AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782709642903
300 pages
Éditeur : J.-C. Lattès (01/04/2013)
3.56/5   81 notes
Résumé :
Voltaire a enfin trouvé un adversaire à sa mesure : le diable en personne ! Belzébuth sème des cadavres à travers Paris, au point que l’Église, soucieuse d’éviter tout scandale, fait appel au célèbre philosophe pour mener une enquête discrète en cachette de la police. Dans un Paris des Lumières encore très empreint de croyances irrationnelles, où vampires, démons et morts-vivants semblent se promener à leur gré, qui d’autre envoyer sur leurs traces qu’un philosophe ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
3,56

sur 81 notes
5
7 avis
4
13 avis
3
11 avis
2
0 avis
1
2 avis

Patsales
  22 septembre 2021
Voici un petit livre virevoltant, à l'image d'un Voltaire surexcité, intronisé enquêteur en chef d'un crime satanique (selon une conception curieusement homéopathique qui considère qu'on ne saurait mieux vaincre le Malin et ses pieds fourchus qu'à l'aide du philosophe le moins religieux de son temps), qui n'a pourtant que trop à faire pour convaincre les acteurs du théâtre français que sa nouvelle pièce révolutionne l'art dramatique. On en a pour son argent: mots d'esprit, portrait impayable d'un égocentrique suffisamment brillant pour se permettre d'être un fat, visite guidée du Paris des Lumières, et même un coupable dûment démasqué dans les dernières pages... Que demande le peuple?
Le peuple aimerait peut-être lire des trucs un peu moins convenus. On sait bien que Voltaire n'a fait que du mauvais théâtre, que les Catacombes ont creusé un gruyère sous les pieds des Parisiens, ou qu'Émilie du Châtelet était une docte mathématicienne. Et que tout cela soit raconté avec un certain brio ne change rien à l'affaire. C'est de la littérature de l'entre-soi. Auteur et lecteurs se congratulent d'appartenir au même monde, on est entre copains et c'est plaisant.
Et dispensable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
CallieTourneLesPages
  11 janvier 2021
Un bon moment de lecture. Voltaire est aux prises avec les acteurs de la Comédie-Française , avec un thaumaturge allemand qui l'a pris en grippe, avec le diable qui sème des cadavres dans tout Paris et bien entendu avec Hérault qui se retrouve toujours derrière Voltaire quand il ne le faut pas. le récit est très rythmé. A la fois enquête policière pleine d'humour et roman voltairien, l'auteur incruste régulièrement des références aux oeuvres De Voltaire et use des critiques des Lumières envers les fanatiques de l'obscurantisme. Beaucoup de bons extraits humoristiques et même hilarants dans les commentaires du Voltaire enquêteur. Impatiente de lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
Cath36
  21 juillet 2013
Où l'on voit notre Voltaire troussant des dames pour vérifier l'authenticité d'un jupon, poursuivre le diable au coeur des catacombes, tenter de faire jouer une pièce de théâtre par des comédiens désinvoltes, et sa compagne Mme du Châtelet assister à une dissection pratiquée par une autre noble dame, Mme du Coigny, le tout pour élucider le meurtre d'un religieux à Saint-Nicolas-du-Chardonnet.
