AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213642915
Éditeur : Fayard (11/02/2009)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Alors qu'une étrange « guerre du ciel » provoque la mort en masse des oiseaux migrateurs et des volailles dans son district, le juge Ti est pris dans une attaque de canards fous, tombe au sol et perd la mémoire.

L'inspecteur envoyé par le Censorat pour examiner la situation l'envoie se reposer à la campagne avec ses trois épouses et ses enfants. La famille Ti trouve asile dans l'extraordinaire jardin que s'est fait construire un riche importateur de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Herve-Lionel
  24 mai 2014
N°325– Février 2009
Le mystère du jardin chinois [ Les nouvelles enquêtes du juge Ti ] – Frédéric LENORMAND – Editions FAYARD.
Cette fois, Ti est sous-Préfet de la bonne ville de Pou-Yang, et, pour son malheur et en voulant porter secours à son supérieur hiérarchique, il est victime d'un accident qui, pour être banal, le rend complètement amnésique. C'est que cette province est frappée par une épidémie mortelle de volatiles de toutes plumes qui menace la paix publique ou plus exactement « contrevient aux lois du Ciel et de la terre ». Bien entendu, c'est lui qu'on tient pour responsable de cet état de chose, au motif que, traquant le crime avec plus de zèle que ses autres collègues, il en découvre donc davantage et que, « un excès d'intelligence [étant] le pire défaut d'un fonctionnaire», « le sens du monde [lui] échappe totalement», il convient donc de le déplacer au plus vite. Les bruits les plus fous courent d'ailleurs sur notre pauvre juge qui mérite donc bien cette pause. C'est la raison de la présence de son supérieur dans sa ville. Son amnésie tombe à pic et il va donc se reposer avec sa famille dans un magnifique jardin perdu dans la campagne, mais les paysages qui le composent sont aussi énigmatiques que les personnages qui le hantent. Pour y entrer et y mener librement son enquête, son esprit étant toujours en éveil, il a recours à un subterfuge, et, nonobstant sa perte de mémoire, il retrouve ses vieux réflexes de limier, son proverbial bon sens, d'ailleurs largement inspiré par l'enseignement de son maître Confucius. C'est que son hôte invisible, le décor dans lequel il évolue et les personnages énigmatiques dont il fait la rencontre, ne laissent de l'interroger. Voilà donc le décor planté.
C'est que, ce qui n'était au départ, qu'une vague histoire d'oiseaux, se transforme petit à petit, dans ce microcosme mystérieux où se succèdent les situations rocambolesques et les personnages fantasques voire inquiétants, en un théâtre d'opérations où il saura, nonobstant son indisposition provisoire, se montrer à la hauteur de sa réputation. En effet « le meurtre continuait à fleurir autour de lui comme si nul magistrat de la glorieuse administration chinoise n'avait été là pour rétablir l'ordre du Ciel ».
Dans ses fonctions retrouvées, et malgré son amnésie passagère, il sait pouvoir compter sur sa Première épouse, Dame Lin Erma, qui, en toutes circonstances est là pour le seconder et se révèle être son véritable double. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois qu'elle agit efficacement aux côtés de son époux [«  Panique sur la grande muraille »,  « l'art délicat du deuil », «  Madame Ti mène l'enquête » « Petits meurtres entre moines »...]. Ce détail est non seulement la marque d'une grande unité dans l'oeuvre de notre auteur, mais souligne l'importance de cette épouse, qui, si elle n'a pu donner de descendance à son mari, ce qui aurait suffit à la faire répudier, n'en prend pas moins la préséance sur les deux autres compagnes. Ti le reconnaît volontiers [ « Sans vous je ne serais rien »] et là aussi, elle prend une part active à la résolution des énigmes qui émaillent ce récit. C'est la consécration du rôle des femmes dans cette société pourtant essentiellement masculine, mais qui est gouvernée par une impératrice dont Ti deviendra plus tard le conseiller influent.
Notre auteur nous indique qu'un jardin chinois est un univers magique qui symbolise le paradis terrestre. le lecteur attentif ne manquera pas de s'en faire sa propre idée à travers ce récit aux multiples rebondissements qui met une nouvelle fois en lumière les travers humains dont Ti est toujours le témoin attentif. Il redécouvrira un magistrat qui exercera, comme toujours, son sens de la logique et son imagination. Cela le maintiendra en éveil jusqu'à la fin... même si cette dernière le surprend un peu!
J'apprécie les descriptions bucoliques et les évocations plus personnelles et psychologiques qui enrichissent le récit. Les phrases sont tricotées dans un style toujours aussi jubilatoire, qui, du début à la fin, déroule son voyage sans jamais lasser. Je retrouve aussi, avec gourmandise, l'humour qui fleurit sous la plume de notre auteur et un sourire complice éclaire souvent mon visage... Je note d'ailleurs que dans cet ouvrage, comme dans tous les précédents, il doit beaucoup au sens de la formule, aux expressions ciselées, aux raccourcis subjectifs autant qu'à l'emploi délicat de l'euphémisme et de la litote.
L'auteur parsème, comme toujours son récit de remarques et de notes, fruits de ses recherches méticuleuses. Elles renseignent utilement le lecteur sur les us et coutumes de l'époque et du pays, sur l'organisation de la société. Je goûte ce dépaysement dans le temps et l'espace. La note qui figure à la fin du livre attire même l'attention, non seulement sur les circonstances de ce récit, mais également l'actualise.
Ce roman à la lecture agréable se transforme ainsi en un document pédagogique et instructif.
Je remarque également que cette histoire renoue avec la symbolique de l'eau. Je n'en connais pas avec exactitude sa signification dans le contexte chinois, mais beaucoup d'aventures du juge Ti sont liées à cet élément ce qui me paraît significatif.
