce duo atypique et un rythme à l'intrigue.
L'auteur s'inspire de personnages qui ont vraiment existé, ce qui donne une réalité assez drôle au récit. Rose Bertin, modiste et première femme créatrice de mode (métier réservé aux hommes jusqu'alors) et entrepreneuse de l'Histoire, et Léonard-Alexis Autié coiffeur à l'origine des coupes et perruques vertigineuses que nous connaissons tous.
Bien que Léonard et Rose s'entendent « comme deux soeurs », la pointe de jalousie les poussera dans une compétition assez drôle pour attirer les faveurs de Marie-Antoinette.
Un premier tome d'une série prometteuse, Frédéric Lenormand restitue la personnalité de chaque personnage, en les réinventant à travers une intrigue légère mais savoureuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
PedroPanRabbit
  20 mai 2019
Pas de doute : avec son titre en clin d'oeil à la pop culture, ce roman est bien un Lenormand, ce qui se confirme très vite dès qu'on entame la lecture. Derrière cette couverture flashy qu'on pourrait presque croire destinée à un public young adult, on retrouve tout ce qui a fait le succès de l'auteur : les phrases bien tournées, l'ironie des situations, et certains propos anodins dont le contenu, volontairement anachronique, est un clin d'oeil adressé directement au lecteur. Il en est ainsi, comme le titre de la série, des intitulés de chaque chapitre, soit autant de détournements délicieusement drôles comme "cinquante nuances de gras", "double assassinat dans la rue morne", "mon curé chez les Bretons" ou encore "le bonheur est dans le pré (courrons-y vite)".
Les saillies verbales, le lecteur y était habitué dans la série des Voltaire mène l'enquête, se situant quelques quarante ans avant Au service secret de Marie-Antoinette. Pour autant, l'auteur transpose-t-il juste sa recette à une autre époque, nous sert-il le même bouillon avec de nouveaux personnages? On aurait pu le craindre qu'on au aurait pris un égal plaisir malgré tout, mais point du tout. Si le cadre très XVIIIème siècle, évident, est le premier point commun, et le genre du pastiche de polar historique, le second, ce sont les deux seuls traits que partagent les deux séries. le ton, tout en étant tout aussi léger, est moins burlesque, et les personnages moins vaudevillesques que ne peuvent l'être son Voltaire. L'humour de situation est ici moins appuyé, plus subtil, très en adéquation avec l'univers de la mode et de l'esthétique dans lequel on évolue.
Les audaces que se permet l'auteur n'en restent pas moins tout aussi exquises : inventant un service secret dirigé depuis le boudoir même de la Reine, Frédéric Lenormand transforme Marie-Antoinette en nouvelle M, et fait de sa dame d'atours Madame de Chimay la nouvelle Q, un parallèle évident lorsque cette dernière distribue gadgets et armes de défense à nos deux pseudo-agents. Même, lorsque l'un deux se trouve en fâcheuse posture sur les toits de Paris, il est sauvé in extremis par une troupe d'agents de sauvetage déguisés en ramoneurs : le (tenez-vous bien) M.A.5! Qu'on se rassure : ses petites extravagances n'altèrent en rien la solidité du récit, et l'une des astuces la mieux pensée par l'auteur est celle de rarement faire intervenir Marie-Antoinette directement. Entourée de ses dames de compagnie qui jouent les intermédiaires, elle se contente de plus souvent de tirer les ficelles à l'abri derrière son éventail, apportant ainsi tout le mystère nécessaire à la nouvelle fonction que F.Lenormand lui assigne sans égratigner la figure véridique du personnage.
Pour autant, le défi relevé encore et toujours est celui de parvenir à puiser la source à tant de fantaisie dans la grande Histoire, ses faits réels et ses vraies protagonistes : cette anecdote de collier de la du Barry s'inspire des prémices de l'affaire du collier de la reine, parure commandée en 1772 par Louis XV aux joailliers Boehmer et Bassange pour sa favorite, puis qu'on tenta de recycler plus tard en la proposant à Marie-Antoinette, qui l'aurait refusée. Ce sont ces même bijoutiers qui créeront ensuite le célèbre collier de la reine qui fit couler tant d'encre, et Frédéric Lenormand s'amuse à y glisser un clin d'oeil avec toute l'espièglerie qu'on lui connait.
Les deux personnages principaux, Rose Bertin et Léonard-Alexis Autié, ont également véritablement existé. Elle fut la modiste la plus célèbre de l'époque (et la première femme créatrice de mode et entrepreneuse de l'Histoire), et lui le coiffeur à l'origine des coupes et perruques vertigineuses qui faisaient fureur à la cour. Dès 1774, ils sont invités sur demande de Marie-Antoinette à relancer la revue de mode le journal des Dames et entrent tous les deux au service de la Reine. S'il se racontait que les deux artisans s'entendaient "comme deux soeurs", on sait aussi que ce n'était pas sans une certaine jalousie de leurs talents respectifs ; leur personnalité extravagante et romanesque, telle qu'elle est restituée dans les anecdotes historiques en fin d'ouvrage, a servi de modèle au caractère que Frédéric Lenormand a recomposé pour les besoins de son histoire : entre crêpages de chignon (une métaphore plus que jamais appropriée) et investigations, tous les deux cherchent sans cesse à se damer le pion pour entrer le premier dans les petits papiers de la Reine.
En bref : le premier tome prometteur d'une nouvelle série, qui pastiche avec délice et espièglerie le roman d'espionnage historique. Les personnages de Rose Bertin et de Léonard Autié sont merveilleusement réinventés par F.Lenormand, et cette intrigue légère évoluant entre les alcôves de Versailles et les boutiques de mode est à savourer entre les macarons et le Champagne.
Lien : https://books-tea-pie.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
CulturezMoi
  20 mai 2019
Frédéric Lenormand n'est pas un petit nouveau. le roman policier historique n'a aucun secret pour lui et il a déjà publié de nombreux ouvrages. Récompensé par plusieurs prix littéraires, cet auteur au registre atypique fait l'unanimité auprès de beaucoup de lecteurs.
