AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213622485
Éditeur : Fayard (03/11/2004)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Dépêché au monastère taoïste des Rêves pour une procédure de routine, le juge Ti constate de nombreux suicides inexpliqués. D’autres phénomènes étranges ont lieu : visions prémonitoires, manifestations magiques… Décidément, le quotidien des moines semble quelque peu déroutant. Malgré les efforts de l’abbé, soucieux de le voir partir, le juge Ti est déterminé à faire jaillir la lumière.

Né en 1964, Frédéric Lenormand est l’auteur de nombreux romans et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Herve-Lionel
  09 février 2014

N°302 – Juin 2008
PETITS MEURTRES ENTRE MOINES[Les nouvelles enquêtes du Juge Ti – Vol. 4]– Frédéric LENORMAND. - Editions FAYARD.
Tout semble aller pour le mieux pour Ti qui, à ce point de sa carrière, administre la ville prospère et paisible de Pou-Yang. le hasard le met en situation d'arbitrer un conflit entre moines taoïstes et moniales bouddhistes qui en sont venus aux mains à propos d'une lutte d'influence ou pour quelque autre obscure raison. Lui qui est un bon adepte de Confucius et qui considère ces deux religions comme reposant sur la crédulité et la superstition des fidèles l'aurait plutôt pris à la légère, mais il y a l'ordre public dont il est responsable. Il fallait donc agir au plus vite, d'autant qu'il a su opportunément s'adjoindre, par un stratagème dont il a le secret, la collaboration, involontaire au début, mais finalement diablement efficace, de sa première épouse qui se rendra chez les moniales pendant qu'il enquêtera chez les moines.
Tout serait pour le mieux si on oubliait que partout où passe le juge Ti, les crimes et les morts suspectes se multiplient. Cela ne manque pas de se reproduire avant même qu'il ne franchisse la porte du monastère où il va mener son enquête. Dans ce microcosme, il va être confronté à des pratiques peu « orthodoxes », autant qu'à un sens de la morale quelque peu contestable prônée par les religieux, où l'hypocrisie le dispute à l'égoïsme, à la rancune, à la mystification. Il vérifiera encore une fois, de même que sa première épouse, que les nombreux travers de la condition humaine n'épargnent pas ces lieux pourtant en principe réservés à la prière et à la méditation. Ti en conçoit des remarques pertinentes sur la naïveté des fidèles autant que sur la cupidité, voire de la flagornerie des moines, et d'ailleurs des moniales, qui ne reculent pas devant de petits arrangements avec leurs voeux. Pour autant, il n'en laisse pas conter et ne manque jamais d'appliquer son doute systématique sur les apparences et les certitudes les plus solides.
Malgré ce contexte religieux où magie et fantastique se côtoient, en bon disciple de Confucius, il exerce constamment son esprit critique et pragmatique et finit par remettre les choses dans l'ordre d'où elles n'auraient jamais dû être détournées. Son épouse et lui-même découvrent les trafics séculiers et surtout lucratifs que cachent ses deux monastères pourtant ennemis jurés.
De cet épisode le Juge Ti sort encore une fois vainqueur et surtout avec lui la loi et l'ordre dont il est le garant. Il reste ce personnage à la fois brillant et facétieux qui me plaît bien. Pourtant si son épouse eut quelques interrogations sur elle-même et sur les raisons de sa présence chez les moniales bouddhistes quand elle y mena ses investigations, elle découvre en elle, malgré tout une certaine sérénité autant qu'une manière nouvelle d'envisager sa vie au foyer. A l'occasion de cet épisode où elle collabore avec son époux, elle contribue, elle aussi, à remettre les choses et les gens à leur vraie place, mais surtout elle prend conscience d'une nouvelle vocation, celle de mener comme son mari des enquêtes judiciaires. Certes, sa condition ne le lui permet pas, mais l'auteur semble nous dire que malgré l'époque, la femme est amenée à prendre une place grandissante dans cet Empire... que gouverne une impératrice.
Est-ce à dire que le juge Ti est anticlérical, à tout le moins en ce qui concerne le taoïsme et le bouddhisme? Il me plaît de penser que ce personnage décidément attachant porte sur ce clergé un regard amusé et que ce n'est pas cet épisode de sa vie qui va le faire changer d'avis.
Je ne suis pas un lecteur émérite, mais ce que j'aime chez un auteur c'est que, lorsque je referme son livre, j'ai l'impression d'avoir passé un bon moment. Cela tient au style autant qu'au sujet et l'intérêt que j'éprouve pour une oeuvre procède toujours autant de l'alchimie. Frédérique Lenormand me prête cette certitude et cette chronique qui s'enrichit à chacune de mes lectures, en garde la mémoire.