Un peu long au démarrage, l'humour de Fréderic Lenormand est néanmoins au rendez-vous, dans des répliques que n'aurait pas désavoué Voltaire lui-même, et dans des situations drôlatiques où on voit bien les démêlés de notre philosophe avec la censure et avec la justice de son temps.
Vif, susceptible, intelligent, mordant, Voltaire nous apparaît tel qu'en lui-même, et si ses relations avec Mme du Châtelet ne sont point de tout repos, leur complicité de savants est bien mise en lumière, si je puis dire, au-delà d'une intrigue qui n'est que le prétexte (réussi) à faire vivre toute cette époque, partagée entre raison et croyances, où l'exorcisme avait encore le beau rôle.
Une bonne lecture de vacances, divertissante... en diable
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
claudine4449
  23 septembre 2020
Retrouvez le philosophe français dans son habit de détective ! Un meurtrier déguisé en diable sème la terreur dans les quatre coins de Paris.
Cette enquête policière est un prétexte pour découvrir le quotidien de la bourgeoisie parisienne du XVIIIe siècle : l'obscurantisme, la religion, la gastronomie, le théâtre, les salons, la mode, les commerces, les hôpitaux, l'hygiène...
Nous parcourons également des lieux emblématiques : la Comédie française, les catacombes, l'Hôtel Dieu...
Mais surtout, nous suivons Voltaire et sa femme Emilie mener l'enquête avec raison et preuves scientifiques, envers et contre tout. Leurs péripéties sont portées par un style vivant, enjouée, et bourrée d'humour et d'ironie.
Pour les amoureux des bons mots et du Siècle des Lumières. Un bel hommage aux écrits De Voltaire.
Commenter  J’apprécie          140
Herve-Lionel
  06 juin 2014
N°755 – Juin 2014.
LE DIABLE S'HABILLE EN VOLTAIRE- Frédéric Lenormand – JC Lattès.
Or, en ce rigoureux hiver parisien de 1733, Voltaire, éternel valétudinaire, vient de décider qu'il ne mourrait pas dans les prochains jours. Cela tombe plutôt bien puisque, dans le séminaire de St Nicolas du Chardonnet où officie le révérend père Pollet, « confesseur du cardinal qui gouverne le France », ce qui fait de lui un personnage influent, on vient d'assassiner un ecclésiastique. Jusque là rien extraordinaire si ce n'est que cela ne contribuera pas à la renommée de cet établissement où se presse la jeunesse de la bonne société désireuse d'être instruite des bonnes pratiques religieuses. Pourtant  les indices laissés par le meurtrier donnent à penser qu'il ne peut s'agir que du diable en personne !Circonstance aggravante, la victimes avait dans ses mains un exemplaire de l'édition clandestine des « Lettres philosophiques d'Angleterre » dudit Voltaire. le père Pollet, comme s'il ne faisait que très peu confiance aux autorités officielles, charge donc notre philosophe qui lui ne croit ni en Dieu ni au diable, d'enquêter discrètement sur ce qui n'est rien d'autre qu'une énigme policière. Cela tombe plutôt bien pour lui car, même s'il peut paraître paradoxale que l'Église le sollicite dans cette affaire, il trouve enfin un adversaire à sa mesure que son surcroît temporaire de vitalité va nourrir. C'est que notre philosophe du Siècle des Lumières exerce non seulement son génie créateur mais également son esprit critique dans une société fortement marquée par les jansénistes et les jésuites mais aussi par la superstition qu'il