Au service secret de Marie-Antoinette est sa nouvelle saga dont le premier tome se nomme L'enquête du Barry. Ce roman a vraiment piqué ma curiosité avant sa lecture. le roman policier, je connais. le roman policier historique, je connais aussi un peu. Mais la comédie policière historique, c'était une grande première pour moi ! Pour cette chronique, je vous emmène à Versailles au temps de Louis XVI.
⭐ Complot et enquête à la cour ⭐
Rose est modiste. Son travail est d'assembler tissus, rubans et accessoires pour proposer les plus belles robes de la capitale. Leonard lui est coiffeur. Ses mains frisent, tressent et façonnent les imposantes coiffes de cheveux à la vitesse de l'éclair. Tout oppose ces deux là et pourtant ils vont en venir à se rencontrer dans les petites salles du palais de Versailles. Marie-Antoinette, nouvelle reine du royaume de France veut se démarquer de ses prédécesseurs et cherche à employer les meilleurs artisans du tout Paris. Quoi de mieux pour cela qu'une modiste inventive et un coiffeur novateur ?
Mais ces deux-là, avant de devenir les fournisseurs attitrés de la reine, vont devoir accomplir une mission particulière. 4 ans plus tôt, des bijoux ont été dérobés à la comtesse du Barry, maîtresse officielle de Louis XV. Ces bijoux d'une valeur inestimable n'ont jamais été retrouvés. Léonard et Rose vont devoir enquêter en toute discrétion, découvrir les coupables et ramener le butin à Marie-Antoinette.
S'en suit alors une enquête totalement loufoque et ubuesque dans la capitale. Entre les rôtisseries, les maisons closes, la morgue et les horlogers, Rose et Léonard ne sauront plus où donner de la tête pour retrouver ces pierres précieuses. Certaines scènes m'ont fait penser au théâtre de guignol, avec ces personnages complètement atypiques et caricaturaux. Les deux enquêteurs en formation se détestent cordialement et les dialogues sont bien souvent houleux, piquants et très drôles.
⭐ L'Histoire au service de la fiction ⭐
Frédéric Lenormand est un spécialiste du XVIIIè siècle, la cour de Louis XVI est donc un cadre qui n'a aucun secret pour lui. Pourquoi inventer des lieux et des personnages quand l'Histoire de France regorge de tant de figures grandioses ? Oui, Rose et Léonard, les deux héros loufoques de ce roman ont réellement existé, ont réellement oeuvré au service de la Reine. En tant que couturière et coiffeur hein ! le service d'espionnage n'est pas avéré dans les manuels d'histoire 😊. Quant à la grande reine Marie-Antoinette, il ne s'agit pas d'une femme superficielle détrompez-vous. le roman nous montre une femme intelligente, manipulatrice, au fait de la politique et des plus grandes affaires du royaume.
Ce terreau historique, réaliste, donne énormément de corps au roman tout comme le vocabulaire choisi. L'auteur ne s'arrête pas aux personnages historiques, aux lieux, il s'attache aussi à employer le vocabulaire de l'époque. Si vous êtes curieux de découvrir quelles étaient les insultes en vogue sous l'ère de Louis XVI, je vous encourage à découvrir ce roman. Cependant, l'emploi de ce registre assez ancien, soutenu par moment, ralenti le rythme de lecture. On se doit d'être un peu plus attentif. Il m'est arrivé de relire certaines phrases deux fois de suite pour être sûre d'en avoir compris pleinement le sens. Je me suis parfois revue à la FAC durant les cours d'ancien français… Si pour moi, ce parti-pris de jouer la carte de l'historique jusque dans la syntaxe est un vrai plus pour l'immersion, je comprends que cela puisse paraître déstabilisant pour certains.
⭐ En bref ⭐
Cette première enquête de la saga Au service secret de Marie-Antoinette fût une belle découverte. Une intrigue policière divertissante, rafraîchissante et originale. Une cavalcade burlesque dans le vieux Paris qui saura vous donner le sourire et vous transporter à une époque mythique de l'histoire de France. Si le registre de la comédie policière historique vous intrigue, je vous recommande ce livre pour une expérience de lecture atypique.
Lien : https://culturez-moi.com/au-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
arabesquearabesque   02 juillet 2020
Les soucis des puissants sont les catastrophes des humbles, il faut bien que quelqu’un paie les pots cassés.
Commenter  J’apprécie          30
lyokolyoko   05 octobre 2019
- Avez-vous remarqué la fleur de lys sur fond rose, sous l'enseigne? c'est l'emblème auquel se rallient les amis de la reine.
- A qui avons-nous l'honneur?
- Alexandre Benallard. Service secret de Sa Majesté.
Commenter  J’apprécie          291
RennathRennath   07 juin 2019
-Ah ! Dans ce cas, prenez un peu de kouign amann, c'est léger !
- Joli biscuit, drôle de nom.
- Kouign veut dire "gâteau", amann, "beurre". C'est une spécialité de Douarnenez.
Ce qui était bien, c'était que la recette était incluse dans le nom. Ils proposaient aussi une spécialité plus courante : l'andouille de Guéméné. Les marchands ambulants en vendaient un peu partout à Paris. Sauf devant l'hôtel de Rohan-Guéméné, sur la place Royale : le prince de Guéméné goûtait mal d'entendre sous ses fenêtres les cuisiniers crier "Andouille de Guéméné !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
cecilitcecilit   24 avril 2020
- J'ai dû me débrouiller sans l'aide de personne ! Je ne me suis pas contentée de friser des marquises ! On ne m'attendait pas, j'ai dû m'imposer par mon talent, par mon travail, par mon obstination !
- Je le vois bien que vous n'êtes pas frisée comme les marquises. Qui vous a fait cette tête de légume ?
- C'est Riccardo ! Il est très bien ! Il coiffe la Duchesse de Chartres !
- Ça ne m'étonne pas, elle ressemble à une courge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
cecilitcecilit   30 avril 2020
A la cour de France, tout était tradition, au point que telle étoffe était affectée à l'habillement d'hiver et telle autre d'été.
Le luxe a poussé le raffinement jusqu'à prescrire le temps où devaient se montrer les couleurs. Ainsi, l'or ne devait briller qu'au milieu des frimas, tandis que l'argent se portait pendant la canicule. Celui qui aurait paru dans la galerie de Versailles avec un tout autre habit que celui de la saison eût été regardé comme un homme sans usage et de mauvais ton.