Faire vivre [ou revivre, puisque Ti a effectivement existé] un personnage, le faire évoluer dans un univers propre, respecter une personnalité reconnue, se mettre à sa place, habiter son personnage ou lui prêter, peut-être, un peu de ses sentiments personnels, est un art délicat. J'apprécie toujours qu'on parvienne au bout de cette entreprise qui peut se révéler périlleuse. Dans ce récit, comme dans les autres, je n'ai pas été déçu et j'ai retrouvé ce mandarin avec plaisir. J'avoue que personnellement, ce juge Ti me plaît bien et que le lis toujours avec autant de passion ses aventures. Je redécouvre à chaque édition d'un nouveau livre, avec bonheur et même avec un certain étonnement, sa manière d'appréhender le quotidien.
Cette démarche illustre sans doute ce vers de Henry Longfellow « la vie est brève, l'art seul est durable. »
Une nouvelle enquête du Juge Ti publiée par Frédéric Lenormand est toujours pour moi un événement.
Hervé GAUTIER – Février 2009.http://hervegautier.e-monsite.com 
Lien : http://hervegautier.e-monsit..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Isaloredan
  07 janvier 2013
J'ai lu récemment ce volume, et j'avoue avoir été époustouflée par la perversion déployée par l'auteur pour mener les innocents lecteurs que nous sommes sur de fausses pistes.
L'intrigue est complexe, avec une foultitude de personnages tous plus étranges les uns que les autres, à commencer par ce juge Ti amnésique qui ne reconnait plus ni ses femmes, ni ses enfants.
Il y a un côté "dix petits nègres" dans cette enquête, avec un huis clos diabolique au sein d'un jardin aux allures maléfiques.
Du très très bon Frédéric Lenormand à découvrir sans modération.
Commenter  J’apprécie          60
Thoxana
  21 juin 2010
Dans ce nouvel épisode des aventures du Juge Ti, Frédéric Lenormand trouve encore à entraîner notre juge préféré dans une aventure des plus cocasse... Cet fois, le juge Ti fait une chute malencontreuse qui lui fait perdre la mémoire. Pour se requinquer, il est emmené dans la propriété d'un riche marchand de thé. Mais une fois entré dans celle-ci, le juge et toute sa famille se sent pris au piège d'un immense jardin qui recèle bien des mystères. D'autant que les autres occupants du lieu semblent garder un secret... et se font tour à tour assassiner !
Encore une aventure excellente et désopilante ! La fin est assez inattendue et ingénieuse. du grand Lenormand !
Commenter  J’apprécie          30
thisou08
  20 mars 2017
Pour l'instant, c'est l'enquête qui m'a le moins plu... sauf la chute !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
CasusBelliCasusBelli   20 janvier 2018
Peng Shen le fixa de ses yeux perçants, habitués à débusquer les vices les plus communs aux magistrats en charge du bien public : la paresse, l’esprit de clan et la convoitise. Il avait la conviction, dans le cas présent, d’être confronté à plus grave encore : un excès d’intelligence, le pire défaut d’un fonctionnaire.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   02 décembre 2013
Le mage était à la fois impressionné et très motivé : s’il avait l’heur de plaire, sa renommée en sortirait grandie. Il se montra à la hauteur de sa réputation. Notre impératrice se piqua au jeu, elle se fit prédire son avenir, qui lui fut décrit sous les aspects les plus brillants, comme vous vous en doutez. Le devin n’y alla pas par quatre chemins : il décréta qu’elle accéderait à une position plus honorifique que tout ce qu’il est possible de croire, plus élevée que ce à quoi aucune femme a pu prétendre depuis le début de l’histoire des Hans !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
grandcaffegrandcaffe   20 janvier 2016
- Par l'esprit ! comprit subitement le juge. Le jardin est une création de l'esprit . L'esprit en est la clé.
Il suffisait donc d'être intelligent. Cela n'allait pas faciliter la tâche à la plupart des invités.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   02 décembre 2013
On ne peut faire trois pas sans tomber sur l’un de ces stupides murs. C’est pire que dans la Cité interdite. Impossible de se rappeler où sont les portes. Même à l’intérieur des différents jardins, on se perd sans cesse. Donnez-moi de bonnes plaines sans obstacles, sans abris ! Nous sommes dans un paradis pour les bandits et les comploteurs !
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   02 décembre 2013
 Le simulacre que j’ai créé fait sentir à l’homme sa petitesse par rapport à la force des éléments. Je suis comme un peintre qui n’aurait que quatre couleurs à sa disposition : l’eau, la construction, la pierre et les végétaux.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Frédéric Lenormand (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Lenormand
Panique à Rouen: Une enquête de Voltaire à Rouen de Frédéric Lenormand
1731. Contrarié par la censure parisienne, Voltaire s?en vient faire profiter de ses lumières la bonne ville de Rouen. Rouen ! Cité enchanteresse ! Ses vieilles églises ! Ses bords de Seine ! Son sympathique tribunal qui ne poursuit pas les philosophes ! Sa tarte au camembert ! Sans oublier ses imprimeries, où l?on peut fabriquer de beaux livres pour éclairer l?humanité ! Hélas, rien ne se passe comme prévu. Un assassin mystérieux se plaît à semer de cadavres la route de notre philosophe, que les magistrats de Rouen contraignent à enquêter en échange d?une permission d?imprimer. Voilà de retour notre San Antonio des Lumières, notre Hercule Poirot en pourpoint brodé, notre Attila de l?investigation après qui ni le crime ni l?intolérance ne repoussent. Frédéric Lenormand nous offre une nouvelle enquête de Voltaire pleine de bonne humeur, de mots d?esprit et de crêpes flambées au calvados.