s'emploie à combattre de toutes ses forces. C'est que, dans ce Paris du XVIII° siècle se croisent encore des vampires, des démons et des morts-vivants, autant de croyances irrationnelles marquées du sceau de Belzébuth qu'il ne va pas manquer de pourfendre. Si Voltaire qui est aussi soucieux de la promotion de son oeuvre malmenée par la censure, accepte cette enquête c'est aussi avec la promesse que ses « Lettres philosophiques » seront publiées sans encombre.Mais rien ne va se passer comme et prévu et même pour Voltaire tout n'est pas toujours pour le mieux dans le meilleur des mondes !
Notre écrivain ne manque d'ailleurs jamais de rappeler qu'il est génial, ce dont personne ne doute, mais pour que nul n'en ignore, il fait en permanence son propre panégyrique. On n'est jamais mieux servi que par soi-même ! Ses investigations vont mener notre penseur, qui pour l'occasion n'hésite pas à revêtir diverses apparences, au cimetière des Innocents ainsi que dans des quartiers de la capitale, lui faire découvrir un trafic de vêtements des détrousseurs de cadavres, des tripots clandestins et mêmes les entrailles souterraines de Paris quand ce ne sont pas des séances de dissections. A mesure qu'il mène ses investigations, notre enquêteur-philosophe va croiser d'autres cadavres avec toujours autour d'eux les mêmes indices diaboliques ce qui épaissit le mystère. Devant ce qui est souvent des impasses, il ne manque pas de dénoncer une sorte de complot permanent tramé contre lui, en accuse les jansénistes et ainsi ses propos prennent-ils des accents nono-thématiques... à tendance obsessionnelle (les gens pressés appellent cela de la paranoïa). Finalement cette énigme trouvera son explication.
Il peut paraître étonnant que Voltaire se transforme ainsi en Hercule Poirot du XVIII° siècle mais souvenons-nous que notre philosophe, à qui bien peu de choses échappaient, s'attaquera dans sa quête constante du respect du droit, et avec le succès qu'on connaît, à l'affaire Calas notamment.
Je l'ai souvent dit dans cette chronique, un ouvrage de Lenormand est toujours pour moi un moment d'exception, surtout quand c'est Voltaire qu'il met en scène. Il nous conte cette histoire échevelée et qui tient en haleine son lecteur jusqu'à la fin en nous en annonçant les différents chapitres à la manière des bateleurs. Non seulement ce roman regorge de détails sur la vie quotidienne dans ce Paris du XVIII° mais il montre aussi comment notre philosophe, également auteur de pièces de théâtre, se démène pour le réformer et faire évoluer le jeu des acteurs selon ses vues. Après tout, jouer du Voltaire c'est quand même autre chose que déclamer comme on le faisait à l'époque !
Lenormand parsème son texte de recettes de cuisine, de détails alimentaires mais surtout de remarques pertinentes et impertinentes, que l'auteur de Zadig n'aurait sûrement pas désavouées. Il aime tellement son Voltaire qu'il le persifle volontiers, l'affuble de sobriquets parfois peu flatteurs mais jamais irrespectueux. Il le fait toujours avec cet esprit, cet humour de bon aloi et ce style jubilatoire que nous lui connaissons si bien que je me suis surpris bien souvent à sourire à la lecture de ce roman qui est autant dépaysant et instructif que distrayant.