Roussel d'Épinal- Le Château des Tuileries
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Frédéric Lenormand (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Lenormand
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • le petit-fils de Nickolas Butler aux éditions Stock 9782234087156 • Rouge Tango de Charles Aubert aux éditions Slatkine & Cie 9782889441204 • Bleu Calypso de Charles Aubert aux éditions Pocket 9782266300018 • Au clair de la lune de Luc Fremiot de Luc Fremiot aux éditions Michalon 9782841869282 • Adultère de Luc Fremiot aux éditions Michalon 9782841869428 • La chute de Jacques Ravenne aux éditions Perrin - Plon 9782262082284 • L'effet Louise de Caroline Boudet aux éditions Stock 9782234088740 • La Cité de feu de Kate Mosse et Caroline Nicolas aux éditions Sonatine 9782355847639 • La Fille du taxidermiste de Kate Mosse aux éditions Livre de Poche 9782253086437 • Citadelles de Kate Mosse aux éditions Livre de Poche 9782253184232 • Labyrinthe de Kate Mosse aux éditions Livre de Poche 9782253119005 • La mariée était en Rose Bertin - Au service secret de Marie-Antoinette de Frederic Lenormand aux éditions De La Martinière 9782732492193 • le goût de la politique de Collectifs aux éditions Mercure de France 9782715253506 • le goût de l'esprit français de Collectifs aux éditions Mercure de France 9782715253995 • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, @Gérard Collard & @Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsstock #editionsslatkineetcie #editionspocket #editionsmichalon #editionsplon #editionssonatine #editionslivredepoche #editionssdelamartiniere #editionsmercuredefrance
+ Lire la suite
autres livres classés : marie-antoinetteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Thé vert et arsenic" de Frédéric Lenormand.

Quelle femme accompagne le Juge Ti ?

la première
la deuxième
la troisième

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Les nouvelles enquêtes du juge Ti, tome 15 : Thé vert et arsenic de Frédéric LenormandCréer un quiz sur ce livre

.. ..