Le piège de verre de Eric Fouassier aux éditions JC Lattès
Automne 1503, trois alchimistes sont retrouvés assassinés dans des circonstances dramatiques. Convaincue qu'un terrible complot se trame à l'ombre de la Couronne, la reine Anne de Bretagne lance sur la piste des suspects le plus improbable des duos d'enquêteurs : le baron de Comballec, un soldat rude et autoritaire, accompagné d Héloïse Sanglar, une séduisante jeune femme experte en apothicairerie. Pour déjouer l'incroyable machination conçue par un esprit dérangé, ils devront décrypter les énigmes d'un mystérieux parchemin et récolter des indices en différents hauts lieux symboliques du Royaume. Mais les apparences sont souvent trompeuses. Dissimulés en coulisses, les véritables ennemis sont bien décidés à contrecarrer les efforts de nos héros. Dans ces conditions, le chasseur peut rapidement devenir gibier à son tour... Vitrail aux pouvoirs mortifères, sciences occultes, disparitions mystérieuses... les menaces ploient sur la jeune Héloïse, bien décidée à venir à bout des adversaires du roi. Mais les temps sont difficiles quand on est une femme, et afin de survivre, il lui faudra l'aide de tous ses alliés. Peut-être même devra-t-elle faire appel à son amour de jeunesse, le chevalier Bayard. À moins que l'attrait grandissant que Comballec exerce sur elle ne bouleverse ses plans...
https://www.lagriffenoire.com/68979-romans-le-piege-de-verre.html
Quand les oiseaux s'étaient tus de Fred Houel aux éditions du Masque
Port Scott, mars 2017. Un promontoire de basalte noir perdu dans les eaux de l'Antarctique, un monde de glace et de roche battu par les vents qui s'enfonce dans la nuit. Ici reposent les membres de l'expédition Scott, décédés dans leur tentative de rallier le pôle. Seuls Jim et Thorn, les gardiens du phare, affrontent les rigueurs hivernales retranchés dans une complète solitude. Lorsque Thorn trouve la mort dans un accident, Jim, sous le choc, alerte les secours. Mais à leur arrivée, ils ne retrouveront de Jim qu'un cadavre aux membres disloqués et un journal halluciné. Commence alors pour le capitaine de police Brad Morney et la jeune docteure Mary Seurley une sombre enquête où planent les angoisses délirantes du récit posthume de Jim.
Un huis clos infernal au bout du monde où la violence des hommes et de la nature nous plonge dans un univers hostile et mystérieux.
https://www.lagriffenoire.com/80893-divers-polar-quand-les-oiseaux-s-etaient-tus.html
Vous pouvez commander cette sélection sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Thé vert et arsenic" de Frédéric Lenormand.

Quelle femme accompagne le Juge Ti ?

la première
la deuxième
la troisième

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Les nouvelles enquêtes du juge Ti, tome 15 : Thé vert et arsenic de Frédéric LenormandCréer un quiz sur ce livre