©Hervé GAUTIER – Juin 2014 - http://hervegautier.e-monsite.com
Lien : http://hervegautier.e-monsit..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
Cath36Cath36   19 juillet 2013
-Croirez-vous que la petite Mirabelle de l'Opéra m'a volé mon duc ! se plaignit mlle Jouvenot. C'est le deuxième, cette saison !
Il n'y avait pas tant de ducs, en France, capables de choyer les égéries à la hauteur de leurs mérites. Elles finiraient par se rabattre sur ces messieurs de la finance, c'était un scandale. Elles se lamentèrent sur le manque de moralité des sopranos, presque égal à celui du corps de ballet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
umezzuumezzu   23 octobre 2016
Sa certitude d'être irremplaçable se renforça lorsque le maître lui proposa de l'accompagner dans « certaine petite formalité sans conséquence pour laquelle il avait besoin d'un bras ». Il s'agissait de se rendre nuitamment dans un lieu très couru, au cœur de la capitale, fréquenté par des prêtres et des personnes paisibles. La recommandation de ne pas s'habiller de manière salissante et la présence d'une pelle furent un premier motif de circonspection. La vue de Voltaire en cuissardes suggéra que « le lieu très couru » n'était ni le bal de l'Opéra, ni les cafés du Palais-Royal.
Leur incursion dans le cimetière des Innocents fut tout de même une surprise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Cath36Cath36   21 juillet 2013
Voltaire était navré d'avoir suscité tant de haine envers sa personne, lui qui n'avait à l'esprit que le bien commun. Hélas, le besoin de détester était aussi vif que celui d'admirer.
-Ce qui est extraordinaire, chez vous, c'est que vous êtes utile dans les deux cas, remarqua la marquise.
Commenter  J’apprécie          130
Cath36Cath36   21 juillet 2013
Au dernier entracte, l'oreille de Voltaire fut attirée par la galerie. Il y avait là-haut du mouvement. Il y monta.
Ce n'était pas le diable qui menait la sarabande au paradis, c'étaient les marchands de journaux et la police. S'étant dit qu'une première de Voltaire serait un nid de libertins, les colporteurs étaient venus proposer la presse et les libelles interdits. S'étant fait le même raisonnement, le lieutenant général y avait envoyé quelques espions qui saisissaient tout ce qu'ils pouvaient. On s'injuriait à pleine voix. les perturbateurs furent arrêtés pour être conduits à For-l'evêque. C'était bien organisé : on avait prévu une navette entre le théâtre et la prison.
-Vous remercierez M. Hérault de faire régner l'ordre à ma première, dit Voltaire.
-Oh, ce n'est pas nécessaire : cette voiture était pour vous, répondit le commissaire tamaillon. Nous l'appelons "la navette philosophique."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Cath36Cath36   21 juillet 2013
Voltaire se reprocha d'avoir négligé sa compagne.
-Les femmes tombent amoureuses de nous sans que nous sachions pourquoi, puis nous les décevons sans comprendre comment, et elles se mettent à nous détester sans que nous sachions quoi faire.
Il devait s'en retourner cultiver sa marquise s'il ne voulait pas la voir tomber dans cette extrémité.
Or, depuis qu'il la connaissait, il avait pu mesurer combien les philosophes vivaient mal sans les marquises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Frédéric Lenormand (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Lenormand
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Divine Jacqueline de Dominique Bona aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/1077991-romans-divine-jacqueline.html • Dictionnaire amoureux du festival de Cannes de Gilles Jacob aux éditions Plon https://www.lagriffenoire.com/1080815-article_recherche-dictionnaire-amoureux-du-festival-de-cannes.html • L'échelle des Jacob de Gilles Jacob aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1066068&id_rubrique=12 • le voyage de monsieur Raminet de Daniel Rocher aux éditions du Net https://www.lagriffenoire.com/1072154-poche-le-voyage-de-monsieur-raminet.html • Les Cygnes de la Cinquième Avenue de Mélanie Benjamin aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/103936-divers-litterature-les-cygnes-de-la-cinquieme-avenue.html • La reine se confine ! - Au service secret de Marie-Antoinette de Frederic Lenormand aux éditions De La Martinière https://www.lagriffenoire.com/1077413-polar-historique-la-reine-se-confine----au-service-secret-de-marie-antoinette.html • La Maison aux miroirs de Cristina Caboni et Marie Causse aux éditions Presses de la Cité https://www.lagriffenoire.com/1077795-romans-la-maison-aux-miroirs.html • Grand café Martinique de Raphaël Confiant aux éditions Mercure de France https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1029530&id_rubrique=12 • Les Déracinés de Catherine Bardon aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=143497&id_rubrique=12 • Et la vie reprit son cours de Catherine Bardon aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/1076145-romans-et-la-vie-reprit-son-cours.html • Un invincible été de Catherine Bardon aux éditions Les Escales https://www.lagriffenoire.com/1078183-romans-un-invincible-ete.html • L'Américaine de Catherine Bardon aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1042263&id_rubrique=12 • • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsgallimard #editionsplon #editionsgrasset #editionsdunet #editionslivredepoche #editionsdelamartiniere #editionspressesdelacite #editionsmercuredefrance #editionspocket #editionslesescales #editionsfolio
+ Lire la suite
autres livres classés : policier historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Thé vert et arsenic" de Frédéric Lenormand.

Quelle femme accompagne le Juge Ti ?

la première
la deuxième
la troisième

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Les nouvelles enquêtes du juge Ti, tome 15 : Thé vert et arsenic de Frédéric LenormandCréer un quiz sur ce livre

.. ..