© Hervé GAUTIER – juin 2008.
http://hervegautier.e-monsite.com

Lien : http://hervegautier.e-monsit..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
idevrieze
  09 avril 2014
C'était comme une envie de le retrouver.
Une fois qu'on aime les aventures du Juge Ti, il se passe un phénomène étrange. Si vous n'avez pas votre petit épisode au bout d'un certain temps, un phénomène de manque se crée inexorablement. Surtout que la dernière fois, nous laissions notre juge dans une situation plus que délicate avec ses épouses. Dans cet épisode, nous allons plus nous concentrer sur Madame Première qui ne supporte plus les autres épouses ainsi que leurs enfants. En effet, elle n'a pas pu en avoir. Devant ses crises d'hystérie, le juge Ti décide de l'envoyer en retraite dans un couvent où des femmes folles sont envoyées
Notre Juge se demande s'il ne va pas trop loin tout de même parce qu'il l'envoie réellement pour les besoins de son enquête alors que lui même va dans un monastère régler une histoire de meurtres (encore, oui je sais). Là, il va surtout se rendre compte qu'il aime la compagnie de Madame Première ainsi que son caractère fort et bien trempé.

Confucianisme et religion.
Oui, je sais, cette association pique un peu. Mais notre pauvre juge se retrouve dans un monastère du sommeil où, après chaque décès de moine, on lit tous les rêves du défunt afin de déterminer si c'est un saint ou non. Donc, non seulement il doit enquêter sur des morts suspectes mais il se coltine les rêves des victimes après...
Plus sérieusement toutefois, il se rend compte que ce monastère est rempli de personnes qui profitent du système de la religion pour faire fortune et qui ne sont pas du tout là pour faire un office religieux. Ce qui développe un humour acide toujours présent dans les Nouvelles aventures du juge Ti. Et comme de bien entendu, j'avais tout faux sur le coupable :)
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
IsabelledlG
  15 mai 2014
SYNOPSIS :
Le juge Ti se rend dans un monastère taoïste pour une enquête de routine. L'affaire se complique rapidement avec des morts inexpliquées, dans une atmosphère ésotérique où le rêve tient la première place.
POURQUOI CE LIVRE VOUS GARANTIT UN BON MOMENT DE DETENTE :
Pour les amateurs des bons vieux romans policiers de la série « masque » ! C'est A. Christie et Exbrayat réunis, dans la Chine des Mandarins. de l'humour et un livre bien écrit sans descriptions graveleuses ni de l'érotisme à chaque page…Haaa que cela fait du bien !
Commenter  J’apprécie          20
CasusBelli
  14 mai 2017
Ce n'est pas le meilleur opus de la série, loin de là.
L'enquête est poussive, les dialogues inconsistants et surtout, l'intrigue est faible, le juge Ti nous avait habitué à mieux.
Globalement assez déçu donc, je reste nostalgique de la plume de Robert van Gulik...
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   27 décembre 2015
Tao Gan loua ses qualités d’époux attentionné, aussi remarquables que sa prudence de magistrat rompu aux difficiles cas de conscience. Madame Première monta en palanquin, son mari préférant cheminer à cheval. Les couvents étaient situés dans la proche campagne ; ils n’avaient qu’une demi-journée de route devant eux.
Commenter  J’apprécie          110
picturapictura   31 mai 2014
— C’est un refuge pour les possédés, les enragés, les mélancoliques de tout poil, bref, pour ceux dont nul ne veut s’occuper, d’après ce que je lis ici. Je plains les malheureux dont les familles se débarrassent en les faisant enfermer à l’écart de tout, loin du monde. C’est le genre d’endroit dont on ignore en y entrant si l’on en sortira un jour. Seuls des gens égoïstes et insensibles peuvent oser y laisser leurs parents ! Ce doit être le lieu le plus triste de la terre. Honte à ceux qui choisissent cette solution de facilité !

— Voilà une retraite idéale pour ma tendre Première ! s’exclama le juge Ti, qui n’écoutait plus depuis un moment. Elle ne supporte personne et pleurniche à la moindre occasion ! Si cela ne lui remet pas les idées en place, le contact avec plus malheureux qu’elle lui fera beaucoup de bien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Frédéric Lenormand (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Lenormand
Panique à Rouen: Une enquête de Voltaire à Rouen de Frédéric Lenormand
1731. Contrarié par la censure parisienne, Voltaire s?en vient faire profiter de ses lumières la bonne ville de Rouen. Rouen ! Cité enchanteresse ! Ses vieilles églises ! Ses bords de Seine ! Son sympathique tribunal qui ne poursuit pas les philosophes ! Sa tarte au camembert ! Sans oublier ses imprimeries, où l?on peut fabriquer de beaux livres pour éclairer l?humanité ! Hélas, rien ne se passe comme prévu. Un assassin mystérieux se plaît à semer de cadavres la route de notre philosophe, que les magistrats de Rouen contraignent à enquêter en échange d?une permission d?imprimer. Voilà de retour notre San Antonio des Lumières, notre Hercule Poirot en pourpoint brodé, notre Attila de l?investigation après qui ni le crime ni l?intolérance ne repoussent. Frédéric Lenormand nous offre une nouvelle enquête de Voltaire pleine de bonne humeur, de mots d?esprit et de crêpes flambées au calvados.

Le piège de verre de Eric Fouassier aux éditions JC Lattès
Automne 1503, trois alchimistes sont retrouvés assassinés dans des circonstances dramatiques. Convaincue qu'un terrible complot se trame à l'ombre de la Couronne, la reine Anne de Bretagne lance sur la piste des suspects le plus improbable des duos d'enquêteurs : le baron de Comballec, un soldat rude et autoritaire, accompagné d Héloïse Sanglar, une séduisante jeune femme experte en apothicairerie. Pour déjouer l'incroyable machination conçue par un esprit dérangé, ils devront décrypter les énigmes d'un mystérieux parchemin et récolter des indices en différents hauts lieux symboliques du Royaume. Mais les apparences sont souvent trompeuses. Dissimulés en coulisses, les véritables ennemis sont bien décidés à contrecarrer les efforts de nos héros. Dans ces conditions, le chasseur peut rapidement devenir gibier à son tour... Vitrail aux pouvoirs mortifères, sciences occultes, disparitions mystérieuses... les menaces ploient sur la jeune Héloïse, bien décidée à venir à bout des adversaires du roi. Mais les temps sont difficiles quand on est une femme, et afin de survivre, il lui faudra l'aide de tous ses alliés. Peut-être même devra-t-elle faire appel à son amour de jeunesse, le chevalier Bayard. À moins que l'attrait grandissant que Comballec exerce sur elle ne bouleverse ses plans...
https://www.lagriffenoire.com/68979-romans-le-piege-de-verre.html
Quand les oiseaux s'étaient tus de Fred Houel aux éditions du Masque
Port Scott, mars 2017. Un promontoire de basalte noir perdu dans les eaux de l'Antarctique, un monde de glace et de roche battu par les vents qui s'enfonce dans la nuit. Ici reposent les membres de l'expédition Scott, décédés dans leur tentative de rallier le pôle. Seuls Jim et Thorn, les gardiens du phare, affrontent les rigueurs hivernales retranchés dans une complète solitude. Lorsque Thorn trouve la mort dans un accident, Jim, sous le choc, alerte les secours. Mais à leur arrivée, ils ne retrouveront de Jim qu'un cadavre aux membres disloqués et un journal halluciné. Commence alors pour le capitaine de police Brad Morney et la jeune docteure Mary Seurley une sombre enquête où planent les angoisses délirantes du récit posthume de Jim.
Un huis clos infernal au bout du monde où la violence des hommes et de la nature nous plonge dans un univers hostile et mystérieux.
https://www.lagriffenoire.com/80893-divers-polar-quand-les-oiseaux-s-etaient-tus.html
Vous pouvez commander cette sélection sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Thé vert et arsenic" de Frédéric Lenormand.

Quelle femme accompagne le Juge Ti ?

la première
la deuxième
la troisième

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Les nouvelles enquêtes du juge Ti, tome 15 : Thé vert et arsenic de Frédéric LenormandCréer un quiz sur ce livre